Le maire écolo de Bordeaux : il faut sauver les sapins de la barbarie de Noël !

Jusqu’où va l’inventivité des écologistes. Le nouveau maire de Bordeaux veut une « charte des droits de l’arbre ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le maire écolo de Bordeaux : il faut sauver les sapins de la barbarie de Noël !

Publié le 11 septembre 2020
- A +

Par Johan Rivalland.

Faut-il en rire ou en pleurer (éventuellement de rire) ? Alors qu’il pouvait sembler y avoir plus grave et plus urgent en cette période de bouleversements majeurs et de crise économique profonde à la suite des mesures de confinement généralisé du printemps dernier, voilà qu’il semble urgent… de sauver les sapins de Noël.

L’écologisme, jamais à court d’idées

Ainsi que le relevait Nathalie MP Meyer pas plus tard qu’hier, dans un article sur le sujet, en évoquant, outre la bien-pensance des stars et autres bobos écolos, les propositions de la Convention citoyenne pour le Climat :

Pour bien faire, il faudrait interdire la vente de véhicules neufs pour un usage particulier, il faudrait que les constructions neuves soient exclusivement de l’habitat collectif avec une surface maximum de 30 m2 par habitant, que les vols hors Europe non justifiés soient interdits, que les vêtements neufs mis sur le marché soient limités à 1 kg par personne et par an, que la consommation de viande passe de 90 kg à 25 kg par personne et par an, que toutes les parcelles de jardin deviennent productives, etc. etc.

Il faudrait en outre assujettir nos droits fondamentaux inscrits dans la Constitution à la priorité environnementale et reconnaître un crime d’écocide malgré la difficulté d’en définir les contours de façon indiscutable. Et n’oublions surtout pas, il faudrait se débarrasser une fois pour toutes de l’énergie nucléaire qui a l’immense tort de rendre possible un avenir décarboné mais hélas beaucoup trop croissant !

Et il ne s’agit là que d’un extrait des multiples propositions plus ingénieuses (ou farfelues, ou liberticides, ou délirantes, au choix) les unes que les autres de nos chers écologistes et consorts. Mais en la matière, il semble bien que nous sommes bien lancés depuis un certain temps dans une surenchère pas prête de s’étioler…

L’instauration d’une charte des droits de l’arbre

Voici donc que le nouveau maire de Bordeaux, qui semblait jusque-là plus mesuré que d’autres maires écologistes de grandes villes, organise ce matin une conférence de presse pour décréter qu’il ne veut plus « d’arbre mort sur la place de la ville ». Stupeur !

Et surtout, tenez-vous bien : une « charte des droits de l’arbre » va être adoptée d’ici la fin de l’année. Non vous ne rêvez pas !

Il est vrai que lorsqu’on vient de se faire élire brillamment maire de l’une des plus grandes villes de France sous l’étiquette écologiste, il faut bien justifier son empreinte et ne pas décevoir son électorat… (je ne peux pas écarter non plus la possibilité, bien sûr, que Pierre Hurmic soit authentiquement convaincu par son idée et qu’elle lui tienne profondément à cœur).

Le reste, je le laisse à votre appréciation. Mais était-ce si urgent d’annoncer solennellement cette décision au moment où d’autres questions qui pourraient sembler autrement plus urgentes se posent avec acuité ?

Voir les commentaires (63)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (63)
  • Bordeaux a élu Idéfix. Hélas la version canine était équipée d’un cerveau, elle…

  • Est-ce que c’était si urgent ? Ben oui, il n’y a pas de raison de retarder la prise de conscience par les électeurs de la nature de leur choix.

  • Parfait! Laissons-les se discréditer (pour ceux qui leur accordaient du crédit).

    • Je suis entièrement d’accord. J’espère que les écolos élus vont continuer à nous trouver d’autres merveilleuses idées. De deux choses l’une, soit cela plaira aux électeurs, ou bien l’expérience écolo tournera court. Au moins, on sera fixé et peut-être devrais-je quitter le pays pour vivre avec des gens qui me ressembleront davantage.

    • ça et le tour de France qu’ils veulent annuler ça commence a déjà faire beaucoup…pire que les socialistes, les écolos , plus proches de staline et d’ hitler en fait.

  • On attend avec impatience sa prise de position sur l’abattage rituel des moutons… Bruits de grillon…

  • Les sapins de Noël sont rares dans le bordelais, on y rencontre surtout des pins maritimes, alors de là à protéger les rares sapins de noël en voie de disparition dans la région, il n’y a qu’un petit pas que les bobos écolos sautent allègrement.

    • Le problème, c’est que les fous sont au pouvoir.

      • Le pire, c’est qu’ils ont été élus… par une minorité.
        Ces trous du culs se croient tout permis et propriétaire de la ville.

        • Voilà ce qui se passe quand les citoyens trahissent la démocratie en désertant les urnes.

          Leçon à retenir : il faut voter car l’abstention constitue une chance inespérée pour les extrémistes de toute nature d’arriver au pouvoir, comme en témoigne la « vague verte » de 2020, catastrophique déferlement d’escrologistes dans les mairies.

          • @Liger
            Bonjour,
            Les abstentionnistes ne donnent aucune voix à qui que ce soit. Pourquoi seraient-ils responsables des votes des autres ?
            En démocratie, on est élu avec la majorité absolue des voix des inscrits. [Il serait même aisé de clarifier cette majorite absolue en la présentant avant les élections, en précisant le nombre de citoyens inscrits. Nombe d’inscrits x 51%, résultat arrondi à l’unité supérieure si le résultat n’est pas un entier]
            En France, on est élu avec la majorité absolue des voix exprimées pour les candidats, les votes blancs et nuls ne comptent pas. Rendriez-vous aussi ceux qui votent blancs ou nul responsables ?
            /
            Il y a eu 25% d’abstention aux présientielles. Une élection régionale a eu plus 50% d’abstention, et la fonction a trouvé occupant quand même.
            Si jamais il y avait plus de 50% d’abstention aux présidentielles et qu’on nous proclamait un président élu avec 60% des voix, vous chargeriez encore les abstentionnistes, ou les règles du jeu ?

            En France, il n’y a point de démocratie.

  • J’attends avec impatience le moratoire sur l’abattage des chênes qui servent à faire les tonneaux pour les vins de Bordeaux. Je trouve ces crus souvent trop boisés.

  • Non il a simplement fumé de la bonne , bien bio , les écolos puisent souvent leurs idées, au combien originales, dans les volutes du THC…

  • Où vit-il ??? ses meubles ne sont pas en plastic ( matière condamnable du point de vue écologique ) donc vraisemblablement en bois comme beaucoup de meubles ( soit des arbres morts !!!) ; sur quoi écrit-il ses idées loufoques ??? sur du papier fait à partir d’arbres !!!! Peut-on être aussi stupide ou démagogique même en étant  » vert  » ?????

  • Arrêtez-tout! Grâce à ça, Gaia, notre mère à tous, est sauvée! Hallelujah

  • Elles sont vraies, ces propositions de la (m.rde de) convention citoyenne (de m.rde) ?!!!

    • On voulait même introduire un nouveau délit dans le code pénal : l’ecocide ! On parle même d’instaurer 1 taxe de 4,2 milliards sur l’aérien, qui comme chacun le sait, se porte à merveille depuis mars !

  • Les cons, ça ose vraiment tout. Certains organisent même des concours de b**** pour être en tête.

  • Comme les sapins de Noël sont cultivés, tout comme le blé, on s’attend d’un moment à l’autre à l’interdiction des moissons pour ne pas faire de mal à ces braves plantes vivantes!
    J’ai l’impression en voyant ceci et les c…ries monumentales des sectes américaines du genre « ext reb » que le monde entier a été atteint d’une pandémie bien pire que le Covid et qui atteint uniquement le cerveau. Le pire étant le RCA qui va tous nous cramer. Si seulement, cela pouvait leur cramer le cerveau…

  • Ah oui! Y a pas plus « vert » qu’un programme politique échafaudé sous l’influence de la weed…

    Le gauchisme est une maladie mentale !

  • Avec cette charte des droits de l’arbre, en habitant ma maison en bois on va me mettre en cabanne !

  • Voilà encore un bel exemple de décision arbitraire assez typique des écolos intégristes portés au niveau décisionnel.
    On peut dire merci aux abstentionnistes des dernières municipales, qui par leur comportement ont permis à ces idéologues de prendre la direction de ces quelques villes.
    D’un autre côté, cela permettra aux citoyens lambdas, d’apprécier leurs idées et j’espère, de ne pas laisser ces « zozos » prendre le pouvoir au niveau régional et national.

    • @Alphacharly
      Bonjour,
      En quoi les abstentionnistes seraient-ils responsables du vote des autres ?

      Je pense que ces ‘élus » l’ont été aux voix exprimées et non sur le nombre d’inscrits.

      • @STF : c’est pourtant simple !

        Moins les électeurs modérés (i.e. ceux qui ne votent pas pour des candidats extrémistes, tels les escrologistes) vont voter, plus les voix des électeurs extrémistes pèsent.

        Les abstentionnistes doivent assumer le résultat de leur incivisme électoral : ils ont laissé la voie libre aux fous furieux escrologistes, point barre.

        Espérons que beaucoup de citoyens en tireront la leçon et comprendront enfin le sens de la phrase qui figure sur la carte d’électeur : « Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique »…

        • @Liger
          Bonjour,
          Ce qui est écrit sur les cartes d’électeur est un non sens pur et simple. Un droit ne peut pas être un devoir.
          La première fois que j’ai lu cette phrase, jai cru que c’était une carte bidon.
          Cette phrase transforme un droit en une obligation. L’obligation du vote est ce qui est sous-entendu dans cette phrase. Qui dit obligation, dit sanction pour le contrevenant.

          Ce sont les extrêmstes qui votent pour les extrêmes (LFI incluse). Reporter la montée des extrêmes sur les abstentionnistes, c’est la méme rengaine depuis les années 80.

          Je vous renvoie à mon commentaire plus haut concernant l’abstention.

        • Les abstentionnistes ont pesé plus que tous les candidats lors des dernières présidentielles et ont été complètement ignorés.

  • alors bien soù si le pognon qui était avant dépensé en sapin va..,

    • alors ..il va aussi falloir que ce couillon regarde où va le pognon destiné aux sapins auparavant..
      truc symbolique..dérisoire et en plus pas de bilan..

      • Ca ira à des spectacles de rue, à condition qu’ils soient conformes aux quotas de genre, de diversité et d’idées qui vont aussi être mis en oeuvre pour les Oscars.

  • @ Bordeaux, ils ont de la bonne, de l’épaisse ( pas de l’Epesse ).
    C’est du Saint Maclou :mrgreen:
    Je leur propose une charte du droit du gazon.

  • Au lieu de poser un arbre mort ya ka en planter un vivant.. Et pas besoin de dépenser 40000 , je peux lui cède gratuitement un des miens…. Vous savez , la raison n’est pas l’arbre mais son symbole, vert dehors rouge dedans.

  • J’espère qu’il interdira tout vol au départ et à destination de Bordeaux… Ainsi que tout transport qui marche au fuel… On verra à ce moment si tous les citoyens de la ville le suivent 🙂

  • C’est la rééducation en marche ,la peau verte de ces pastèques est bien fine et
    a servie de leurre pour les élections le rouge sous cette peau verte revient au galop.

  • Tweet relevé ailleurs :
    « Les employés municipaux de Bordeaux ne sont pas prêts de signer des accords de branche »

  • Et bientôt ils voudront interdire les fleurs coupées et nous empêcher de manger des salades car les salades ont le droit de vivre non?

  • Et la laine de son costume ?c’est de la laine morte il va porter un mouton vivant sur le dos en étant à poil au conseil municipal?

  • S’il vous plaît: dites-moi que ce n’est pas vrai.

  • Bordeaux est devenue rouge à l’image de sa principale production §

  • La nouvelle religion ne coupera pas de sapins pour sa grande fête…

  • Les socialo-écolo-bobo ont fait main basse sur les grandes villes (pas toutes mais…) grâce aux abstentionnistes.
    Espérons que les idées et les actions « nauséabondes » de leurs élus pour reprendre une expression chère à la nébuleuse gaucho- médiatique réveilleront les honnêtes citoyens négligeant leur devoir électoral et qu’ils se révolteront pacifiquement mais fermement contre ces ayatollahs de la décadence souhaitée!

  • Le maire de Bordeaux a donc résolu le problème des « mineurs isolés » qui sévissent dans la ville ?
    Ah non.

  • J’espère que ce pauvre homme n’a jamais visité une scierie et n’est jamais entré chez un menuisier

  • Jusqu’où ira le crétinisme des écolo ???
    A cette ahurissante affirmation de ne plus vouloir voir « d’arbre mort sur la place de la ville », il faudrait lui poser la question suivante : ne trouve-t-il pas abjecte de voir, dans les grandes surfaces, sur les étales des marchés cette exposition de légumes morts ? de fruits morts ? d’oeufs fécondés voué à la mort ? de poissons morts ? …etc… et lui suggérer de faire des chartes pour les droits de toutes les catégories destiner soit à la décoration (les fleurs) ou à la consommation. Car manger des légumes, des fruits ou autres aliments implique la mort de la plante que l’on arrache de terre, son milieu de vie ! Que veulent ingurgiter ces limités du cerveau pour se nourrir ? Songent-ils aux tords économiques qui s’en suivent ? Surement pas, car de réflexions ils sont incapables !!!
    Mais le fond de cette hypocrisie énoncée exprime clairement la lutte contre la fête de Noël en tant que symbole religieux chrétien !

  • Joli tour de force, remporter une élection avec des tracts et des affiches imprimés sur ardoise.

  • C’est pas possible: on doit pouvoir arrêter des crétins pareils.

    • À moins que le maire escrologiste de Lyon réussisse à faire fermer le Laboratoire Jean Mérieux de l’INSERM sous un prétexte quelconque (pour cela, je lui fais confiance), il faudrait enfermer ces fous furieux escrologistes dans ce laboratoire de classe P4 qui est précisément destiné à conserver des des micro-organismes très pathogènes : ces agents de classe 4 sont notamment caractérisés par leur haute dangerosité (taux de mortalité très élevé en cas d’infection), l’absence de vaccin protecteur et l’absence de traitement médical efficace.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
dames conduisant une voiture près de la mer
5
Sauvegarder cet article

D’article en article sur Contrepoints, de nombreux auteurs ont largement argumenté sur les dérives de  l'idéologie écologiste et comment elle dessine peu à peu les contours d’un avenir dystopique, comme on dit maintenant. Même aseptisé ce mot semble presque irréel, relevant d’un cinéma d’anticipation dont les cauchemars ne pourraient « bien évidemment » pas se réaliser, tentons-nous de nous convaincre pour nous rassurer.

Dimanche, longeant la mer sur la Côte d’Azur, par une belle et plutôt douce journée automnale, je pensais à tout ce ... Poursuivre la lecture

L’une des croyances les plus solidement ancrées est que la résolution des grands problèmes du monde ne peut provenir que d’une élite qui posséderait à la fois la connaissance, la volonté et la capacité de concevoir les solutions et de les mettre en œuvre pour faire advenir le « monde d’après ».

Bien que ces tentatives d’établir un Paradis sur Terre aient à chaque fois donné des résultats catastrophiques, la croyance persiste. Pour comprendre pourquoi, il faut se tourner vers un mouvement philosophico-religieux appelé la gnose. Né au to... Poursuivre la lecture

Greta Thunberg
3
Sauvegarder cet article

Cet automne, dans toute l'Europe, les soi-disant activistes climatiques ont mené des actions qui non seulement ont enfreint la loi mais ont également consisté en des actes de vandalisme et de violence physique.

À la National Gallery de Londres, deux femmes ont jeté de la soupe sur un tableau de Vincent Van Gogh ; dans un musée allemand, d'autres activistes ont badigeonné un tableau de Claude Monet avec de la purée de pommes de terre ; et bien sûr l'activiste belge Wouter Mouton a sévi l'été dernier à la fois à Bruges, sur une œuvre de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles