Release the Kraken : la campagne Trump entend apporter des preuves à ses accusations de fraude

La campagne Trump annonce qu’elle va dévoiler toutes ses preuves derrière les accusations de fraude à la présidentielle US. Réjouissons-nous en !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Release the Kraken : la campagne Trump entend apporter des preuves à ses accusations de fraude

Publié le 17 novembre 2020
- A +

Par Alexis Vintray.

Edit : la totalité des procès de Sidney Powell rattaché à ces accusations ont été perdus devant diverses cours de justice dans de nombreux états.

Les lendemains de campagne électorale aux États-Unis continuent à s’envenimer ces derniers jours ; selon les principaux médias et dans l’attente des résultats officiels définitifs, Joe Biden a largement remporté la présidentielle américaine de 2020 face à Donald Trump, avec 306 grands électeurs contre 232 pour l’ancien président (79 millions de voix contre 73 pour Trump), mais Donald Trump continue à clamer qu’il a remporté l’élection, tandis que les plateformes de réseaux sociaux alertent désormais sur quasiment chacun de ses posts :

 

Alors qu’à ce stade les preuves de fraude sont peu convaincantes, et que la justice américaine rejette très largement les demandes des avocats républicains, qui commencent à démissionner, la campagne républicaine a annoncé vouloir « relâcher le Kraken », c’est-à-dire rendre publiques les preuves de fraude qu’elle détient, preuves annoncées comme irréfutables et de nature à changer le résultat de l’élection présidentielle américaine.

En particulier, invité sur la chaîne conservatrice Fox News par Lou Dobbs, un journaliste conservateur et soutien de Donald Trump, la juriste et militante républicaine Sidney Powell estime que les preuves sont là d’un complot « lié à l’extrême gauche ». Et d’ajouter : « cela a été organisé et conduit avec l’aide d’entreprises de la Silicon Valley, des big Tech, des réseaux sociaux et des médias ». De lourdes accusations de complot, et dont elle entend réserver la primeur à la justice, mais rapidement.

L’avocate de la campagne Trump n’a à ce stade pas apporté plus de preuves que précédemment mais communique désormais sur le fait que la campagne Trump le fera, avec force et rapidement. Des annonces centrées désormais sur les machines de vote, accusées d’avoir détourné des millions de voix de Donald Trump pour les attribuer à Joe Biden, sur fond de dénonciation des principales sociétés sur le marché comme Dominion ou Smartmatic. Celles-ci sont entre autre accusées d’être liées au Venezuela ou à Georges Soros.

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1326926226888544256

Rudy Giuliani, l’avocat de Donald Trump, a surenchéri et déclaré sans plus de précisions : « Dominion est une entreprise étrangère, qui a des liens très étroits avec le Venezuela, et donc la Chine, et utilise un logiciel d’une entreprise vénézuélienne ayant servi à voler des élections dans d’autres pays. »

Parmi les (fausses) accusations qui ont déjà parcouru le camp Trump sur le sujet, une soi-disant opération de l’armée américaine à Francfort pour mener un raid sur un data center qui hébergerait des preuves de la fraude. Rumeur démentie depuis mais qui continue à circuler.

Si les limites des machines de vote sont réelles, et expliquent que Contrepoints est particulièrement réticent à leur usage, il ne suffit pas de pointer une vulnérabilité mais il importe aussi au camp républicain de prouver la réalité de la fraude.

Release the Kraken !

Cette annonce d’éléments concrets et de release the Kraken est bienvenue, quels que soient ces éléments de preuve et leur niveau de sérieux. Aucun fait n’ayant été à ce stade communiqué, il est impossible d’avoir un avis sur les accusations elles-mêmes, mais elles semblent indiquer la fin du sujet si l’on est optimiste :

  • Soit la campagne républicaine est en mesure de produire des éléments de preuve convaincants, suffisamment convaincants pour avoir un impact, en particulier judiciaire. Vus les effets d’annonce de la campagne Trump, ces éléments de preuve annoncés comme massifs devront l’être, et pas juste des demi preuves.
  • Soit elle n’est pas en mesure de le faire, et ces effets de manche suivis de rien viendront planter les clous dans le cercueil de la présidence Trump au moins jusqu’en 2024, toute nouvelle candidature de Donald Trump n’étant pas à exclure.

Dans ces scénarios optimistes, la justice fait son travail et les résultats officiels sont communiqués et confirmés rapidement.

Reste tout de même un troisième scénario, si l’on n’est pas aussi optimiste : la campagne Trump continuera à produire des demi-preuves, qui seront présentées comme irréfutables mais seront tout aussi contestables que les précédentes. Les soutiens les plus radicaux de Donald Trump continueront à croire ses accusations malgré les résultats électoraux qui deviendront officiels, et les États-Unis continueront pire qu’avant sur le chemin de la polarisation politique. Un scénario renforcé par les révélations de la presse américaine sur l’utilisation réelle des fonds levés en ce moment par Donald Trump sur la base d’accusations de fraude…

Selon différents sondages, de 58 à 79 % des Américains considèrent que Joe Biden a remporté l’élection, un résultat qui ne dit rien sur l’issue des procédures actuelles mais renseigne sur l’état d’esprit du pays.

Espérons que cette annonce du Kraken signe la fin d’une période post électorale mortifère, pour permettre le traitement des sujets essentiels comme l’évolution des règles électorales ou encore les règles de neutralité des plateformes.

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Il y a un précédent en 2016, puisque la candidate écologiste Jill Stein demande un recomptage dans 3 Etats remportés par Trump (Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin) en invoquant des anomalies statistiques. Le détail ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_am%C3%A9ricaine_de_2016

    Sa requête n’a pas aboutie en totalité par manque de moyens financiers, mais les actions de vérifications partielles n’ont rien donné.

    Un petit extrait concernant la réaction de Trump à l’époque :

    «En réaction aux demandes de Jill Stein, Donald Trump réagit vivement en jugeant « ridicule » l’initiative de Jill Stein, et en qualifiant d’« arnaque » le recompte obtenu dans le Wisconsin. Dans un communiqué, il déclare que « c’est une arnaque de la part du Parti vert des États-Unis », et que « les résultats de cette élection devraient être respectés au lieu d’être contestés. ». Trump dénonce également « de graves fraudes » en Virginie, dans le New Hampshire et en Californie, et demande pourquoi les médias n’en parlent pas, sans pour autant apporter le moindre élément à l’appui de ces accusations.»

    Sur la fiabilité des votes, bien que chaque élection est cas à part, on peut constater qu’elle est assez élevée comme en témoigne le recomptage en 2000 en Floride :

    «Al Cardenas, avocat, présidait le parti républicain de Floride au moment de la procédure laborieuse du recompte des bulletins à la présidentielle de 2000. Il rappelle que 250 avocats ont examiné les bulletins de vote déposés pour déterminer la présence éventuelle de fraude. Conclusion des examinateurs, après des milliers d’heures de travail au cours de 37 jours : pas un seul vote entaché d’une procédure irrégulière. Pour ce qui est des élections libres et honnêtes, a déclaré Al Cardenas dans l’émission d’information PBS NewsHour, l’Amérique est « une référence ».

    On peut s’accrocher à une fraude mais franchement l’historique des élections fédérales réduit la probabilité à l’épaisseur d’un cheveu (fin).

  • Les réactions de Trump deviennent ridicules, j’ai l’impression de voir un enfant ayant perdu à un jeu de société et boudant.

    Autant Trump a eu le mérite d’améliorer l’économie américaine, d’apporter du changement sur la scène internationale, autant là, il montre un visage assez indigne de sa fonction.

    Soit lui et ses avocats ont des preuves de fraude et ils les présentent à la justice américaine, soit il accepte sa défaite et le jeu de la démocratie.

    • Vous avez raison… j’ai découvert récemment le concept de « toddler in chief » pour parler de Trump, et c’est intéressant (tout ne doit pas se lire sous cet angle, mais c’est très pertinent). Malheureusement, le scénario n°3 est le plus plausible… De la part de Trump de un, mais aussi du fait de ses soutiens les plus radicaux ou complotistes… les Qanon par exemple et autres personnes (dont certains élus républicains qui parlent de « collectivistes satanistes » pour parler des démocrates ou qui disent « celui qui ne vote par pour Trump est anti-américaine et n’est pas chrétien »…. du lourd.. du très lourd…

    • Il faut du temps pour accumuler et consolider des preuves si elles existent ou constater leur absence si elles relèvent du fantasme. Il reste encore quelques semaines. Patience, le président élu ne sera pas connu avant la mi-décembre, comme il se doit selon les règles en vigueur. La passation de pouvoir pourra alors s’organiser en douceur.

      En attendant, un débat intéressant :
      https://disruptr.org/2020/11/12/data-analysis-provides-new-evidence-of-election-manipulation-in-michigan/
      Le jeu consiste à trouver en quoi la logique mathématique de Matt Parker est fausse (et donc qu’il ne démontre rien).
      On peut aussi s’amuser à trouver le biais dans le raisonnement d’Ayyadurai, mais ce biais a probablement peu d’influence sur sa démonstration.

      • L’intérêt théorique de ce genre de vidéos est certain, sur ce sujet d’élections et sur tant d’autres. Néanmoins (et vous ne l’écrivez mais pas j’élargis), gare à ne pas y lire plus que des brain teasers. Comme dirait l’autre, Les statistiques, c’est comme le bikini : ça donne des idées mais ça cache l’essentiel. Sur le sujet de l’article (preuves de fraude), cela n’apporte à peu près rien, comme Benford. Cela peut permettre d’orienter des recherches, mais n’est pas une preuve en soi.

        Sur le fond des vidéos, la réponse intégrale de Matt Parker https://www.youtube.com/watch?v=aokNwKx7gM8&feature=youtu.be est très intéressante car elle souligne les biais humains essentiels dans ce genre d’analyses. Les auteurs de l’analyse initiale (Républicains au point d’avoir été candidat Républicain pour l’un, voir ci-dessous), ne se sont pas demandés à quoi ressemblait la même analyse pour Biden… Et c’est bien aussi ce que je reproche aux « analyses » venant des fans de Trump, en ce moment. On ne trouve que très rarement cette capacité à se challenger à se poser la question « et si je faisais fausse route, comment cela se manifesterait-il dans l’analyse ? ». Sans cela, on est pas loin du wishful thinking. Et c’est vrai pour tous, sur tous les sujets d’ailleurs, et pas que pour les partisans de Trump. Les libéraux aussi devraient garder ça à l’esprit.

        Ajoutez à cela que Ayyadurai est notoirement négativement connu : pour se prétendre à tort être l’inventeur de l’email, pour ses prises de position… fantaisistes sur COVID, etc.. Candidat malheureux aussi à la primaire Républicaine pour le Sénat dans le Massachusets en 2020. Tout cela est très cohérent avec l’explication du biais humain. Plus de détails ici https://en.wikipedia.org/wiki/Shiva_Ayyadurai ou là https://www.newsguardtech.com/fr/twitter-superspreaders-europe/

        • Séparer l’artiste de son oeuvre (sauf pour l’AFP ou la BBC qui nous ont raconté trop de fadaises idéologiques réchauffistes pour être encore crédibles).

          Parker n’explique pas pourquoi plusieurs comtés ne présentent pas une tendance descendante mais horizontale, conforme à l’hypothèse d’Ayyadurai, alors que selon sa « preuve » mathématique, tous le devraient. Si vous examinez avec attention la démonstration de Parker en fin de video, vous trouverez immédiatement en quoi elle est fausse. Il commet simplement une erreur logique en posant ses équations.

          • Faites donc dans ce cas. Les grossières erreurs mathématiques de l’analyse de base me suffiront et mon temps vaut mieux que ça.

            Comme disait justement l’estimé Olivier Babeau que j’ai toujours autant de plaisir à lire sur Contrepoints :
            https://twitter.com/OlivierBabeau/status/1328650620413374464

          • Mr Cavaignac

            Ne vous focaliser pas que sur l’hypothèse de Mr Ayyadurai les stats c’est vraiment compliqué ça demande du temps et seul un statisticien pourrait auditer valider la méthode Stat de Mr Ayyadurai. A-t-il publié ça méthodologie ? il ne donne aucun lien .

            Envisager plein d’hypothèse préfèrez toujours le principe de parcimonie rasoir d’Ockham. N’y ‘aurait-il pas d’autres explications par exemple le choix de dépouiller les bulletins par correspondance à partir d’une certaine heure après une diminunition des votants. Les démocrates sont connus pour voter par correspondance.

            et pratiquez toujours cette exercice d’autodéfense :

            Mettez en compétition les différentes hypothèses.
            Prenez en compte vos aprioris
            Évitez les opinions dogmatiques
            Raisonnez en terme de niveaux de preuve

      • Alors pourquoi dans ce cas les personnes de le campagne de Trump crient à le fraude dès qu’ils attrapent un micro ? Pourquoi ne pas juste laisser la justice faire son travail ?
        Les réactions donnent l’impression que les preuves sont déjà là et qu’elles sont tellement solides que rien ne pourraient les remettre en question, c’est vraiment cette façon de faire qui me gène.

        Petite remarque générale (non destinée à vous Cavaignac), c’est amusant de voir que dès que l’on émet un avis négatif sur Trump, même léger, l’auteur prend une avalanche de -1, assez puérile 🙂

        • Je ne comprends pas votre angle d’attaque. Il faut bien formuler la critique pour que la justice s’en empare. Si personne ne porte plainte, il ne se passera rien. Le juge désœuvré n’aura plus qu’à envisager une longue sieste postprandiale pour occuper utilement sa journée.

          • Il y a un juste milieu entre formuler la plainte et effectuer un battage médiatique et crier à la fraude dès qu’un membre de la campagne de Trump est interviewé ou en meeting.

            Que le camp de Trump pense qu’il y a fraude, très bien, qu’ils disent qu’ils ont des preuves parfait, alors dans ce cas qu’ils portent plainte et attendent les différentes décisions de justice. Sauf que ce n’est pas le cas, nous avons une avalanche de tweet de Trump assurant « j’ai gagné » ou parlant de fraude massive, sans rien d’autres.

      • Mr Cavaignac

        Y’a-t-il une copie papier ? voter verify paper audit trail ? il en parle dans sa vidéo ?

        Si il n’en parle pas dommage de ne pas aborder ce point si je regarde le site de Dominion la brochure de la machine Democracy suite Ems, le votant compléte un paper votant Ballot c’est une preuve matérielle. Est-ce la cas pour ces machines ? Elle reste falsifiable à la main ça prend plus de temps manuellement 69,000 votes.

        j’ai été voir quel document remplir pour voter par correspondance le « Voter Registration and Absentee Ballot Request » on vous demande de spécifier un Driver’s license or State ID ou SSN.

        Si vous trouvez des infos sur le process de vote de ces machines n’hésitez pas Mr Cavaignac ça m’intéresse ! et aussi sur les affaires encours. Et surtout celle-là c’est une bombe ! Et aussi les techniques pour frauder à l’inscription du vote par correspondance !

        J’ai plein de questions. Pour conclure, le vote électronique devrait être interdit. https://www.electiondefense.org/

    • Il reste près d’un mois avant la désignation officielle du vainqueur, et quand on voit l’incroyable bazar qu’a été cette élection, il me semble qu’on peut laisser les Républicains conduire leurs démarches – les recours en justice sont légaux en démocratie – et voir le résultat avant de traiter un candidat de mauvais perdant.
      Faut-il rappeler ce qui ‘est passé en 2000 en Floride, quand Al Gore attendit 37 jours avant de reconnaître sa défaite ?

      • Je ne vois pas en quoi ces élections était un bazar en temps de COVID..???? Que des américains aient respecté les gestes barrières ,et à risques, aient préféré voter par la poste…Où est le problème..???
        Le fait , comme en France d’ailleurs , d’avoir un rien désorganisé les services postaux y ait aussi pour qq chose…Et les lois de chaque état itou…et ces lois n’ont pas été édictées par Biden…!!

        • manifestement un certain nombre d’états ont du mal à certifier leurs résultats des élections…
          D’ailleurs, quelqu’un peut-il m’expliquer comment on peut garantir la fiabilité/sûreté des machines à voter électronique…?

        • Ne faites pas l’enfant, sigmund… si vous êtes un tout petit peu renseigné, vous savez que d’avance le système électoral US était bancal : ne serait-ce que le vote par correspondance, interdit en France depuis 1975, pose question. S’ajoute à cela le système Dominion, qui est monté en puissance, l’absence de rigueur en certains endroits sur le contrôle d’identité… des choses très bizarres se sont produites, comme l’arrêt du décompte à la même heure le 3 au soir dans plusieurs États-clés, ou même le fait que Joe Biden ait obtenu 9 millions de voix de plus qu’Obama à son meilleur (2008), alors qu’on sait que l’électorat de Biden a voté pour lui avec enthousiasme pour seulement 49% des votants (contre 77% pour Trump). La multiplicité des contestations est en soi un bazar…
          Là où je rejoins l’auteur de l’article, c’est que si cette élection peut servir à rendre le système électoral US solide, elle aura au moins servi à quelque chose.

          • Le Joe Biden ait obtenu 9 millions de voix de plus qu’Obama à son meilleur (2008),

            Ca peut s’expliquer par une participation la plus élevé 69,5 millions des suffrages.

  • « 4 Américains sur 5 considèrent que Joe Biden a remporté l’élection »

    Un sondage probablement aussi fiable que ceux qui prévalaient avant l’élection. Bel exemple toutefois de formation de « l’opinion publique », caricatural à souhait.

  • Poll: 58% of voters now believe Biden won the presidential election, up 9 points from last week, selon Scott Rasmussen – source https://www.allsides.com/news/2020-11-16-1449/poll-58-voters-now-believe-biden-won-presidential-election-9-points-last-week

    Une belle différence d’avec les 80% de The Independent…

  • analyse objective , froide , implacable…;mais avec de l’affect ouf..!!!
    les élections de janvier en Georgie vont être un pur bonheur et là je peux vous dire qu’il y aura des trumpiens derrière chaque dépouillement…Je pense que c’est cette bataille là qui se joue actuellement la levée de fonds républicaine l’accréditant..ou pas…

  • A méditer : la capture du Logos par les médias. Rien de nouveau sous le soleil. Analyse percutante de Charles Gave.

    https://institutdeslibertes.org/retour-sur-le-logos-et-elections-americaines/

  • 2600 bulletins retrouvé dans le county de Floyd, ça ne change pas le résultat mais les erreurs sont toujours en défaveur de Trump … statistiquement parlant …

  • Release the kraken ou Release the Karens ? 😀

  • Élections truquées évidement comme partout mais avec la puissance de l’Amérique, ils ont fait très forts les démocrates…. Et les élections françaises pas truquées ? La présidentielles on élimine un concurent via notre belle justice, élections communales.. Je vous fais un dessin ?

  • Ils vont relacher les preuves … dès qu’ils auront fabriqué les preuves nécessaires, acheté des témoins-bidons ( prime d’un million de dollars offerte ) et licencié tous ceux qui prétendent ne pas se soumettre.

    Ce n’est plus pathétique, c’est dramatique.

  • Voir aussi sur zerohedge la pression sur les avocats de Trump:
    https://www.zerohedge.com/political/another-trump-attorney-harassed-election-challenges-move-through-courts?fbclid=IwAR0X56sAknyTse_87agTbl3IbrhW5qRgZvxvQbae2m7MlZSD1UGjC_2RRu0
    Mais je ne connais pas assez ce site pour évaluer sa fiabilité et il y a beaucoup de de désinformation des 2 cotés…

  • Cet article est étonnant. Il y a fraude massive du côté démocrate et c’est Trump qui serait mauvais perdant!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Robby Soave.

YouTube a supprimé une vidéo téléchargée par le Comité du 6 janvier qui montrait des images de l'ancien président Donald Trump contestant les résultats de l'élection de 2020.

La fausse affirmation de Trump selon laquelle les machines à voter ont par erreur "déplacé des milliers de votes de mon compte vers le compte de Biden" a été diffusée lors des audiences du comité du 6 janvier, qui se poursuivent cette semaine. L'ancien procureur général William Barr a déclaré devant la commission qu'il n'avait découvert auc... Poursuivre la lecture

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Les censeurs du monde entier retiennent leur souffle : Elon Musk a suspendu temporairement l’accord de rachat de Twitter, occasionnant une plongée en bourse de la célèbre entreprise à l’oiseau bleu. Avant de l'acquérir, le milliardaire voudrait évaluer le nombre de faux comptes et de spam sur le réseau, que ses administrateurs estiment à environ 5 %.

Elon Musk a bien précisé qu’il avait toujours l’intention de reprendre Twitter pour en faire une véritable zone de libre expression, au grand dam d’une improbable coalition de progressiste... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles