Les Français soutiennent en majorité l’économie de marché

Alors que se multiplient les politiques publiques interventionnistes pour répondre à la crise sanitaire, une enquête indique que les Français font en majorité confiance à la libre entreprise.

Par la rédaction de Contrepoints.

Alors que l’économie française s’est engagée sur la voie de l’étatisation généralisée en réponse à la crise sanitaire, une nouvelle enquête de la Fondation pour l’innovation politique parue ce mardi dévoile l’attachement grandissant aux libertés économiques dans quatre grandes démocraties européennes (France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne).

L’enquête, signée Victor Delage, responsable des études et de la communication de la Fondation pour l’innovation politique, porte sur « la conversion des Européens aux valeurs de droite » :

« Le diagnostic d’un déplacement vers la droite de la société se fonde ici sur l’assimilation de valeurs à la culture de droite, dont le nationalisme via la question identitaire, le libéralisme économique et le libéralisme politique indexé à l’individualisme. »

Plus de libertés pour les entreprises

Alors que se multiplient les politiques publiques interventionnistes pour soutenir une économie laminée par les mesures sanitaires, l’enquête indique que plus de la moitié des répondants (54%) considère que l’État doit faire davantage confiance aux entreprises et leur donner plus de libertés.

Fait notable pour l’enquêteur, le clivage droite/gauche joue de moins en moins sur cet engagement en faveur de la liberté d’entreprendre. Classiquement, on trouve une majorité à droite (68 %) et au centre (58 %) en faveur des libertés économiques. À gauche, ce sont 4 personnes sur 10 (43 %) qui estiment la liberté d’entreprendre nécessaire.

Pour Victor Delage :

« Deux grilles de lectures sont possibles : c’est 25 points de moins que les répondants de droite (68 %), mais c’est aussi presque un citoyen de gauche sur deux qui considère que, « pour faire face aux difficultés économiques », l’État doit s’effacer devant les entreprises. »

L’enquête observe que la confiance envers les entreprises dépend aussi beaucoup de leur taille : « La confiance envers les petites et moyennes entreprises (PME) est très élevée (74 %) et elles font même partie des institutions qui suscitent le plus de confiance, mais celle exprimée à l’égard des grandes entreprises, publiques (45 %) ou privées (44 %), reste minoritaire. »

Toutefois la confiance envers les grandes entreprises a légèrement progressé pendant la crise sanitaire. Sans doute est-elle l’occasion pour les Français de voir à quel point leur rôle est important dans la bataille.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.