La rébellion contre le confinement s’intensifie aux États-Unis

Des milliers de résidents d’Orange County, en Californie, réclament la réouverture des plages. La révolte gronde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
HUNTINGTON BEACH BY EHPIEN (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La rébellion contre le confinement s’intensifie aux États-Unis

Publié le 3 mai 2020
- A +

Par Daniel Girard.

Alors qu’une chaleur accablante balayait la Californie le week-end dernier, de très nombreux Californiens ont profité des plages sablonneuses pour profiter du soleil et se baigner.

Mais la distanciation sociale n’y était pas pratiquée et, jeudi, le gouverneur de la Californie Gavin Newsom a fermé les plages.

Il n’en fallait pas plus pour que des milliers d’habitants de la région se rendent le lendemain près des plages de Huntington Beach pour protester contre la mesure.


De nombreux protestataires considèrent que le confinement viole la liberté individuelle, le considèrent arbitraire et anticonstitutionnel.

Certains d’entre eux brandissaient des pancartes où l’on pouvait lire : « Ouvrez la Californie. Tous les emplois sont essentiels ».


Le gouverneur Newsom s’est adressé aux mécontents, leur disant comprendre leur frustration et leur anxiété mais qu’ils devaient porter un masque et respecter la distanciation sociale, le virus ne faisant pas de différence entre un manifestant, un démocrate ou un républicain.

La grogne dépasse la Californie…

Des manifestations anti-confinement ont aussi eu lieu vendredi à Los Angeles, Chicago, Springfield et New York.

Dans le Michigan, jeudi, des manifestants ont pénétré dans le Capitole de Lansing où des parlementaires réclamaient l’assouplissement des mesures draconiennes de confinement imposées par la gouverneure de l’État, Gretchen Whitmer. Aucun incident n’a été signalé, bien que certains manifestants portaient des armes.


Dans un tweet, le président Trump a invité la gouverneure à discuter avec les manifestants, négocier avec eux et faire preuve de flexibilité.


Qu’a fait la gouverneure du Michigan ? Elle a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 28 mai, alors qu’il devait prendre fin le 7 mai.


Le coronavirus poursuit ses ravages en Amérique. Mais avec une population à la fortune déclinante, confinée, ayant de plus en plus recours à l’aide alimentaire, sans horizon salutaire, l’absence de flexibilité accroît la pression, avec son risque de débordements aux conséquences funestes.

Voir les commentaires (111)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (111)
  • l »Amérique a le gout de la liberté

  • Il faut dire qu’en France on n’imagine pas Macron disant publiquement que Philippe exagère avec ses mesures de confinement, ni les Français demander à retravailler au plus vite. Etrange monde animal où des veaux, sous de Gaulle, se transforment en vaches à lait sous Hollande puis en moutons sous Macron

  • Ils ont raison. Que ceux qui ont peur d’attraper le Coronavirus restent confinés. Personne n’est obligé d’aller à la plage s’il estime qu’il y a trop de monde. On peut aussi profiter de la plage à 6 heures du matin par exemple. Ou la partager : les familles avec enfants le matin, les personnes âgées en début l’après-midi et les sportifs tôt le matin et le soir. Ou d’autres partages à imaginer. Idem avec les forêts et même les parcs.
    Sauf exception rarissime c’est un virus qui tue une infime partie de la population et cette population vit en grande partie grâce au travail et à la consommation des autres. Ce sacrifice a assez duré. Et s’il y a 300 000 morts en France (essentiellement des personnes très âgées), on se souviendra que la guerre de 14-18 en a fait 1 400 000. Et que la majorité des tués avait 21 ans (âge moyen des morts 27 ans). Sans compter tous les estropiés qui ont souffert tout le restant de leurs jours. La différence, c’est que ces jeunes n’avaient pas le droit de rester confinés pour se protéger. Et on n’ a pas empêché leurs parents et grands-parents de labourer les champs pendant ce temps. On n’a pas laissé les vieux enfermés, sous prétexte que les jeunes mourraient au front. Alors, c’est horrible, mais c’est comme ça.

    • A nuancer ; c’est à cause de cela que la grippe espagnole a fait plus de vingt millions de morts, avec une létalité similaire si on tient compte de la différence en moyens hospitaliers respiratoires entre les deux époques.

      • Je reviens 10 ans en arrière (quand j’avais mes enfants à la maison). Et j’imagine : un terrible virus tue les enfants mais épargnent les personnes âgées qui sont porteurs sans symptômes. Je fais quoi ? Je garde mes enfants confinés à la maison (avec toutes les difficultés personnelles et économiques que ça pose). En revanche je ne vois pas pourquoi j’interdirais à mes vieux parents d’aller se balader dans la forêt à côté de chez eux ou de prendre une voitue pour aller à la plage ! Sous prétexte qu’ils pourraient contaminer les autres.

        • Si vos explications ont pour finalité de nous faire comprendre que 200 000 morts c’est pas dramatique car de toute façon ce sont des personnes agées qui coûtent chères à la société..Faut aller vous allonger chez un psy car vous êtes fâché le grand âge..Et il doit y avoir de bonnes raisons..!!!

          • J’ai des parents très âgés que j’adore. Tant qu’ils restent confinés ils ne risquent rien et c’est que je leur conseille de faire (et non pas ordonne, car ce sont des adultes, libres). J’ai aussi des enfants que j’adore, et je ne vois pas pourquoi ils prendraient le risque de crever de faim alors qu’il est si facile de se protéger quand on est une personne à risque. Ma finalité n’est pas de dire « 200 000 morts âgées c’est pas grave ». Et d’ailleurs aucun des petits-enfants (les miens et mes neveux et nièces) ne vont les voir afin de les protéger. Ma finalité est de dire que chacun est libre. Or les personnes âgées sont libres de se protéger… ou pas. Mais, fermer les plages et les forêts à tous, et empêcher les jeunes de travailler, n’a aucun sens et ne sauve aucune vie.

            • « alors qu’il est si facile de se protéger quand on est une personne à risque »… et alerte, intelligent, équipé, aisé, etc. Et d’ailleurs, leur famille ne va plus les voir, vive le confinement oubliette !

            • Paix aux âmes des dizaines de milliers de personnes non-âgées qui sont mortes aussi.

          •  » c’est pas dramatique car de toute façon ce sont des personnes agées qui coûtent chères à la société »
            Où donc avez-vous vu cela dans le post d’Alix???
            Votre procédé est méprisable. Vous avez vraiment du mal quand on ne pense pas comme vous.

        • Protéger les vulnérables et laisser les contaminateurs faire ce qu’ils veulent, sans le moindre sens de leur responsabilité. C’est exactement l’argument de nos gouvernants… Dans votre exemple, il y a une grosse différence, c’est que si vos enfants en réchappent, ils auront une vie devant eux. Dans la réalité covid, « protéger les plus vulnérables » est juste une manière politiquement correcte de dire « procéder à l’euthanasie des victimes potentielles et laisser les autres vivre sans souci ni remords ».

          • Les barbelés, les champs de mines et les miradors du mur et du rideau de fer étaient très bien acceptés par la majorité des confinés : ils étaient là pour les protéger d’une invasion de l’Ouest et de ses perversions. Et pour les familles séparées, il y avait la possibilité de se voir derrière un plexiglas une demi-heure toutes les 4 semaines… Ah, non, là je confonds avec les Ehpad aujourd’hui !

          • @MichelO: Rien compris, à part que vous insistez à dire que tout est son contraire.

            • Désolé si je me suis mal expliqué. Pouvez-vous préciser où vous voyez des contradictions ? En tout cas, oui je pense que demander aux plus fragiles se protéger, c’est d’une part offrir un boulevard à l’état qui va se proposer pour le faire, et d’autre part les euthanasier parce que eux ne seront jamais déconfinés. La liberté s’arrête là où commence celle de son prochain, et construire sa liberté aux dépens de ce prochain, en lui enjoignant de se débrouiller pour défendre la sienne quand on sait très bien qu’il n’en a pas les moyens, il n’y a pas pire pour décrédibiliser les libéraux.

      • Ce n’est pas le virus de la grippe espagnole qui a fait tant de morts, mais les complications bactériennes. On n’avait pas d’antibiotiques…

        • Et aujourd’hui ? On n’avait pas de masques, de tests, de thérapie, de vaccin… Ni même la moindre connaissance du virus.

          • Oui, mais on aurait pu avoir des masques et des trsts, on aurait surtout, pu laisser les lédecins soigner les malades au lieu que la « politique de santé » leur conseille de rester chez « sauf si s’aggrave ». Et ça s’est, bien souvent, aggravé…

            • +1000 !
              Et non seulement ça s’est aggravé pour certains, mais pour tous, ça a contaminé à qui mieux mieux via la famille et les autres contacts obligés. Mais il est vrai qu’ici, la contamination de ceux qui n’en mourront pas est considérée comme sans importance…

              • @MichelO
                Bonjour,
                « Mais il est vrai qu’ici, la contamination de ceux qui n’en mourront pas est considérée comme sans importance… »
                Tout à fait.
                Ceux qui ont été atteints ne condidèrent pas que leurs symptomes étaient sans importance. Un médecin de plateau télé a dit qu’il avait été « malade à en mourir ». S’il n’avait pas reçu le traitement du Pr Raoult, il serait peut-être mort.

                Les données de Santé publique France donnent pour la saison de grippe de 2014/2015 13.000 morts. Nous en sommes à 24895 morts depuis les premiers cas recencés le 24 janvier 2020.
                Avec 130 939 cas confirmés et 25 815 personnes hospitalisées pour Covid-19 au 3 mai, ça fait près de 20% de (mal)chances de finir à l’hôpital.
                Il est plus facile de trouer des chiffres précis concernant le COvid19 que sur la grippe saisonnière.

                • Le bouclage de Wuhan et du Hubei était révélateur : les témoignages — chinois il est vrai — faisaient état de multitudes de familles assaillant les urgences et pensant — peut-être à juste titre — que leurs malades allaient mourir. La situation peut donc très vite dégénérer et les décès gagner, faute de soins, les patients sans comorbidités spéciales et dans les tranches d’âge bien moins avancées. De plus, comme vous le faites remarquer, ce ne sont pas des morts nettes et sans bavures…
                  Le confinement chinois, dictatorial et autoritaire, a stoppé net la contagion. La Chine avait très certainement pris la mesure du coût d’un arrêt brutal de l’économie, et ne l’a pas décidé par hasard : stopper la contagion était plus important. Chez nous, comme pour les tests et les masques, l’état a estimé que l’important n’était pas de stopper net la contagion, mais de gesticuler bien fort, avec l’alibi du confinement. D’où, entre autres, les mesures de fermeture des plages ou d’interdiction des promenades solitaires. Stopper la contagion et sauver les vies n’est en rien la préoccupation du gouvernement, mais ce qui me tracasse est que beaucoup de ceux qui se rebellent à juste raison contre les mesures stupides prises par nos dirigeants n’ont pas plus qu’eux cet objectif.

          • Les. Masques ne servent à rien les test sont inutiles un vaccin ne marche que hors épidémie, bref, seul l’état peut nous sauver… Et un peu de chloroquine de doliprane et quelques antibiotiques. Ça n’existe plus la pénicilline ?.
            N’étant pas dans le secret des dieux je ne sais toujours pas avec quoi les médecins soignent les malades.. Les soignent t ils puisque tout est interdit ?

            • Antibiotique et virus ??? Vous avez fait bio à la même école que Trump, non?

              • Et vous n’avez pas suivi les évolutions de ces dernières décénies… Il y a pas mal d’antibiotiques qui marchent contre les virus (moins bien que contre les bactéries, mais quand même) et de plus en plus de bactéries qui sont résistantes aux antibiotiques.
                Mais comme Trump est idiot, hein…

                • J’avoue que vous m’apprenez quelque chose. Je n’ai pas traité Trump d’idiot. Il est certes ignorant dans beaucoup de domaines et il est fou, mais il n’est certainement pas idiot.

              • @Chat-Bleu
                Bonjour,
                Le traitement du Pr Raoult est à base d’hydroxychoroquine et d’azithromycine. L’azythromycine est un antibiotique. La boîte de 6 comprimés d’azythromycine vaut moins de 8€ (remboursée à 65% par la Sécu’). L’azythromycine est prescrite dans les cas de bronchites. Le covid19 attaque les voies respiratoires, c’est pourquoi les patients gravement atteints ont besoin d’être placés en réanimation. D’ailleurs, à ce stade le traitement n’est plus efficace.

          • Il y avait, et il y a toujours, bien plus de connaissance du virus qu’on ne dit dans les médias. Simplement, il venait d’un pays dont on ne voulait pas croire les informations et on avait une ligne Maginot de stades 1, 2 et 3 infranchissables… enfin dans tous les rapports de France-Comités.

          • On aurait du avoir au moins masques et tests si l’administration qui avait reçu un rapport sur la prévention en cas d’épidémie avait respecté les préconisations des scientifiques et médecins . Ce rapport datait de mai 2019 et est accessible sur le site gouv.fr . Au lieu de ça, on a laisser s’épuiser les stocks sans les renouveler à temps . Merci Busyn . Les gels désinfectants pareil, et l’abruti de BLM a réussi l’exploit de créer une pénurie en voulant controler les prix, n’importe qui avec 2 neurones valides pouvait prévoir la pénurie que ça allait provoquer . Pour finir d’arranger les choses 17 T de ce qui nous a manqué a été expédié en Chine . Alors la culture de l’excuse gnagnagna… merci, pas cette fois . L’etat français est le seul responsable de tout si ce a et va découler de son incompétence ou de ses mauvais choix .

            • Je ne voudrais pas doucher votre optimisme, mais même si l’Etat avait constitué des stocks renouvelés à temps, ça n’aurait pas marché. Il aurait fallu que personne ne compte sur l’Etat pour lui fournir les masques…

              • L’Etat va imposer aux hôpitaux de se constituer un stock de 90 jours de masques et de vêtements de protection. A New-York… En France, il s’en charge pour eux.

              • @MichelO
                Bonjour,
                « Il aurait fallu que personne ne compte sur l’Etat pour lui fournir les masques… »
                Vu que l’Etat a interdit la vente des masques (en rendant délinquants les pharmaciens, à hauteur de 6 mois de prison et 10.000€ d’amende), procède à la réquisition des masques arrivant de l’étranger, compter sur soi-même ou le marché pour se procurer des masques est devenu problématique.

          • « On n’avait pas de masques, de tests,  »
            Oui, en France!
            Conséquences d’une mauvaise gestion de nos gouvernants tout au long de l’épidémie. Vous trouvez dans cette impéritie une justification au confinement? Le confinement n’est qu’une erreur de plus s’accumulant aux autres.

  • On dit que le confinement sauve des vies, en fait son but est d’éviter l’engorgement des structures hospitalières, ce qui sauve quelques vies. Mais il y a d’autres mesures qui en sauveraient plus comme laisser aux médecins leur liberté de prescription.
    Et le confinement tue pas seulement pour des raisons économiques mais pour des raisons sanitaires : arret de la détection des cancers et du suivi de certains, fermeture des cabinets dentaires, arrêt suivi des maladies cardiovasculaires, interdiction d’activités physiques qui maintiennent les personnes en bonne santé, interdiction des contacts même familiaux qui entraîne problèmes psychologiques….
    Alors le confinement ne favorise pas la santé au détriment de l’économie, les 2 sont perdants….

    • Oui je sens ressortir le discours du Marseillais derrière vos explications…Un virus à ce jour n’a aucun traitement hormis un vaccin..

      • Plusieurs traitements, et pas un seulement, sont utilisés maintenant par les médecins pour soigner les conséquences de ce virus.
        Un vaccin ne sera pas forcément efficace, et si le virus n’est pas immunisant, il faut oublier.
        Il a été montré par au moins deux études que le vaccin contre la grippe augmente les risques de coronavirus (de 36% dans un cas, 40% dans l’autre).
        Notte réponse à un virus dépend essentiellement de notre système immunitaire… or les vaccins affaiblissent l’immunité cellulaire. Ils peuvent être utiles seulement dans l’urgence et en cas de mortalité élevée.

        • Le confinement affaiblit énormément plus que les vaccins.

        • Un vaccin ne serait pas efficace…!!! Ils prouvent le contraire et un relâchement vaccinal montre la résurgence de rougeole , variole éradiquée il y a qqs années et dont la vaccination va vite redevenir la règle.. etc etc….Quant au coronavirus, le BCG très immuno stimulant semble renforcer nos défenses…

          • La résurgence de la rougeole est due au fait que les premières générations d’enfants vaccinés ne font pas les rappels à l’âge adulte. Et là c’est plus grave.
            Autrefois, sauf très rares cas, tout le monde l’avait eue et était immunisé. Aujourd’hui, on a moins de rougeole chez les enfants, mais autant de morts.
            De plus, il semble que le virus mute. Ce serait une conséquence de la vaccination généralisée.

            • @La petite bête. Je ne vous suis pas trop sur le vaccin, mais il est vrai qu’un pro-vaccin sans vaccin est bien moins averti qu’un anti-vaccin.

          • Un vaccin ne marche pas sur les personnes chez qui le système immunitaire est défaillant… 100% des gens en réanimation.. Qui auraient été gueri par un antiviral.. Semble t il la chloroquine en préventif.. Mais, est ce l’intérêt de l’état ?

        • Et un vaccin contre un virus qui mute, c’est l’assurance d’une efficacité dégradée (-30% dans le cas des vaccins anti-grippe saisonniers).
          C’est juste une ligne maginot sanitaire qui conforte les joueurs de flûte et les rats qui les suivent (les politiques avec leur hochement de menton et les moutons affolés qui les suivent).

        • Merci de mettre les liens pour ces deux études

          • J’aimerais comprendre comment la conclusion de l’étude du Pentagone « The overall results of the study showed little to no evidence supporting the association of virus interference and influenza vaccination. » se transforme en augmentation de risque de 36%.

            • Ah oui, j’ai trouvé : le risque est de 5.8% pour les non-vaccinés, de 7.8% (soit 36% de plus) pour les vaccinés, mais les intervalles de confiance à 95% se recouvrent en partie, donc ce ratio est du pur journalisme.

            • Une présentation honnête aurait dit : le vaccin diminue de 13 points le risque de grippe et augmente de 10 points celui de ne rien avoir, mais augmenterait probablement de l’ordre de 3 points celui des autres virus, dont 2 en ce qui concerne les coronavirus. Etude réalisée avant l’apparition du covid-19.

  • Si la France était attaquée, j’en viens à me demander si les autorités ne capituleraient pas immédiatement afin d’éviter toute victime civile et tout engorgement d’hôpitaux qu’une riposte militaire générerait…

  • Pour que cesse les punitions de notre dictateur, si on s’inspirait des amerloques et sortait par milliers tous ensemble?

    • Chiche ..!!! mais alors faut être d’accord sur le fait que si vous contractez une forme grave de la maladie vous signez un papier déchargeant l’hôpital de tout soin…

      • Il faudrait aussi interdire de fumer, de conduire ou avec décharge?
        D’autre part il ne faut pas confondre panique avec prudence.

        • De fumer …Pas interdire non ..!! Mais ne plus rembourser les soins liés à toutes les maladies induites..Vous voulez cette liberté ..Pas de problème c’est votre choix..assumez en juste les conséquences..

          • Personnellement, je veux bien signer toutes les décharges qu’on veut et n’avoir accès à aucun service de santé socialisé. En contrepartie, je veux qu’on me rende tous mes impôts, taxes et cotisations diverses et variées en relation avec la santé. C’est très égoïste mais j’y gagne largement…
            La liberté, c’est aussi accepter un certain niveau de risque. Ne pas l’accepter, comme actuellement, et c’est une forme de dictature sanitaire pour laquelle on fait sciemment le choix d’hypothéquer l’avenir de nos enfants en sacrifiant la santé économique, la santé sociale, la santé sociétale et peut-être la santé mentale d’une bonne partie de la société.
            Précisons enfin que l’immense majorité des victimes sont agés de plus de 75 ans, c’est très triste pour eux mais ils ont déjà vécu, ou ont des pathologies genre obésité (Tiens, moi qui suis mince pourquoi devrais-je subir les pathologies des gens qui mangent trop ?)…
            Donc, cher Sigmund, votre argument n’est pas très malin…

            • Vous écrivez « l’immense majorité des victimes sont agés de plus de 75 ans, c’est très triste pour eux mais ils ont déjà vécu, »
              Je ne peux exprimer l’immense consternation que votre stupidité inhumaine fait naitre en moi…
              Allez crever.

              • La remarque n’était pas très élégante ni « humaine » mais votre réponse est elle infâme et vomitoire. Pourtant je ne vous souhaite pas de « crever ».

                • J’avoue que les mots ont dépassé ma pensée.. Etant farouchement opposé à la peine de mort, même pour les personnes les plus abjectes du monde, ce n’est pas cohérent. RB83, je vous prie d’accepter mes excuses.

              • Et j’aimerais, au passage, savoir en quoi ne pas s’inquiéter plus que ça du fait que « des gens de plus de 75 ans risquent, peut-être, s’ils choppent la maladie, de mourir » est une stupidité inhumaine mais que pousser des mesures qui pour (peut-être, en fait rien n’est moins sûr) préserver quelques vies de plus de 75 ans va détruire à coup sûr la moitié de l’existence de jeunes par millions vous parait « humaine ». Votre humanité, vue d’ici, ressemble plutôt à un égoïsme aigre de « boomer ».

                • Le point qui est stupide n’est pas du tout celui là. Il est de ne pas voir ce que les Chinois ont constaté : quand les capacités hospitalières sont saturées, ce ne sont plus simplement les gens de plus de 75 ans qui risquent de mourir, mais toutes les tranches d’âge et en grand nombre. Donc le problème ne se pose pas en « vies des jeunes contre vies des vieux », il se pose en conséquences de l’attitude et du comportement de chacun. Le confinement est stupide, mais l’insouciance irresponsable de ceux qui refusent de voir que contaminer les autres, c’est saturer le système de santé avec des nombres de morts qu’on ne peut certainement pas qualifier de « quelques », n’est pas moins consternante.

                  • Si une épidémie avec une létalité par cas située entre 0.1% et 0.4% selon les estimations les plus fiables suffit à « mettre à genoux » les systèmes de santé, c’est qu’il sont nullissimes. A détruire d’urgence. Si cette « grippe boostée » suffit à mettre faire saturer nos hopitaux, la moindre guerre, le moindre attentat un peu bien pensé détruit le pays en quelques heures. C’est pas rassurant. Heureusement la réalité a été qu’hormis quelques hopitaux ici et là, globalement on a été très loin de la saturation. Et ça en empêchant quasi totalement la médecine « privé » (ou « non complètement étatique ») d’agir ; si les médecins libéraux n’avaient pas été plus ou moins confinés, si les cliniques privées avait pu être utilisées (et même gagner de l’argent avec leurs capacités de réa) on aurait été encore plus peinard.
                    Et là on parle quand même d’un cas où le gouvernement et les médias ont fait paniquer à peu près tout le monde avec la terrible maladie qui justifiait de tout confiner et allait causer des centaines de milliers de morts (sur la foi des projections d’un baltringue comme Ferguson qui s’est toujours planté, toujours dans le sens de prédire de 100 à 10 000 fois plus de morts qu’il n’y en a, et refuse de donner même les données de bases de ses simulations et prétend que son code est « propriétaire », « trop compliqué et pas assez documenté pour être lu, même par lui » (trop facile…)
                    Mais hors de ces considérations « système de santé »… C’est clair qu’il y a des gens irresponsables et qui vont possiblement contaminer les autres. Mais peut-être sont ils irresponsables parce qu’on les traite comme des gamins, punis sans explications ???

                    • D’une part, nous sommes bien d’accord que le système de santé français est nullissime, en tout cas pour sa part publique.
                      Mais d’autre part, ça n’est pas la létalité qui compte, surtout à partir du moment où on ne teste que les personnes déjà bien symptomatiques. Ce qui compte, c’est la proportion de la population ayant besoin d’une hospitalisation pour finir au bout de quelques semaines dans la colonne « guéries », celle qui concerne aujourd’hui de l’ordre de 5 fois les décès dans le monde, 1.2 millions de personnes. On n’a pas été si loin que ça de la saturation. Ok, à cause de la mise hors-course du privé, mais ni vous ni moi n’avons le pouvoir de rapporter ces choix stupides… Alors que le choix de tout faire pour ne pas contaminer autrui est un des rares qui nous est laissé.
                      Pour savoir si les gens sont irresponsables parce qu’on les traite comme des gamins, ou si on les traite comme des gamins parce qu’ils se montrent irresponsables, je ne sais pas, mais en tout cas on ne s’en sortira pas tant qu’ils ne se comporteront pas de manière responsable !

                    • Je précise, quand je dis que le système de santé français est nullissime, je parle de son organisation et pas des personnels soignants.

              • @Chat-Bleu. L’argument me semble court et le propos un peu vulgaire mais au moins le sort que vous réservez à ceux qui ne partagent pas vos opinions est assez clair.
                Pour ma part, je vous souhaite une vie longue et heureuse.

            • @RB83
              Bonjour,
              « Précisons enfin que l’immense majorité des victimes sont âgés de plus de 75 ans, c’est très triste pour eux mais ils ont déjà vécu »
              … et ont cotisé au « meilleur système de santé du monde » toute leur vie active, de retraités et de contribuables. Santé qui leur est refusée actuellement.
              Tel est ce système : cotiser toute sa vie pour autrui, et que dalle pour soi quand on en a besoin.
              Si ça ce n’est pas une belle allégorie apologique du presse-citron…

              • N’oubliez pas de préciser que 96% de la population française est couverte par une assurance maladie privée facultative :-), ce serait dommage de ne pas le mentionner 🙂
                (et pour info, en Suisse et Pays-BAs, il n’y a pas d’assurance maladie publique, mais 100% de privé… obligatoire !).

                • Bien obligé puisque que notre si belle SS obligatoire ne couvre pas l’intégralité du coût des soins.

                  Aux Pays-Bas, c’est privé avec des assurances en concurrence et l’assurance est obligatoire par la Loi de l’Etat.
                  Et cela coute bcp moins cher à l’Etat et aux individus pour une meilleure couverture.

                  • Oh, je constate votre déception que la Sécu ne rembourse pas tout en France et l’obligation par conséquent de prendre une complémentaire santé . Vous êtes bien un socialiste pour demander une protection totale par l’Etat.

                    • Vous avez visiblement du mal à comprendre ou à lire. Non, ce qu’il dit c’est qu’on a un système étatique obligatoire. Et qui marche très mal malgré son cout pharamineux. On est donc bien obligés de prendre en plus de mutuelles « facultatives » (pour 90% des salariés c’est en fait obligatoire… vous devez prouver que vous avez déjà une autre mutuelle via votre conjoint pour pouvoir ne pas cotiser à celle de l’entreprise)

          • si vous voulez sigmund mais alors à quoi sert un hôpital??

            • et que vous « promet  » il contre son financement par les impots?? d’etre soigné sous conditions???

              • alors si cette crise ne débouche pas sur la remise en question de la sécu en général et du système de soin..il restera un malaise…

                vous serez soigné en fonction de vos besoins.. ESCROQUERIE INTELLECTUELLE.

        • Dans une société libérale le fumeur paierait bien plus cher son assurance maladie.

          • Pourquoi, aucune étude ne permet de dire que la cigarette est plus nocive qu’une vie de baton de chaise… En plus la nicotine est bonne pour la santé, moins de rhumes rhinites grippe corona virus, l’herbe à nicot est un remède, sans surdosage….

          • @Joe. Et alors ? De combien ? Pendant combien de temps ? Et quid des autres vices ? Combien paient les accros des salles de gym ?

            • Mettez en place une société libérale, et vous le verrez. Les assureurs feront les calculs, et vu le risque qu’ils courraient à se tromper, les calculs seraient justes.

  • Soyons libres et responsables. Libres de sortir et de travailler, mais assez responsables pour garder nos distances, et nos postillons dans notre masque.

  • Le peuple américain n’est pas le peuple français…
    Il commence à y avoir des réactions en Europe. Le 22 Avril 2020 devant le gouvernement Autrichien, l’ancien ministre de l’intérieur Herbert Kickl dénonce ouvertement la manipulation par la peur construite sur des prévisions catastrophiques et à l’aide des médias pour instaurer un confinement strict, présenté comme la seule possibilité pour éviter une hécatombe due au Coronavirus.
    Discours ici:
    https://www.youtube.com/watch?v=AWnjUZfdVdM (à 9)

  • L’auteur, fervent partisan de Trump, écrit justement que la population « ayant de plus en plus recours à l’aide alimentaire, sans horizon salutaire, « , il y a du progrès :-).
    La société américaine est fragile, et des milliers de gens mourront des conséquences de la pauvreté provoquée par cette crise. Certains s’en sortiront en se prostituant ou en travaillant pour 2 dollars de l’heure. Pour l’american dream de certains continuent, il faut que d’autres vivent l’american nightmare.

    • Désolé de vous contredire l’auteur ne me parait pas être « un fervent partisan de Trump » mais exceptionnellement un journaliste qui a gardé un peu d’éthique . En bon socialiste ou anti américaniste primaire, cela peut vous poser probléme mais je vous invite à vous renseigner mieux sur la situation aux USA et à regarder de plus près quels ont les états les plus touchés et qui des dem’s ou des républicains les dirigent . Vous pouvez même pousser la curiosité jusqu’à comparer les résultat au niveau sanitaire, et au niveau de la cata économique provoquée par les magouilles chinoises .

      • Bonjour. Je vous invite à lire les autres articles de l’auteur pour vous faire une idée.
        Ensuite, me traiter de socialiste semble être un réflexe chez vous. C’est totalement faux, mais passons. Et pas d’antiaméricanisme primaire, j’approuve Trump sur certaines choses. Mais désolé ne pas être envieux d’une société inégalitaire ou d’un pays gangrené par la violence et la « gauche progressiste ». Vous aimez la gauche progressiste américaine ? Moi non.

        • Mes articles ne sont ni pro-Trump ni anti-Trump. Je constate souvent l’acharnement des démocrates et de leurs médias inféodés, CNN, le Washington Post et le New York Times, contre le président Trump, mais je ne suis pas le seul analyste à le constater.

          • Je vous pense honnête . Je pense que vous n’avez pas de sympathie pour Trump mais que voulez être dans la mesure du possible objectif…

          • Franchement, à la lecture de vos différents articles, je pense que vous n’avez AUCUN penchant pro-Trump et même qu’il vous agace un peu (pour rester soft). Vous essayez de rester à peu près impartial.
            Cependant, le déferlement de débilités déversées par les démocrates et leur soutiens médiatiques à son sujet vous agace peut-être plus que Trump lui-même. 🙂

        • Heu le pays gangréné par la violence, c’est la France!! où les chiffres sont savamment cachés par le système…
          Et pas de leçon de morale à la con, je sais de quoi je parle pour avoir échappé de peu à une tentative de meurtre pour me voler une audi d’occasion…

        • La « gauche progressiste américaine » est à peu de chose près LREM considéré comme du « centre modéré » en France : socialisant mais reconnaissant du bout des lèvres que le capitalisme sert, et complètement maboule sur les questions « sociétales » (Sciappa serait très à l’aise avec le « squad » US)

        •  » désolé ne pas être envieux d’une société inégalitaire »
          Aah, la passion de l’égalité.
          Toujours cette confusion bien pratique entre l’égalité en droit et en revenus.
          Il y a une inégalité de revenus aux USA mais chaque individu a toutes les possibilités de s’en sortir et de réussir. C’est ce qui attire aux USA.
          Est-ce le cas en France?
          La France offre un égal accès au RSA, à l’AME, à la CMU. Par contre, en ce qui concerne la mobilité sociale, c’est médiocre. Et la France ne peut pas se targuer d’une émigration massive (qui statistiquement minore les calculs) comme l’Allemagne ou les USA pour expliquer ce piètre résultat.
          Par contre, cet immobilisme est sécurisant pour les insiders qui ont peut-être moins de possibilités pour monter, mais qui sont également relativement préservés d’une descente brutale.

        • @Chat-Bleu
          Bonsoir,
          « un pays gangrené par la violence et la « gauche progressiste » »
          C’est justement dans les villes à tendance « gauche progresiste » que sévit la violence. Chicago, Detroit, Baltimore, Los Angeles, Washington D.C concentrent à elles seules 25% de tous les meurtres commis avec une arme à feu dans le pays. Toutes ont un maire démocrate.
          Ce qu’on nomme « gauche progressiste » c’est le socialisme.

          « Mais désolé ne pas être envieux d’une société inégalitaire »
          C’est vrai que dire d’une socicété qu’elle est inégalitaire en montrant des milliers de SDF tout en les opposant aux gens ordinaires, ou aux « riches » par leur travail, c’est montrer une « inégalité ».
          A San Francisco, les SDF y sont acheminés par bus. La ville les accueille et leur donne des aides.
          San Francisco est une « sanctuary city » : les migrants, illégaux, y ont plus de droits, de protection, de bien veillance de la part de la Justice, que les habitants natifs, ou que les citoyens américains.
          La Californie, démocrate, regroupe la moitié des SDF du pays. Elle dépense en aides sociales plus que les états du Texas, du Montana, de Washington, de l’Arizona, du Colorado, du Nouveau-Mexique réunis.

          Une Société ne peut qu’être égalitaire en droits. Les membres de cette Société ne sont pas égaux entre eux car chacun est différent de l’autre. Chacun a des aptitudes, des compétences, différentes d’un autre. Un peut avoir les mêmes compétences qu’un autre, à des niveaux diférents, meilleures, égales, ou pires.
          « Egalité » c’est l’égalité en droits, rien d’autre. Elle est déjà assez difficile à maintenir du fait de certains anti-liberté qui nient et piétinent les 4 Droits fondamentaux, mais il faudrait rajouter des « droits » à tout bout de champs, pour une minorité ou une autre. La plus petite des minorités reste l’individu, la personne, d’où les libertés individuelles (Droits fondamentaux dans la DDHC de 1789).

          • La société américaine n’est pas égale en droit. Les discriminations y sont fortes. Une personne pauvre n’a pas les mêmes droits qu’une personne avec des moyens décents.
            Si vous trouvez que la Californie est un cloaque socialiste où se sont développées Google, Apple, Amazon et les autres entreprises multimilliardaires de la Silicon Vally, tout comme NY est un repère de grosses fortunes communistes et de financiers collectivistes, n’hésitez pas.

            • « La société américaine n’est pas égale en droit. »
              Arguments? Sources?

              « Les discriminations y sont fortes.  »
              Dans la loi, il n’y plus de discrimination. Par contre, chacun a le droit de discriminer dans sa sphère personnelle et chez soi. Il n’y a encore personne pour dire ce quoi doit penser et avec qui on se doit de nouer des relations personnelles.
              Mais ne vous inquiéter pas la bien-pensance et égalitarisme sont en chemin par l’intermédiaire de quota dans les universités, et bientôt à l’embauche,…etc

              • Sources ? ben euh à peu près tous et partout constatent que ce fait. Il y a des noms bien connus que votre subjectivité vous interdit de lire, comme Piketty, Libération, Slate, Leséchos…
                Le fait qu’un noir est condamné plus souvent à des peines plus lourdes qu’un blanc, à délit égal, est déjà un indice. Que les riches stars cocaïnomanes aillent faire un tour à Hotel California sous les applaudissements des médias alors que des junkies meurent la rue en est un autre.

                • Evidemment, si vous lisez Piketty et Slate, on ne peut pas faire grand chose pour vous. Sauf si vous lisez Piketty en sachant qu’il raconte n’importe quoi et Slate en sachant que c’est un site humoristique. Mais vous n’en donnez pas l’impression. Cela dit, ne me croyez pas, cherchez. Et trouvez moi l’endroit de la loi US qui prévoit des droits différents pour les gens, et l’endroit où il est prévu que les riches soient hors la loi… Pour le premier vous en trouverez, mais seulement en faveur des noirs et des femmes (affirmative action) pour le second vous pourrez chercher longtemps. Quant à l’asymétrie des peines, la réalité c’est que ce n’est pas du tout « pour délit égal » : la récidive est prise en compte et là les noirs sont champions : 12% de la population, près de 50% des meurtres, plus de 40% des vols avec violence, etc… Et ce sont peut-être 10% des noirs qui commettent tous ces crimes et délits : ils passent donc souvent devant la justice, et sont à chaque fois condamnés de plus en plus lourdement…

    • « Certains s’en sortiront … »

      Et ça repartira et il n’auront plus à se prostituer et à travailler pour 2 dollars de l’heure …

      C’est le principe de la société capitaliste. Le principe de la société socialiste est que le PQ disparaît et que ça dure pour toujours.

      Cherchez au moins un juste milieu !

      Pour moi cette histoire de rébellion indique que l’état le plus à gauche des USA n’est pas encore tout à fait mur pour le socialisme.

      • C’est la preuve de l’échec des sociétés capitalistes au point de vue humain. Personnellement, je suis libéral capitaliste, c’est à dire que le capitalisme est un outil, et pas un but.

        • Le capitalisme n’existe pas donc pas d’outil, pas de but! il y a un monde d’échange qui se développe avec la liberté dans un état de droit …

        • « C’est la preuve de l’échec des sociétés capitalistes au point de vue humain. »
          Expliquez-nous donc pourquoi l’immigration légale ou clandestine s’oriente préférentiellement vers les pays les plus libéraux au capitalisme le plus dynamique?
          Les immigrés n’ont pas compris qu’ils allaient vers un échec de l’humain? 🙂
          Faudrait un jour sortir de cette rhétorique gauchisante.

          Le capitalisme est une notion inventée par les marxistes en mal d’ennemis à abattre pour imposer leur doctrine et/ou pour expliquer les échecs de l’application de leur idéologie.
          Le capitalisme n’est que le nom donné aux échanges économiques entre humains et à la propriété privée des moyens permettant de produire des biens pour soi-même ou à échanger entre humains. Cela n’a toujours été qu’un outil pour faire autre chose.

          • Vous écrivez « l’immigration légale ou clandestine s’oriente préférentiellement vers les pays les plus libéraux au capitalisme le plus dynamique? ». J’admire. Voulez-vous m’expliquer alors pourquoi la France est (selon certains) si attirante pour les immigrés ? Ne dites pas les aides sociales, cela vous contredirait totalement :-).
            Ne mélangez pas tout svp.
            Le capitalisme est un invention théorique des marxistes ? Mon dieu… , mais avez-vous suivi un jour un cours sur l’histoire de l’économie et des philosophies ?

            • Il ne vous quand même pas échappé que de nombreux immigrés font la queue pour aller en UK du coté du tunnel et ne veulent pas rester en France.
              De même, lors de l’arrivée de millions d’immigrés en provenance du Moyen-Orient il n’y a pas longtemps, très peu voulaient aller en France.

              L’immigration en France vient essentiellement d’Afrique du Nord ou d’Afrique noire. Ce flux vers la France est minoritaire par rapport aux autres flux migratoires vers les pays plus libéraux et à l’économie plus dynamique.

              https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/migrations-monde/
              Taper sur effectif dans la rubrique flux. Tournez la molette pour zoomer la carte et mieux voir dans chaque pays.
              Les flux sont faibles en France par rapport à d’autres pays européens sans parler du reste du monde.

              Donc la France n’est absolument pas parmi les pays les plus attirants pour l’émigration.
              Maintenant, il y a en a quand même une petite partie qui veulent venir en France. Pourquoi donc?
              La queue devant les organismes d’aides sociales devraient vous éclairer. La France est généreuse par rapport à d’autres pays.
              Dans toutes populations, il y a des gens dont les objectifs de vie sont différents et donc les points de chute différents pour émigrer. 🙂

              • J’espère que vous ressortirez ce commentaire lors du prochain article sur l’immigration (faudra vous dépêcher car vous savez que les commentaires sont vite fermés; beaucoup de « libéraux » ici étant des extrémistes promouvant les camps).
                Donc la France est attirante par ses aides sociales mais pas attirante de par son manque de libéralisme économique. Mouais. Ça permet de dire ce que vous voulez selon le sens du vent.
                Il y a un truc que vous oubliez : population immigrée = plus pauvre donc plus susceptible d’avoir recours aux aides sociales. C’est logique.

    • Tous les poncifs de l’anti-américanisme.
      Que n’entendait-on pas lors de la crise de 2008 sur les USA: la fin du capitalisme, de la société américaine…etc Résultat: les USA s’en sont remis bcp plus vite et mieux que notre Etat-providence français.
      Pensez-vous que cela ait servi de leçon? Pas du tout, les mêmes poncifs ressortent.
      Jusqu’à la prochaine fois…

      Et le french nightmare, vous connaissez?
      8 millions de chômeurs (avant confinement), 7% de travailleurs précaires, 2.5 millions de RSA (2016), impositions et taxes à 46% du PIB (1ère place mondiale)…etc

      • Vu que vous lisez Libération, vous en connaissez un rayon sur l’anti-américanisme. Lisez ma réponse à Pabizou svp au lieu de m’inventer des considérations.
        Et dites moi où j’ai vanté le modèle français. Allez y, j’attends.
        (indice : NUL PART, mais apparemment, mentir fait partie de l’ADN de bons nombres de gens ici)

        • Vous avez un problème de lecture. Cela explique des choses.

          Relisez bien ( 🙂 ): je ne dis absolument pas que vous avez vanté le modèle français mais que vous avez sérieusement débiné le modèle US! Sans autre argument que les poncifs faux habituels.
          Le rappel du modèle français d’Etat-providence était là pour faire un comparatif de gestion de la crise de 2008, les USA étant de ceux qui s’en sont très bien et très vite remis.

      • +100 pour ce concept du French Nightmare qu’il faudrait faire circuler…

  • C’est la, différence entre le Welfare State (La France) et le Freedom’s State (Les USA)

  • confinement = dictature

  • les coûts de l’incurie gouvernementale en matière de santé, bien antérieure au coronavirus, vont émerger et ce n’est pas rose… rattraper deux mois d’arrêt des soins pour tout autre pathologie que le coronavirus est impossible et ces autres pathologies n’ont pas disparu pour autant.
    https://www.causeur.fr/apres-covid-retour-normale-hopital-176260

  • ‘De nombreux protestataires considèrent que le confinement viole la liberté individuelle, le considèrent arbitraire et anticonstitutionnel.’
    Ben ouais c’est ça…
    Moi, j’aime les américains pour cette liberté de penser, même chez des gens simples avec des héros ordinaires qui refusent le système et les conneries de l’état, à la popcorn SUTTON…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Donald Trump
0
Sauvegarder cet article

Un article de la rédaction de la Nouvelle Lettre

Il était bien le seul à croire qu’il pouvait encore gagner. Les élections du midterm ont été un total échec pour Donald Trump, ses candidats ont échoué. Les commentateurs en ont conclu à juste titre que Trump candidat républicain en 2024 serait une chance inouïe pour les Démocrates : contre toute logique et contre toute attente Joe Biden serait réélu.

Cette opinion est partagée par la plupart des médias conservateurs, y compris la chaîne Fox qui a soutenu la candidature et la prés... Poursuivre la lecture

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Donald Trump à un meeting
0
Sauvegarder cet article

Trump, désormais valet puant des Républicains, est expressément maintenu le plus éloigné possible de la Géorgie et du run-off (deuxième tour) entre Walker (Républicain) et Warnock (Démocrate) qui aura lieu le 6 décembre prochain.

 

Le problème de la Géorgie

Run-off sans enjeu réel, vu que les Démocrates ont déjà remporté le Sénat (tenant compte de la voix de Kamala), suite à la bérézina de tous les candidats sauf un poussés par Trump au Sénat, qui ont perdu la mère de toutes les élections imperdables.

En Géorgie, Wal... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles