Coronavirus : Contrepoints perd 2500 euros par mois à cause d’une liste noire publicitaire

Notre lectorat décolle. Nos revenus publicitaires s’effondrent. Allez-vous nous soutenir ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
The great divide by Joshua Gould (libre de droits source https://www.reshot.com/photos/the-great-divide_rs_2g2B9O)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Coronavirus : Contrepoints perd 2500 euros par mois à cause d’une liste noire publicitaire

Publié le 21 avril 2020
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

En ces temps de crise sanitaire et économique, et malgré un lectorat record, nos revenus publicitaires ont diminué de moitié.

Contrepoints est en train d’enregistrer la plus grande hausse de fréquentation de son histoire. Ainsi, dimanche dernier, notre lectorat a été multiplié par cinq.
Pourtant, des annonceurs utilisent une technologie de « liste noire » pour empêcher à leurs publicités d’apparaître à côté de tous les articles mentionnant la pandémie actuelle.

Lorsque les annonceurs lancent des campagnes de publicité en ligne, ils utilisent ces listes noires de mots clés (comme « épidémie » ou « mort ») qui bloquent automatiquement la diffusion des publicités dans les articles potentiellement problématiques qui les contiennent.

Cela signifie qu’au moment même où Contrepoints gagne un nombre record de lecteurs cherchant à se tenir informés de la pandémie, nous rencontrons des difficultés à tirer des revenus publicitaires de cette affluence.

Il nous faut trouver rapidement 10 000 euros pour équilibrer nos comptes et continuer notre travail.

Contrairement à de nombreux journaux, nous avons fait le choix de maintenir nos articles accessibles à tous. Chez nous, pas d’abonnement payant ; et nous ne vous demandons pas votre adresse email pour consulter un article.

Nous nous adressons en effet au lectorat le plus large possible pour essaimer VOS idées et convaincre de l’urgence de protéger les libertés civiles et économiques et d’engager des réformes sérieuses pour sauver le pays.

De même, alors que le reste de la presse bénéficie de plusieurs milliards d’aides publiques, nous sommes fiers de refuser toute subvention.

Lors de cette crise où nos libertés sont attaquées de toutes parts, nos articles donnent accès à une information libérale de qualité, et indépendante.

Chaque contribution, petite ou grande, est essentielle pour faire vivre notre journal.

Soutenez Contrepoints dès aujourd’hui en cliquant ici : https://www.contrepoints.org/aider-contrepoints
Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Je n’ai pas compris cette histoire de liste noire….

    • Un moyen de pression pour dissuader les sites de faire oaraître des articles sur certains sujets, de manière à ce que ces sujets soient traités exclusivement par la pravda-presse

      • On appelle aussi cela diffuser la bonne parole, et uniquement la bonne parole.

        • les fachos usent du libéralisme sans le savoir, mais bon, faut essayer de leur faire prendre conscience de cela et ensuite de le leur faire aimer cela. 🙂

    • C’est écrit dans le texte : quand un article comporte les mots « épidémie » « mort » etc, des mots listés par le publicitaire pour le robot-lecteur, le robot retient le lachâge de l’annonce pub.
      A moins qu’il y ait des anges modérateurs qui voient, d’en haut, les vilains mots et censurent tout leur environnement.

    • Je suis comme vous. Cette liste noire ne peut se fonder sur des mots aussi génériques et peu connotés que épidémie et mort.
      Ces mots sont logiquement employés actuellement par tous les médias.
      L’ostracisation se fait sur autre chose.

  • Dès que mes commentaires ne seront plus bloqués par défaut des heures durant, je serai heureux de faire un don…

  • J’ai contribué à hauteur de mes moyens. J’ai découvert Contrepoints récemment, mais ça a été une véritable révélation. Merci pour votre travail.

  • N’est il pas possible d’utiliser d’autres mots?
    « l’icosahèdre chinois continue de prendre la vie de beaucoup de francais ». Sincèrement, vu la ligne éditoriale du site, il faut bien se douter que la censure va faire son chemin…

    • Certains sites deguisent depuis longtemps des mots-clés pour ne plus subit l’ostracisme du poliyiquement correct.
      Il règne comme un parfum, ou plutôt une odeur putride, d’URSS…

  • Pourquoi ne réclamer vous pas des aides pour monter une opération de communication destinée à démontrer l’iniquité et la nocivité de ces aides ?

    • Ce serait mettre le doigt dans un engrenage potentiellement dangereux.
      Et puis quand on dénonce le capitalisme de connivence, l’intrusion étouffante de l’Etat dans l’économie et les subventions à la presse, il faut un minimum de cohérence et une subvention étatique serait incompatible avec la ligne éditoriale. Les opposants à la ligne libéral du site ne manqueraient pas de le mettre en avant.

    • Manger de la merde pour démontrer que c’est toxique n’est pas un bon plan.

  • Il fut une époque ou les « Annonceurs » avaient a cœur d’affirmait qu’ils ne faisaient aucune pressions sur la ligne éditoriales de leurs supports.
    Aujourd’hui, les minables fachos sont partout, Un président de Festival prétends décider de qui peut se présenter a une élection municipale, et un parvenu a la direction de la MAIF prétends décider du droit d’Eric Zemmour a commenter la politique ou écrire des livres. Les fachos en se présentant comme anti-fachistes sont la, Churchill avait vu juste.

  • Outre ces listes noires qui ne veulent pas que leur pub soit connotée à des mots angoissants, il existe aussi des groupes de pression venus de la gauche bienpensante qui téléphone aux annonceurs en leur disant que toute publicité dans tel ou tel magazine, journal, medium … ferait immadiatement l’objet d’une campagne contre la marque qui irait à l’encontre de cette oukaze. Récemment, plusieurs magazines dits de droite en ont été les victimes!

    • Pourquoi ne pas aller jsqu’au bout de l’idée, et dénoncer à notre tour tous les sans couille qui ont cédé au chantage, car personellement , tous ceux là seraient rayés de ma liste. Allez!!! un peu de courage!!!! combattre l’ennemi avec ses propres armes.

      • Parce que la fin ne justifie pas les moyens.

      • Le magazine Valeurs Actuelle, victime parmi d’autre organes de presse de cette censure (en l’espece, exigee par les « sleeping giants), l’a fait sous l’appellation « mur de la honte » en decembre 2019. Y sont repertories les noms des societes ayant succombe aux diktats de la bien-pensance pour supposement preserver leur image de marque

  • Il est quand même possible que Contrepoints doive finalement être consultés par des abonnements. Après tout, c’est la même chose avec tous les journaux, magazines, etc… Et cela vous donnerait une plus grande tranquillité financière

    • Cela donnerait une valeur à une idée et dans le monde capitaliste la qualité de l’idée est moins importante que sa valeur commerciale.. Contrepoint deviendrait socialiste après avoir viré ses dirigeants pour exister… Reste le sponsoring et la pub alors, a vos cartes banquaires….

  • Offrez de la publicité gratuite à tous ceux qui vendent des masques, des blouses, du gel par correspondance depuis l’étranger. Cela fera peut-être venir les lecteurs et les autres annonceurs …

    L’absence d’adaptation à une situation de crise dans ce pays est sidérante. On a encore de la pub pour ce qu’on ne peut pas acheter ou ce dont on n’a pas besoin.

    • Des patrons et des conseils pour fabriquer ses masques soi-même, et tout ce qui dans le même ordre d’idées, augmente l’autonomie de chacun. Ca pourrait être aussi l’occasion d’avoir des rubriques plus pratiques, accessibles de manière permanente, en plus des articles « éphémères » de CP.

  • Heu, avec tous les commerces fermés à quoi bon faire de la pub… Autres que les institutionnels sponsors de nombreux sites à la pensée officielle ou servant l’état…. Si vous n’avez pas les spots d’état, c’est que l’état ne vous aime pas autant que le figaro lemonde sûrement mediapart Marianne etc

    • C’est juste qu’ils ont moins de lecteurs : un peu comme les grosses boites, qui, comme elles sont plus grosses peuvent se permettre de faire de l’optimisation fiscale. C’est l’esprit libéral quoi, les égoïsmes particuliers…

  • Je veux bien vous aider…à changer d’hébergeur pour le site web. A 50€/semaine, c’est n’importe quoi.

  • Voilà 87 ans que j’ai posé les pieds sur cette terre, j’en ai vu et connu de toutes les couleurs, des vertes et des pas mures, mais il est une chose dont je suis sur, c’est qu’il éxiste trois catégories de Français, les Français de sang, les Français de papier et les Français de coeur, Cette dernière est issue des deux premières, Mais ce sont eux les vrais Français, ceux qui aime la France, et c’est à eux que je m’adresse pour leur dire que je ne suis qu’un petit retraité du privé, pas riche du tout, et que je leur demande de faire comme moi en mettant la main à la poche pour aider notre journal à continuer de nous informer sur toutes ces vérités que les journeaux subventionnés et à la solde des pouvoirs veulent nous cacher, car ce sont tous des vendus, et leurs basses manoeuvres ne doivent pas réussir. Merci les amis

  • Oui vous pourriez utiliser d’autres mots non blacklistés… Mais quid du référencement sur les moteurs de recherche ?

    J’ai découvert Contrepoint il y a 6 mois environ et je me régale de vos articles.

    Malheureusement il ne fait pas bon vivre pour les vrais opposants au régime…

    J’espère sincèrement que vous trouverez une solution

    • Cher CHACHOU, vous avez raison , entre 1940 et 1945, la vie n’était pas rose non plus pour les résistants qui, déjà à cette époque n’avaient malheureusement pas le soutien de tout le monde, beaucoup ont donnés leur vie pour que nous puissions vivre libre , hors du joug du fascisme nazi. tout çà pour vous dire que, si belles soient elles, les paroles s’envolent et que les écrits restent, alors SVP, prenez votre stylo, et écrivez un chiffre sur votre carnet de chèques, car l’union fait la force. Merci

  • Il n’y a pas moyen moyen d’incruster directement des pubs dans les articles et de passer de ces annonceurs?

  • je ne veux pas faire un don, mais devenir un petit actionnaire de votre société, apportez moi les preuves comptables, notamment les chiffres du nombre de visites certifiées des mois passées. Veuillez m’excuser d’avance si mon message vous a offensé mais, les dons, ça ne dure pas éternellement. rassurez vous, je m’en passerais bien des lois sur l’actionnariat, juste des preuves, et quelques 0,0….01% des parts de votre société et je mets le pognon.

    Cordialement.

  • Ah ah ! Vous avouerez que c’est quand même pas piqué des hannetons !
    Le journal du libéralisme qui galère financièrement à cause du fonctionnement très libéral des publicitaires… Vous allez faire comme Ayn Rand, vous allez finir par demander une aide de l’État pour pas crever ?

  • Pourquoi ne vendez-vous pas vous-même de la publicité sur CP ? Avec le trafic que vous avez, il y a surement de gros débouchés à prévoir.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

La contribution à l'audiovisuel public, plus connue sous son petit nom de redevance télé, est sur la sellette. Les candidats présidentiels Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour ont prévu de la supprimer, les deux derniers envisageant en outre de privatiser certains éléments de notre audiovisuel public. Parmi les motivations avancées, la question du pouvoir d'achat des Français et celle du pluralisme et de l'indépendance des médias.

Marine Le Pen

Éric Zemmour

Valérie Pécresse

Emmanuel Macron

S'agissant du p... Poursuivre la lecture

Par Christophe de Brouwer.

Il m’a été demandé d’aborder la problématique du port de masque dans des lieux non clos, en extérieur.

Je ne traiterai pas ici des autres gestes barrières (lavage des mains, distanciation, confinement, etc.).

Je voudrais aborder la question sous l’angle du risque.

Le risque se définit, sur le plan international, comme la probabilité d’un effet. En effet, le risque est la probabilité de contracter le covid, et le masque est un facteur du risque qui modifie, en la diminuant, la relation Sar... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles