Adam Smith a combattu l’esclavage, mais la cancel culture veut l’abattre

Comment sommes-nous passés d’Adam Smith figure de l’abolitionnisme au XIXe siècle à celui d’Adam Smith « problématique » au XXIe ?

Par Frédéric Mas.

Le père de l’économie moderne va-t-il être banni au nom de l’idéologie décoloniale ?

Selon un article du Daily Telegraph, un document provenant du « Slavery and Colonialism Legacy Review Group » un groupe d’observation créé par la mairie d’Edimbourg en Écosse, ferait de la tombe et de la statue de l’auteur de la Richesse des nations (1776) une cible critique potentielle pour la nouvelle extrême gauche woke. La raison ? Adam Smith aurait considéré l’esclavage comme « inévitable ». L’article du Daily Telegraph explique le lien qui serait fait entre Smith, l’esclavage et le colonialisme.

Seulement, il suffit d’ouvrir les différents ouvrages du philosophe écossais pour s’apercevoir que sur le sujet, il dit exactement le contraire de ce qui est suggéré par ses détracteurs.

Des « déchets des prisons de l’Europe »

Dans la Théorie des sentiments moraux (1759), Adam Smith décrit les marchands d’esclaves comme les « déchets des prisons de l’Europe […] qui ne possèdent les vertus ni des pays d’où ils viennent, ni de ceux où ils vont, et dont la légèreté, la brutalité et la bassesse les exposent si justement au mépris des vaincus. »

Il considère également qu’il est « presque inutile de prouver que l’esclavage est une mauvaise institution même pour les hommes libres ».

Lors des cours de philosophie morale qu’il enseignait à Glasgow, et qui ont été regroupés sous le titre Lectures on jurisprudence (1762-1766), Adam Smith décrit l’esclavage comme présent au début de toutes les sociétés, parce que certaines personnes aiment dominer les autres.

L’esclavage « procède de cette disposition tyrannique dont on peut presque dire qu’elle est naturelle à l’humanité. »

Dans un cours qu’il a donné le 16 février 1763, un élève d’Adam Smith relève que son professeur pense que l’esclavage est né de « l’amour de la domination et de la tyrannie », ce qui explique pourquoi les esclavagistes s’y accrochent. La Richesse des nations explique noir sur blanc que l’esclavage était un modèle économique non rentable.

D’Adam Smith abolitionniste à Adam Smith problématique ?

Comment sommes-nous passés d’Adam Smith figure de l’abolitionnisme au XIXe siècle à Adam Smith « problématique » au XXIe siècle ? L’entreprise de justice raciale poussée par l’extrême gauche radicale aujourd’hui instrumentalise la question coloniale pour la mettre au service de l’anticapitalisme.

Son principal théoricien doit être déconsidéré, quitte à falsifier l’histoire en s’appuyant sur les passions basses d’aujourd’hui. Ne laissons pas le mensonge prendre le pas sur la vérité, et la liberté disparaître sous les couches d’ignorance sectaire.

 

 

 

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.