« Pécressethon » : les Républicains ne sont pas morts !

Y aura-t-il des candidats du parti les Républicains aux élections législatives ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Présidentielle2022 Pécresse (crédits FMas)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Pécressethon » : les Républicains ne sont pas morts !

Publié le 21 avril 2022
- A +

Y aura-t-il des candidats LR aux élections législatives ? Au lendemain de l’élimination de Valérie Pécresse et son score catastrophique (et historique) au premier tour de l’élection présidentielle (4,78%) la question se posait…

Il y a une semaine, celle qui n’est arrivée qu’en cinquième position au premier tour de la présidentielle  – un échec mortifère pour le parti héritier du mouvement gaulliste – avait pris la parole pour évoquer l’urgence de la situation.

Sous la barre des 5 % le parti qui fut naguère la droite de gouvernement ne peut prétendre au remboursement public de ses frais de campagne. « J’ai besoin de votre aide, d’urgence, d’ici le 15 mai, pour boucler le financement de cette campagne présidentielle […] Il en va de la survie des Républicains, et au-delà de la survie de la droite républicaine », avait alors lancé la présidente de la région Île-de-France, confiant être personnellement endettée à hauteur de 5 millions d’euros. 

Selon les informations du Figaro publiées lundi 18 avril, Valérie Pécresse aurait déjà récolté 1,4 million d’euros grâce à la générosité de ses électeurs. Si c’est encore peu sur les 7 millions qu’a coûté la campagne : « Il y a un fort élan de soutien, mais le compte n’y est pas encore », a admis l’entourage de Valérie Pécresse. Sa campagne d’appel aux dons devrait se poursuivre jusqu’au 15 mai.

Le parti Les Républicains n’est pas encore mort

Pour le trésorier du parti LR, David Fasquelle, interrogé par Le Parisien, si « le budget 2022 est solide » il faudra tout de même trouver « environ 3 millions d’euros » pour les candidats aux élections législatives de juin. Ainsi précise-t-il « l’objectif de 5000 euros [par candidat] sera tenu. »

Une fois encore, le parti gaulliste, tel le phénix, renaît de ses cendres, confirmant l’adage selon lequel en politique on n’est jamais mort. Mais au-delà de son financement, les LR ont une chance de gagner les élections législatives (et l’Hôtel Matignon) en proposant un programme de gouvernement réaliste, courageux et libéral !

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • « les LR ont une chance de gagner les élections législatives (et l’Hôtel Matignon) en proposant un programme de gouvernement réaliste, courageux et libéral ! » ? Euh… comment dire ? Ou plus simplement avec autant de combines qu’il y a de circonscriptions ?

    • Il est plus probable de voir Valérie ouvrir un compte onlyfan pour éponger ses dettes que de voir une majorité LR à l’assemblée nationale.

  • C’est vrai, techniquement, comme le PS, LR n’est pas mort. Bon, il est en mort cérébrale mais il est toujours sous assistance respiratoire.
    Après, c’est quand même drôle que des millionnaires demandent à des smicards de rembourser leur gabegie.

  • Ces histoires de partis n’ont plus aucun sens dans un pays qui n’a plus son mot à dire pour gouverner. D’ailleurs, ils sont tous interchangeables et viva la démocrature…avec des assemblées de zombies.

  • Le LR libéral ? Première nouvelle !

  • LR = libéral, d’où vient cette bêtise? Ce ne seront que de nouveaux transfuges pour Macron

    • Ca s’appelle un voeu pieux. Vous savez, le pieu qu’on enfonce dans la poitrine pour se débarrasser des vampires suceurs de sang.

  • La conslusion dit tout : LR est mort le jour où il a décidé que plutôt que poursuivre dans la voie entamée par Fillon et plébiscitée par les militants à travers lui, il allait laisser de côté toute idée vue comme « révolutionnaire » et plutôt essayer de courir après Macron vers le centre mou.
    Parce-que clairement, au niveau programme, difficile de dire qui de Pécresse ou de Macron était l’original et qui était la copie…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Le vote Mélenchon est révélateur d’un symptôme propre à la France : l’extrême gauche est plus forte dans notre pays que dans les autres.

Pourquoi ? Il existe plusieurs réponses.

La première est conjoncturelle : Mélenchon a du talent, c’est un politicien cultivé qui s’exprime avec conviction et éloquence, il entraîne les foules et son islamo-gauchisme lui a attiré les suffrages du monde musulman, en particulier ceux des musulmans en rupture avec la civilisation française. Le vote utile a aussi joué pour lui.

Mais ce sont l... Poursuivre la lecture

Aymeric Caron et Jean-Luc Mélenchon n’ont pas toujours été les meilleurs amis du monde. En 2014, quand il était chroniqueur dans l’émission On n’est pas couché, le premier reprochait au second de passer son temps à glander sur les bancs du Parlement européen et le second l’accusait en retour d’être un « branleur » agitant n’importe quelle rumeur pour faire son show.

Aymeric Caron candidat à la nouvelle union de la gauche

En 2017, timide rapprochement. Le patron de la France insoumise ayant reconnu le caractère « révolutionnaire » du vé... Poursuivre la lecture

Bien qu'il ne se situe que peu de temps après la survenue inattendue de la pandémie de la Covid-19, qui habilla 2020 d'une aura d’étrangeté maudite, le cru 2022 entrera dans les annales de l'histoire, mondiales et françaises, comme ayant été l'année de toutes les nouveautés.

Des prismes inédits de lecture de notre monde commun ont fait leur apparition. La Nouvelle guerre froide, qui s'est déclenchée le 24 février par l'invasion russe de l'Ukraine, servira de plus en plus comme paradigme explicatif d'événements internationaux sans rappo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles