Tout est de la politique woke, même Star Wars, apparemment

Est-ce que vous voulez regarder une militante de gauche déguisée en elfe vous faire une leçon sur le féminisme ? Que diriez-vous de regarder Star Wars en insultant Donald Trump et le mouvement MAGA ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Star Wars The Digital Movie Collection TV Spot youtube https://www.youtube.com/watch?v=HxUr8Z4iDpk

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Tout est de la politique woke, même Star Wars, apparemment

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 13 août 2022
- A +

Est-ce que vous voulez entendre une militante de gauche déguisée en elfe vous faire la leçon sur le féminisme ? Que diriez-vous de regarder Star Wars en insultant Donald Trump et le mouvement Make America Great Again ? Si ça vous semble atroce, je vous recommanderais d’éviter la télévision pour le moment.

On dirait une parodie, mais ce sont des points d’intrigue pour les deux séries à venir sur Star Wars et le Seigneur des anneaux.

 

Le Seigneur des anneaux : les anneaux de pouvoir

Le Seigneur des anneaux : les anneaux de pouvoir et la dérivée de Star Wars, la nouvelle série Andor ont révélé leurs plans pour se délecter d’une politique de gauche radicale au détriment d’une bonne narration.

Lors d’une récente apparition au San Diego Comic-Con, une convention annuelle célébrant le monde nerdy, une des actrices de Les anneaux de pouvoir a affirmé que son personnage dans la série est une activiste et que les scénaristes lui donnaient l’opportunité d’être un puissant personnage féminin.

Nazanin Boniadi, qui joue le personnage de Bronwyn, est une éminente activiste des droits humains et des droits des femmes en Iran.

Elle a déclaré à un groupe de journalistes réunis à la convention :

« Ce que j’aime des scénaristes de cette émission, c’est qu’ils ont donné un tel pouvoir à chaque femme de l’émission, à chaque personnage féminin. »

Dans une autre interview avec ShowBiz Junkies, Boniadi a ajouté :

« Bronwyn est la version fantastique de moi-même parce qu’elle est une activiste ; je suis un activiste. C’est une guérisseuse, j’ai fait des études médicales. Nous avons tellement en commun. »

C’est important de se souvenir que Boniadi est en Terre du Milieu, pas en 2022 à San Francisco. On devrait lui dire qu’elle devrait être davantage préoccupée par les orques et Sauron que de pousser le féminisme radical à la télévision.

 

Star wars

Ensuite, nous avons Andor, qui se concentre sur le personnage principal de Cassian Andor joué par Diego Luna.

En plus de ne pas être super créatif (Andor est essentiellement une contrefaçon au rabais de Han Solo), le spectacle va apparemment cibler spécifiquement l’ancien président américain Donald Trump.

L’actrice Fiona Shaw, qui joue le personnage de Maarva dans la série, a déclaré dans une interview avec le magazine Empire que le scénariste/réalisateur Tony Gilroy « a écrit une grande critique contre le monde trumpiste. »

Elle a ajouté :

« Notre monde explose à différents endroits en ce moment, les droits des personnes disparaissent, et Andor en est le reflet. (Dans la série,) l’Empire prend le dessus, et on a l’impression que la même chose se passe aussi dans la réalité. »

Waouh, c’est si nouveau et créatif ! Mec, Donald Trump est vraiment méchant. Et il est essentiellement Dark Vador.

C’est stupide, purement et simplement. Mais c’est un genre de stupidité frustrante et familière.

Comme une nuée de sauterelles perpétuellement indignées, la gauche dévore des trucs culturels comme Star Wars et Le Seigneur des anneaux. Le résultat final est toujours un corps desséché, dépourvu de tout le charme qui a attiré les gens vers la série ou le film au début.

Le dogme remplace le plaisir, et chaque média régurgite les mêmes points de discussion fatigants.

Et lorsque les fans de la propriété d’origine sont justement à juste titre en colère que leurs émissions soient détournées pour diffuser de la propagande, ils sont accusés de contrôle d’accès ou de fanatisme.

Mais ce n’est pas du fanatisme de s’attendre qu’une émission basée sur Le Seigneur des anneaux ressemble à Le seigneur des anneaux.

Sur ce point en particulier, l’équipe de Anneaux de pouvoir a démontré d’une manière flagrante qu’elle se fiche de l’histoire de Tolkien et qu’elle considérait l’oeuvre que comme un emballage.

Le mois dernier, Amazon a viré l’expert de Tolkien, Tom Shippey, consultant sur Anneaux de pouvoir. Les colporteurs de rumeurs ont dénoncé qu’il a fréquemment dit aux showrunners qu’ils « polluaient les traditions (de Tolkien). »

Shippey n’est pas un inconnu. Son livre, Le chemin vers la Terre du Milieu, est largement considéré comme l’ouvrage définitif sur Tolkien et ses mondes écrits.

La gauche radicale ne se soucie pas de la tradition, une façade pour le message principal : le fanatisme politique enveloppé d’un mince vernis de culture pop.

Rien de tout cela implique qu’il n’y a pas de place pour la politique dans les médias. Lorsqu’ils sont bien conçus, les émissions et les films peuvent s’enrichir en liant leurs histoires à des questions politiques et des commentaires sociaux raisonnés.

Dans les années 1980 et 1990, Star Trek : La Nouvelle Génération traitait habilement les problèmes politiques en les intégrant dans le récit. Le spectacle n’a jamais été moralisateur et le capitaine de l’Enterprise Jean-Luc Picard transmettait chaque semaine un message ou une morale qui résonnait chez les téléspectateurs.

Mais les émissions modernes sont différentes. Les activistes n’ont pas de place au Seigneur des anneaux et les attaques contre Donald Trump pas davantage chez Star Wars.

Espérons que l’adage Internet populaire « get woke go broke » s’applique ici, et les entreprises se rendront compte que sacrifier une œuvre pour célébrer la gauche n’est pas la recette du succès.

La Terre du Milieu et une galaxie lointaine, très lointaine, pas l’endroit où tenir une tribune politique.

Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Merci de les avoir regardés pour nous, de vous être infligé cette terrible expérience afin de nous la relater. Vous faites œuvre de salubrité.
    Mais Bibi, à part ne pas regarder ces films, ce qu’il fait déjà avec grand plaisir et beaucoup de facilité, que doit-il faire de plus ? Il y a des tonnes de produits que je n’achète pas. Il y en a d’autres que j’achetais et que je n’achète plus car la recette a changé. Que dois-je faire ? Agiter mes petits bras et pleurnicher qu’ils m’ont mis des édulcorants dans le pepsi ? Bah j’achète plus de pepsi et c’est pas plus mal.
    Dois-je m’en prendre à la propriété d’autrui pour faire valoir mon bon gout en matière de soda ?
    Oui ça me fait mal toutes ces licences salies par les woke et vous avez raison de le dénoncer, mais comment pouvons faire plus que de ne pas acheter et attendre que le capitalisme woke crève de sa mort naturelle faute de client ? J’aimerai faire plus, mais chacun de mes idées d’actions heurtent les limites de la liberté d’autrui, aussi je me retiens et me contente de ne pas consommer ce qui ne me plait pas. Alors moi ça va, je suis bien, je relis mes vieux Tolkien, je souris avec tendresse en repensant à ce bon vieux Picard, je n’achète plus de pepsi. Je me dis aussi que la concurrence va finir par émerger et que l’esprit d’origine de ses œuvres sera de nouveau au rendez-vous, je ne suis pas tellement inquiet, la liberté triomphe toujours.

  • Moi qui me suis abonné à Disney Channel cet hiver pour regarder Get Back* de Peter Jackson, j’ ai eu la surprise de constater que l’ offre est plutôt variée. Pas si wolle la guèpe 😉
    Et puis j’ ai très grand plaisir à revoir les classiques, les Aristochats, Pinocchio, Le Livre de la Jungle…des chefs d’ œuvre!
    *Un must pour les fans!

  • Dans la même ligne l’OMS vient de rebaptiser les variants de la variole du singe par des chiffres romains. Auparavant ils étaient désignés par le nom du pays ou de la région d’origine (ex. Afrique de l’Ouest, Bassin du Congo) ce qui a été jugé « discriminatoire et stigmatisant » par l’organisation.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’univers de Star Wars est de nouveau d’actualité avec la série le Livre de Boba Fett sur Disney+. Si elle met en avant le célèbre chasseur de prime de la trilogie originale de George Lucas, il est intéressant de revenir et de s’intéresser aux films. Plus précisément, les deux scènes coupées issues de la trilogie originale nous en apprennent davantage sur le régime de l’Empire galactique, l’antagoniste de la Saga.

En effet, au-delà de l’aspect divertissement et des prouesses techniques, Georges Lucas avait abordé un certain nombre de t... Poursuivre la lecture

le wokisme neo-racisme gauche
7
Sauvegarder cet article

L'obsession de la gauche radicale de tout centrer sur la race et le sexe a abouti à l'apothéose de la prochaine sortie du film The Woman King.

L’épopée historique est centrée sur le véritable royaume africain du Dahomey, qui existait pendant le partage de l'Afrique à l'âge des empires, entre 1800 et 1904.

Viola Davis incarne le général Nanisca, chef d'un groupe de guerrières composé intégralement de femmes baptisées les Amazones du Dahomey, alors qu'elle lutte contre les tentatives européennes de conquérir le royaume.

Oua... Poursuivre la lecture

Obi-wan choix publics
1
Sauvegarder cet article

Par Byron B. Carson. Un article de l'American Institute for Economic Research

 

Star Wars peut-il être une passerelle intergalactique pour mieux comprendre la théorie du choix public ? Obi-Wan Kenobi, qui aura bientôt sa propre série, n'est pas seulement l'un des plus grands maîtres Jedi de l'univers et un maître rhétoricien, mais il est aussi un important professeur d'économie politique.

 

L'avertissement d'Obi-Wan

En protégeant la sénatrice Padmé Amidala de la menace d'un assassinat dans L'Attaque des c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles