Mais arrêtez donc d’ennuyer les Français avec le chauffage !

En politique énergétique, lorsqu’on impose la contrainte réglementaire on génère toujours des difficultés induites là où on ne s’y attend pas.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Denis Kirichenko on Unsplash - https://unsplash.com/photos/CAOMmLlQAOs

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mais arrêtez donc d’ennuyer les Français avec le chauffage !

Publié le 29 novembre 2020
- A +

Par Samuele Furfari.

Un vieux proverbe calabrais que ma mère me répétait, sans savoir qu’un jour je m’occuperais d’énergie, dit (sans le jeu de mots qu’il y a dans le dialecte calabrais) « celui avec le pain est mort, celui avec le feu a survécu ». Cette maxime se référait à l’importance de disposer de chaleur bien plus essentielle qu’une miche de pain même dans le sud de l’Italie.

Une des erreurs de base de la politique énergétique est l’importance exagérée que l’on donne à l’électricité. Dans l’UE elle ne constitue que 22 % de la demande en énergie finale, en France et Belgique c’est respectivement 27 % et 20 %.

Mais quelle est donc la forme d’énergie finale la plus utilisée ?

C’est la chaleur. Elle représente 50 % dans l’UE ; en France et Belgique c’est respectivement 45 % et 51 %. La différence de ces pourcentages avec 100 % donne la consommation dans le secteur du transport, l’autre secteur dans lequel on utilise de l’énergie finale.

Pourquoi donc, si le secteur de la chaleur est le plus important, est-ce celui dont on a parlé le moins jusqu’à présent ? Il y a plusieurs réponses, dont voici quelques-unes :

  • C’est un secteur très diffus où il est difficile d’intervenir par des décisions politiques. Le politicien est dépourvu de mesures d’actions tant les choix sont personnels.
  • Il y a très peu de statistiques disponibles précisément parce que c’est un secteur très diffus et domestique. Et il n’y a pas de statistique parce qu’il n’y a pas de commerce de chaleur.
  • Il n’y a pas de gros investissements comme dans les centrales électriques.
  • Il n’est pas créateur d’emplois comme le secteur de l’automobile.
  • Le secteur a toujours existé contrairement à l’électricité et l’automobile.

Chaleur et transition énergétique

Mais à présent que les politiciens ont fait de la transition énergétique leur dossier absolu (au lieu de s’occuper avant tout de l’emploi et de l’avenir des jeunes), ils veulent intervenir également dans le domaine de la chaleur en imposant leurs choix aux citoyens au motif de la transition énergétique.

Rappelons que dans l’UE les énergies renouvelables intermittentes représentent 2,5 % de l’énergie primaire bien que les États membres et l’UE aient dépensé depuis 2000 de l’ordre de mille milliards d’euros. Ils se sont imposé d’arriver, en pratique, à 100 % d’énergies renouvelables dans le cadre d’une transition vers une « neutralité » carbone à l’horizon 2050.

Ceci est un abandon pur et simple du système énergétique que nous avons construit lorsque notre objectif était de disposer d’énergie abondante et bon marché, alors qu’aujourd’hui ils visent une énergie rare et chère.

Est-ce réaliste ?

Dynamisés par la farce de la Convention citoyenne, ils s’en prennent à la chaleur, car au niveau de l’UE elle est fournie essentiellement par les énergies fossiles : 43 % pour le gaz naturel, 13 % pour le fuel, seulement 4 % pour le charbon dans certaines zones de l’Europe centrale ou orientale, 11 % pour l’électricité — essentiellement en France grâce au développement extraordinaire de l’énergie nucléaire dans les années 1970-1980.

Le bois de chauffage surtout en Suède, Autriche et Finlande représente 17 %, le reste étant le chauffage urbain le plus souvent fonctionnant au charbon de nouveau dans l’Europe centrale et les Pays baltes. En Pologne, le charbon représente 41 % de la chaleur aussi parce qu’elle est distribuée par des réseaux de chaleur. Dans le secteur domestique, 78 % de la chaleur est utilisée pour le chauffage et 16 % pour chauffer l’eau sanitaire, le restant est pour cuisiner.

Le chauffage au fuel

S’attaquer aux chaudières au fuel ou au charbon en France ne devrait pas être une priorité vu leur poids dérisoire. Cela donne une belle image écolo, mais bien vaine. Non seulement ils vont créer une ultérieure bureaucratie punitive, mais en plus elle n’aura qu’un impact symbolique.

On sait pour les avoir déjà tellement rencontrées que les écologistes de tous les partis affectionnent les mesures symboliques. Ils aiment dire que les petits gestes insignifiants sont importants, car ils servent d’exemplarités. Magnanime, le gouvernement ne veut pas interdire l’utilisation des chaudières au fuel ou au charbon déjà installées, mais les nouvelles installations à partir de janvier 2022.

De facto, ils veulent pousser les pompes à chaleur qui vont permettre à EDF et à Engie — c’est-à-dire à l’État — de vendre davantage d’électricité. Dans le cas d’Engie ce sera aussi un bénéfice, car les ventes de chaudières au gaz augmenteront bien plus que celles des pompes à chaleur et de celle à la biomasse (granulés de bois).

Comme toujours, ces primes diverses sont toujours payées par les citoyens en fin de compte. Selon Capital, il est question de deux milliards d’euros supplémentaires : « c’est près de 80 % du coût de remplacement d’une vieille chaudière qui sera couvert, pour les ménages les plus modestes ».

Dossier familial s’empresse de présenter la longue liste des différentes primes que la toute grande majorité des Français qui se chauffent déjà au gaz naturel ou à l’électricité vont payer : Ma Prime Rénov, Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique (CITE), Coup de pouce pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation ou d’une pompe à chaleur, l’Habiter Mieux Sérénité, une subvention de l’ANAH, l’Éco Prêt à Taux Zéro (Eco PTZ) et la TVA à taux réduit. Rien de moins… La France est bel et bien un État socialo-bureaucratique.

Tout ça pour ça ! Depuis l’adoption en 1992 de la Convention climat de l’ONU, les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de 58 %, malgré une diminution de 21 % dans l’UE, dont une grande partie est due à la chute des économies socialistes en Europe de l’Est.

Entretemps, le Vietnam, le Bangladesh, l’Inde et la Chine ont augmenté leurs émissions de CO2 respectivement de 1157 %, 709 %, 311 % et 305 %. Entre 2018 et 2019, la Chine a augmenté ses émissions de CO2 de 319 millions de tonnes tandis que la France en 2019 en a émis 299 millions de tonnes.

Et la France qui représente 0,9 % des émissions mondiales grâce à son grand parc de centrales nucléaires veut montrer l’exemple au monde… d’une part en fermant les centrales nucléaires et d’autre part en interdisant quelques chaudières au fioul et celles bien plus rares encore au charbon ! D’évidence, ils aiment faire des lois inutiles et ils n’ont pas le sens des ordres de grandeur.

Chauffage : des lois liberticides

De quel droit faut-il imposer le chauffage électrique ? Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit pour les Français qui ne sont pas connectés au réseau gazier. Si le charbon et le fuel sont interdits et que le gaz n’est pas disponible, il ne restera que la solution de l’électricité, qu’elle soit ou non sous forme de pompes à chaleur.

Vous me direz qu’il y a l’option des granulés de bois. Oui, c’est une solution subventionnée, mais polluante. Au Danemark ― pays que l’on aime présenter comme écologique —, la moitié des dioxines produites proviennent de la combustion du bois de chauffage. En Lombardie, on a même interdit en hiver le bois dans les fours à pizza tellement la combustion du bois pollue.

En politique énergétique, lorsqu’on impose la contrainte réglementaire on génère toujours des difficultés induites là où on ne s’y attend pas. Quand donc les politiciens comprendront-ils ce qu’a dit Georges Pompidou au jeune Chirac :

« Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ».

Les données dans cette tribune proviennent essentiellement de mon livre The changing world of energy and the geopolitical challenges.

Le dernier ouvrage de Samuel Furfari : Énergie 2019, Hystérie climatique et croissance des énergies fossiles.

 

Article initialement publié en août 2020.

Voir les commentaires (101)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (101)
  • voitures électriques, chauffage électrique..et en m^me temps…
    ah, c’est vrai les aspirateurs sont bridés désormais..ça va aider..
    on va pouvoir limiter le temperature de l’eau du bain..ou la durée de la douche, interdire les sèches linges , il ya des pistes… soyons positifs..

    mais là encore je vais répéter quand hollande a sorti un jour de son chapeau qu’il fallait réduire la consommation energetique de je ne sais plus combien et que ça n’ pas suscité plus de réactions que cela..
    https://bit.ly/3kiUw1C
    on est au dessus de la courbe..

    je ne suis pas aussi malin que ces gens mais je ne vois pas comment faire ça sans baisser le revenu des gens d’une proportion similaire..

    • Donc les allemands vont restreindre le fonctionnement de leurs centrales à gaz et charbon aux heures où la biomasse absorbe le co2……. L’hiver la biomasse n’est pas au top de sa forme, ils arrêteront donc tout… Drôle d’époque, espérons que le vaccin obligatoire cov ajoute aussi une bonne dose de neurones fraiches

    • Et pour leurs centrales a gaz et charbon ils feront pareil, arrêt l’hiver, la végétation est en sommeil.

  • Mais arrêtez donc d’emmerder les Français avec le chauffage ! aurait pu déclarer Pompidou.
    Vu la situation, on peut se permettre de ne pas mettre de gants.

  • L ’électricité est une énergie secondaire et son transport entraîne
    beaucoup de pertes. Je ne vois pas beaucoup d’information sur le bilan réel du chauffage à l’électricité tenant compte du rendement de sa production et des pertes en ligne. Se chauffer à la campagne à l’électricité me paraît tout sauf écologique. De plus pour être efficace la pompe à chaleur nécessite un changement complet de l’installation car avec une pompe à chaleur on chauffe à basse température .

    • Le facteur utilisé pour la performance énergétique des bâtiments est de 2,5, c’est à dire qu’on calcule que, pour un kWh d’énergie primaire ( gaz, fuel ou charbon ), le consommateur d’électricité reçoit 0,4 kWh

    • Les pertes sont sans importances, nucléaire oblige et puis elles sont comprises dans la facture.

      • si on supprime le nucléaire pour mettre des éoliennes ça signifie qu’il faudra installer des centrales au gaz ou au fuel pour compenser l’intermittence , donc les faire fonctionner 80% du temps.
        Donc .. on brûle du gaz , ça fait de la chaleur qui permet d’avoir de l’électricité, que l’on transporte pour la retransformer en chaleur à l’arrivée .. avec un rendement très mauvais ( facteur 2,5 ).
        ça me semble pas très optimisé tout ça.

        • Bah, on peut en effet faire son électricité à la maison tout en faisant son eau chaude… Pas vraiment rentable tout ça aujourd’hui mais avec cette merveilleuse politique de pénurie énergétique, on y viendra, tant pis pour les agents EDF gdf, ils n’avaient qu’à se battre.

          • Avec une éolienne à la maison, on peut faire de l’eau chaude plutôt que de l’électricité, c’est simple et d’un excellent rendement : il suffit de lui faire entraîner un agitateur dans le chauffe-eau. Pourtant, parmi nos promoteurs d’éoliennes, personne ne le fait. Pourquoi donc ?

          • En Belgique, c’est possible. Pile à combustible générant 16 kWh électrique, et 32 kWh thermique. Très bien pour une maison.

      • Surtout avec les lignes à 400 kV.

        • Plus la tension est élevée moins de pertes en ligne si je ne me trompe pas.

          • Décroissent même avec le carré de l’intensité (donc de la tension).

            C’est pour lutter contre cette intolérable état de fait que les activistes des temps anciens pro-Edison et anti Westinghouse ont parait-il inventé la chaise électrique : prouver l’intolérable dangerosité du nuc pardon des courants alternatifs permettant d’élever la tension.

          • Oui et si on utilise des transfert avec du courant continu les pertes sont encore pus basse, et on peux transférer de l’électricité sur des milliers de km, l’alternatif c’est pas fabuleux pour ca…

      • ce qui est compris dans la facture c’est le CE d’EDF et les taxes pour l’énergie « verte » ..

    • Dire que l’énergie est une ressource est tout aussi stupide que dire que l’argent c’est des billets de banque dans la poche des patrons.

      L’énergie est partout : dans les vagues, les marées, les ondes, la matière et même le vide (Pour fabriquer en E2PZ, demandez les plans au docteur McKay).

      La classification « énergie primaire vs secondaire » est une axiomatique des écolos qui part de la solution pour définir le problème. La solution étant de ne pas utiliser l’énergie de la matière et de se contenter des hydrocarbures, du vent et du soleil.

      Mais l’énergie est partout et sous de nombreuses forme. Elle n’a pas de valeur en tant que ressource mais en tant que service quand on peut la fournir sous une forme appropriée, LA et QUAND on en a besoin.

      Bien sur, pour comprendre tout ça, il faut d’abord rebrancher les neurones que les activistes écolos ont soigneusement débranchés pour parvenir à leur fins.

      Les seules ressources rares et précieuses sont l’intelligence et le bon sens. Et ce sont celles qui sont détruites en quantités industrielles par les activistes écolos.

      • Pour faire chier les gens et vivre à leurs dépens, les écolos dépensent de l’énergie.

        • Ah ces pénibles écolos et leurs règlementations. Ils sont si tordus qu’ils ont réussi à enrichir les cimentiers qui ont truqué le marché des quotas carbone. C’est vous dire mon bon monsieur comme ils sont tordus…..

          • Ce n’est pas les écolos qui sont à l’origine même des taxes et quotas carbone? Quotas et taxes justifiés par une soi-disant dangerosité du C02 absolument pas prouvée malgré les innombrables gesticulations écolos de ces dernières années?
            Réussir à échapper à une énième taxation abusive de nos constructivistes verts vous choque.
            Par contre, les gains énormes sur le marché artificiel des taxes carbones engrangés par Gore et consorts ne vous choquent pas et ne vous font même pas évoquer un sérieux conflit d’intérêts de ces « sauveurs » autoproclamés de la planète.

      • L’énergie primaire serait une axiomatique écolo ? Bon, il va falloir prendre quelques cours, et des notions au préalable. Se contenter des hydrocarbures, du vent et du soleil, je veux bien… en gardant à l’esprit que la très grande majorité des fossiles doivent rester sous terres, inexploités pour quelques centaines d’années. Ca s’appelle la science du climat. Mais il est vrai que nous vivons dans une époque où mêmes les faits deviennent des opinions, Trump l’a montré.

        • Ca ne s’appelle pas la science du climat, mais la confiance que l’ingéniosité humaine pourra apporter des solutions techniques aux problèmes qui ne se posent pas encore. Ca a plutôt bien marché par le passé, mais il est clair que ça ne fait pas le bonheur des parasites administratifs impatients de pourrir la vie de leur prochain depuis leurs bureaux déconnectés des réalités.

  • Un aspect dont on parle peu, mais qui m’inquiète, est la dépendance de l’Europe au gaz russe – Poutine a déjà montré, avec l’Ukraine, qu’il est prêt à s’en servir comme moyen de pression. Plus il y aura de gaz consommé, plus le risque sera grand.

    • Parceque nos autres fournisseurs sont des gens charmants ?

    • Poutine souhaite vendre son gaz à des gens qui le paie.
      Les Ukrainiens avaient une ardoise longue comme le bras et ils pompaient dans le gaz qui ne faisait que transiter … n’importe quel fournisseur se serait un peu fâcher.

      • Avril 2014 : Vladimir Poutine a mis en demeure jeudi les Européens d’assurer le paiement des milliards de dettes de l’Ukraine ou risquer de voir leurs approvisionnements en gaz menacés, relançant la pire crise Est-Ouest depuis la fin de la guerre froide.

        • Et alors??
          L’Europe soutient l’Ukraine envers et contre tout pour s’opposer à Poutine. Il est donc logique que Poutine s’adresse à l’Europe pour payer les dettes de l’Ukraine!
          Et ce serait Poutine qui a relancé la crise? Vous rigolez!
          Quand on s’immisce dans les relations entre deux pays en prenant partir pour celui qui ne paie pas ses dettes, il faut s’attendre à avoir un retour de bâton. Surtout quand on n’a pas les moyens économiques et stratégiques de sa politique.

          Dites moi donc, que se passerait-il si l’Europe prenait position contre les USA en faveur d’un pays qui refuse de payer ses dettes contractées vis-à-vis des USA alors qu’il a les moyens de payer?

        • ça c’étais avant Nord Stream… Poutine ne pouvait pas couper le gaz à l’ukraine (mauvais payeur & mauvais état disciple) sans le couper à l’UE (bon payeur, mais politiquement sénile) .
          Maintenant l’affaire est résolue, les allemands ont deux tubes sécurisés (le second pas tout a fait terminé) d’une capacité de 1200TWH pour remplacer leur centrales au charbon et pouvoir enfin présenter des chiffres d’émission de CO2 en déclin (pour justifier leurs dépenses dans les ENR).

  • Oui, en plus les pompes à chaleur ont une durée de vie moindre que celle des chaudières à fioul et tombent souvent en panne.
    Ils voudraient que la France se couvre à nouveau de jaune qu’ils n’agiraient pas autrement…
    L’Etat est devenu l’ennemi de sa population.

    • La population à toujours été l’ennemi à vaincre coûte que coûte pour un état, en France, il a gagné la bataille depuis longtemps, les gilets jaunes.. C’est l’état qui a imposé la possession de gilets jaunes, c’est plus facile pour les lanceurs de balles en caoutchouc.

    • Il l’a quasiment toujours été ! En ce moment il est juste en surrégime ! …

    • Oui, mais aujourd’hui certains sont bien contents d’avoir un état encore capable d’aider les « victimes » économiques du covid19 et une Europe capable de lever des fonds…..
      Il faudrait finir par être un peu cohérent !!!

  • Mais s’ils ne devaient plus nous ennuyer avec des futilités , ils n’auraient plus grand chose à faire de leur cerveau. De plus, nous pourrions réduire très sensiblement « le train vie de l’état » ce qui contribuerait à la réduction de notre empreinte carbone ainsi que des coûts fixes de l’inutilité. Enfin en nous ennuyant ils évitent de s’ennuyer eux-mêmes en mobilisant leur cerveau pour traiter les vrais problèmes de notre pays, dont je ne dresserai pas la liste tant elle est longue, car c’est moins « rock and roll » que d’occuper des plateaux de télévision pour y débiter des fadaises….

  • Ridicule! La Russie est un fournisseur parmi les plus fiables au monde…dès lors qu’on honore ses factures.
    Votre remarque est du même tonneau que celle qui prétend que ce sont les russes qui ont fait élire Trump.

  • PolPot, Mao, Staline, … Ces minables sans envergures, n’avaient rien imaginé en matière de Diktats sur le Chauffages des maisons.
    Enfin Pompili et Macron sont arrivés.
    Le véritable absolutisme va pouvoir exister.

    • Vous oubliez Caeucescu qui a résolu le problème du chauffage roumain en l’interdisant l’hiver.

      Sans oublier le retour du cheval après avoir interdit l’usage de la voiture.

      • Merci, Exact je l’ai un peu oublié.
        Mais au fait, vous savez pourquoi il est mort ?
        Parce que Jacques Vergez était en congés, et Dupont-Moretti n’avait pas encore sa robe.
        C’est Ballot !

  • Petite liste des emmerdement sur la semaine écoulée :-))
    27/7 Les logements qui consomment plus de 500kws interdits.
    28/7 Convention citoyenne : le gouvernement annonce la fin des terrasses chauffées.
    29/7 Projet d’interdiction des cuves a fuel
    30/7 Les Jack Russel et les Labradors mordent le plus »: un député veut une nouvelle loi sur l’encadrement des « chiens dangereux »
    30/7 Cedric O secrétaire au numérique veut « rééduquer les gens a utiliser mails et vidéo
    31/7 Cédric O et Barbara Pompili préparent ensemble la fin des forfaits illimités
    4/8 Jean castex brandit la menace d’un nouveau confinement généralisé.
    5/8 Le tour de France ne partira pas de rennes,
    6/8 Anne hidalgo veut imposer le masque obligatoire a Paris
    6/8 Les parisiens découvrent des bornes jaunes pour leur interdire de circuler et stationner.
    Et on peut remplir la liste chaque jour.

    • « 27/7 Les logements qui consomment plus de 500kws interdits »
      Histoire de rajouter encore plus de tension sur le marché de l’immobilier…

      « 30/7 Les Jack Russel et les Labradors mordent le plus »: un député veut une nouvelle loi sur l’encadrement des « chiens dangereux » »
      Je me fais l’avocat du diable : le fond de l’idée n’est pas stupide, le député en question veut faire virer cette aberration de classification par race, genre un pitbull serait forcément dangereux. Mais bon, j’arrête là de faire l’avocat tant les solutions proposées (faire tester un chien à ses 1 an) sont ridicules et socialistes (pour changer)

      Cedric O : vous auriez du préciser, histoire d’ajouter du cocasse, que ledit « secrétaire au numérique » a défendu dans la même interview le fait qu’il faille limiter son utilisation, mais que la 5G est « indispensable ». Logique :p

      Paris / borne jaune : je ne retrouve pas l’info, c’est quoi le dernier délire pastèque de la cinglée ?

    • Avec le développement de la fibre et du télé-travail certaines rentrées fiscales vont baisser. Les forfaits limités sont en réalité une taxations des quantités d’infos transmises en remplacement partiel de la TIPP !
      Ne vous y trompez pas !

  • Il y avait cet article intéressant sur Contrepoint https://www.contrepoints.org/2018/12/13/332345-la-crise-de-la-precarite-energetique
    Article qui reprend une étude anglaise qui montre que la précarité énergétique aurait été responsable de 15000 décès dans l’hiver 2017-2018.
    J’en conclue que la loi n’est pas seulement liberticide mais aussi homicide.

  • si on veut être efficace il y a des endroits où il n’y a que le fioul qui fonctionne…
    Va en falloir des lignes électriques et des conduites de gaz…

    • Sinon, pour ceux qui ont des projets, il n’y a plus qu’à acheter et stocker une bonne vieille chaudière au fioul d’occasion : avec la propaganda étatique, il y en a plein sur le boncoin, cause « changement d’énergie ».
      Je pense d’ailleurs que certains chauffagistes intelligents vont mettre cela en place… (en appelant cela stockage de pièces de rechange).

      • Oui mais je crains que si nous sommes trop nombreux à faire cela ils mettent un prix ultra dissuasif sur le combustible ! Qui serait prêt à payer son fioul au prix du carburant automobile ?

        • En fait, il y aura plus simple, rééditer les notices des chaudières fioul en les présentant comme chaudières à biomasse sous forme liquide. Libre à vous ensuite de l’alimenter avec une huile juste récoltée ou avec de ces vieux millésimes de plusieurs millions d’années !
          Quand on voit de l’huile alimentaire à 400 euros la tonne contre du fioul domestique à 800 euros les 1000 L. , même avec une densité énergétique moindre, il y a déjà de quoi se poser des questions.

      • Pour ceux qui ont des projets …

        En fait, on prend vraiment les gens pour des c… Vu le prix du gaz, du fioul et de l’électricité chacun recherche la solution la plus économique à l’usage (donc en énergie) EN FONCTION de son propre cas : réseaux, situation géographique, qualité du bâti (isolation et type d’isolation, capacité thermique), exposition, mitoyenneté …

        Les chauffagistes sont des marchands de tapis et les politiques des demeurés. Les coûts de maintenance des solutions « high-tech » peuvent monter en flèche (turbine, électronique, réglage, usure, encrassement, sécurité …) – mais qui vous le dira. Les solutions géniales sur le papier sur le plan énergétique peuvent en outre être mauvaise sur le plan sanitaire (je remarque qu’on ne parle plus ici de VMC double flux avec puits artésien – niz à microbe ?).

        Enfin, il faut faire un choix : changer de chaudière OU isoler OU climatiser OU … reconstruire complètement sa maison !

        • Oui o peut très bien trouver la solution pour son propre cas mais qui va se lancer dans l’étude complète de son propre cas à moins de passer 5 ans en formation et autoconstruction partielle ou totale ?

          Sur l’isolation du bâti résidentiel, si on veut faire très efficace, il a été montré qu’on peut traiter tous les cas en partant d’un catalogue de 10 solutions techniques d’isolation (cherchez enertech solutions techniques de référence).

          Concernant le risque sanitaire, je suppose que vous pensez à la légionellose. On peut très bien utiliser une source géothermique ou artésienne, dès l’instant où on place un échangeur (comme les réseaux solaires thermiques en eau technique). Certes au prix d’une perte de rendement.
          Tout ça pendant que le solaire thermique continue de se casser la figure.

  • Et puis du point de vue des politiciens intelligents (qui ne sont pas les plus nombreux je le concède) , le chauffage électrique a un autre avantage déterminant en sa faveur: la dépendance. Avec du fioul du charbon ou du bois, vous pouvez toujours faire des réserves. Il n’en est évidemment pas question avec de l’électricité, le citoyen se retrouvera encore un peu plus dépendant de ses autorités bienveillantes et protectrices.

    • de l’intérêt d’avoir en plus un poêle à bois et un groupe électrogène !

    • On construit des habitations à énergie positive… Donc même plus besoin de faire des réserves !
      Les dangers aujourd’hui sont :
      -d’isoler partiellement les habitations.
      -d’isoler par des margoulins
      Aucun bilan indépendant, aucun contrôle indépendant.
      Une cartographie infrarouge avant après n’est pas compliquée. Les ponts thermiques se voient facilement.

  • Que dire quand un négationniste de la crise climatique rappelle une réalité trop souvent oubliée ? Oui la chaleur est le premier besoin énergétique. La fuite en avant et la confiance en le tout technologique fait oublier que l’électricité est quantitativement le dernier poste de consommation.
    L’occasion de parler de l’hérésie technocratique de ces derniers mois, avec le feuilleton de la future réglementation thermique et du DPE revisité, le tout sous la pression du lobby nucléaire.
    Comme nous sommes entrés dans une ère où les faits deviennent des opinions, il se trouve des gens très influents pour qui ça ne pose aucune problème de modifier les réalités physiques par un coup de crayon et de les inscrire dans la loi, au risque de modifier une économie de la rénovation, de mettre en péril un potentiel d’emplois locaux de plusieurs centaines de milliers de postes, de maintenir des ménages en précarité.
    Régalez-vous, c’est ici : https://www.soutiens.online/

    Sur le sujet du chauffage au bois, en effet les anciennes installations telles que les foyers ouverts sont des sources importantes de pollution aux particules fines et dioxydes d’azote.
    Raison de plus pour faire des réseaux de chaleur car les grosses installations de chauffage à la biomasse apportent une pollution infime en comparaison à la circulation automobile (vous savez, ces engins de plus en plus obèses, d’une tonne pour transporter un individu de 70 kg….).

    Pour le Danemark, j’aimerais avoir les sources. Est-ce lié au fait que les deux tiers des ménages sont raccordés à des réseaux de chaleur, eux-mêmes approvisionnés à 60% par des renouvelables ? Ou s’agirait-il de la pollutions générée par des poêles peu efficaces utilisés en mode individuel ?

    Article intéressant, dommage que l’auteur ose encore parler de l’hystérie climatique. Vu d’Occident où le climat permet encore de vivre de manière dispendieuse en compromettant le futur, c’est aisé.

    Etat socialo-bureaucratique ? Les libéraux ont du mal à digérer le fait que 20% de la richesse annuelle soit gérée paritairement pour redistribuer et éviter que les chocs financiers soient pire que chez les voisins. Donc Ok pour passer pour des communistes, en rappelant qu’en Union Soviétique au milieu des années 70, un citoyen consacrait 30% de ses revenus à l’ensemble logement-santé-éducation. Qui dit mieux ?

    • Le feu de camp, émetteur majeur de dioxyde d’azote ? Vous avez vu ça où ?

    • « Article intéressant, dommage que l’auteur ose encore parler de l’hystérie climatique. Vu d’Occident où le climat permet encore de vivre de manière dispendieuse en compromettant le futur, c’est aisé. » Ah bon, si je suis en Occident (euh, c’est où ça ? ) , le climat me permettrait d’arrondir mes fins de mois au point de compromettre le futur : cela pue à nouveau le grand poncif culpabilisateur des activistes de la religion climatique.

    • @jammad
      « Raison de plus pour faire des réseaux de chaleur car les grosses installations de chauffage à la biomasse apportent une pollution infime en comparaison à la circulation automobile ».
      De ce côté-là, d’accord avec cette option ,qui devrait être généralisée, même dans nos petit villages ; C’est une solution poitrinaire qui devrait être proposer à Mme Pompili et à son cabinet « d’experts » en solution pseudo ecolo.

    • Coquille dans mon dernier commentaire……
      « Raison de plus pour faire des réseaux de chaleur car les grosses installations de chauffage à la biomasse apportent une pollution infime en comparaison à la circulation automobile ».
      De ce côté-là, d’accord avec cette option, qui devrait être généralisée, même dans nos petits villages ; C’est une solution « prioritaire » qui devrait être proposé à Mme Pompili et à son cabinet « d’experts » en solution pseudo écolo.

    • JM

      un négationniste de la crise climatique

      il y a une crise climatique?
      à part dans les jeux nitendo des climastrologues, je ne vois nulle part de crise climatique
      Paraît qu’il y a eu, un optimum médiéval, un optimum romain, nous voilà dans un optimum moderne, chouette non, ces périodes ont toujours été synonymes de grands bienfaits pour les hommes

      un potentiel d’emplois locaux de plusieurs centaines de milliers de postes

      j’ai encore plus simple, obligeons tous les gens sans emploi à aller à la pêche rémunérée, cela coûtera moins cher, et aura autant de bénéfices induits

      une pollution infime en comparaison à la circulation automobile (vous savez, ces engins de plus en plus obèses, d’une tonne pour transporter un individu de 70 kg….).

      l’ennui, c’est que de tous les modes de transport, la voiture est le seul qui va d’un point à un autre, confortablement.. bon il y a aussi le vélo

      Pour le Danemark,

      ah oui, un bon exemple
      vu la géographie du pays,ils avaient installé des centrales, principalement charbon, proches des villes, ce qui permettait d’alimenter les chauffages urbains, et réduire les lignes HT.
      Las, ils s’obligent maintenant à produire l’électricité avec de l’éolien, et sont forcés de rallumer les centrales thermiques
      l’hiver, pas mal non

      en Union Soviétique au milieu des années 70,c’était le bon temps, des tas de gens y croyaient.. hein il y a encore un, mince alors, faut l’inscrire sur la liste des espèces disparues

    • « Les libéraux ont du mal à digérer le fait que 20% de la richesse annuelle soit gérée paritairement pour redistribuer et éviter que les chocs financiers soient pire que chez les voisins. »

      Avant même le Covid le déficit réel était de 15% depuis des années (sortie sur entrée) et une dette consolidée hors contrôle de 324% (maastricht+hors bilan). Le pouvoir d’achat était déclinant depuis 10 ans, la France étant rétrogradée à la 15ème place européenne en 2019 (GfK), il y avait 9 millions de chômeurs et travailleurs précaires (cf wiki) et 9 millions de pauvres (INSEE).
      En Europe, seul les ex pays de l’est et le sud faisaient pire.
      .
      Et le tout alors que la France est LE pays au monde qui dépense le plus en social, c’est un véritable exploit dans la médiocrité et il était obtenu essentiellement grâce à la dette (+200 milliards chaque année).
      .
      Les pays libéraux « voisins » allaient bien, voir même excellemment bien pour certains… Peu de chômage, de dette, aucun déficit, haut pouvoir d’achat etc. etc.
      Le Covid va les gêner pendant quelques années, en France ça va être un désastre économique et social d’autant plus que le gouvernement s’acharne à détruire ce qui marchait encore.
      .
      Conclusion: votre affirmation est un vague slogan gauchiste sans aucune réalité tangible, vous n’avez absolument aucune idée de l’état de l’économie et du social français et on n’a même pas abordé le classements des écoles (PISA), des hôpitaux (que « tout le monde nous envie »), des transports, la sécurité etc. etc.

  • Le doute est essentiellement le résultat de l’action des représentants des pays producteurs de pétrole. Les rapports du GIEC étant le fruit de négociations, les réalités que plus personnes de sérieux ne nie, se traduisent donc par l’expression  » très probable ».

    Pour le reste, il y a plein de cours et de sites pour expliquer le fonctionnement de l’effet de serre anthropique.

    Le volume des puis et sources d’origine est certes plus important que le volume anthropique mais il est équilibré. Et ce qui compte, c’est ce qui RESTE dans l’atmosphère.

    Par chance, l’océan – qui est le plus gros puits – stocke encore ….. Jusqu’ici tout va bien comme dit celui qui se jette dans le vide, tant qu’il n’a pas touché le sol …..

    • @ jammad bnjour
      L’effet de serre, plusieurs thèses y sont affectées ; elles sont décrites et expliquée dans mon second lien. Le principal reproche fait à celle de Bert Bolin et ses collègues du GIEC, et qui a été imposée comme thèse officielle, est qu’elle s’appuie uniquement sur le CO2, qui n’est pas et de loin le GES le plus efficient en la matière. A cause de cela les citoyens sont rançonnés DEPUIS 20 ANS au moyen de diverses taxes dites « carbone » ou « écologique »s qui ne servent en fait qu’alimenter des ONG et associations vertes à la limite de l’idéologie intégriste ou une industrie de renouvelables dont on ne mesure pas encore l’inefficacité dans le domaine de production énergétique. L’éolien par exemple ne produit annuellement qu‘à peine 30 % de la puissance installée. Voir ce lien https://youtu.be/Hr9VlAM71O0
      La France en fait déjà beaucoup plus que la plupart des autres pays en matière de limitation émission CO2 anthropique. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone
      D’ailleurs cette lubie est essentiellement européenne et je dirai même limitée à quelques pays France, Allemagne, Suède, Hollande. Le reste du monde à d’autres priorités.
      Ce réchauffement est factuel. Mais prétende vouloir agir sur le climat est très prétentieux. Il y a d’autres urgences en matière d’écologie, par exemple la sauvegarde des océans, qui au passage, fournissent ou absorbent en fonction de leur température, 50 % du CO2 naturel atmosphérique et qui sont les principaux agents climatiques sur notre terre.

      • Visiblement vous n’avez jamais regardé le problème de près et vous vous contentez de répéter ce que les principaux médias français relayent sans aucun esprit critique.

    • Visiblement vous n’avez jamais regardé le problème de près et vous vous contenté de répéter ce que les principaux médias français relayent sans aucun esprit critique.

  • j’irais plus loin  » arrêtez d’emmerder les français  » tout court..

  • Cet article est une réédition. Le problème, c’est que depuis sa première édition, l’interdiction ne concerne plus seulement le chauffage au fuel et au charbon, mais aussi le chauffage au gaz !
    On est gouvernés par des fous furieux !!!

  • Ras le bol de cet État qui se mêle de tout.
    Après les voitures, les chaudières!
    Qu’il fasse son boulot en matière de sécurité et cesse de violer la constitution en étant de plus en plus liberticide.

  • Oui, mais vous ne proposez rien.
    On peut imaginer imposer de coupler climatisation- réversible et panneaux solaires pour effacer la consommation de ces climatisations.
    Imposer que ces panneaux aient une dette carbone basse (non importés de Chine) puisque c’est pour protéger la planète…
    Imposer par exemple une information de dette carbone à tous les objets qui ont besoin d’énergie. C’est pour permettre à chacun de faire un choix raisonné.
    Je sais vous préférez la liberté sans entraves, ceux qui mettent le feu à la forêt expriment aussi leurs libertés pourquoi les met on en prison ?

    • Parce qu’il faut proposer qqchose??
      L’optimum climatique que nous vivons actuellement a débuté au milieu du XIXè siècle et est le 5è relevé par les historiens du climat depuis 10000 (optimum holocène, minoen, romain, médiéval) sans qu’on puisse en attribuer la cause à l’Homme. Pourquoi ce dernier épisode serait d’origine humaine? C’est aux escrolo-catastrophiste de le prouver, et, justement, ils n’y arrivent pas. D’où leur communication qui fait de plus en plus dans l’exagération.

      Les écolos adorent dire que, récemment, la vitesse d’augmentation de la température est plus rapide que la moyenne d’augmentation constatée auparavant! La belle affaire! Depuis 1998, l’accroissement des température est considérablement ralenti selon les graphes du GIEC lui-même (d’où le changement sémantique: réchauffement climatique est devenu dérèglement climatique 🙂 ).
      De plus, dans les années 60, la crainte portait sur un éventuel refroidissement. C’est dire que si la tendance est à l’augmentation, celle-ci est très fluctuante et on ne peut tirer une règle générale d’un épisode d’accroissement plus rapide durant 20 ans.
      Ces fluctuations ont existé lors des épisodes précédents mais elles sont en partie gommées avec le temps.
      Je vous conseille la lecture du livre de Leroy-Ladurie (historien du climat) sur l’évolution des températures du dernier millénaire. C’est assez édifiant.

    • @ vVDB : montrez l’exemple si vous voulez et faites nous un compte-rendu régulier de vos réalisations, mais fichez la paix aux autres.
      Vos seules propositions tiennent en un seul mot : « imposez » et aux autres, bien entendu !

    • c’est tout proposé..
      retour du marché dans le domaine de l’énergie
      on verra qui sont les convaincus des modèles climatiques.

      sinon l’idée est que les gouvernements seraient pus éclairés que les foules qui les élisent.

      • « retour du marché dans le domaine de l’énergie »
        Attention malheureux!!!!!!!
        Vous n’avez pas compris que si l’on vous incite à acheter un vélo électrique, ce n’est pas pour le recharger le soir sur le secteur, mais pour vous faire pédaler en injectant votre production chez EDF, sur le réseau de chauffage électrique et pompes à chaleur. Et ne comptez pas sur un prix de rachat majoré, l’objectif c’est que vous soyez enfin solidaire ( donc gratos) pour que tous ces ponctionnaires ne prennent pas froid dans leurs beaux duplex parisiens.

    • Les pompes a chaleur sont suffisamment performantes économiquement pour ne pas avoir à les imposer. Coupler les panneaux PV a la clim est bien pour l’été mais en hiver il faut aussi un poêle a bois pour les periodes trés froides (la ou la PAC n’est pas trés performante). Avec cette config vous avez réglé pas mal de soucis de CO2…

      • « Avec cette config vous avez réglé pas mal de soucis de CO2… »

        Ce sera forcément plus émetteur que le nucléaire (quoi qu’en disent les prospectus des vendeurs de ces poêles) puisque vous brûlez des dizaines de millions de m3 de bois qu’il faut cultiver, stocker, transformer et transporter et que les rendements ne sont jamais ceux testés en usine sur un produit neuf.
        On n’évoquera que succinctement les problèmes de monoxyde de carbone ou les particules fines de type PM2.5, les poêles s’encrassent très vite, c’est ce qui les fait rapidement sortir des optimums de combustion.
        Vous vous retrouvez au final avec un poêle pour toute la maison comme au 16ème siècle (distribution inégale de la chaleur, entretient, cendres) et quelques fractions de Co2 en plus sur la France ce qui ne fait, il est vrai qu’une quantité négligeable au niveau mondial.
        .
        Plus de pollution, plus de contraintes pour plus cher et avec moins de confort, on voit difficilement ce qui est « réglé ».

        • pas avec un poêle Pellet J’ai un Pellet il n’ya aucun encrassement avec ventilation forcée et combustion régulée électroniquement . Hormis le bac de cendre qu’appelez vous pas encrassement d’ailleurs? bistrage due à du bois humide? bac de cendre plein ?

          Encrasser le conduit d’un poêle installé dans les règles DTU avec un ramonage obligatoire tous les ans ça ne peut pas se produire.

          Ce qui est prépondérant pour un optimum de combustion c’est d’avoir du bois sec stocker dans un abri ventilé et des bûches fendues les plus menus possibles.

          • J’ai justement regardé les données du pellet, celles des constructeurs et des articles plus…réalistes.

            • @Guillaume

              Sur l’encrassement vous vouliez dire bistrage ? Qui détériorerait le rendement de combustion ? Elle est quasiment nulle mon cher ami, avec un poêle installé selon les règles DTU.

              http://www.poelepellets.net/installation-poele/reglementation-dtu-atec-et-dta.php

              Avec sa régulation un poêle à pellet optimise le rendement de sa combustion comme une chaudière gaz fioul bois.

              Plutôt d’accord avec vous les rendements annoncés par les constructeurs sont théoriques en condition de labo. C’est un peu moins vrai pour les pellets les puissances et rendements indiqués sont plus fiables.

      • Dépends de la region climatique pour la clim.

  • Pour moi l’idéal était le moteur Sterling a Gaz fourniture jusqu’a 1.6kw d’élec et fourniture d’énergie thermique, les allemands l’avaient bien compris mais les fournisseurs d’elec pas trop d’accord, on devenait tous autonomes en elec à 90% du temps. et le rendement en GAZ était excellent bref dommage une belle technique pointu certe mais d’avenir en autonomie, mais les fournisseurs ne le voyaient pas d’un bonne oeil mais attention le jours ou le prix de l’elec montera il pourrait bien revenir d’actualité .

    • Oui la cogénération très bonne idée ! C’est plutôt cher un moteur sterling encore plus qu’une pompe à chaleur ça m’avait refroidi. Avec le nombre de français équipé en chauffage électrique je prédis un mouvement gilet jaune X10. L’avenir de l’électrique en France sera certainement nucléaire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Marc Deffrennes et Samuele Furfari[1. Hauts fonctionnaires retraités de la Commission européenne (Direction générale de l’énergie) Ingénieurs, Responsables respectivement de weCARE et de la SEII].

Une politique énergétique équilibrée doit reposer sur trois piliers :

La sécurité de l’approvisionnement. Une saine économie. La protection de l’environnement.

 

Cet équilibre est au cœur des actions de weCARE et la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels, à savoir : promouvoir un mix énergétique fiable, abor... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

La guerre en Ukraine révèle avec douleur plusieurs échecs de l’Union européenne (UE). Mais elle met aussi en évidence la grandeur de la nation polonaise. Les Européens sont en admiration pour le sens de responsabilité des autorités et de la population de Pologne, notamment dans l’accueil généreux des Ukrainiens qui fuient la mort et la destruction de l’injuste guerre conduite par la Russie. Mais comme toujours, il est possible dans les malheurs de tirer des solutions pour éviter que l’avenir ne fournisse les mêmes difficultés.

Objectiv... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles