Crise du coronavirus aux USA : le hara-kiri des démocrates

L’acharnement des Démocrates risque de leur coûter cher si Donald Trump finit par surmonter la seule épreuve qui le sépare d’une réélection sans suspense : vaincre le coronavirus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nancy Pelosi by Victoria Pickering(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Crise du coronavirus aux USA : le hara-kiri des démocrates

Publié le 6 avril 2020
- A +

Par Daniel Girard, depuis les États-Unis.

Pendant que Donald Trump multiplie les initiatives pour freiner la progression du Covid-19, le Parti démocrate et ses alliés dans les médias continuent de lui mener la vie dure.

Donald Trump en a plein les bras avec le coronavirus. Les courbes du nombre de personnes infectées et des décès sont exponentielles. L’urgence de les aplanir mobilise toute son énergie.

Épaulé par son groupe de travail sur le Covid-19, le président a exhorté la population des États-Unis à se confiner, prôné la distanciation sociale, demandé à FEMA de transférer de l’équipement aux États les plus affectés, dépêché des navires hôpitaux en Californie et à New York et envoyé des unités militaires dans l’État de New York pour seconder un personnel médical débordé et épuisé.

Toutes ces initiatives ne pourront pas infléchir les courbes rapidement. Mais le travail du président n’est pas passé inaperçu auprès des gouverneurs et des maires, avec lesquels lui ou le vice-président Mike Pence sont en contact presque quotidiennement. Certains de ces gouverneurs ont pris le temps de remercier Donald Trump malgré leur allégeance politique différente.

C’est d’ailleurs ce qu’a pu constater avec déplaisir le chroniqueur Jake Tapper de CNN lorsqu’il a demandé au gouverneur démocrate de la Californie Gavin Newsom s’il se retient de critiquer Donald Trump pour ne pas nuire à sa cause…

Le gouverneur a répondu qu’il a déjà eu sa part de problèmes avec le président Trump mais que celui-ci est véritablement à l’écoute et qu’il a fourni à la Californie une aide substantielle. Le virus ne fait pas de différence entre les républicains et les démocrates a-t-il ajouté.

Des médias démocrates sans gêne

CNN n’est pas le seul média à s’acharner sur Donald Trump. Le New York Times et le Washington Post font aussi du milliardaire une cible de choix. Ces trois médias sont si viscéralement opposés à Donald Trump que le New York Times a senti le besoin de s’excuser de sa couverture biaisée au lendemain de la victoire de Donald Trump en 2016.

Ces médias, au cœur de l’establishment médiatique, n’ont toujours pas digéré la défaite de Hillary Clinton et cela se voit dans leurs choix de couvertures. CNN ne manque pas une occasion de donner du temps d’antenne aux gros canons du Parti démocrate, que ce soit le sénateur Chuck Schumer, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi ou le futur candidat aux présidentielles Joe Biden.

Les Démocrates ont ainsi pu compter sur le support éditorial de ces médias lors de leurs tentatives répétées de torpiller la présidence de Donald Trump. En 2017 ce fut le soupçon de collusion entre le milliardaire et les services secrets russes lors de l’élection de 2016, qui s’est révélé un pétard mouillé.

En février 2020 la procédure de destitution du président Trump s’est conclue, sans surprise, par un acquittement au Sénat républicain sur une base partisane, comme ce fut le cas pour Bill Clinton, pour les démocrates, en 1998.

Nancy Pelosi ne démord pas de sa rage contre Donald Trump

Pendant que républicains et démocrates s’épaulent pour lutter contre le Covid-19, Nancy Pelosi s’affaire à la formation d’un comité spécial de la Chambre des représentants pour examiner la réponse de l’administration Trump au coronavirus.

Bien entendu, l’objectif de ce comité n’est pas d’en arriver à des suggestions constructives pour affronter le coronavirus mais bien de démontrer comment la gestion du président Trump est déficiente et qu’il mérite d’être neutralisé plus tôt que tard.

Ce genre d’acharnement des Démocrates risque de leur coûter cher si Donald Trump, à force de lutter, finit par surmonter la seule épreuve qui le sépare d’une réélection sans suspense : vaincre le coronavirus.

 

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • Youpi !!!! L’ex-Démocrate Trump va gagner les prochaines élections parce que les Démocrates sont aussi nuls que lui ! Hip hip hip ? Hourraaaa !!!
    .
    Vivement 4 nouvelles années sans aucune RÉDUCTION DRASTIQUE de la dette publique & des manipulations monétaires & de l’assistanat & du protectionisme & des guerres dites « préventives » & des prohibitions contreproductives (drogues & prostitution entre adultes consentants) & des restrictions du droit au port d’arme…
    .
    Avec le Démocrate Obama, la liberté d’expression était en danger, les américains ne pouvaient plus critiquer les noirs, les musulmans, les LGBT….
    Mais avec l’ex-Démocrate Trump, les américains peuvent désormais s’exprimer librement car…. euh…. car ils ne peuvent plus critiquer les juifs ! Hip hip hip ? Hourraaaa !!! (source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/trump-signe-un-decret-controverse-sur-l-antisemitisme-sur-les-campus-20191212 )
    .
    (PS : pour ceux qui cherchent une véritable alternative aux Démocrates, renseignez-vous sur des libertariens comme Justin Amash ou Jacob Hornberger… Certes ils n’ont probablement aucune chance de gagner les prochaines élections cependant leur consistence intellectuelle peut se réveler payante sur le très très long terme, comme dans le cas de Ron Paul.)

  • Les mals nommés Démocrates comme tous bons socialo-communistes ne supportent la démocratie que si elle leur donne la victoire. Ils n’ont effectivement pas digéré leur défaite lors de la dernière présidentielle, persuadés de leur bon droit.
    Nombres de dictatures sont arrivés au pouvoir par les urnes s’empressanr ensuite de confisquer la démocratie à leur profit.
    Cela se termine toujours mal, je ne pensais pas que les Démocrates étaient aussi stupides que nos gauchistes patentés en France , leur comportement prouve que si.

    • « Les mals nommés Démocrates comme tous bons socialo-communistes »

      Nan, il ne faut pas exagéré. Le camp de Sanders et une partie du partie Démocrate le sont. Mais pour le reste – et il est difficile de nommer ce reste tant il se retrouve partout, càd pas seulement dans l’encadrement ou les dirigeants – sont autres choses : une bourgeoisie, très égoïste et très morale. Paradoxe.

  • vaincre le coronavirus..ça signifie quoi..

    pour moi ça signifie vaccin traitement ou elimination quasi miraculeuse du virus.. nous avons vainu la polio et partiellement les virus grippaux..

    ce que les gens semblent entendre par vaincre le virus :

    ça signifie éviter des morts directes et indirectes du fait du virus..
    les morts directes… au max c’est mortalité x population us… c’est quelques chose qu’on ignore essentiellement..
    les morts indirectes sont de plusieurs types , en premier lieu, on songe aux gens qui n’ont pas accès aux soins et qui meurent en dépit du fait qu’ils sont soignables, puis viennent les morts liés aux mesures politiques prises.. morts à causes du confinement mais aussi morts évités tels accident de la route ou à peu pas n’importe quoi violences conjugales ..etc…

    quand se situe le début et la fin de la crise..on en sait rien…
    comment ça va se mesurer » globalement »..
    par la mortalité et l’effet sur l’espérance de vie.. sur un certain temps..en fonction de ce qu’ils auraient été sans le virus..(.individuellement ça te fait une belle jambe)..
    un pays à t il évité des morts…oui dans l’immédiat, peut être pas si on regarde sur une durée plus longue.. « la durée de la crise »..

    quel est le coût? prospérité et perte de libertés..

    on a un seul chiffe clé..l’espérance de vie..parce que ça intègre l’age des décès, le fait qu’on ait ralenti le virus, ça intègre m^me des éléments économique ( espérance de vie vs niveau de vie) ..
    en tant qu’individu on pourrait dire c’est simple, on met en balance les choses..
    or pour un individu c’est justement pas simple car il pense souvent davantage à l’espérance de vie de ceux qu’il aime plutôt qu’à la sienne…

    la fin du premier pic n’est pas la fin du virus..
    la victoire implique la fin de la guerre…

    en chine..on a eu peu de morts donc une population massivement non infectée..avec un virus qui traîne..
    en Italie cas qui nous intéresse plus mais avec un délai insuffisant ..on aimerait bien savoir si le virus a fait le plus gros du travail qu’il était susceptible de faire ou pas..
    si on une population non infectée, la stratégie de post confinement est cruciale..

    et on peut être surpris en mal comme en bien..
    retour l’an prochain avec une mortalité supérieure…on a interet à être prêts et avoir une stratégie empêchant la contagion massive. qui ne soit pas l’arrêt économique du pays!!

    et une remarque ..soucis de pays riches..quand votre pays est pauvre …que les unités de soins intensifs sont rares.. que vous vivez dans des bidonvilles surpeuplés..

  • Les bobos US sont aussi idiots que les bobos français, ce qui assure la réélection de Trump.
    Aucune propositions, que du dénigrement.

    • « Aucune propositions, que du dénigrement. »

      Si, si, des propositions, mais pour la suite de leur plan. L’épidémie est utilisée comme l’occasion d’appliquer le plan du Gouvernement mondial dont l’essentiel repose en « la lutte contre le RCA ».

  • La Corée a réussi à ne pas stopper la vie économique du pays en fournissant des masques et testant. Mais comme notre minable n’avait pas de masques ni de tests il a préféré prétendre que les masques ne servent à rien et la contagion a galopé! Le confinement restait la seule solution.

  • les démocrates on fait perdre une semaine en essayant de faire passer des mesures « écologiques » (extraites du New Green Deal) avec le plan de soutien à l’économie pour faire face à la crise du Covid19 alors que c’était hors sujet

  • Je ne comprends pas comment on peut défendre Trump.. Il suffit de lire ses tweets. Rien à interpréter, pas de filtre, du direct… Cet homme ment, ou pire, il transforme la réalité (« vérité alternative »). Il est fou sans doute, au mieux incroyablement malhonnête.

    • et éligible et élu.. une seule chose est certaine il est différent..

      •  » il est différent… »
        Sûr. Une différence est qu’il résiste à la pression du job de président, et face à des média et lobbys en pleine rage.
        Voila ce que Joe Rogan – un soutien de Sanders – dit à propos de Biden vs Trump :
        « And we dont know what the hell he [Biden] will be like after one year in office. The pression of being POTUS is something that no one has ever be prepared for. The only one who seems to be fine with it is Trump. He doesnt seem to be aging at all, or any of sort of decline. Obama started almost immediately looking older, … »

        • les hommes politiques classiques mentent aussi, se trompent aussi.. changent d’avis aussi, pour autant ils mettent des formes.. respectent les règles classiques de la com et les médias..

          trump est moins idéologue sont discours est plus lisible..quand vous écoutez un macron , un obama ou une merkel..il n’y a pas grand chose qui les engage.qui les mette en danger. le parler creux.

        • La pression de la gestion et des prises de décisions, Trump la connait très bien depuis longtemps. On ne devient pas milliardaire sans gérer, sans prendre tout le temps des décisions.
          La différence avec la politique, c’est que la prise de décision dans les affaires a des conséquences sur votre propre patrimoine. Alors qu’en politique, ce sont les autres qui paient vos erreurs.
          Pas étonnant que les politiques pur jus vieillissent dès qu’ils sont à la Présidence (cf le commentaire de Joe Rogan): ils n’ont absolument pas l’habitude de se coltiner ce genre de pression et ne sont pas prêts à cela.

          • Trump n’a pas de pression car il se fiche des gens. De leurs opinions déjà, mais également de leurs souffrances.
            Trump est dans la politique jusqu’au cou, il veut être réélu pour accomplir sa destinée divine (« I will be greatest jobs president God ever created », ses propres paroles), il manipule, ment, intrigue avec les Ukrainiens (il n’a pas été condamné, mais il n’a pas été innocenté, nuance).
            Vous voyez dans le dessin animé Shrek, le seigneur s’adressant à ses sujet : « Certains d’entre vous mourront, mais c’est un sacrifice que je suis prêt à faire ».

            • Vous détestez Trump visiblement. C’est votre droit.
              Trump ne se fiche pas plus des gens que les démocrates et autres hommes politiques. La différence est qu’il n’enveloppe pas ses paroles de la couche de politiquement correct et d’hypocrisie comme tous les autres. S’il faut qu’un homme politique enveloppe son discours de cette façon pour vous apparaître fréquentable, cela prouve qu’ils ont bien raison de le faire. 🙂

              « Trump est dans la politique jusqu’au cou »
              Ah bon? Et pas les autres? Les Clinton, cela fait plus de 40 ans qu’ils sont dans la politique. C’est mieux? Trump a fait autre chose de sa vie avant cela. Et il a réussi. Très peu peuvent en dire de même car la plupart sont des professionnels de la politique.

               » il manipule, ment,  »
              Terrible. Vous vivez en Bisounoursland? Pour l’instant, les Clinton sont toujours très largement devant.

              « intrigue avec les Ukrainiens »
              Il a suggéré aux Ukrainiens d’enquêter sur les manœuvres du fils Biden en Ukraine. C’est illégal? Il n’a pas été condamné parce qu’il n’y a rien à poursuivre au grand désespoir des Démocrates.
              D’ailleurs, ce sont plutôt les Démocrates qui sont mal car le chantage des aides américaines fait par Biden en tant que vice président vis-à-vis de l’Ukraine peut leur poser de gros problèmes. Je ne crois pas du tout que Trump soit fâché d’avoir Biden en face de lui-pour les prochaines élections. 🙂

              « I will be greatest jobs president God ever created », ses propres paroles »
              Paroles de campagne datant de 2015. C’est tout ce que vous avez trouvé???
              En tout cas, cela n’a tué personne.
              Le « restez confinés mais allez voter » de E.Macron a entrainé des contaminations en plus mais évitables et sûrement qq morts supplémentaires. Ça, c’est criminel.

              • Il semble que vous n’arriviez pas à justifier les mauvais comportements autrement que par ceux de ses adversaires. C’est comme justifier le vol parce que votre voisin est un voleur. Tout en disant que Trump est différent, vous le maintenez au même niveau de médiocrité que les autres.
                C’est en effet une parole de 2015. Vu qu’il n’a aucune cohérence, qu’il ne défend aucune valeur morale, qu’il retourne sa veste tous les jours, pas sûr qu’il dirait la même chose aujourd’hui, sauf si bien sûr cela sert ses intérêts.
                Il est souvent (et normalement) reproché aux politiques de ne pas tenir leurs promesses. Avec lui, on est à un niveau supérieur ! Il ne se cache nullement de mentir et de changer d’avis. Et des gens gobent, avalent tout cela avec une gymnastique de double pensée que Orwell serait consterné de voir.

                • Je ne justifie rien, je m’en moque. Je vois les résultats et c’est tout.

                  « C’est comme justifier le vol parce que votre voisin est un voleur. »
                  Carrément ! Vous ne reculez devant rien. 🙂 Sauf que ce que fait Trump n’a rien d’illégal à la différence du vol. La mauvaise foi est malheureusement intrinsèque au comportement politique, je ne dis pas que c’est bien. Pourquoi ne le reprochez-vous qu’à Trump ?
                  Jusqu’ici Trump fait ce qu’il avait dit.
                  Il change d’avis sur certaines choses ? La belle affaire. Il ne s’en cache pas à la différence des autres politiques qui essayent de donner le change. Je crois qu’avec l’inefficacité/efficacité des masques en France, on en a eu un bel exemple !

                  Vous ne supportez pas Trump. C’est épidermique. 🙂 Pourquoi pas ?
                  Cependant vos critiques sont visiblement d’ordre émotionnel basées sur des éléments relationnels qui ne sont pas un élément déterminant pour juger de l’efficacité d’une politique. Vous le critiquez très peu sur ses résultats…
                  Trump ne donne pas une image « idéalisée » du chef d’un Etat. Et alors ? Il est efficace, c’est tout ce qu’on lui demande.
                  Et il n’a pas de projets sociétaux qui visent à obliger tout le monde à suivre une idéologie.

                  Si Trump n’avait pas cette façade clivante mais la façade lisse et consensuelle d’un politique classique, en ne regardant que ses résultats et ses réalisations, auriez-vous un avis aussi négatif ?

    • @Kalbo
       » Rien à interpréter, pas de filtre, du direct… »
      Oui, et alors? C’est plutôt un avantage.
      Vous préférez les discours sirupeux, flous, où tout le monde se perd en conjectures sur le sens profond et sur les éventuelles applications qui en découleront? Il est vrai que ce genre de discours est un avantage pour le politique de base: cela lui permet toujours de dire qu’il a été mal compris!

      « il transforme la réalité (« vérité alternative »).  »
      Incroyable. Cela ne s’est jamais vu en politique! 🙂 Remarquez, il est à très bonne école avec les démocrates. Donc vous croyez que les autres hommes politiques ne transforment jamais la réalité?? 🙂
      Je dirais plutôt qu’il ne la transforme pas dans le sens qui vous est agréable, c’est tout.

      « Il est fou sans doute, au mieux incroyablement malhonnête. »
      Voilà qui signe la fin d’un argumentaire…

      • Quand j’ai écrit « Rien à interpréter, pas de filtre, du direct… », cela signifiait que ce n’est pas un article de Libé ou de Fox News, dont l’objectivité dans un sens ou dans l’autre est à peu près inexistante, qui parle de ce qui a été dit. C’est Trump qui écrit en direct. C’est sa pensée « pure ». C’est très court, ce ne sont pas des discours compliqués (son champ lexical est fort réduit; comme dans sa lettre au président turc)
        Vous reconnaissez qu’il transforme la réalité, c’est déjà ça.
        Lire ses différents tweets sur le corona, les mettre l’un à la suite de l’autre dans un temps très court, c’est à pleurer à la fois de rire et de consternation. Quand il dit le 28 février que l’épidémie est un « hoax » créé par les démocrates et les médias affidés, et qu’il dit une semaine plus tard qu’il a su « bien avant tout le monde que c’était une pandémie », que faut-il penser ? Défendez-le donc ! Mais sans le justifier par les stupidités dites par d’autres. Parce que dire qu’il peut mentir à tour de bras parce que les autres le font, c’est dire qu’il est comme les autres :-). Or, vous dites justement qu’il n’est pas comme les autres.
        Parmi toutes les élucubrations qu’il a pu dire, celle-là est une perle.
        C’est n’est pas un petit retournement de veste ou quoi. Il n’est pas dans le réel…
        (Comme quand il a publiquement dit qu’il achèterait bien le Groenland)

      • Très vrai clyde. On voit que Trump ne ressent aucune nervosité ou pression lorsqu’il exprime son opinion ou prend une décision. Il a déjà pris des décisions difficiles comme homme d’affaires et il a vécu avec les conséquences. Comme il n’a pas été financé pour devenir président, il a le sentiment qu’il ne doit rien à personne et cela se voit dans sa manière d’être.

        • Je pense plutôt qu’il est dénué d’empathie. Il se moque éperdument de l’impact sur les gens, il veut avoir raison.

          • Il est vrai que tous les autres hommes politiques montrent une grande d’empathie tout à fait sincère…
            Et bien, s’il faut afficher cela pour vous convaincre… Cela prouve bien que l’hypocrisie est payante auprès de certains.

            « il veut avoir raison »
            Criminel , effectivement. Et les autres, ils veulent avoir tort?

          • « il veut avoir raison »
            Ah, oui? Criminel. 🙂 Et les autres, ils cherchent à avoir tort?

    • Vous ne comprenez pas comment on peut défendre Trump, mais moi je comprend comment on peut le prendre en grippe.
      Les gens qui passent leur temps à s’offusquer de ses tweets qui seraient remplis de mensonge selon eux feraient mieux de dire la vérité : ils le détestent parce qu’ils détestent sa politique. Les tweets, ce n’est qu’un prétexte. La réalité, c’est sa politique.
      « commando » plus haut a eu l’honnêteté de dire pourquoi il n’aimait pas Donald Trump, pas vous.
      Personnellement et même si on peut toujours trouver des critiques à émettre car nul n’est parfait, j’apprécie que trump défende la Constitution US, notamment ses premier et deuxième amendements ; j’apprécie qu’il diminue les impôts et dérégule en matière d’économie. J’apprécie aussi qu’un élu américain ose dire qu’il est avant tout au service de ses électeurs, les Américains, au lieu de faire dans le droit-de-lhommisme dégoulinant de générosité envers le monde entier – avec l’argent du contribuable.
      J’apprécie aussi sa politique plutôt conservatrice sur le plan sociétal.
      J’apprécie qu’il dise leur fait sans faux-semblant aux journalistes malhonnêtes, qui le critiquent à longueur de journée non pas tant pour ses fautes réelles ou imaginaires, mais parce qu’ils sont en désaccord profond avec sa politique et roulent pour le parti Democrate, mais sans avoir le courage de le dire. Trump qui au passage s’exprime beaucoup via Twitter justement à cause de ces médias partiaux et malveillants.
      J’apprécie d’avoir à la Maison-Blanche un Président ami d’Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient.
      Pour toutes ces raisons, je voterais Trump si j’étais américain.
      Alors ses tweets…

      • Je ne déteste pas Trump mais je ne peux pas approuver quelqu’un qui ment sans vergogne (ses tweets sont remplis de mensonges qui sont débunkés en continu), qui insulte les gens (quand il a imité le journaliste handicapé, quand il insulte l’honnêteté des journalistes, quand il appelle le virus « chinois » par provocation), qui attrape les femmes par la chatte, qui fait du népotisme avec son gendre, qui est étatiste, qui est économiquement interventionniste (ses plans de taxation des importations feront date), qui est climato-sceptique, qui ne respecte pas ses alliés, qui est pas foutu de savoir placer le Colorada sur une carte, qui est fortement soupçonné de racisme.
        Il est un mégalo dangereux immature que les médias adorent pour faire du chiffre, et que les médias américains, fortement engagés politiquement (signe de libéralisme d’ailleurs, les citoyens américains peuvent suivre l’un ou l’autre média en toute connaissance de cause), malmènent. Je ne pense pas que Fox News ou Breibart brillaient par leur objectivité envers Obama, mais cela n’excuse pas les comportements souvent exagérés des uns et des autres.
        Et pourtant, je lui reconnais des succès. Sa gestion (risquée) de la Corée du Nord par exemple. Quelqu’un a dit qu’il savait prendre des risques car, en tant qu’homme d’affaire, il ose risquer son patrimoine. Or, ici, il joue avec les vies des gens, avec des risques de guerre, et des mauvaises décisions dans la crise du corona. Il y aura plus de morts à cause de lui, mais je suis sûr que ça ne l’empêchera pas de dormir. C’est un jeu pour lui.
        Je suis très curieux de ce qui va sortir dans les prochaines années, des anciens collaborateurs qui vont révéler quel homme, quel président il est.

        • mais il faut se méfier aussi de l’image qu’on reçoit de trump pour brutal que soit le personnage… son imitation de l’handicapé..ben correspond typiquement à la gestuelle de trump quand il se moque d’une personne, ce n’est pas spécifiquement en regard au handicap me semble t il.. le virus chinois..oui il provoque les chinois.. mais je n’y vois pas non plus un gros problème, meme si je ne trouve pas ça très malin..so grab by the pussy…ne se refère pas à des agressions mais met en lumière la réalité du pouvoir et du sexe..

          il y a de meilleurs exemples et encore, le problème est la forme, on a un trump qui dit je suis le meilleur du monde ne tout..mais il fait le clown et personne n’est dupe..
          et on a le meilleur système de santé du monde.. cuba n’est pas une dictature.. et le discours hallucinant collectivo ecologiqte à la mode qui est une désinformation continue..

          il est juste différent..il casses les codes de la communication et fait apparaître surtout en france que les médias sont partisans.

          je me fous du bonhomme..je le défend parce que cette rupture est nécessaire..les médias ont un problème , plus en france qu’aux usa d’ailleurs..

          • Exact. En France, on s’attaque à la « façade » Trump: sa façon d’être et de parler.
            C’est pratique. Cela évite de parler du fond et en particulier des résultats obtenus. Parce que là, il n’y a plus personne et la critique est autrement plus difficile. D’ailleurs, très peu de nos médias gauchisant osent maintenant s’y frotter après avoir prédit moultes catastrophes au moment de son élection. 🙂

        • « quand il insulte l’honnêteté des journalistes, »
          Lol. Vous avez raison, il ne faut pas tirer sur l’ambulance…

          « qui est climato-sceptique »
          Bcp ici considèrent que c’est une grande qualité! 🙂

          Bref, vous nous faites la liste de tous les poncifs régulièrement énumérés jusqu’à peu par nos médias gauchisants subventionnés. Vous remarquerez d’ailleurs que nos médias sont devenus plus prudents à ce sujet depuis qq temps. Serait-ce parce que les démocrates eux-mêmes se sont un peu calmés. Coïncidence sans doute… 🙂

      • « J’apprécie d’avoir à la Maison-Blanche un Président ami d’Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient. »
        .
        @Jacques B : Les politiques de Trump rendront Israël encore plus dépendant des USA. Les véritables amis d’Israël croient en la capacité de ce pays de survivre sans être complétement dépendant des USA.

        • Ils peuvent l’espérer. Mais un petit pays à l’économie fragile sans ressources importantes (pétrolière, minières, agricoles ou autre) et sans marché privilégié interne et surtout externe, ne peut survivre entouré de pays qui n’attendent que l’occasion de le faire disparaitre.
          D’autant qu’Israël a pris l’option de se tourner intégralement vers l’occident d’un point de vue économique. Elle n’a pas cherché à développer une économie d’échange avec ses voisins pour les rendre dépendant de sa technologie. Les pays arabes avoisinants n’aiment pas Israël mais certains (Jordanie, Egypte) n’auraient pas craché sur des apports technologiques et commerciaux avantageux de façon à ce que, in fine, ils aient plus à perdre qu’à gagner de la disparition d’Israël.
          La situation d’Israël m’évoque bcp celle du Royaume Chrétien d’Orient au moyen-âge. Cet Etat n’a subsisté tant que l’Occident et la Papauté l’alimentaient en moyens financiers et militaires. Et quand les centres d’intérêt ont changé, c’en a été fini de ce royaume.

          • @cyde : Votre résumé de la situation est bien plus pertinent qu’aurait été le mien. Mais du coup, nous sommes bien d’accord sur le fait que : le problème vient certes des pays musulmans qui veulent « rayer Israël de la carte », mais il vient aussi du fait qu’Israël à sous-estimé l’importance de développer des relations amicales&commerciales avec ses voisins les moins haineux. Et tout mon propos est que plus les USA rendent Israël entièrement dépendant d’eux moins Israël comprendra à quel point il est urgent de se faire des potes parmi les pays voisins.

      • La bonne idée pour Trump d’utiliser Twitter c’est qu’il peut s’adresser, même maladroitement, à ses partisans et aux Américains en général sans se faire filtrer ou contredire. Considérant l’hostilité des médias traditionnels envers Trump on le comprend.

        • Qui plus est, le discours de Trump même maladroit et parfois simpliste, est parfaitement compréhensible par tous. Ce qui n’est pas le cas des discours politiques habituels.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Robby Soave.

YouTube a supprimé une vidéo téléchargée par le Comité du 6 janvier qui montrait des images de l'ancien président Donald Trump contestant les résultats de l'élection de 2020.

La fausse affirmation de Trump selon laquelle les machines à voter ont par erreur "déplacé des milliers de votes de mon compte vers le compte de Biden" a été diffusée lors des audiences du comité du 6 janvier, qui se poursuivent cette semaine. L'ancien procureur général William Barr a déclaré devant la commission qu'il n'avait découvert auc... Poursuivre la lecture

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles