Le bitcoin n’a que faire de votre diplôme universitaire

Le monde des cryptomonnaies et des bitcoins accorde davantage d'importance aux compétences mises en avant qu'aux diplômes.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Jimmy Song Bitcoin, Universities, and Christian Theology reason youtube https://www.youtube.com/watch?v=_3-nSdNnyUc

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le bitcoin n’a que faire de votre diplôme universitaire

Publié le 10 janvier 2022
- A +

Par John Osterhoudt.
Un article de Reason magazine

« Avec la réserve fédérale, vous avez quelque chose qui n’est pas contrôlable, n’est-ce pas ? C’est un système monétaire qui est complètement opaque pour tout le monde« , explique Jimmy Song, un auteur, podcasteur et programmeur informatique qui organise des séminaires de deux jours dans le monde entier pour former des codeurs à travailler dans l’industrie du bitcoin. « Avec le bitcoin, vous avez la possibilité de procéder vous-même à des vérifications, et c’est ce que j’enseigne à mes étudiants. »

Programming Blockchain

Le cours de Song, Programming Blockchain, est un séminaire de 16 heures composé de conférences et d’exercices pratiques. Il avait l’habitude d’enseigner le même matériel dans le cadre d’un cours d’un semestre à l’Université du Texas à Austin.

« Lorsque j’enseignais ce semestre-là, j’avais des étudiants de troisième cycle assez brillants en génie électrique, en informatique et en commerce. »

Mais ils n’étaient pas aussi motivés que les étudiants de son séminaire, qui paient de leur poche juste pour apprendre.

Les étudiants de l’UT-Austin « se souciaient beaucoup de leurs notes et… d’obtenir le bon diplôme« .

Rigel Walshe, originaire de Nouvelle-Zélande, a suivi le séminaire de Song en Australie en 2018 alors qu’il changeait de carrière. Ancien policier, il s’est intéressé au bitcoin grâce à Silk Road, le site de commerce électronique du dark web qui permettait aux utilisateurs d’acheter de la drogue, ou à peu près n’importe quoi d’autre, jusqu’à sa fermeture en 2014. Les utilisateurs de Silk Road payaient leurs produits du marché noir en bitcoins, et le site a joué un rôle essentiel dans le démarrage du réseau bitcoin au cours de ses premières années.

Silk Road « a fonctionné pendant plus de deux ans, juste sous le nez des forces de l’ordre américaines, et elles ne pouvaient rien y faire« , explique M. Walshe. « Je ne pense pas que la plupart des gens aient vraiment compris l’ampleur de la situation. »

Aujourd’hui, Walshe travaille comme développeur de logiciels à la bourse d’échange en ligne Swan Bitcoin, qu’il décrit comme un emploi de rêve.

En plus d’enseigner et d’écrire, Song contribue à Bitcoin Core, un projet open-source de recherche, de test et de mise à niveau du logiciel que les gens du monde entier utilisent pour se connecter à ce réseau monétaire décentralisé.

Des compétences plutôt que des diplômes pour le bitcoin

Tout le monde peut participer au processus de soumission et de révision du nouveau code, quels que soient son identité, son lieu de résidence ou ses diplômes. Le bitcoin étant un logiciel libre, les règles qui régissent son fonctionnement sont également totalement transparentes.

Walshe et Song affirment que cet esprit de transparence radicale et l’importance accordée aux compétences mises en avant plutôt qu’aux diplômes sont au cœur de ce qu’ils aiment dans le bitcoin.

« N’importe qui peut créer n’importe quoi », dit Walshe. « Tout le code et toutes les informations dont vous avez besoin sont disponibles gratuitement en ligne, [et] n’importe qui dans le monde peut les lire et participer. »

Reason a discuté  avec Jimmy Song en octobre lors du 2021 Oslo Freedom Forum, qui a rassemblé la communauté des droits de l’Homme avec la communauté bitcoin pour une conférence de deux jours à Miami. Nous avons parlé de son récent livre, Thank God for Bitcoin : The Creation, Corruption and Redemption of Money, de son dédain pour l’éducation traditionnelle et de la façon dont il pense que le bitcoin complète la théologie chrétienne.

Traduction d’Alexandre Massaux pour Contrepoints.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

L'année commence avec un gros bruit de casseroles pour Bitcoin et ses descendants : les cours des principales cryptomonnaies ont largement dévissé alors que l'année 2021 avait été remplie de plus hauts historiques et de mouvements violents, parfois propulsés par les déclarations plus ou moins intelligentes de l'un ou l'autre gourou industriel, et la médiatisation rapide des Non Fungible Tokens (NFT ou jetons non fongibles) a largement ajouté à la fébrilité du marché très spécial des cryptomonnaies.

Cependant et comme j'en faisa... Poursuivre la lecture

Non, Monsieur Zemmour, un remake de l’école d’avant ne relèvera pas la France économiquement et n’apportera aucune solution à la situation actuelle que vous n’êtes pas le seul à déplorer ! La bataille se joue en effet à l’école : la France s’est fourvoyée, mais pas comme vous l’entendez !

Oui, la France doit viser l’excellence et son école, l’éclosion d’intelligences multiples.

Sachez que vos propositions qui rappellent les incantations sur le « lire, écrire, compter » de certains ministres de l’Éducation – issus du sérail - , q... Poursuivre la lecture

Les compagnies d’aviation remettent à plus tard le retour à la normale.

Le graphe d'Eurocontrol ci-dessous montre l’évolution du nombre de vols

Vous constaterez que le nombre de vols hebdomadaires est toujours inférieur de 25 % par rapport aux niveaux de 2019.

 

Même type de schéma dans l’automobile. Le nombre de véhicules neufs vendus aux particuliers dans l’Union européenne n’arrive pas à récupérer son niveau d’avant crise sanitaire. En novembre, ils ont sous-performé les niveaux de 2020 de 20 %, rap... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles