Le mouvement #MeToo devient le cauchemar de Joe Biden

Alors que l’ex vice-président a une cible ouverte avec Trump et sa gestion chaotique du Covid-19, Joe Biden demeure sur la défensive à cause d’une allégation d’agression sexuelle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Mihai Surdu on Unsplash - https://unsplash.com/photos/DeI2BMIMDFA

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le mouvement #MeToo devient le cauchemar de Joe Biden

Publié le 9 mai 2020
- A +

Par Daniel Girard.

Le bilan des morts du Covid-19 dépasse la barre des 75 000, plus de 33 millions d’Américains sont au chômage, mais ce n’est pas le principal sujet abordé avec Joe Biden. Ce dont il est question : l’entrevue que vient d’accorder son ancienne assistante, Tara Reade, à la journaliste Megyn Kelly, à propos d’une agression sexuelle que Joe Biden lui aurait infligée en 1993 dans un couloir du Congrès.


Au cours de l’entrevue, Tara Reade dit à Megyn Kelly qu’elle ne s’attendait pas à des attaques aussi virulentes des partisans de Joe Biden : sa réputation a été détruite sur les réseaux sociaux, ses comptes ont été piratés, elle a été accusée d’être un agent russe et elle a reçu des menaces de mort.

Elle invite Joe Biden a ne pas se présenter pour la présidentielle sur la base de sa personnalité. Elle a ajouté qu’elle n’accepterait pas ses excuses, s’il y en avait, car il est déjà trop tard.

Le premier mai, sur les ondes de MSNBC, Joe Biden avait répondu aux allégations de Tara Reade. Mais il n’a pas été convaincant, si on en juge par le résultat d’un sondage effectué pour Yahoo News qui révèle que 49 % de ceux ayant écouté le passage de MSNBC n’ont pas trouvé ses explications satisfaisantes comparativement aux 19 % s’étant estimés très satisfaits.

Cette insatisfaction se perçoit clairement à travers plusieurs commentaires de partisans du mouvement #MeToo qui croient Tara Reade ou sont indignés par le traitement dont elle fait l’objet de la part de certains démocrates.

Michel Dauber, enseignante à l’Université Stanford, estime qu’en vertu du mouvement #MeToo une enquête indépendante est devenue essentielle.

Mais Martin Tolchin, qui a travaillé 40 ans au New York Times avant de fonder The Hill et Politico, ne veut pas d’une enquête indépendante. Il défend la candidature de Joe Biden. Il estime que peu importe ce que Joe Biden a fait avec Tara Reade, il est la seule option valable pour défaire Donald Trump. Il faut donc préserver sa candidature.

Le mouvement #MeToo sera ainsi simplement devenu une autre faction d’un Parti démocrate dont le seul projet est de vaincre Donald Trump, peu importe comment.

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • alors c’est un peu comme le doc de mickael moore..
    me too est une connerie dans le sens qu’il faille croire toute les femmes..

    le cauchemar de joe biden c’est d’être un soutien de me too.. et la mise en évidence éclatante de double standard et d’hypocrisie..

    me too est un cauchemar ..tout court..

    une accusation doit être étayée par des preuves pour avoir le droit de juger une personne…

    le « bon coté » est que ce sera sans doute une femme qui sera candidat..
    rarement de main au fesses de leur part ou contrainte physique..

    • Hélas, le  » Défenseur des Droits  » Toubon s’assieds sur un des principes du Droit :  » En cas de harcèlement sexuel, c’est à l’auteur des faits de démontrer devant la justice qu’il n’y a pas eu harcèlement. Le Défenseur des droits soutient les victimes et enquête pour les aider à gagner « .
      Un cauchemar, certes, où l’on voit que la politiquement correct fait le lit de la novlangue orwellienne.

    • Me Too n’a pas dit explicitement qu’il fallait croire toutes les femmes. Le hashtag Believeallwomen a été créé plus tard par l’actrice Alyssa Milano au moment de l’affaire Kavanaugh. Il est d’ailleurs intéressant de noter que Milano a immédiatement pris parti pour Biden quand les accusations ont été rendues publiques au mépris complet du principe qu’elle a elle-même cherché à promouvoir. Autant vous dire que depuis plusieurs semaines les médias conservateurs américains s’en sont donnés à choeur joie contre elle et son hypocrisie. Et pour ce que j’ai pu voir très peu contre Biden, le scandale du double langage étant suffisamment grand pour éclabousser l’ensemble du parti démocrate.

  • Si t’es américain et que tu as un début d’Alzheimer, que tu ne te souviens pas si tu as commis des dragues un peu lourdes , pose ta candidature aux élections, ça va te revenir, en pleine gueule.

  • Personne n’est donc choqué par l’éditorial de M. Martin Tolchin ??
    « Je ne veux pas d’une enquête. Je veux un couronnement de Joe Biden. (…) Je ne veux pas de justice, quelle qu’elle soit. Je veux une victoire, la destitution de Donald Trump, et M. Biden est notre meilleure chance.
    Supposons qu’une enquête révèle des informations préjudiciables concernant sa relation avec Tara Reade ou autre chose. M. Biden perdrait la nomination au profit du sénateur Bernie Sanders ou d’une autre personne ayant peu de chances de vaincre M. Trump. Devrions-nous risquer cette éventualité ? »
    Peu importe que vous soyez le mal en personne, pourvu que vous gagniez ?
    Waouh, il est tant que ça change !

  • Je ne suis pas sûr que la gestion chaotique de Trump soit un réel problème . Près du tiers des morts du covid19 ont eu lieu à NY et dans un autre état démocrate . Ces états là Trump aurait difficilement pu les gagner . C’est aussi dans les états démocrates que les américains ont rejeté les décisions des gouvernements locaux les empêchant de retravailler . Biden n’a pas que l’affaire Tara Reade comme casserole, il ne serait pas plus étonnant que ça que l’Ukraine resurgisse au mauvais moment pour lui ainsi d’ailleurs que les curieuses relations de son fils avec la chine . Me too, bof, juste un mouvement des féministes de gauche qui voient leur audience reculer dans l’opinion et trouve là une excellente occasion de se déconsidérer un peu plus dans l’opinion publique sans même s’en apercevoir . Elles ont beaucoup trop tardé à se manifester pour garder la moindre crédibilité

  • C’était couru d’avance. Je n’en reviens toujours pas que face à un vieux gâteux de 73 ans, les démocrates aient décidé de mettre en face un vieux gâteux de 77 ans, avec en seconde option un vieux gâteux de 78 ans.
    Ces hommes ont vécu la majeure partie de leur vie durant la Guerre Froide. C’est dire!

    Quel que soit le résultat de novembre, ce sera un désastre.

  • Cette affaire démontre parfaitement à quel point les démocrates sont pourris et hypocrites. Après avoir calomnié Kavanaugh durant des mois, les voila qui s’en prennent à la victime de Biden ! Comme le précise un twit elle s’était plainte à ses proches de son comportement à l’époque !

  • La gestion de Trump n’a pas été si chaotique que cela, il a engagé une task force dès janvier, a fermé les frontières rapidement, et de nombreux gouverneurs – démocrates compris – ont salué l’assistance que leur a apporté le gouvernement fédéral dans leurs besoins urgents, les États étant en charge de la politique sanitaire et des décisions de confinement.
    Trump est maintenant celui qui incite le plus à la fin du confinement pour relancer l’économie.
    A mon avis il mérite largement la moyenne sur le dossier COVID 19.

    • Et on peut ajouter que l’exécutif s’est rapidement investi dans cette tâche avec l’affectation du vice président Pence comme interlocuteur principal avec les gouverneurs.
      Ou qu’il n’a pas créer contrairement un organisme adhoc non démocratique, comme Bush en 2001 ou Obama.

      Mais bon, je suppose que l’auteur ne fait que reprendre les éléments de langage de la presse. En France, il noterait la panique des Français et leurs craintes sur la crise de la Rentrée, avec une introduction comme « Grâce à la parfaite maîtrise et la volonté de transparence absolue du gouvernement, … »

      PS: Au fait, j’espère qu’on aura un article sur le fiasco continuel du RussiaGate. Et pas écrits par les habituels farfelus TheReasons ou TheConversation !

      • Sous réserve de confirmation, il semblerait que des documents récemment déclassifiés montreraient que le gouvernement d’Obama était au courant que l’affaire était totalement bidonnée . Quant à la gestion chaotique USA env 76000 morts pour 330 Millions d’habitants, France 26000 morts pour 66 millions d’habitants ( sans prendre en compte la méthode de comptage qui est beaucoup plus exhaustive aux USA qu’en France 40% de plus chez nous, une paille…Cocorico!!!

        • Par rapport au chiffre américain de 230 morts/million d’habitants, la France (394 morts/million) c’est 70% de plus…

      • Riffraff et amike : oui le Président Trump a fait de bonnes choses comme demander à Mike Pence de l’épauler et de s’entourer d’excellents experts, mais il n’a pas toujours suivi leurs recommandations. D’écrire que la gestion de Trump est chaotique n’est pas exagérément critique mais reflète comment il est difficile de faire face efficacement à la pandémie. Et cette description ne s’applique certainement pas seulement aux États-Unis.

  • Elle était Mme Read quand Biden était vice-président? JE ne veux pas défendre Biden, mais bizarre qu’elle se plaigne maintenant.

    • « à propos d’une agression sexuelle que Joe Biden lui aurait infligée en 1993 dans un couloir du Congrès. »
      C’est vraiment le meilleur endroit pour faire cela…

      • breizh, pour être précis, c’était au sous-sol de l’un des bureaux du Congrès. Ce n’était pas à la vue de tous.

      • Je voulais dire, pourquoi Mme Read ne s’est pas manifesté quand Biden briguait la vice-présidence? Pourquoi attendre qu’il brigue la présidence? Drôle de timing…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Qui a encore en mémoire le documentaire Gasland ? Projeté en 2010 au festival de Sundance aux États-Unis son contenu s’était répandu comme une traînée de poudre dans le monde entier.

Véritable procès d’intention à l’encontre des exploitants américains de gaz et pétrole de schistes, le documentaire mettait en avant la question controversée de la pollution des nappes phréatiques par la méthode de la fracturation hydraulique. La célèbre image du « robinet en feu » laissant supposer une eau du robinet polluée par le gaz a fait le tour du m... Poursuivre la lecture

Depuis son investiture l’an dernier, Joe Biden fait paraître Gaston Lagaffe comme un habile funambule jonglant sans se blesser avec des tronçonneuses. Non seulement il gâche tout ce qu’il touche sans en assumer la responsabilité au moins partielle, mais il rappelle la grande hypocrisie des médias quand vient le temps de rapporter les actions d’un président « du bon côté. »

En effet, alors que tout édit du méchant homme orange était perçu comme (insérer variant du fascisme à la mode), la même action effectuée par un démocrate est estimé... Poursuivre la lecture

Quand vient le temps de trouver de nouvelles sources de revenus, les politiciens ne manquent jamais d’idées. Après tout, il est plus populaire de demander aux « riches » de payer leur « juste » part – jamais définie objectivement – que de couper dans les dépenses excessives, comme celles de la Défense. Ou de comprendre l’importance capitale des incitations dans les actions des agents économiques.

Il semble que, malgré son âge avancé, Elizabeth Warren ne comprendra jamais ce dernier point. À l’instar de son défunt programme présidentiel... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles