Les éléments du progrès : les produits pharmaceutiques (10)

Hacks Honey Lemon Flavour BY Glen Bledsoe(CC BY 2.0) — Glen Bledsoe, CC-BY

Comment, depuis l’invention de l’aspirine, les produits pharmaceutiques ont apporté à l’humanité confort et espérance de vie.

Par Tony Morley.
Un article de HumanProgress

En 1853, Charles Frédéric Gerhardt, un chimiste français, a fait une découverte remarquable. Il a maîtrisé la connaissance de la salicine, un composé chimique naturel dérivé de l’écorce des saules – et a réussi à synthétiser chimiquement l’acide salicylique, une forme synthétique de salicine naturelle et le premier analgésique synthétique de la civilisation. Ce faisant, il a contribué à lancer la révolution pharmaceutique.

Pour traiter la douleur, les hommes utilisaient sans le savoir la salicine présente dans de nombreuses plantes, mais surtout dans l’écorce de saule, depuis au moins 1500 avant Jésus-Christ, depuis la Mésopotamie et l’Égypte. Mais savoir qu’une plante contient un principe actif et comprendre comment le synthétiser artificiellement à partir de rien sont deux choses très différentes.

Il a fallu plus de trois mille ans pour maîtriser ce saut technologique dans la chimie pharmaceutique. Outre le soulagement de la douleur, la salicine présentait un autre grand avantage : elle pouvait réduire l’inflammation et faire tomber la fièvre, en particulier chez les enfants.

Entre 1897 et 1899, un chimiste allemand, Felix Hoffmann, a affiné le processus de synthèse de l’acide acétylsalicylique, une forme raffinée et améliorée de l’acide salicylique synthétique, alors qu’il travaillait pour la société pharmaceutique Bayer basée en Allemagne. Le nom que Bayer a donné au premier médicament produit en masse est aussi connu aujourd’hui qu’au début du siècle. C’est l’aspirine.

En 1950, l’aspirine était devenue l’analgésique le plus consommé au monde. Aujourd’hui, nous consommons plus de cent milliards de comprimés d’aspirine par an. La mise au point de la chimie et de la technologie nécessaires à la production d’acide acétylsalicylique a été la première d’une série de dizaines de milliers de composés pharmaceutiques naturels et synthétiques produits entre le sommet de la révolution industrielle et aujourd’hui.

Il est si facile d’oublier à quel point les produits pharmaceutiques modernes ont transformé nos vies. De l’insuline aux contraceptifs modernes, de l’acétaminophène au paracétamol, ces composés non seulement améliorent la vie mais sauvent des vies.

La Food and Drug Administration (FDA) américaine réglemente à elle seule environ 20 000 médicaments sur ordonnance et composés chimiques utilisés pour traiter des milliers d’affections. Les composés pharmaceutiques dont nous disposons ont contribué à réduire considérablement la morbidité dans les pays développés et en développement.

Le progrès scientifique stimulé par un réseau commercial en expansion et largement libéralisé, a contribué à faire progresser à la fois le développement et l’utilisation des principales découvertes pharmaceutiques. Il n’est pas exagéré de dire que certains des médicaments les plus importants ont eu un impact significatif sur les moyennes d’espérance de vie, ainsi que sur notre bien-être général.

Dès l’aube de la révolution industrielle, la société a commencé à produire une série de médicaments révolutionnaires, d’antibiotiques, de vaccins et bien d’autres choses encore. Parmi ces médicaments clés, on trouve l’éther et la morphine, de puissants antalgiques, inventés respectivement en 1842 et 1827.

L’insuline, un traitement efficace contre le diabète, a été mise au point en 1922 ; la pénicilline, un antibiotique puissant, en 1942 ; les traitements médicamenteux contre la tuberculose en 1951 ; les contraceptifs oraux dans les années 1960 ; le salbutamol pour traiter l’asthme en 1966 ; et une série de médicaments de chimiothérapie et d’inhibiteurs du VIH efficaces dans les années 1990.

L’humanité a accompli tout cela et bien plus encore. De puissants anesthésiques, antibiotiques, antipaludéens ou vaccins modernes qui ont également sauvé des centaines de millions de vies – en particulier celles des enfants.

Aujourd’hui, le marché des produits pharmaceutiques représente plus de 1100 milliards de dollars américains, avec une croissance de plus de 5 % par rapport à la seule année précédente. Les mêmes forces du marché, qui ont contribué à fournir une énergie abondante et peu coûteuse, ainsi que des communications et des voyages rapides et fiables, ont également contribué à faire progresser une industrie qui a amélioré la santé et le bien-être de milliards de personnes.

Aujourd’hui, la plupart des habitants des pays développés ont un accès relativement peu coûteux à une vaste gamme de médicaments en vente libre et sur ordonnance, dont même les chimistes les plus optimistes de la fin du XIXe siècle ne pouvaient rêver.

Pour moins cher que le prix d’un café, vous pouvez vous débarrasser d’un mal de tête, prendre une dose d’antibiotique pour traiter une infection, faire baisser la fièvre d’un enfant, fournir une dose de réhydratation orale ou d’anti-histaminique pour les allergies. La bonne nouvelle, c’est que l’innovation et le progrès au sein de l’industrie pharmaceutique continuent à être les moteurs du progrès humain.

Cela est d’autant plus important que les scientifiques du monde entier s’efforcent de mettre au point des traitements et des vaccins peu coûteux, efficaces et rapidement utilisables pour lutter contre la pandémie de coronavirus SRAS-COV-2.

https://www.humanprogress.org/stuff-of-progress-pt-10-synthetic-pharmaceuticals/Sur le web

 

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.