Polémique Christophe Galtier : « Je suis Charlie », c’est fini ?

L’entraîneur du PSG a voulu ironiser sur les transports écologiques et s’est attiré les foudres des politiques. Il a fini par faire son mea culpa. Fini de rigoler.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 6
Galtier Youtube France24 https://www.youtube.com/watch?v=V9SI7bCltkI

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Polémique Christophe Galtier : « Je suis Charlie », c’est fini ?

Publié le 8 septembre 2022
- A +

Par Margot Arold.

Interdiction de rigoler ? Sujets désormais interdits ? Il semblerait qu’en haut lieu on ait totalement perdu le sens de l’humour… et qu’on compte bien mettre au pli les Français qui seraient tentés de rire de sujets rendus de plus en plus sensibles.

 

Christophe Galtier et son trait d’humour

Ainsi, Christophe Galtier, entraîneur du PSG a-t-il répondu de façon ironique à la question de l’utilité d’un déplacement Paris-Nantes en avion :

« Ce matin, on a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile. »

Si les joueurs de foot ne sont certes pas réputés pour leur finesse intellectuelle, force est de reconnaître tout de même que la réponse de Galtier ne manquait pas de piquant. Et que certains ne connaissent plus le sens de l’ironie, où l’on dit le contraire de ce qu’on pense pour mieux faire ressortir l’absurdité d’une situation, par exemple.

 

Écologie, critique interdite ?

Hélas… l’époque où on était « tous Charlie » est révolue. Il est aujourd’hui de bien mauvais goût de donner dans la critique de tout ce qui concerne (en vrac et non exhaustif) : l’écologie, la viande, le vélo, la voiture, l’avion, l’éolien, la transition énergétique…

Galtier a déchaîné les foudres tant médiatiques que politiques : d’Anne Hidalgo (jamais en reste pour motiver les Parisiens à se déplacer en vélo), à la ministre des Sports elle-même, voilà Galtier sommé de rentrer dans le rang !

Les quadruples points d’interrogation sont là pour faire entendre son indignation, qui est très-très forte.

Elisabeth Borne a indiqué qu’il fallait que les joueurs aient « conscience qu’il y a une crise climatique qui n’est plus une hypothèse pour demain mais qui est une réalité maintenant ». « Il est important qu’ils réalisent dans quel monde on est. » Parce que « réaliser dans quel monde on est » n’était pas une ironie dans la bouche de la ministre… qui vit bien dans le même monde que les Français.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a quant à lui, jugé que « l’ironie de Galtier était déplacée ».

Clémentine Autain y va d’un : « Les ricanements et le mépris face à notre planète qui brûle. Cette déconnexion des urgences et de ce que nous vivons est consternante.« 

La députée Renaissance d’Aix-en-Provence, a dénoncé l’humour : « La question de l’urgence climatique peut encore faire rire ? Séquence assez surréaliste, dévastatrice pour le milieu du football et choquante après un été particulièrement alarmant. »

On se croirait revenus à l’Inquisition, avec ces excuses publiques imposées, devenues obligatoires, sans lesquelles il sera persona non grata. Une vraie contrition.

Et il s’exécute.

 

Galtier fait son mea culpa

« Évidemment que ce n’est pas le moment de tenir ces propos, je le regrette. C’est une blague de mauvaise qualité […] Le PSG n’est pas hors-sol. »

Un comble : devoir répondre de sa conscience des réalités à des politiciens qui bénéficient de la climatisation tant à l’Assemblée que dans leur voiture avec chauffeur, qui font des soirées en plein confinement pour cause de covid, qui décrètent pour les autres ce qu’ils ne pratiquent pas au quotidien.

Ainsi que le faisait remarquer Christian Godin dans son excellent article de 2011, « Excuses et attritions  publiques : une nouvelle mode inquisitoriale » :

« Dès qu’un dérapage verbal provoque une menace de poursuite en justice, le mis en cause présente des excuses. »

Ces excuses publiques sont finalement la preuve, s’il en était besoin, que l’écologie est devenue la nouvelle religion. Mais elle exige une pratique infaillible, austère, et bannit ce qui fait l’humanité de ses adeptes : l’humour.

Car au fait, que risquait Christophe Galtier, puisque ce n’était là qu’un trait d’humour (qu’on apprécie ou pas) ? Rien, au final. On suppose qu’il ne craint pas les peines de l’enfer… mais peut-être « la perte d’un public ou d’un marché », ainsi qu’ironisait le même Christian Godin dans l’article précédemment cité.

Il est en effet de mauvais goût de critiquer un business plan politique ou une marche forcée vers une Transition écologique belle et souriante… avec l’impôt des Français.

Alors, excuses publiques, attrition, contrition, comme au retour des goulags ou sous la menace d’excommunication. Aurait-on oublié que l’humour fait partie d’une société saine et démocratique ?  Il est loin, Charlie…

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Anne Hidalgo et consort sont l’ exception qui confirme la règle qu’ il y a dans le monde des bilans carbone élevés qui sont drôles, utiles et intelligents.

  • bon si il se rétracte c’est qu’il y a des communicants qui jugent que c’est « payant ».. et j’ai vraiment du mal à comprendre pourquoi..

    comme avec le woke…
    go woke, go broke…

  • Je trouve sa réaction tout à fait plaisante et en rapport avec toutes les couleuvres que les écolos veulent nous faire avaler mais on s’aperçoit qu’en france il ne fait pas bon vouloir faire de l’humour, surtout au détriment des verts.
    Par contre il est inadmissible que cela ait atteint le niveau que cela a atteint, la faute à tous nos politicards en mal de notoriété qui y ont mis leur grain de sel.
    Le plus grand tort de Galtier a été de faire son mea culpa sous la pression de tous ces incapables, il n’aurait jamais dû.
    Macron a-t-il fait son mea culpa lorsqu’il a menti effrontément face au PDG d’EDF ?

  • Ça y est, nous sommes en régime soviétique où chaque individu qui ne pense pas dans la ligne du parti doit faire ses excuses en publique. Prochaine étape, la mise en prison pour crime contre l’écologie.

    • non…il n’est pas tenu de le faire par l’état.. ce n’est pas vrai..
      il est tenu de le faire par les gens qui possèdent le psg..et j’ai du mal à comprendre…

      • Avatar
        LasciatemiCantare
        9 septembre 2022 at 0 h 36 min

        « Les gens qui possèdent le PSG » sont rien d’autre que le Qatar, qui tire sa richesse des énergies fossiles. On voit donc mal l’intérêt de ce pays de se positionner contre les jets privés…

        • Le Qatar ne tire pas sa richesse des énergies fossiles, mais des gogos qui les lui achètent à prix d’or plutôt, par exemple, que d’exploiter le gaz de schiste dont ils disposent chez eux.

  • Hé oui fini de rire et ce n’est pas nouveaux d ailleurs.
    Toutes blagues qui sont irrevenrencieuses la foudre de la pensée dominante s abat avec vigueur.
    Adieux à nos humoristes comme, Coluche, Desproges ect…
    Ne pas oublier non plus que non seulement l humour est descridite la censure littéraire sur certains auteurs est de rigueur.

  • Il y a vraiment quelque chose de glaçant à voir la première sinistre ancienne directrice de la stratégie de la SNCF en grève les soirs de match, en veste bleu cerise aux côtés du ministre de l’intérieur expert en accès aux stades, devant des fourragères rouges, des casquettes à feuilles de chêne et des képis à 5 étoiles, interdire toute ironie qui pourrait la gêner.

    • Ces démonstrations m’évoquent irrésistiblement Bernard Palissy, artiste et scientifique d’un talent extraordinaire, mais huguenot, décédé à la Bastille de mauvais traitements. Mme Borne est la digne version contemporaine du gouverneur qui déclara « Vous trouverez son corps avec ceux des chiens sur le rempart où je l’ai fait jeter ».

    • Vous avez raison, c’est franchement très dérangeant !

  • Cette séquence nous a permis de mesurer le niveau intellectuel de nos ministres. La meilleure étant Agnès Pannier-Runacher, qui seulement 5 jours avant, ironisait sur les verts qui demandaient la suppression des jets privés.
    Quant à la ministre des sports, je pensais qu’elle était davantage préoccupée par les fermetures des piscines qui vont priver nos enfants d’apprendre à nager. C’était pourtant une priorité de la précédente ministre.
    La réaction d’Elisabeth Borne ne nous surprend guère, on se doute bien qu’elle n’a pas assisté à tous les cours d’humour…
    Continuez comme cela, les Français ne vous regardent même plus !

  • Le CO2 n’est pas un polluant, qu’il vienne de la carburation comme de la respiration. Les petits Jets sont des outils d’une grande beauté et d’une grande efficacité, même s’ils coûtent cher.
    Il y a d’autres sujets qui méritent discussion.

  • Cette histoire est incroyable, et en même flippante. Le fait que des politiques s’en mêlent témoigne bien d’une volonté de contrôle.
    Personnellement en regardant la conférence de presse, déjà j’ai éclaté de rire comme M’bappé vu la qualité de la question, mais quand on analyse cette réaction: il rigole et regarde directement son entraîneur ! Je considère qu’ils en avaient parlé auparavant, que lui ou les joueurs lui ont dit: « tu verras t’auras ce genre de question », et quand Galtier rigole pour moi ça ne fait que le confirmer; je me suis même laissé dire qu’ils en avaient fait un pari.
    Concernant le TGV, ben vu l’horaire du match en repartant de Nantes, bah ça marche pas. Mais tout doucement le virus progresse: les jets, les piscines, les SUV ou les voitures soi-disant trop lourdes etc.

  • Pourquoi n’ a -t-on pas fait autant de tapage lorsque M. Caste a pris un avion pour aller voter à Pau? Il est vrai que c’etait un avion de+la République ….

  • Par contre aucun politique ne s’est indigné des propos tenus par une « humoriste  » à Télématin , qui se demandait si celui qui a tué 89 personnes avec son camion à Cannes avait au moins le permis de conduire.
    Mais c’est vrai qu’on est sur le service public qui choisi ses humoristes …de gauche bien sûr!

  • Personnellement, je n’aurais pas fait mon mea culpa. J’ai trouvé son trait d’humour très drôle et la réaction de Mbappé très saine aussi. Si l’humour devient interdit, où va la France?

    • Je pense aussi que faire son mea culpa était la dernière chose à faire dans le contexte actuel. A mon avis il aurait dû en remettre une couche en proposant pour le prochain déplacement du PSG, de le faire en trottinettes électriques! Au moins une équipe de foot au complet, les coachs, les soigneurs, les arbitres tous en convoi de trottinettes, ça en jetterait et clouerait le bec des écolos! Et en plus, ils risqueraient d’arriver à l’heure, pas comme avec la SNCF!

  • Ce Christophe Galtier est un minable comme tout les minables qui grenouillent dans l’opulence et le fric des Bobos Parigos.
    La France creve de ce que plus personne n’a le courage de « Moucher » les moralinisateurs verbeux qui infestent le monde politique et les medias.

    -5
    • Ben non, c’est quelqu’un qui sait gérer ses priorités et faire les sacrifices qu’il faut pour atteindre ses objectifs. C’est un entraîneur de foot, et c’était à des journalistes, des politiciens et à d’autres personnages publics de prendre le relais et d’enfoncer le clou, bien peu l’ont fait en ce qui concerne les journalistes, et encore moins en ce qui concerne les politiciens. Heureusement, entre voisins, on en rigole encore et on surenchérit, mais ça manque toujours de relais.

  • Face à ce genre de polémiques il n’y a plus rien qui m’arrête d’acheter un jet !

  • Madame le premier ministre demande aux footballeurs de « prendre conscience du réchauffement climatique ». Elle ajoute « la canicule, la sécheresse ça devient évident ».
    Et bien non Madame Borne vous avez tout faux !
    Le réchauffement climatique s’est arrêté en 2016 (+1,05°C en 2016, +0,87°C en 2022) et les prévisions sont au refroidissement pour les prochains mois, y compris cet hiver dans l’hémisphère nord.
    La canicule n’a eu lieu cet été que dans peu d’endroits dont l’Europe de l’ouest, il a fait froid sur le reste de la planète, en particulier l’hiver austral a été très rude. La moyenne terrestre est au contraire en baisse en 2022.
    La sécheresse n’a rien à voir avec le réchauffement, elle est due à un manque de précipitation depuis plusieurs mois, alors que le réchauffement s’accompagne d’une accélération du cycle de l’eau et donc de davantage de précipitations.
    L’homme ne peut rien contre le réchauffement, de même qu’il n’en est pas le responsable, encore moins les footballeurs. Le réchauffement est naturel, lié à la position de la terre par rapport au soleil et à l’activité des cycles solaires (les cycles 21 22 et 23), le sacro-saint effet de serre ne faisant que réchauffer l’air des basses couches atmosphériques. Il faut beaucoup plus de chaleur pour réchauffer les sols sur 10 ou 15 cm de profondeur et infiniment plus pour réchauffer l’énorme masse d’eau des couches supérieures des océans qui couvrent 70 % de la planète. De plus le CO2 produit par les activités humaines ne représente que 4,1 % du CO2 atmosphérique (source GIEC!) et encore plus, le CO2 lui-même n’est pas un gaz à effet de serre dans l’atmosphère car son absorption des infra-rouges est saturée par l’humidité de l’air. Enfin le CO2 ne précède pas le réchauffement, il n’en est que la conséquence quand la température des océans augmente (dégazage des océans par la loi de dissolution de Henry). Au total, lutter contre le CO2 est une absurdité scientifique !!!
    Non Madame le premier ministre vous dites de pures sottises.
    Alors pourquoi ?
    Soit vous êtes mal informée et vous subissez le lavage de cerveau général sans le moindre esprit critique : dans ce cas vous n’êtes pas à votre place.
    Soit vous savez tout cela et c’est plus grave encore, vous emboîtez le pas des petits Torquemadas de la religion climatique, des ayatollahs des écolos néo-marxistes, des khmers verts. Espérons que vous faites semblant pour relancer la filière nucléaire (il y a d’autres bonnes raisons), mais en attendant vous êtes complice du nouveau totalitarisme de la pensée unique qui devient insupportable.
    De grâce, Madame le premier ministre, reprenez-vous.

    • Elle ne se reprendra pas. Il faudrait avoir recours à des considérations personnelles malvenues ici sur la similarité et les différences de sa bio et de la mienne pour vous expliquer pourquoi, donc je ne le ferai pas, mais vous pouvez me croire.

    • Escrolos et affidés se trompant en général sur tout (nucléaire, diesel, 2RM et cie), on n’est pas à l’abri d’un refroidissement climatique d’ici la fin du siècle. D’autant que ça fait un paquet de millénaires qu’on est exceptionnellement au taquet des températures…

    • Attendez : elle a fait polytechnique, la dame !!!

  • Ce n’est pas les Français lambda qui ont critiqué et attaqué l’humour de M. Galtier, ce sont les élites de la bien-pensance. « C’est pas bien M. Galtier de rire » – même avec finesse – de la connerie crasse de ces gens là ! Avis aux amateurs qui auraient l’idée ou l’envie de sortir des clous plantés dans la route menant au « vivre ensemble » policé.

  • La France creve de ce que plus personne n’a le courage de « Moucher » les moralinisateurs verbeux qui infestent le monde politique et les medias.

  • Christophe Galtier est un homme chanceux, à une autre époque, dans un autre pays, après les excuses et le mea culpa, on l’aurait envoyé au goulag… C’est de l’ironie.

    • Dans ces autres pays, ce genre de question ne se pose pas à un entraîneur officiellement approuvé (et il n’y en a pas d’autre), ou bien c’est le journaliste qui se retrouve au goulag.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une doctorante dans le domaine des STEM (siences dures) de l'une des meilleures universités du monde m'a dit un jour :

"Je pense que tout le monde a raison."

Lorsque j'ai essayé d'argumenter que les faits et la vérité existent et que sa déclaration défie la définition de juste, elle m'a répondu : "nous pensons différemment, et c'est bien ainsi".

Une institution renommée ressemblait soudain à un jardin d'enfants.

Aujourd'hui, j'aime commencer un cours de philosophie en demandant aux étudiants s'ils peuvent dire que ... Poursuivre la lecture

Par Emma Camp.

Mercredi, la Foundation for Individual Rights and Expression (FIRE) a publié son classement annuel des universités en matière de liberté d'expression. Ce classement est issu d'une enquête menée auprès de près de 45 000 collégiens dans plus de 200 universités aux États-Unis. L'enquête est menée depuis 2020 et permet de recueillir un large éventail d'informations sur le climat politique du campus dans un éventail d'universités.

Reason Sean Stevens, chercheur principal de FIRE explique :

"Les écoles dont l'adm... Poursuivre la lecture

« Ce matin, on a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile. »

Ces quelques mots, teintés d’ironie, auront suffi à mettre le feu aux poudres. Une ironie peu bienvenue dans un pays où des élus demandent à demi-mot d’en finir avec l’humour.

C’est ainsi qu’a démarré lundi une polémique entourant les propos de l’entraîneur du PSG Christophe Galtier.

L’occasion pour les ecclésiastiques de l’écologisme moderne de lancer une nouvelle inquisition sté... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles