Deux mini jacqueries contre les taxes et la réglementation européenne

Le temps des jacqueries, répliques de la colère des opposants à l’éco-taxe et du mouvement initial des Gilets jaunes contre la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), pourrait revenir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Taxe foncière-Photo Contrepoints

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Deux mini jacqueries contre les taxes et la réglementation européenne

Publié le 14 avril 2021
- A +

Par Pierrik Halaven.

Deux informations du week-end essentiellement relayées dans la presse locale (Ouest France, France Bleu…) méritent un coup de projecteur. « Mais arrêtez donc d’emmerder les Normands ! » pourrait être le slogan pompidolien des manifestants qui ont défilé à Ouiestreham et Caen.

Coups de klaxons à Ouistreham

Tout d’abord, une manifestation à coups de klaxons a réuni 130 voitures et des cyclistes de cette petite ville du littoral. Les manifestants exprimaient leur colère contre la hausse programmée de 28 % de la taxe foncière.

Selon le maire, il n’y a pas d’autre choix : il s’agit de compenser la perte de recettes d’environ deux millions d’euros habituellement versés par le casino du groupe Barrière à la commune, casino forcément fermé depuis plus d’un an pour les raisons que l’on connaît. Cette augmentation d’impôt, directement due à la crise de la Covid-19, est très mal perçue.

Motards en colère dans les rues de Caen

Par ailleurs, à l’appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC), ils ont été 500 à pétarader dans les rues de Caen, pour dire non à l’application de la réglementation européenne qui impose un contrôle technique obligatoire à toutes les motos, au même titre que les voitures.

Un coût supplémentaire que ces passionnés de deux roues ne digèrent pas. Selon eux, la pratique risquée de la moto fait naturellement appel au sens de la responsabilité individuelle. Les accidents sont davantage dûs à la vitesse, au style de conduite, à l’inexpérience ou aux aménagements routiers qu’aux éventuelles défaillances techniques que ces contrôles pourraient éviter.

Gilets jaunes saison 2 ?

Il est probable que nombreuses seront les municipalités à envisager dans les mois à venir des hausses d’impôt façon Ouistreham, ne sachant plus comment faire face aux manques à collecter dûs à la pandémie. Et comme la taxe d’habitation leur échappe désormais, ce sont les propriétaires, petits ou grands, qui en feront les frais, via la taxe foncière.

Le caractère inflationniste de la taxe foncière, rare effet de levier aux services des municipalités, était à prévoir du fait du nouveau schéma de financement des collectiviés locales, promesse du programme de Macron pour les présidentielles. Quant à l’application scrupuleuse de directives européennes, nous savons que le gouvernement français et la haute administration tiennent au maintien de leur place de bons élèves.

Alors le temps des jacqueries, répliques de la colère des Bonnets rouges opposés à l’éco-taxe et du mouvement initial des Gilets jaunes contre la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), pourrait revenir. Ces deux évènements survenus ce même week-end normand constituent sans doute des signaux faibles.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Ben oui, avec la suppression de la taxe d’habitation, c’était à prévoir! et ce n’est que le début…. les propriétaires, cible idéale pour ce gouvernement de socialistes!!!

    • Et pour les propriétaires de résidences secondaires, ce sera triple peine puisqu’en plus du supplément d’impôt foncier ils devront quand-même continuer à payer une taxe de [non-]habitation elle-même augmentée, salauds de riches.

    • La logique aurait voulu que l’on supprime la taxe foncière qui n’a aucun rapport avec votre présence communale. Contrairement à la taxe d’habitation…
      Hélas on a privilégié une approche politique. On va faire un cadeau aux millions de locataires, par essence désargentés, ces « sal… » de proprios ont bien de quoi payer !

      • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle finit par casser.
        Et là, la population de sans-dents va se retrouver à la rue, y compris par nuit glaciale.

  • Cela fait longtemps que je dis à toute ma famille et connaissances: en France ou loue…tout. La propriété privée n’est qu’un lointain souvenir dans ce pays de marxisto-écolos-fascistes

  • Bien fait. Fallait pas voter pour Ça.

  • Petites précisions sur le refus du contrôle technique par les Motards…
    Le coût fait peu à l’affaire. La vraie raison est la totale inutilité d’un truc mis en avant aujourd’hui par les autorités européennes sous la pression (et les chiffres truqués) des sociétés de contrôle (Dekra et Cie).
    Ces sociétés affirment que le contrôle technique pourrrait diminuer la mortalité de 15 % .
    Or, une étude menée sous l’égide de la Commission européenne, baptisée Maids, et basée sur l’examen précis de centaines et centaines d’accidents dans plusieurs pays avait montré dans les années 2000 que les défaillances techniques n’étaient responsables que de… 0,3 % des tués. A peine l’épaisseur du trait. Et encore ces defaillances integraient des problèmes de pneumatiques, choses sur lesquelles un contrôle technique est inopérant !
    Le CT est d’autant plus inutile que la plupart du temps les organes de sécurité sont parfaitement visibles sur une moto (difficile de passer à côté d’un amortisseur qui fuit par exemple), que les motards sont souvent aux petits soins pour leur machine, et que la fréquence de révision des motos chez le concessionnaire est importante (de 6 à 12000 kms).
    On comprend mieux dès lors le refus de motards devant quelque chose qui n’est rien d’autre que du capitalisme de connivence reposant sur un mensonge éhonté.
    Connaissant par ailleurs le peu d’appetence des Motards pour les radars, je doute qu’ils mettent en avant la cause vitesse dans les premiers motifs d’accidents. En réalité, plutôt le manque de formation et d’attention des automobilistes (« les motards ne meurent pas on les tue ») ainsi que les infrastructures mortifères (glissières de sécurité non doublées par exemple, chaussées glissantes, routes mal entretenues, etc).

    • La seule utilité d’un contrôle technique pour les motos est le contrôle de la conformité aux normes de niveau de bruit. Et tant qu’à faire, que les quads, scooters et autres cyclomoteurs y soient soumis. Ces machines bruyantes sont une agression qui devraient être réservées à une utilisation sur circuit.

      • Même pas ! Il est si facile d’enlever sa chicane d’échappement dès qu’on sort du centre de contrôle technique…
        Ou de remettre son ancien pot homologué quand on s’y rend.
        Face au bruit des motos, quelques opérations de contrôle sur la route, le WE, assorties d’éventuelles confiscations sont amplement suffisantes pour calmer les « rebelles ».

        • J’approuve. En fait ces « rebelles » ternissent l’image des nombreux motards respectueux et sympa que j’ai l’occasion de croiser.

    • Pourquoi les motards (j’en fus de longues années) bichonnent leurs engins? Tout simplement parce qu’ils savent que s’ils ne le font pas, ils risquent leur peau.
      On revient à ce principe essentiel: quand on risque sa peau, on se conduit en conséquence. Mais comme les fonx, eux, ne la risque jamais, ils peuvent faire toutes les conneries possibles et imaginables sans le moindre risque.
      Cf. Nassim Nicholas Taleb « Skin in the game »

  • Et encore, vous n’avez rien vu. Attendez un peu la révision des valeurs cadastrales prévue pour 2025/2026, on va se marrer.

    • Pas besoin d’attendre jusque là. C’est revu chaque année. Tous les ans en fin d’année il y a des articles sur l’augmentation ici ou là de la taxe foncière qui explose avec pour motif la révision de la valeur locative.

      Cet article est très inquiétant car beaucoup de villes sont dépendantes d’une grosse entreprise qui aura été fermée.

  • « Selon le maire, il n’y a pas d’autre choix : il s’agit de compenser la perte de recettes d’environ deux millions d’euros habituellement versés par le casino du groupe Barrière à la commune »

    Monsieur le Maire, je voudrais vous suggérer une autre solution: et si vous réduisiez la dépense publique sur votre commune, afin de l’ajuster à la baisse des revenus? Par exemple en réduisant un peu le salaire et le nombre de vos fonctionnaires, ce serait plus chouette, non?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a quelques jours, on apprenait que l'université de Strasbourg décidait de fermer ses portes aux étudiants pendant deux semaines supplémentaires cet hiver, par souci d'économie. Le président de l'université à en effet précisé qu'il s'agirait d'« une troisième semaine de congés de Noël début janvier et [d']une semaine complète de cours en distanciel en février ».

Pendant que l'éducation est une fois encore reléguée au second plan, Élisabeth Borne nous apprend à gérer notre consommation énergétique : « La règle, c’est de chauffer à ... Poursuivre la lecture

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

uerss
14
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles