Un duo Clinton-Obama pour remplacer Biden ?

Joe Biden by Gage Skidmore on Flickr (CC BY-SA 2.0) — Gage Skidmore, CC-BY

Des démocrates songent à un duo Hillary Clinton présidente, Barack Obama vice-président, pour remplacer la candidature de Joe Biden.

Par Daniel Girard.

Des démocrates songent à un duo Hillary Clinton présidente, Barack Obama vice-président, pour remplacer la candidature de Joe Biden

Certains d’entre eux croient que la candidature de Joe Biden ne survivra pas aux allégations d’agressions sexuelles.

La candidature à la présidence du démocrate Joe Biden va de mal en pis

Le 1er mai l’ex-vice-président a démenti formellement sur les ondes de la chaîne américaine MSNBC avoir agressé sexuellement son ancienne assistante Tara Reade en 1993, dans un couloir du Congrès, alors qu’il était sénateur et qu’elle travaillait pour lui.


Mais malgré le déni de Joe Biden, la controverse reste vive.

Lors de l’entrevue, la journaliste de la MSNBC, Mika Brzezinski, lui a demandé pourquoi les démocrates n’accordent pas autant d’attention aux allégations de Tara Reade qu’a celles faites par Christine Blasey-Ford en 2018 lors des audiences sénatoriales du juge Brett Kavanaugh, nommé par Donald Trump.

Mika Brzezinski a rappelé à Joe Biden qu’il avait dit qu’il fallait toujours croire une femme prenant la peine de dénoncer une agression sexuelle en public. Joe Biden a reconnu l’avoir dit, mais il a spécifié que dans son cas, l’allégation n’était pas fondée.

Les leaders démocrates ont affirmé ne pas croire Tara Reade et faire plutôt confiance à Joe Biden.

Croire sur parole Joe Biden invaliderait le mouvement #MeToo

Mais la profession de foi des leaders démocrates en a laissé froids un certain nombre. La chroniqueuse du New York Times Elizabeth Bruenig souligne que les démocrates ont passé des années à se faire les champions du mouvement #MeToo et qu’ils risquent de gâcher leur travail s’ils enrobent ce mouvement de parti-pris politique.

Elizabeth Bruenig croit que même si Donald Trump est loin d’avoir été irréprochable dans ses relations avec les femmes, la candidature de Joe Biden est maintenant entachée et les démocrates doivent trouver une solution de rechange.

La chroniqueuse du New York Times n’est pas la seule à avoir des doutes sur la solidité de Joe Biden. Début avril, dans un sondage réalisé pour le New York Post, 56 % des répondants voulaient que le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, soit le candidat démocrate à la présidence plutôt que Joe Biden.

Hillary Clinton/Barack Obama ?

Douglas MacKinnon qui a été conseiller politique pour Ronald Reagan et George H.W. Bush, a une proposition plus audacieuse : Hillary Clinton comme présidente et Barack Obama a la vice-présidence.

Douglas MacKinnon affirme que plusieurs démocrates lui ont confié qu’ils croyaient que la candidature de Joe Biden risquait de déraper à trois niveaux : dans le dossier de l’allégation d’agression sexuelle, dans les révélations des relations d’affaires à l’étranger de Hunter Biden et à cause des pépins cognitifs de Joe Biden au micro.

Douglas MacKinnon a déjà effectué ses recherches pour vérifier la légalité de son scénario : un homme qui a été président deux fois ne peut se représenter à nouveau, mais il ne lui est pas interdit de briguer la vice-présidence.

Ce scénario peut paraître tiré par les cheveux mais il est révélateur du sentiment de désespoir qui habite les démocrates lorsqu’ils imaginent Joe Biden lancé dans l’arène politique contre Donald Trump.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.