Motion de censure : le coup d’éclat de Marine Le Pen

Le coup d’éclat de Marine Le Pen et de son groupe a fait trois victimes !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Marine Le Pen au Liban, pour les Chrétiens du Liban. Visite à Byblos, Mont-Liban. By: Gilbert-Noël Sfeir Mont-Liban - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Motion de censure : le coup d’éclat de Marine Le Pen

Publié le 27 octobre 2022
- A +

En annonçant à la surprise générale qu’elle voterait la motion de censure de la Nupes – qui a finalement été rejetée lundi à l’Assemblée –, Marine Le Pen piège le gouvernement, et les oppositions.

 

Le coup d’éclat

Aucun commentateur de la vie politique ne l’a vu venir. Lundi 24 octobre, Marine Le Pen a en effet annoncé que son groupe voterait pour la motion endossée par les députés de la Nupes, revenant sur de précédentes déclarations. Certes, le nombre cumulé d’élus des groupes d’opposition n’a pas suffi pour renverser le gouvernement, mais ce revirement met en difficulté le gouvernement et a placé les députés LR dans une position délicate.

Il faut reconnaître qu’entre les termes des textes des deux motions de censure présentés, il n’y avait rien que l’un ou l’autre des frères ennemis (NUPES et RN) ne pouvaient renier. Seuls les signataires permettaient de distinguer l’origine de ceux-ci.

Le coup d’éclat de Marine Le Pen et de son groupe aura donc fait trois victimes !

 

Le RN n’a pas peur de la dissolution

Le président de la République a été clair : en cas de censure du gouvernement, il prononcera la dissolution de l’Assemblée nationale. Cette menace semblait suffire d’autant que la majorité présidentielle au Palais Bourbon, « Renaissance » en tête, comptait bien sur la division des oppositions pour ne pas avoir à faire usage de cette arme.

Mais le RN n’a pas peur (ou feint de ne pas avoir peur de la dissolution).

Marine Le Pen a clamé à la tribune du Palais-Bourbon et sous les applaudissements de ses 89 députés :

« Au Rassemblement national, nous ne craignons pas les menaces de dissolution. Le vent nouveau qui s’est levé le 19 juin 2022 n’est pas près de retomber. Nos places ne nous importent pas. »

Et, en effet, en cas de dissolution de la chambre basse, combien de macronistes sauveront-ils leur tête lors de législatives anticipées ?

 

Les LR vont-ils s’auto-dissoudre ?

À vouloir poursuivre plusieurs lièvres à la fois, en se compromettant avec Emmanuel Macron tout en se voulant une opposition républicaine à l’Assemblée nationale, les LR ont fini de perdre leur âme.

La dirigeante du RN a publié dans la foulée sur Twitter :

« Désormais, il n’y a plus aucun doute. Ils sont les alliés d’Emmanuel Macron. »

On peut se poser la question. Les dirigeants LR ne peuvent continuer à courir les plateaux TV ou radio, ou à publier dans la presse écrite qu’il est impératif de faire jouer l’alternance politique, en donnant l’image d’une force d’appoint au gouvernement lorsque la survie politique de celui-ci se joue à quelques voix.

Alors que la France n’a jamais autant été à droite, on assiste à la disparition d’un mouvement politique qui a (ou avait) devant lui une autoroute libérale et conservatrice à construire. Gageons qu’au prochain déclenchement du 49-3, les députés L.R. déposeront LEUR motion de censure pour s’éviter le ridicule…

 

Le RN prend l’avantage sur la Nupes

Marine Le Pen fait une troisième victime en reprenant, avec cette offensive, le leadership de la contestation à la NUPES.

C’est en effet son groupe qui fait trembler le gouvernement. Elle devient ainsi le chef de l’opposition numéro un à Emmanuel Macron. Cet avantage paraît d’autant plus flagrant que face à la composition hétérogène des députés NUPES (et dont le chef charismatique ne siège plus au palais Bourbon) se tient un groupe RN, homogène, dirigé par un « chef qui cheffe », auréolé de ses succès électoraux.

Dans cette nouvelle configuration, il ne manque pas grand-chose pour voir le gouvernement renversé sur un autre 49-3. Un texte plus controversé comme la réforme des retraites pourrait suffire à faire l’appoint de voix.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Sur la réforme des retraites, le gouvernement aura probablement l’appui des républicains.

    • La réforme des retraites est souhaitée par les Républicains , cela faisait partie du projet de gouvernement de V. Pécresse . Elle voulait aussi indexer automatiquement les retraites sur l’inflation et plus aucune pension inférieure au SMIC !

  • L’autoroute libérale et conservatrice de LR existe, a existé. C’est devenu une impasse. Si tant est qu’elle soit autre chose qu’un oxymore.
    Que peut faire un parti opposé :
    – à la dépénalisation du cannabis
    – au mariage pour tous, à la PMA et tutti frottis
    – à l’évolution de la loi sur la fin de vie
    – etc
    quand une assez forte majorité de Français y est favorable ?
    Que peut faire un parti opposé à l’imm.gration massive et à l’islam.sation rampante de la société sur le papier mais qui a les yeux plus gros que le ventre ?
    Que peut faire un parti pronant la réduction de la dette dans l’opposition mais l’augmentant au pouvoir ?
    Un score minable ?
    Un score minable !

    -4
    • Pire, grâce à eux, la réforme des retraites pourrait même passer sans 49.3.
      Histoire de détruire leur dernier capital de sympathie.

      -5
    • qui vous dit que la majorité des français est favorable à tous ces points ???

      • @breizh
        O.K. breizh,
        « quand une assez forte majorité de Français y est favorable ? »
        « Les sondages,les sondages,vous dis-je.
        Que vous ordonne les médias pour vos informations ? »
        Ignorantus, ignoranta, Ignorantum,…ne convient-il pas de conserver un esprit critique ?
        (Inspiré d’une pièce célèbre qui en l’espèce n’a rien d’imaginaire!)

    • « Que peut faire un parti opposé : – à la dépénalisation du cannabis – au mariage pour tous, à la PMA et tutti frottis – à l’évolution de la loi sur la fin de vie – etc. quand une assez forte majorité de Français y est favorable ? Sondages Mac Kinsey, évidemment.

      • Il n’est pas certain qu’une majorité de Français soit favorable aux trois points que vous mentionnez, ou du moins aux trois premiers.

        • @Mariah
          Les sondages ne peuvent être considérés comme une science exacte, car l’incertitude est omniprésente dans notre univers irrésolu.

          Concernant « l’évolution » de la loi sur la fin de vie, tout dépendra de la manière dont le problème sera présenté aux Français, et l’orientation que prendront les débats sur le sujet essentiel des fondements de la morale qu’il serait vain d’ignorer, au risque d’un bouleversement culturel et civilisationnel.

  • Grace à Mme le Pen le lepéno-mélenchonisme est né !
    Ils n’ont rien en commun, sur l’immigration ils sont opposés puisque Mélenchon (la NUPES) est pour l’immigration le RN contre, c’est un mélange d’europhobie (poutinienne) d’antiaméricanisme, d’antilibéralisme et d’indulgence envers des régimes autoritaires, voire criminels, vu qu’ils soutiennent V. Poutine. Leurs électeurs sont-ils satisfaits ?
    Ici , elle n’a fait que la démonstration de son savoir faire en matière de mensonge …Puisqu’elle avait annoncé que le RN ne voterait pas la motion de la NUPES. A. Chauprade ne se trompait pas quand il déclarait : vous n’imaginez pas comme elle sait mentir !

    -4
    • Vos éléments de langage sont tellement obsolètes qu’on vous soupçonne d’être une petite main macroniste.
      Pour votre culture, une motion de censure vise à faire tomber un gouvernement, rien d’autre.

  • Très joli coup politique effectivement, d’autant que les autres formations se décrédibilisent avec la polémique qui s’ensuit. Socialistes et écologistes tombent dans la schizophrénie (déposer une motion de censure en voulant que les autres ne la votent pas). La macronie utilise des ficelles tellement grosses qu’ils en paraissent totalement ignorants de la Constitution (une motion vise à faire tomber un gouvernement, pas à créer un programme commun). Quant aux Républicains, ils sont vus comme des hypocrites et deviennent inaudibles.

    • @DavSec
      Pour rappel : résultats probants de l’élection présidentielle 2022 ,10 et 24 avril 2022)
      Socialistes : 1,75%
      Écologistes : 4,63 %

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comment traiter une information à l’heure où des cataractes de données jaillissent en continu des réseaux divers ?

À la manière des scientifiques et selon les préceptes de Popper : une information est exacte ou fausse ou indéterminée. La source et le messager n’ont qu’une influence annexe. Oublions-les.

C'est faux parce que :

vous n’êtes pas un professionnel de la question le meilleur médecin du monde a dit l’inverse l’OMS n’a pas validé parce que la revue Bidule dit le contraire…

 

On n’entend que cela, on ... Poursuivre la lecture

« Caramba encore raté » peuvent se dire les trois candidats à la présidence des LR.

En votant la motion de censure présentée par la NUPES lors du premier 49-3 de la législature en cours, les députés RN avaient mis en difficulté les députés LR en se présentant comme les premiers opposants au macronisme. Dans un deuxième temps, le RN a réussi une passation de pouvoir sans mélodrame à la tête du parti entre Jordan Bardella et Marine Le Pen (type Fillon-Copé en 2012) tout en évitant les coups bas déshonorants pour la démocratie interne d’u... Poursuivre la lecture

Émoi (encore un) dans l’hémicycle : un député Rassemblement National aurait dépassé les bornes des limites et se serait vautré avec emphase dans les heures les plus sombres de notre histoire politique avec de vrais morceaux de racisme dedans. Pour ajouter l’insulte à l’injure, la presse s’est jointe à la mêlée pour y ajouter une dose de propagande.

La petite phrase défraye la chronique paresseuse des folliculaires médiocres : alors que Carlos Martens Bilongo, député France Insoumise d’origine congolaise, évoquait la question des migran... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles