Ces écologistes qui aiment sans le savoir les combustibles fossiles

Ne tombez pas dans le piège de l’attaque individuelle. Démontrez la valeur obtenue grâce à une énergie bon marché, et ensuite vous pourrez ajouter : en fait, vous aimez les combustibles fossiles.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Mahkeo on Unsplash - https://unsplash.com/photos/QfBAsUzsmgk

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces écologistes qui aiment sans le savoir les combustibles fossiles

Publié le 17 décembre 2019
- A +

Par Alex Epstein.

Lors d’un récent discours devant une assemblée de professionnels de l’industrie énergétique, on m’a demandé quelle était ma réaction face à l’hypocrisie des opposants aux combustibles fossiles qui les utilisent quotidiennement, pour se déplacer en voiture ou en avion, ou utiliser internet.

Voici une transcription légèrement modifiée de ma réponse.

Il est très tentant de critiquer ceux qui utilisent les combustibles fossiles en même temps qu’ils les condamnent.

Mais c’est en partie un échec de l’industrie. Elle n’a jamais expliqué la valeur de l’énergie et pourquoi les combustibles fossiles sont des sources d’énergie supérieures.

En fait, le discours public de l’industrie consiste à dire :

« Nous ne sommes pas opposés à l’éolien et au solaire, nous y sommes complètement favorables, nous sommes en pleine transition énergétique, etc. »

C’est pourquoi j’insiste toujours, quand je m’adresse aux gens, sur les points suivants en préalable :

  • une énergie fiable et à bas coûts est indispensable à l’épanouissement de l’homme
  • l’industrie des combustibles fossiles est incomparable à cet effet.

J’utilise la question de l’hypocrisie principalement pour illustrer ces points en leur répondant qu’ils pensent détester les combustibles fossiles, alors qu’ils les apprécient.

Souvenez-vous des manifestations d’Extinction Rebellion ; les manifestants ont été pris à utiliser des générateurs d’air chaud fonctionnant au diesel pour se chauffer durant leurs manifestations.

J’ai juste tweeté :

« Extinction Rebellion aime les combustibles fossiles ».

Notez qu’il existe une différence entre agir comme si les combustibles fossiles étaient un mal nécessaire et comme si nous étions tous des pécheurs, ce qui est souvent l’impression si on pointe du doigt cette hypocrisie.

Je veux présenter leur utilisation comme une chose positive.

Les combustibles fossiles sont utilisés car ils sont fantastiques : des générations ont passé les 200 dernières années dans la recherche de l’utilisation optimale d’anciens végétaux transformés en hydrocarbures pour les machines, et nous en avons profité pour créer notre incroyable monde moderne.

Je n’insiste jamais sur l’hypocrisie pour critiquer la moralité de certaines personnes.

Pourquoi ?

Par exemple, le problème avec Al Gore n’est pas qu’il se déplace en jet privé, car cela signifierait que je ne verrais pas d’inconvénient à ce qu’il soit en accord avec ses principes, mais parce que personne ne devrait partager ces idéaux : ils n’en sont pas, ce sont des maux.

Non, le problème avec Al Gore est qu’il veut empêcher les autres d’utiliser des combustibles fossiles.

Ne tombez pas dans le piège des attaques individuelles. Démontrez plutôt la valeur obtenue grâce à une énergie bon marché, et vous pourrez ensuite ajouter :

« en fait, vous aimez les combustibles fossiles. »

Voir les commentaires (83)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (83)
  • si vous voulez, il est vrai que des attaques personnelles sont souvent inefficaces à faire changer d’avis les gens en matière d’idéologie…mais pourtant je suis désolé, je suis en colère et je cherche à faire mal pas à convaincre, car c’est inutile.

    j’en arrive même à penser qu’à un moment il n’est pas inimaginable que la violence soit le seul moyen de défendre nos libertés.

    les gens d’extinction rebellion ont admis leur hypocrisie..sans rien changer à leur propositions et convictions .

    Leur but est le pouvoir pas l’environnement. Ils se fichent de la vérité.

  • Ce n’est certes pas par étourderie que les combustibles fossiles ont été si massivement adoptés. Il n’empêche, ils ne sont pas inépuisables.

    • Et alors ? L’âge de pierre ne s’est pas préoccupé de ce qui se passerait quand toutes les pierres taillables auraient été taillées. Les alternatives ne doivent s’imposer que par leur supériorité efficacité/coût, et jamais en raison de prédictions de hauts-sorciers et de hauts-prêtres.

      • Faudrait peut-être changer ce (faux et ridicule) argument des pierres…
        Le coût… donc la valeur… quand les Norvégiens décident de ne pas détruire un écosystème pour aller chercher des millions de barils de pétrole, ils le font car la valeur de cet écosystème leur parait supérieur aux milliards d’euro que ça rapporterait. Cette décision a dû vous déplaire je parie.

        • Pas du tout, le propriétaire du champ de pétrole fait ce qu’il veut de son bien.
          Ils changeront peut-être d’avis quand le baril sera à 200$ ;).

          • Donc vous reconnaissez que le pétrole se raréfie et qu’il mettra en danger les économies mondiales quand il atteindra un niveau record. A 200$ le baril, les Norvégiens seront contents d’avoir anticipé et en ayant une économie parfaitement fonctionnelle et non dépendante du prix du pétrole.
            Je peux aussi faire un 😉 ?

            • A 200$ le baril des solutions autres que le pétrole deviendront pertinentes, l’éolien, le nucléaire.. on verra bien. Je n’en sais rien vous non plus.
              PS ce n’est pas du tout le sens de votre premier post, écosystèmes vs $

              • Par pitié pas l éolien ! Énergie totalement intermittente ! Et au passage bien plus émettrice de co2 que le nucléaire et pourtant les écolos ils l aiment le vent .. ils en brassent beaucoup (meme si je ne suis pas anti co2 du tout ).. le nucléaire présente peut être des risques mais ça reste le mieux qu’on ait fait quoiquon en pense jusqu’à présent !

            • Il ne reconnait rien du tout. C’est vous qui avancez à découvert.
              À 200$ le baril, on passera à plus de nucléaire, à condition que l’état n’entrave pas l’activité économique comme il sait si bien le faire.
              L’économie trouve très vite des solutions.

              • Je résume par « Quand on sera quasi dans le mur, il sera temps d’agir ».
                A 200$ le baril, il est certain que la vie des plus fragiles et démunis sera encore plus compliquées. Mais ça, c’est pas grave. Tant qu’ils ont assez pour consommer et faire tourner l’économie vaille que vaille.
                « L’économie trouve très vite des solutions » : le bon sens économique est de ne pas atteindre de tels niveaux de prix :-).
                Vous devriez remercier l’Etat pour les taxes sur le carburant : en augmentant son coût, il pousse la R&D dans la recherche de substitut au pétrole :-). Voire même il faudrait que l’Etat double les accises ! On aurait ainsi un carburant comme si le baril était à 200$ et l’économie ferait le reste !
                Absurde ? mon raisonnement ou le vôtre ?

                • Ah, quand c’est les crétins verts qui demandent des taxes pour pousser le prix à 200$ c’est bon et quand c’est le marché, c’est pas bon ❓
                  Ben, comme en Allemagne, les plus faibles l’ont bien profond avec le prix de l’électricité qui a explosé. Quelles subventions touchent-ils pendant que les bobos se pavanent avec leur Porsche ou Tesla électrique ❓
                  Que l’état se contente d’une seule activité : de dire attention et de faciliter les filières plutôt que de tout bloquer.

                  • Que ce soit à cause de l’Etat ou par les lois du marché que le prix du baril monte à 200 $, ce n’est pas bon pour l’économie et pour les gens.
                    Le prix de l’électricité allemand a fortement grimpé en raison des taxes. J’ignore quels mécanismes sont mis en oeuvre afin de réduire l’impact sur les ménages les plus faibles économiquement. Peut-être les connaissez-vous. Si oui, je vous prie de m’en faire part.
                    Il est vrai que l’Allemagne a choisi cette voie pour financer la transition énergétique.
                    Tant que nous sommes sur le sujet, je tiens à rappeler que le % du charbon (ainsi que le nombre de Kwh produits) dans la production d’électricité allemande ne cesse de diminuer. La légende contraire est tenace.

                    • Si c’est l’économie, ce n’est pas mauvais. C’est qu’il existe une raison.
                      Rien n’est fait pour les plus pauvres. Le riche peut se déconnecter avec des panneaux solaires ou passer au gaz pour la cuisson tout en se chauffant au fioul.

                    • La production des centrales à flamme (charbon, lignite, fioul, gaz) a diminué jusqu’au tournant des années 2000 puis n’a cessé de progresser, autant pour boucher les trous de l’intermittence des énergies fatales surdimensionnées que pour compenser la baisse du nucléaire.

                      Aujourd’hui, l’Allemagne est à la tête de plus de 84 GW de puissance installée dans les centrales à flamme (en hausse), contre 19 GW seulement en France (en baisse). Et ça ne va pas s’arranger avec le développement à venir du gaz russe.

                      L’Allemagne dispose de 220 GW de puissance installée totale. Avec toute cette puissance, elle produit 650 TWh par an pour un facteur de charge de 33% seulement, performance médiocre en chute libre depuis 1990, lorsque le facteur de charge était supérieur à 50%.

                      Production électrique inefficiente et polluante : ça ressemble moins à une transition qu’à un suicide. Un « modèle » pour la France !

                    • @Cavaignac
                      Pendant une période, les entreprises allemandes avaient démonté leurs turbines à gaz propres pour les installer à l’est. Ce n’était plus rentable, ils réagissaient. Il reste les centrales à charbon, ici lignite…

                    • @Cavaignac
                      vous n’avez raison QUE pour le gaz. Or les centrales à gaz actuelles sont moins polluantes, plus performantes que les anciennes versions. Tout comme les nouvelles centrales à charbon.
                      Pour la production d’énergie en Allemagne par source, je vous invite à… la source en consultant « Bruttostromerzeugung in Deutschland ab 1990 nach Energieträgern » de l’AGEB.
                      https://ag-energiebilanzen.de/4-1-Home.html
                      Je pense qu’on ne peut pas faire mieux et plus clair que ce tableau.
                      Pour le facteur de charge, vous avez raison, et c’est un désavantage du renouvelable.

                    • On vous parle de puissance installée et vous répondez énergie produite.

                      Mais le résultat est lourdement biaisé dès lors que les énergies fatales sont prioritaires, obligeant les sources fiables à interrompre leur production. Si elles n’étaient pas prioritaires, elles n’existeraient pas puisque personne ne les financeraient. Personne ne financerait une production non fiable, évidemment inutile puisqu’elle nécessite une doublure fiable.

                      C’est bien pourquoi l’analyse en puissance installée et en facteur de charge est infiniment plus pertinente. Elle montre l’ampleur de la catastrophe des énergies fatales en Allemagne.

                    • Cavaignac,
                      Selon wikipédia :
                      charbon (+mixte) : 29,9 GW (34,2 GW en 1991, point bas à 28,7 GW en 2006) ;
                      lignite : 23,0 GW (29,5 GW en 1991, point bas à 20,3 GW en 1999) ;
                      fioul : 3,1 GW (10,5 GW en 1991, point bas à 2,5 GW en 2015 ;
                      gaz naturel : 27,7 GW (18,0 GW en 1991).
                      Comme il faut prévoir la transition des anciennes centrales charbon aux nouvelles, ya des doublons pour le moment (heureusement, il n’attende pas d’être au pied du mur pour réagir, comme ceux qui veulent attendre que le baril soit à 200 dollars).
                      Quand vous écrivez « La production des centrales à flamme (charbon, lignite, fioul, gaz) a diminué jusqu’au tournant des années 2000 … », je suis en droit de comprendre que vous parlez d’énergie produite. Le mot production ne souffre pas d’interprétation.
                      Pour le facteur de charge, je vous donne bien sûr raison.
                      Et je note que vous avez appris récemment les mots « énergies fatales » car pour le sortir 3x en quelques lignes, faut en être fier.
                      Et pas l’ombre d’une catastrophe énergétique en Allemagne, celle-ci exporte joyeusement. Tout l’intérêt d’un réseau intégré et pilotable, de la mise en commun des moyens et ressources. (avec des fusibles bien pensés).

        • euh qu’ils disent..le pétrole est toujours là…
          norvégiens d’aujourd’hui , norvégiens de demain…

          et prendre les norvégiens comme modèles en ce qui concerne le petrole est assez remarquable..

          vont ils rembourser je ne sais qui?

          • en outre ..la valeur des écosystèmes..
            si je vous lâche dans la foret amazonienne ..vous êtes « riche »?

            • En effet ça ne coûte rien, tout comme l’oxygène que l’on respire qui est gratuite.

              Par contre vous enlevez toutes les forêts du monde ou tout l’oxogène que l’on respire et on verra si être riche ou pauvre sera votre principale préoccupation….

              • Et enlever toutes les forêts du monde, alors que sans rien faire elles ne se réduisent pas, ça coûte combien ?

                • Ca ne coûte rien puisque c’est de la création de richesse ! Suivez un peu.

                  • Ça ne coûte rien , c’est l’état qui paye..
                    Vous aussi, suivez un peu!

                    • Et qui paie l’état ?..

                      En fait je vais le dire autrement, qu’est-ce que la création de richesse et donc l’économie dans son ensemble ? => C’est la capacité à transformer la nature.

                      Parce que la définition même de la richesse c’est d’utiliser les ressources naturelles à son profit (en les modifiant donc). Peu importe qu’on soit dans le primaire, le secondaire ou le tertiaire (pour les 2 premiers je pense que c’est évident, pour le dernier il se repose sur les 2 premiers et c’est simplement tout).

                      Le problème c’est que l’on considère que la nature est gratuite (c’est vrai) et par conséquent on se fiche des impacts de nos transformations dessus (et c’est là que le raisonnement coince).

                    • vous déformez les propos des gens..
                      la nature est gratuite en ce sens qu’elle existe sans intervention humaine, c’est tout…
                      si vous pensez que les « écologistes » sont les seuls qui se rendent compte que la biosphère rend des services vous êtes dans la caricature…
                      les norvégiens ont plus d’intérêt à ne pas puiser leur petrole que de la faire..

                      sauf qu’ils utilisent du petrole que d’autres puisent!!!

                      si leur souci était le CO2 ils n utiliseraient plus de petrole ni de ressources tirées de son utilisation!!!
                      tiens donc…
                      Emission de CO2 par habitant en Norvège plus de 9 tonnes , France moins de 5….

                      tiens moi aussi je décide officiellement de ne pas puiser le petrole de mon jardin…
                      qui puise le petrole est de peu d’intérêt, on peut affirmer que les norvégiens comme vous se foutent du monde.

                      quand on avance qu’un problème est les émissions de CO2 on regarde..les émissions de CO2…
                      qui produit le petrole est de peu d’intérêt.

                    • vous me rappelez amatruc ici , un lecteur de reporterre..

                      critique de tout…incapable de fournir une autre solution que ..moins consommer…
                      mais combien?
                      comment?

                      à chaque fois qu’il se risquait à donner un exemple de bonne action..ici les norvégiens..on peut montrer que c’est de l’escamotage.

                    • Je ne comprend même pas le rapport de votre premier message, vous nagez en plein délire apparemment, où ai-je parlé de pétrole ?

                      Concernant le second, je vous le retourne… Que proposez vous en fait ? A part continuer comme on le fait, en sachant pertinemment que l’on va droit dans le mur ?

                      Ah j’oubliais, le changement climatique et les problèmes que ça va causer c’est juste un complot pour nous faire payer plus de taxes c’est vrai, pardon !…

                    • Un complot… Peu importe.
                      Ce qui compte, c’est ces putains de taxes à la con.

                    • Y’a des choses bien plus importantes que des taxes à court terme, par exemple le mur que certains nous prédisent qu’on va se prendre d’ici quelques décenies…

                      Perso je préfère perdre 5% de mon salaire en plus en taxes plutôt que rien et un effondrement systémique dans lequel mes enfants devront se débrouiller…

              • Gros malin, la forêt amazonienne n’est pas naturelle. C’est l’homme qui l’a rendue fertile en amendant les sols. Donc la raser et passer le bulldozer pour la décaper, c’est revenir à Gaïa toute vierge. Sainte Greta sera toute contente de voir l’Amazonie immaculé.

                • Forêt amazonienne pas naturelle ????? Des millions de km2 qui ont dû voir passer 5 personnes par an par km2 ont été amendés ? Pardon de mon étonnement.

                  • Il fut un temps ou la région était plus peuplée qu’aujourd’hui. La terre a été amendée, parfois sur plus d’un mètre, et pas par des limaces. Ces peuplades avaient un savoir faire dans le recyclage des céramiques, des restes osseux et la technique des brûlis. Sinon, vous auriez les mêmes paysages qu’en Afrique. L’homme d’aujourd’hui ne sait pas faire.

                  • Pourtant des botanistes disent aujourd’hui que la forêt amazonienne a été façonnée il y a quelques milliers d années par les hommes (notamment dans la répartition des arbres ) … la forêt amazonienne en effet n est pas 100% naturelle.. dans le sud ouest de la forêt amazonienne .. beaucoup d’espèces d arbres doivent leurs proliférations grace aux peuples anciens (les peuples précolombiens) donc oui sans les hommes.. certainement une partie des arbres de la forêt ne serait pas présenté aujourd’hui ( Même on a du mal à évaluer la part humaine et la part naturelle ) et oui l homme n est pas qui ne espèce méchante qui déteste la nature ( dont d ailleurs il fait partie ce que beaucoup d écologistes oublient en séparant systématique l homme et la nature)

                  • Et pour enfoncer le clou, les arbres dégagent du méthane en pourrissant. Pif paf pouf. Vous savez, cet horrible gaz dit à effet de serre ultra puissant. Donc, les cramer, et les transformer direct en CO2 moins réchauffant, c’est faire un effort pour sauver Gaïa et éviter la poêle à frire :mrgreen:
                    Et pour remuer le clou dans la plaie infectée, on peut mettre IKEA en piste et transformer le tout en meubles. C’est bon pour Gaïa 🙂

                    • Diantre, quand vous cherchez à promouvoir de fausses conclusions, vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère.
                      Vous niez l’impact de l’homme sur le climat mais vous dites que sans l’homme, la forêt amazonienne n’existerait pas.

                    • Vous n’avez aucun sens de l’ironie, mais vous ête marrant dans un certain sens. Vous n’auriez pas les pieds plats en plus ❓
                      Cliquez sur A+ autant de fois que nécessaire et relisez.
                      Cramer la forêt est une excellente solution écologique. Encore faudrait-il le faire correctement.
                      Moins de méthane, donc moins de réchauffement, vous voyez, je vais bien dans le sens des réchauffistes membres de la secte de la poêle à frire.

                    • Vous confondez 2 choses : environnement et climat… c’est pas la même chose… l homme et autres espèces vivantes peuvent modifier l environnement local (Même globalement ça serait oser de le dire ) par contre le climat c’est avant tout les températures les précipitations qu’il y a dans un lieu donné (même parle de climat global ne veut rien dire vu la multitude de climats qui existent sur terre ) .. et ça « ca vient du ciel  » (je le mets entre guillemet mais vous voyez ce que je veux dire).. et ça c’est lié au soleil ou aux nuages ou à la place du système solaire dans la voie lâchée ou l inclinaison de la terre ou tas d autres choses .. je pense que le co2 anthropique (qui n’est qu une petite partie de tout le co2 terrestre ) ne joue pas de role majeurs dans le climat et son évolution qui a mon avis est lié à la variabilité naturelle

                    • Vous êtes lourdingue à balancer vos assertions. On a plus le droit de rire. Je ne confonds rien. L’homme en modifiant son environnement local à modifié le climat local : exemple l’Amazonie. Au moins le régime des vents et des précipitations qui vont avec. Comparez Amazonie et Afrique. Plus d’arbres, plus de terres noires, c’est un albédo différent et plus de pluies. Plus de CO2, cela peut-être très bon si on sait l’utiliser. Aidons les brésiliens à faire leurs brûlis au lieu de les empêcher stupidement 🙂
                      Bien mené, on peut arriver à faire ce qu’à fait l’homme précolombien, et obtenir des terres plus fertiles, avec plusieurs récoltes chaque année.

                    • De toute façon heureusement qu’on a modifié notre environnement local… l homme est une espèce vivante et comme toute espèce vivante elle peut modifier son environnement pour améliorer son confort de vie

          • C’est surtout que quand je discutais il y a quelques lustres avec les Norvégiens du pétrole, qui faisaient ces choix, ils n’avaient pas du tout les motivations que certains leur prêtent aujourd’hui…

            • Je précise : la Norvège a utilisé ses exportations de pétrole pour sortir de la misère noire et pour constituer un fonds qui garantit la retraite à ses citoyens (puisque c’est un sujet à la mode). Son économie nationale repose depuis des lustres sur des excédents là où nous avons des déficits : budget de l’état, balance commerciale, détention de dette, etc. En gros, à quoi bon exploiter plus de pétrole, et transformer un peuple de durs travailleurs en rentiers corrompus ? L’écologie n’est qu’un affichage a posteriori de leur sage décision, elle n’a pas vraiment pesé dans le choix lui-même.

              • L’écologie est toujours la récupération de mecanismes economiques qui existent de toutes façons. Donc rien de nouveau sous le soleil norvegien, une décision écologique cela n’existe pas.

    • On en consommera de moins en moins et l’adaptation se fera.

    • Ce n’est pas grave qu’ils soient epuisables , après tout l’homme en eu l’usage que très récemment comme carburant avant on avait des chevaux ,aujourd’hui on a le nucléaire pour produire toute l’énergie que l’on veut si c’est nécessaire.

      • La grosse blague.

        A utilisation courante il reste 1 siècle de réserve d’uranium… Et le nucléaire c’est même pas 5% de l’énergie qu’on utilise actuellement !

        • et votre solution à la pénurie de petrole…c’est se passer de pétrole..ou plus vicieusement en réserver l’usage à des gens qui savent.. pour le bien commun… ça va de soi..

          je ne considère pas le climat global comme optimal..
          et comme je ne pose pas que les écosystèmes doivent être maintenus en l »état..

          à l’évidence l’homme a prospéré ( au sens de probabilité de survie et population ) en modifiant les écosystèmes pas en les préservant..

          vous proposez quoi??? qu’on rigole..

          • Vous êtes vraiment ridicule, « ma » solution à la pénurie de pétrole c’est de s’en passer ? Mais il faudra bien s’en passer vu qu’on sera en pénurie non ? Vous avez refait ma journée, dommage que je n’ai pas vu ce commentaire plus tôt !

            Puis vous ramenez tout au pétrole alors que je n’en ai pas parlé ici encore… Bref, j’attends avec hâte votre prochain message pour me refaire une autre journée ! 🙂

    • @xc: Et lycée de versailles :
      « Ils ne sont pas inépuisables. Il n’empêche, ce n’est par étourderie qu’ils ont été si massivement adoptés. »

      Timsit a fait un sketch sur ce genre d’argument circulaire sans aucun intérêt.

  • On peut aimer quelque chose tout en etant obligé de s’en passer . Je n’aime pas l’essence , ça pue , et pourtant je ne peux pas l’ éviter ,une tondeuse diesel n’est pas dans mes moyens…et la version électrique n’existe pas .
    L’écologie n’est qu’une histoire économique soit tu as des sous ,soit tu n’en a pas. Si tu n’en a pas ,tout ce qui est ecolo est insupportable et doit l’être pour continuer de vivre sa vie.
    Et c’est ainsi que les pays pauvres sont hyper pollués et les pays riches peuvent se vanter d’avoir un air pur et des rues d’une propreté impeccable ….on est mal barré en France ,notre capitaine se croit sur un navire de croisière de grand luxe…faut dire qu’il mène grand train….dans une capitale réputée pour sa crasse.
    Pour attaquer un ecolo ,attaquez le sur son compte bancaire ,il baissera d’un ton ,pas sur l’écologie car il a malgré tout raison ….je ne parle pas de l’escroquerie climatique evidemment ,un cocu se défendra toujours de l’être tant qu’on ne lui pas mis le nez dedans.

  • Ils adorent les combustibles fossiles. Ils aimeraient tellement qu’ils soient les seuls à les utiliser… Hulot, avec gros 4×4, c’est chouette, non ?

  • Pour organiser une traversée en bateau de la marionnette Greta, des dizaines de pantins, sillonnent le monde en avions. La psychopathe Greta adore donc les combustibles fossiles, sont problème est qu’elle ne peut en profiter directement du fait de sa phobie. Elle se shoot au Kérosène par marionnettistes interposés. Elle illustre parfaitement cet article.

  • Le problème n’est pas d’avoir ce genre d’argument, c’est plutôt la réaction radicaliste de l’interlocuteur… J’aimerai d’ailleurs avoir la réponse au tweet de l’auteur par extinction rebellion… Je ne pense pas qu’ils soient sur la même longueur d’onde…

  • Pour couper l’herbe de mon champ(1H,5), 10 litres de gazole maximum . Une à deux coupe par ans, trouver mieux c’est difficile .
    La débrousailleuse 1l de « mélange » pour 200m2. L’électrique ?

  • « Elle n’a jamais expliqué la valeur » : faut arrêter avec ça. Ceux qui ne comprennent pas par eux-mêmes les évidences les plus élémentaires et basiques ne sont pas légitimes pour s’exprimer.

    • Quant à Al Gore, bien sûr qu’il veut se réserver les fossiles pour son usage personnel, tout en en privant la majorité. Même principe avec les mondialistes, qui entendent se réserver les bienfaits de la liberté pour imposer le socialisme collectiviste au reste de la société. Donc, si, il est nécessaire et suffisant de critiquer la moralité de ces personnes.

  • L’essence ou le diesel, c’est formidable. On a en un petit volume une quantité d’énergie quis erait très bon m

    • arché si elle n’était pas taxée et surtaxée de toutes parts. Le rêve, quoi. Mon gros V8 adore! Il rejette tout plein de CO et la planète adore aussi: cela la fait reverdir de plaisir.
      Quants aux écolos-fascistes, ils finiront bien par disparaître quand la planète se refroidira, ce qu’elle finira par faire avant la prochaine glaciation.

  • C’est fou ce genre d’articles.
    Prenons une simple métaphore, vous êtes 2 dans une voiture autonome lancée à pleine vitesse sur un autoroute (disons à 200 kmh pour mieux se l’imager).

    L’écolo : « On devrait ralentir, il faut freiner là ! On va va se payer le péage devant nous on va trop vite ! »

    Le climato-rageux : « Eh bah alors, t’as qu’à freiner toi au lieu de me dire de freiner à moi, espèce de fasciste-feignant-gaucho-communiste ! »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

C’est avec stupeur que les visiteurs du musée du Louvre ont assisté ce dimanche à une scène hors du commun. Les différents témoins de celle-ci rapportent qu’un homme en fauteuil roulant et portant une perruque s’est levé, a tenté de briser la vitre de protection du tableau de La Joconde - installée après un premier incident en 1956 -, avant de jeter sur l'œuvre de De Vinci un gâteau à la crème. Il n’en fallait pas plus pour que cet étrange événement fasse la Une des médias et passionne les réseaux sociaux.

 

https://twitter... Poursuivre la lecture

Alors qu’entre 2000 et 2005 la Commission Prodi avait promu une politique énergétique équilibrée, tout a basculé lorsqu’en 2006 la chancelière Angela Merkel a demandé au président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, de préparer une feuille de route de promotion des énergies renouvelables.

 

Tous les œufs dans le même panier

Alors qu’entre 2000 et 2005 la Commission Prodi avait promu une politique énergétique équilibrée, tout a basculé lorsqu’en 2006 la chancelière Angela Merkel a demandé au président de la Com... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles