Interview de Macron du 14 juillet : et Jupiter devint Vulcain

Renouvelant avec une tradition républicaine, le chef de l’État a donné sa toute première interview depuis sa réélection, ce jeudi 14 juillet 2022, depuis les jardins de l’Élysée, à l’occasion de la fête nationale.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Emmanuel Macron by #G7Charevoix (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Interview de Macron du 14 juillet : et Jupiter devint Vulcain

Publié le 17 juillet 2022
- A +

 

Le chef de l’État a véritablement lancé son nouveau quinquennat en renouant avec l’interview présidentielle du 14 juillet. L’occasion pour lui de dresser la feuille de route de son gouvernement face à des prévisions économiques moroses et dans un contexte international difficile. Emmanuel Macron a tenté de s’extraire de l’attentisme qui lui est reproché depuis sa réélection.

Le président de la République n’entend nullement renoncer à réformer, en dépit d’une majorité relative à l’Assemblée nationale – difficulté qui ne semble pas l’obséder. Pour avancer sans majorité absolue, il a évoqué le recours au référendum et a confirmé le lancement à la rentrée du Conseil national de la refondation.

C’est pourquoi il préfère se voir en Vulcain plutôt qu’en Jupiter. Vulcain, le dieu qui forge, celui qui fait avancer les chantiers. « Je veux que le pays avance » a-t-il martelé. Il veut croire en des « compromis ambitieux » autour de son cap pour une « France indépendante, une nation écologique et l’égalité des chances ».

Mais en distillant ses critiques sur Les Républicains ou en agitant les chiffons rouges de la réforme des retraites ou de l’assurance-chômage, le chef de l’État n’a rien fait pour trouver des compromis. D’ailleurs, il semble n’avoir pas convaincu grand monde dans l’opposition. Les cinq années à venir seront très probablement celles de l’inaction au pouvoir en additionnant les mesurettes qui ne résoudront nullement les problèmes des Français et de la France.

Ce qu’il faut retenir.

 

Crise énergétique et guerre en Ukraine

« Nous devons entrer collectivement dans une logique de sobriété énergétique […] Nous devons nous préparer à un scénario où il faut nous passer en totalité du gaz russe. »

Le président de la République promet « un plan de sobriété chiffré […] c’est la chasse au gaspillage énergétique […] C’est très bon pour notre indépendance et pour notre environnement. »

Concernant la guerre en Ukraine, le président a déclaré qu’il fallait se préparer « à ce qu’elle dure. »

 

Climat

« Le nucléaire est une solution durable. »

Selon Emmanuel Macron :

« Le dérèglement climatique est là […] On doit accélérer la réponse et développer le renouvelable. »

 

Lutte contre l’inflation

« Il faudra poursuivre le bouclier tarifaire jusqu’à la fin d’année. »

« Le contribuable paye à la place des consommateurs, donc, à un moment donné, ces choix seront réévalués […] Aujourd’hui, nous achetons notre électricité chez nos voisins, mais nous allons demander à ce que les prix soient baissés pour que, progressivement, nous partagions la charge. »

Sur le coût de l’essence et de l’énergie, Emmanuel Macron promet d’aller « vers des mécanismes d’aides qui vont plus cibler les gens qui en ont le plus besoin […] et qui ont besoin de prendre leur voiture. »

 

Pouvoir d’achat

« La meilleure réponse […] c’est le travail […] et les salaires. »

« Je veux que nous puissions, dès cet été, avancer sur la réforme du travail […] et aller plus loin sur l’assurance-chômage […] Il n’y a pas un endroit en France où des gens ne vous disent pas qu’ils cherchent des salariés. »

Le président souhaite faire « un travail avec toutes les branches professionnelles où le salaire est en dessous du SMIC. »

« Les négociations salariales c’est leur affaire […] j’ en appelle à la responsabilité des entreprises. »

 

Financement des retraites

« Nous devons travailler plus et plus longtemps. »

« Dès l’été 2023, il faut qu’on ait une première entrée en vigueur de la réforme des retraites […] Je me suis engagé pendant la présidentielle en disant qu’on va progressivement reculer l’âge de départ à la retraite jusqu’à 65 ans. »

 

Conclusion

« Nous allons y arriver. »

Les trois objectifs fixé par le chef de l’État pour son nouveau mandat :

  • « rendre la France plus indépendante » ;
  • « gagner la bataille du climat » ;
  • « lutter pour l’égalité des chances ».

 

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • « Gagner la bataille du climat ».
    On a rarement proféré plus grosse idiotie.

    • Le climat vit sa vie depuis toujours entre siestes et soubresauts que les gourous ont toujours interprétés comme une colère des dieux à l’encontre de nos turpitudes. Prétexte à toutes les propagandes des despotes pour asseoir leur pouvoir.

    • OUI. Quelle ânerie !

  • A l’ENA, on confond « Maître de Forges » et « Maître en Forgeries ».

  • Vulcain est un dieu boiteux. Il est infirme depuis que son père Jupiter (ou sa mère Junon, selon les légendes) lui a fait faire un vol plané avec atterrissage incontrôlé.
    C’est tout le programme du quinquennat qui débute.

  • Nous avons, paraît-il, 400 000 lois et règlements en France. Doit-on s’alarmer si le Pouvoir entre en catatonie ?
    Quand même. Trop forts ces Français. Après avoir réalisé, à la force du poignet, la promesse de Macron d’instiller une bonne dose de proportionnelle à l’Assemblée, voilà qu’ils sont en passe de finaliser une autre de ses promesses : la lutte contre l’inflation normative !

  • Gagner des batailles! Avec lui comme général en chef? Sera-t-il Gamelin (tel que le décrit l’histoire) ou Foch?
    La Covid, le climat, et quoi encore? Un vrai Don Quichotte!

  • « un plan de sobriété chiffré […] c’est la chasse au gaspillage énergétique […] C’est très bon pour notre indépendance et pour notre environnement.  »
    La France devient officiellement un pays du Tiers-Monde. La Corée du Nord, entre autre, est un pays énergetiquement très sobre.

  • Le climat : pathétique. La France est déjà un des pays les plus vertueux du monde. Uniquement par chance, parce que ses prédécesseurs il y a 50 ans avaient décidé de donner une indépendance énergétique à la France. Avec la loi Climat, toujours en vigueur, la destruction partielle de notre production électronucléaire est en marche.
    J’attends avec impatience son abrogation.
    Toutes les mesurettes prises par Macron ne font qu’appauvrir les Français et n’ont aucun impact sur la production de CO2 français. Reste à savoir si la quantité de CO2 dans l’air a un réel impact sur le climat. Le seul impact certain c’est que les plantes poussent mieux quand la concentration de CO2 augmente.

    11
  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La banque mondiale a débloqué 4,5 milliards de dollars pour l’Ukraine afin de l’aider à faire face aux conséquences économiques de la guerre. Ces fonds sont fournis par les États-Unis. Le gouvernement ukrainien recevra le financement par tranches, en commençant par un décaissement de 3 milliards de dollars en août. Un problème persiste néanmoins : la corruption endémique du pays. Un défi de taille pour la bonne utilisation de l’aide à l’Ukraine.

 

Le problème de la corruption en Europe de l’Est

La corruption reste très impo... Poursuivre la lecture

Par Julien Pomarède.

« Régénérée », « revitalisée », « ressuscitée » : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier le retour de premier plan de l’OTAN depuis le début de l’agression de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022.

L’idée d’une renaissance de l’OTAN tire sa crédibilité d’un constat simple. Après deux décennies d’errements dans le bourbier afghan, l’Alliance retrouve sa mission historique : dissuader une attaque conventionnelle d’un État tiers – qui plus est de l’ancien ennemi, la Russie – contre ses membres.

<... Poursuivre la lecture

Notre Première ministre Élizabeth Borne, vient de faire, à l’Assemblée nationale, son discours de politique générale, et elle a dévoilé quelles sont ses priorités : le pouvoir d’achat, le travail, l’urgence environnementale, l’égalité des chances, et les difficultés du secteur de la santé, soit cinq, au total.

https://www.youtube.com/watch?v=_CzAKKIQFv4

 

Le gouvernement a donc préparé « un paquet de mesures de 20 milliards d’euros » censé atténuer les effets de l’inflation. Ce projet de loi sera soumis au Parlement ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles