Une belle décennie 2010, une bonne année 2020 !

L'année 2020 promet d'être saignante en France. Pour le reste du monde, en revanche, elle devrait être meilleure encore que l'année 2019...
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Feux d'artifice (Crédits isamiga76, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une belle décennie 2010, une bonne année 2020 !

Publié le 1 janvier 2020
- A +

par h16

Et voilà, ça y est, une nouvelle année commence et 2020 promet déjà d’être une année pleine de surprises, et pas toujours bonnes : la situation française sur les plans économique, politique et social est assez mauvaise et, il faut bien l’avouer, avec les clowns à roulette qui embarrassent le pays de leur présence (que ce soit dans les organisations syndicales mafieuses ou au gouvernement de branquignoles), on n’aura que peu de chance de la voir s’améliorer…

Ce n’est pourtant pas une raison pour abandonner tout optimisme. Certes, si l’on se contente de regarder dans cet étroit pays hexagonal, on peut être passablement rempli d’une vague de tristesse en imaginant toutes les richesses qui pourraient s’y développer si des années d’abandon de tout bon sens n’y avaient pas fait les dégâts qu’on peut déjà observer.

Cependant, si l’on regarde le tableau complet du monde et de l’humanité en général, force est de constater – comme le fait d’ailleurs Matt Ridley dans un article fort à propos – que la décennie qui vient de s’écouler est, de loin, la meilleure décennie que cette humanité a parcouru.

Ainsi, l’extrême pauvreté ne touche plus que 10 % de la population terrestre (pour rappel, elle en touchait plus de 60 % au début des années soixante), l’analphabétisme continue de reculer, l’accès à l’électricité et l’eau potable d’augmenter pour atteindre des niveaux qui n’ont jamais été atteints dans l’histoire.

En fait, tout montre que les inégalités reculent comme jamais auparavant, que les différents défis qui se sont posés depuis toujours pour l’humanité sont tous en train d’être relevés, petit à petit et les uns après les autres, depuis l’éducation jusqu’à l’accès aux ressources vitales en passant par le respect des droits fondamentaux.

Mieux encore, tant sur le plan économique que sur le plan écologique dont on rebat les oreilles des Occidentaux avec une application qui frise l’obsession maladive, tous les indicateurs montrent que la situation s’améliore. Comme le mentionne Matt Ridley et même si cela peut paraître contre-intuitif, l’empreinte écologique des humains diminue bel et bien d’année en année.

Et c’est logique, du reste : à force de vouloir économiser sur à peu près tout ce que nous faisons et sur toutes nos activités, il est inévitable que notre impact, tant par tête de pipe que dans l’ensemble, finisse par diminuer. Ainsi et comme le documente Andrew McAfee, un chercheur du MIT dans son livre More From Less, de plus en plus de nations utilisent de moins en moins de ressources pour subvenir à leurs besoins. Par exemple, une canette d’aluminium contient de nos jours 13 grammes du métal qui est majoritairement recyclé. En 1959, cette canette pesait 85 grammes et n’était majoritairement pas recyclée. Les ressources (minérales, énergétiques) pour la même canette ont largement décru entre 1959 et 2020.

Matt Ridley va plus loin en expliquant que dans les pays les plus avancés, non seulement, on utilise moins pour chaque objet produit, mais qu’on a besoin et qu’on produit donc moins d’objets maintenant qu’il y a quelques décennies. En effet, avec l’avènement de la miniaturisation, de la numérisation, d’optimisation massive des chaînes de production et de la logistique, des masses de produits ont été progressivement remplacées par plus petit, plus polyvalent, plus durable ou plus recyclable.

Et pour le Royaume-Uni, cela se traduit concrètement par une diminution des ressources consommées de 12,5 tonnes en 2000 à 8,5 tonnes en 2017 et par personne ; c’est une réduction plus rapide que l’augmentation de la population concernée, ce qui signifie bien une baisse des ressources consommées au total, n’en déplaise aux écolos hystériques.

Et s’il reste évidemment fort à faire, crier à la catastrophe apocalyptique prochaine comme certains le font relève d’un entêtement idéologique dont il devient difficile de cacher les motivations purement totalitaires.

Dans cette perspective, l’actuelle hystérie écologique paraît plus délétère que nécessaire et la pauvreté qu’elle veut imposer (rebaptisée « sobriété » pour mieux passer) ressemble davantage à une auto-flagellation inutile qu’à une démarche nécessaire pour nous sauver d’une catastrophe qui n’arrivera jamais.

De surcroît, elle ajoute une solide dose d’incohérence en prônant des solutions qui, en plus d’être économiquement absurdes, sont écologiquement dramatiques : éoliennes en mer qui provoque un impact environnemental certain pour un gain au mieux nul, et en réalité négatif ; obsolescence forcée (par le gouvernement) de voitures encore en état de marche alors que le même gouvernement met en avant la réutilisabilité, la réhabilitation, la réparation ; multiplication volontaire des ennuis de circulations qui créent des bouchons alors que ça pollue tout en prétendant lutter contre ces pollutions ; multiplication de moyens de transports collectifs citadins alors que leur rendement est très médiocre ; incitations aux véhicules électriques alors que la production de batteries est une catastrophe environnementale, et que le recyclage de leur lithium est à peu près inexistant (sans oublier très coûteux) ; imposition de monopoles dans les transports aboutissant à  des grèves homériques, alors que la concurrence a nettement amélioré les performances des entreprises quel que soit le marché (rail, aérien, routier), etc.

En bref, l’actuelle idéologie écologiste en vogue est en réalité au mieux un cache-misère, au pire un fourvoiement total de l’esprit, des moyens économiques, politiques et surtout sociaux puisqu’à force de discours négatifs, un nombre croissant d’individus devient neurasthénique : incapables de voir ce qui va bien, ce qui s’améliore, en caricaturant de façon grotesque ce qui ne va pas, ils se poussent à ne plus avoir d’enfants, à recommander le suicide pour le reste de l’humanité (sans se compter dedans, notez), et à produire une génération d’hypocrites, jamais aussi connectés qu’actuellement, mais qui enjoignent les autres à laisser tomber la modernité…

Dans ce tableau, la France s’est elle-même posée comme un véritable fer de lance de la contestation écolo, et malgré l’amélioration des conditions de vie partout sur la planète, a choisi les jérémiades, les chouineries et la fossilisation pour ainsi garantir un avenir nettement plus pénible à chacun de ses ressortissants.

Si l’on garde la tête froide et qu’on observe toute la planète et toute l’humanité, on peut raisonnablement espérer que 2020 sera meilleure encore que 2019 qui était déjà meilleure que les années encore avant. Pour la France, en revanche, on peut déjà garantir que cette année 2020 sera pire que 2019, et pronostiquer encore qu’elle sera pourtant meilleure que 2021.

Oui, ce pays est foutu.

Ce qui ne m’empêchera pas de vous souhaiter à tous une excellente année 2020 !


—-
Sur le web

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • Je ne m’attendais pas à la réapparition de ce faux concept arithmétique de prétendre que les décennies commencent par l’année avec un zéro. A l’origine, il y a un point dans le temps qui peut être appelé zéro, mais l’année 1 est la première (c’est un numéral ordinal) ; la première décennie va donc de 1 à 10, comme le premier siècle va de 1 à 100. Nous, on est en 2020 ; à la fin de cette année, la décennie sera terminée, comme le XXème siècle s’est terminé le 31 décembre 2000 et le XXIème siècle a commencé le 1 janvier 2001. Même Macron s’est planté hier. Que dira-t-on l’an prochain 1 janvier 2021 pour faire mousser? Qu’on dise les années 10 ou 20 n’engage à rien ; donc nous venons de terminer les années 10, qui, avaient le chiffre 1 en avant-dernière position! Bonne année à tous!

    • Mon double mêtre commence a 0 et se termine a 2, le zéro ne veut pas dire rien ,l’année 0 a également 12 mois..elle est 1 a la fin du douzième mois

    • Les questions de dénomination se doivent d’être intuitives, tant pis si cela contrevient aux conventions mathématiques. 1980 ne faisait pas partie des années soixante-dix dans l’inconscient culturel, mais bien des années quatre-vingts…

    • DONc avant le 1 il n’y a rien . Pour Faire un an il faut 12 mois ou 52 semaine ou 365 jour Etc ? La première année dans votre logique ne compte pas . On dit un an quand12 mois viennent de s’écouler, Ce n’est pas le début d’une période. Autre exemple le kilo le litre, le mètre: quand on dénombre un il y a eu accumulation pour former cette unité .l’an un signifie que douze mois viennent de finir, sinon votre un est vide comme un zéro cela est de l’escroquerie. Vous confondez compter des poteaux est le temps . Numéral ordinal ça vous classe sont premier de la classe de cm1; Le temps est une matière (abstraite) ou une seconde donne le temps qui vient de s’écouler et non pas ce qui va s’écouler, quand vous avez couru une heure ou travailler un anvous seriez assez vexé qu’on vous dise que vous n’avez rien fait. L’an un ,12 mois douze mois s’étaient écoulés.Ne faites pas de commerce vous serez comdanné pour escroquerie ou ruiné. Bonne Année

    • @Dulieu
      Bonsoir,
      Vous vous cassez la tête pour pas grand-chose.
      La base décimale commence à 0 et finit avec 9.
      A l’exception de la première, toutes les décennies commencent avec le 0 et finissent avec un 9. La première qui va de l’an 1 à l’an 9 est l’exception qui confirme la règle.

      CE dont vous parlez concernant les siècles est pour découper les siècles en période : IXème siècle, XVIè XVIIIè, XXè. Une décennie c’est dix ans ; un siècle c’est 100 ans. Entre 1920 et 2020, il y a 100 années, soit un siècle, mais on est au XXème siècle pour la première et au XXIè pour la seconde.

      • Hilarant! quand on pose l’an un, on admet que les douze mois précédent constituent qui ce nous permet de dire à un moment donné le un d’une ère historique ce n’est pas un poteau ,il s’agit d’une quantité. il ne s’agit pas de compter des objets mais de quantifier du temps. Le un comme les autres chiffres indiquent quand il s’agit de quantité, que la quantité un est accomplie et que nous nous allons vers la quantité2 d’une gradation de poids, de temps …Il n’y a aucune raison de ne pas admettre les douze mois avant l’an1. A part une fixette psychologique . Si vous n’avez pas ces douze-1 juxtapose 1 ce qui est idiot.

    • Vous avez tout à fait raison, puisque l’année zéro n’existe pas.
      Il est triste de voir le nombre de gens – y compris donc un président de la république – qui ne comprennent pas cette mathématique élémentaire. Symbole du déclin du niveau culturel que nous déplorons tous les jours dans cette chronique.

    • Bon, je le dis ici une fois pour toute : il faut arrêter de confondre les ordinaux (la deuxième décennie, comme le 20ème siècle) avec les durées ; la décennie 2010, elle, s’achève bien le 31.12.2019 ; tout comme il y a un siècle qui s’achève chaque soir, n’est-ce pas.

      Et merci d’arrêter de faire assaut de préciosité sur ce sujet, surtout pour dire des âneries.

      • Oui mais il y en a beaucoup ici qui tiennent absolument à bouffer du Macron (des macrophages?) et là apparemment ils n’ont rien trouvé d’autre que cette pseudo-erreur à lui reprocher.

        • Exactement ! Ils font oublier tout ce qu’on pourrait lui reprocher d’autre, et on se demande si le macrophage ne cache pas un macrophile…

      • c’est rigolo quand meme les coupeurs de poils de luc en quatre

    • Pour tenir une barrière, il faut deux poteaux. Trois poteaux pour deux barrières. On compte quoi sur ses doigts, les poteaux ou les barrières ?

      Un ordinateur ne connaît que deux états, éteint ou allumé, le premier ou le second. Alors, 0 puis 1 ou bien 1 puis 2 ?

      L’enfant qui vient de naître est dans sa première année mais pourtant, il n’a pas encore un an. Sur quel doigt compter son année zéro ? Ou alors, on l’oublie, elle n’existe pas. Et pourtant, c’est la plus intense et merveilleuse expérience de vie qu’on néglige.

      1930 ne ferait pas partie des années 30 ? A moins que ce ne soit 1929 et le début de la grande dépression ?

      Sinon, chacun sait que le XXe siècle a débuté en septembre 1914 pour s’achever le 24 décembre 1991. A moins que, avec un certain recul, ce ne soit le 11 septembre 2001. Ou avec plus de recul encore, qui peut le savoir, quelque part en 2020 ?

    • Moi aussi, cela m’agace prodigieusement, mais par convention, il faut reconnaître qu’on évalue la décennie non pas depuis le premier janvier de l’année 1, mais par sa numérotation au rang des dizaines.
      Tant que cela ne porte pas malheur…

  • D’autant que la décennie n’est pas finie au contraire de ce qu’affirmait hier soir le gamin caractériel qui nous sert de président qui ne sait même pas compter (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10).

    En effet l’an 0 n’a jamais existé donc 2011 était la première année de la décennie et 2020 sera la dernière.

    Pour le reste, il a été égal à lui même dans le verbiage, la moraline, les âneries et la fausseté.

    • je n’ai pas écouté les voeux du préz, ça fait bien des années que je ne les écoute plus. ne plus avoir la télévision aide bien à ne pas écouter tous ces menteurs.

    • Nonobstant mon commentaire précédent sur la « décennie », je vous soutiens sur les qualificatifs de verbiage, de moraline, etc., et la courte-vue dont il bien difficile d’imaginer qu’elle puisse avoir un horizon ne serait-ce que d’un an, alors dix… !

      • Quand on n’aime pas on ne subit pas le supplice d’écouter ,entendre étant impossible….et pas conséquent on s’abstient de critiquer sans savoir que par ouïe dire…par ouïe dire il aurait mieux fait de rester au chaud blotti contre sa blonde.

    • @Hank Culley
      Bonsoir et bonne année,
      « le gamin caractériel qui nous sert de président qui ne sait même pas compter (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10). »
      La base décimale sur laquelle nous reposons commence à 0 et fint avec 9.

  • Bonne année a l’humanité ,mes condoléances pour les français, votre année sera pire que la précédente….

  • Bonne année
    Merci pour ce bilan qu’on peut partager autour de soi et mettre cette année sous le signe du prosélytisme sur tous ces sujets qui nous agacent et inquiètent.
    Peut-être un jour là France sera frappée par une vague de bon sens.

  • cette nouvelle année a plutôt mal commencé à Strasbourg ( et ailleurs aussi sans doute ) ; il y a eu plus de voitures brûlées , de policiers blessés qu’en 2018……l’insécurité bat son plein en douce France …..le prochain laxatif qui sort sur le marché , on devrait l’appeler  » le macron….. »

    • Strasbourg est en France ? Plus vraiment c’est la zone.

      • Si si, c’est en France !

        A Kehl (juste le Rhin à franchir), pendant ce temps, calme plat…

      • @reactitude 11h50 je vous répèterais la phrase de CHATEAUBRIAND qui disait » Soyez avare de votre mépris tant nombreux sont les nécessiteux ».
        Ensuite, il est bien claire que vous ne pouvez renier vos origines…..!

  • Pour l’année ZOZO, bonne chance, nous en aurons bien besoin.
    Car il va falloir enfin affronter le fléau mondial, non pas le prétendu effet de serre bien sûr mais la vieillesse, de plus en plus encombrante et insultante.
    Personne n’a donc compris qu’en s’immunisant contre cette sur-longévité dont on est si ridiculement fiers, on sauverait le système des retraites et en prime la dignité humaine?
    Qu’on nous laisse mourir sans douleur au lieu de nous pousser dans les tentacules d’un enfer interminable.

    • C’est vrai ,un écolo devrait avoir droit à l’euthanasie volontaire pour sauver la planete des singes, et ce dès le’plus jeune âge….16 ans pour les suédois et suédoises

    • Laisser mourir sans douleur ? Mais où serait le plaisir pour les jeunes, alors ?

      • Ils hériteraient plus et plut tôt et cotiseraient moins pour les vieux (retraite et soins). Il y a même parfois des jeunes qui n’aiment pas voir souffrir leurs vieux.

        • @mc2
          Bonsoir,
          Hériter plus tôt sous-entend que l’aïeul est mort tôt et qu’il a donc constitué son leg moins longtemps, ce dernier est pour le coup moins important que ce qu’il aurait pu être.

          Heureusement, certains souhaitent ne plus soigner les personnes âgées au-delà de 70 ans.

          • Sauf exception, il me semble que la fin de vie a plutôt tendance à faire fondre le capital successoral et à contribuer grassement au PIB.
            L’intéressé dépense plus que sa retraite et sa survie contribue à la redistribution en faveur des autres nuisibles, ce qui contribue à expliquer que le système tende à perpétuer cette anomalie unique dans l’histoire: l’acharnement thérapeutique.

  • Bonne année et merci H16

  • CPEF mais aussi CPPEV 😉

  • Bonne année, meilleurs voeux à tous.

    La France passera donc la décennie qui commence à côté de la plaque, aux fraises, dans les choux, à l’ouest…

  • C’est quand même terrible de constater que presque tous les media (et même le Président de la République ! ) relayent cette grossière erreur à propos des décennies, sans même se poser de question ! Si les décennies commençaient le premier janvier des années se terminant par un zéro, alors la 1ère décennie du 21 siècle aurait commencé au 20ème siècle !!! Allons, Messieurs et Mesdames les journalistes, un peu plus de rigueur dans vos propos.

    • Bon, je le dis ici une fois pour toute : il faut arrêter de confondre les ordinaux (la deuxième décennie, comme le 20ème siècle) avec les durées ; la décennie 2010, elle, s’achève bien le 31.12.2019 ; tout comme il y a un siècle qui s’achève chaque soir, n’est-ce pas.

      Et merci d’arrêter de faire assaut de préciosité sur ce sujet, surtout pour dire des âneries.

  • Bonne année 2020.
    A propos, pourra-t-on espérer un article sur Boeing, avant faillite ?

  • Je ne pensais pas que ma remarque sur la décennie provoquerait autant de réactions! Comme il est dit dans wikipedia je pense, c’est un sujet à provoquer des pugilats. Sur le fond, je suis d’accord avec l’auteur de cet article, qui montre des tas de raisons objectives d’espérer. Pourtant, je crains que l’idéologie écologiste devienne pire que les précédentes . Il faut donc ne pas se lasser de rappeler la rationalité, la sagesse, le respect des autres.

  • Après (encore) un excellent billet de Sherelle Jacobs, voici (encore) un collector de H16. Bonne, très bonne soirée. Calmement optimiste, d’une bienveillante indifférence aux tyrans, en culottes courtes comme celui au menton pointu tendu comme un string, je vous souhaite à tous, H16, Nathalie MP, et autres free spirits, une excellente décennie .

  • « 28% of all wealth ever created »

    Si c’est une excellente nouvelle en soi, il faut voir à quel prix cette richesse a été créée. Entre l’impasse de l’activisme irresponsable des banques centrales qui fausse l’ensemble des prix, ceux des actifs d’abord mais, pire encore, ceux de l’argent, et les montagnes de dettes accumulées sur la période, les lendemains de bamboche risquent d’être nauséeux.

  • Mais oui évidemment ! L’année 2000 ferait donc parti des années 90…. c’est bigrement intelligent !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

2021. Bon courage.

Par h16.

Il y a tout juste un an, je vous souhaitais une joyeuse année 2020 et faisais le pari (audacieux et raté) que l’année serait, au moins à l’échelle planétaire, meilleure que l’année 2019, même si, pour la France, il semblait clair que l’année à venir serait parsemée d’embûches sociales, politiques et économiques.

C’était sans compter sur l’ardeur des différents gouvernements de la planète pour saboter durablement l’avenir de l’Humanité : à la faveur d’une pandémie dont on sait maintenant qu’elle aurait largement pu être ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP.

Et si l’on plaçait 2019 sous le signe de “la première fois” ?

Vidéo :

[Déjà une bonne résolution : j’ai décidé de prendre mes distances avec le torrent impétueux dont le vacarme a quelque peu brouillé le son de mes deux vidéos précédentes. Cette fois-ci, l’écoute devrait être plus agréable !]



Texte :

Bonjour ! Je suis Nathalie MP. Nous sommes le 31 décembre 2018 et me voici à nouveau dans mon petit coin familier des Hautes-Alpes. Bien entourée par le bleu du ciel, le blanc de la nei... Poursuivre la lecture

Le regard de René Le Honzec.

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles