Edward Snowden : deuxième « lettre » à France

Très chère France, merci de répondre favorablement à la « lettre » d’Edward Snowden venue de Russie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Edward Snowden Wired Magazine By: Mike Mozart - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Edward Snowden : deuxième « lettre » à France

Publié le 18 septembre 2019
- A +

Par Yannick Chatelain.

Chère France, depuis la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789, n’êtes-vous pas souvent qualifiée de patrie des droits de l’Homme ! Certes, on ne peut vous contester d’avoir à jouer un rôle important dans l’élaboration du droit international des droits de l’Homme. On peut cependant constater que cette vocation universelle semble s’être quelque peu étiolée au fil du temps. Aussi, chère patrie des droits de l’Homme, je me permets ce jour de vous transmettre une seconde « lettre » reçue de Russie d’un certain Edward Snowden.

Pour des raisons qui vous incombent, vous n’aviez pas donné suite à la première lettre de ce lanceur d’alerte. En 2013, peu après la publication de ses révélations sur les pratiques peu scrupuleuses de la NSA en matière de surveillance de masse – qui est pour une démocratie une sorte d’engrais proche du Roundup  – Edward Snowden, – sous la gouvernance de monsieur François Hollande avait demandé l’asile en France en 2013. Peut-être, ma Chère France, ne l’aviez-vous pas reçu, pas entendu… contrairement à la Russie où cet homme bénéficie d’un droit d’asile depuis l’été 2013.

Deuxième « lettre » à France

Sept ans se sont écoulés. J’espère que vous mesurerez cette fois-ci l’importance et les enjeux de cette seconde « lettre » en date du lundi 16 septembre 2019, dans laquelle Edward Snowden réitère sa demande d’asile. J’ose espérer que vous prendrez le temps de bien écouter chaque mot et de les reformuler dans vos têtes par deux fois.

La diplomatie a ses limites, lorsque, année après année, elle affaiblit une nation plus qu’elle ne la grandit, ne croyez-vous pas ? N’en va-t-il de votre crédibilité internationale ? Alors oui, j’espère que vous répondrez favorablement à cette requête. Par respect pour vous même. Par respect pour vos valeurs. Par respect pour vos compatriotes. Mais également pour recouvrer une parole crédible sur le plan international dans ce domaine particulier.

Être reconnue comme la patrie des droits de l’Homme a ses exigences

Un cadeau inespéré vous est offert par ce lanceur d’alerte : celui de faire à nouveau entendre votre voix, une voix puissante, unique, qui a toujours contribué à votre rayonnement international, et qui a plus que jamais besoin d’actes pour redevenir aussi indiscutable que respectée. En matière de droits de l’Homme et de tout ce que cela intègre, il ne s’agit pas que le monde ricane lorsque vous parlez mais qu’il fasse silence et écoute avec grande attention.

Patrie des droits de l’Homme, c’est quelque chose ! N’est-ce pas une pierre angulaire historique qui résonne internationalement ? Oui, mais il faut désormais tendre l’oreille. Patrie des droits de l’Homme, cela confère un statut lorsqu’on devient un référentiel et que l’on souhaite le rester. C’est un référentiel que le monde ne peut qu’admirer. Cependant, très chère France, cela ne va pas sans contrepartie ! Cela demande de la constance ! En avez-vous encore le courage, la force et la grandeur ?

Chère France, vous ne pourrez demeurer encore longtemps la patrie des droits de l’Homme aux yeux du monde en évoquant des actes passés et en n’agissant nullement dans le présent. Vous ferez peut-être encore quelque temps illusion auprès de ceux qui apprécient les discours grandiloquents, puis au mieux dans dix, vingt, trente ans, vous finirez patrie des droits de l’Homme dans des livres d’histoire poussiéreux.

Un drapeau ne fait pas une nation !

J’ai appris que vous cherchiez des façons de recréer un tissu social en décomposition, que vous souhaitiez ardemment que vos compatriotes retrouvent la fierté d’être Français autour de valeurs partagées. Un drapeau ne fait pas une nation s’il n’a qu’une histoire, de celles qui soudent un peuple, et une histoire à laquelle, qui plus est, il tourne le dos.

Ne serait-ce pas une fierté commune que de pouvoir nous revendiquer à nouveau tous et toutes vivre dans cette patrie des droits de l’Homme sans plus avoir à en douter, ni craindre de redouter un sourire narquois au regard de vos silences et de certaines postures insoutenables.

Il n’y a dans certains silences « diplomatiques », ni honneur, ni morale, mais un grave parjure des valeurs d’un peuple

Dois-je une énième fois vous rappeler que le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit a été décerné en 2015 par l’ONU à Raïf Badawi condamné pour apostasie et pour avoir voulu infléchir le wahhabisme en Arabie saoudite à 1000 coups de fouet, dix ans de prison, suivis de dix ans d’interdiction de territoire ! Depuis sa condamnation en juin 2012 pas un seul mot officiel de votre part ma chère France, pas un seul pour cet homme emprisonné indûment à la prison centrale de Dahaban. Un silence bruyant, un silence tonitruant peu en rapport avec ce qui devrait aujourd’hui comme hier vous définir. II n’y a dans vos silences à répétition ni honneur, ni morale, ni droits de l’Homme. Et aucune patrie des droits de l’Homme pour venir au secours de ce lanceur d’alerte à sa façon.

Mais revenons à cette deuxième « lettre » qui vous est parvenue de Russie. Edward Snowden vous demande une nouvelle fois de l’accueillir ! Saisissez-vous de cet honneur et de ce cadeau qu’il vous fait et ce pour plusieurs raisons. Ne serait-ce pas remarquable que de retrouver votre âme qui semble s’être un peu égarée ces dernières décennies.

Ne serait-ce pas enthousiasmant que d’entamer la marche en avant vers un rayonnement international indiscutable. N’est-ce pas d’une tristesse sans nom que ce lanceur d’alerte qui a joué sa vie pour réveiller notre humanité, ait actuellement trouvé refuge en Russie, qui n’est, vous en conviendrez, pas le pays le plus réputé pour le respect de la vie privée.

Certes vous n’êtes pas exempte d’erreurs en matière du respect de la vie privée de vos concitoyens, mais qui n’en commet pas ? Et après tout, quelle importance si ces maladresses, ces erreurs, certains excès, peuvent être démocratiquement corrigés ?

Chère France, est-ce que l’esprit des Lumières vous anime toujours ?

Chère France, répondre favorablement à cette « lettre » venue de Russie démontrerait au monde et à vos compatriotes que la vie privée vous importe ! Que l’esprit du siècle des Lumières vous anime toujours. Vous deviendriez le lieu de refuge des lanceurs d’alertes de cette planète. La terre d’asile de celles et ceux qui se battent notamment contre la surveillance de masse des citoyens dans leur sphère privée, incompatible avec tout fonctionnement démocratique. Vous retrouveriez de surcroît votre juste place, celle qui force et a toujours forcé l’admiration.

Ce serait également un signal extrêmement fort lancé au monde pour lui rappeler que la France n’est pas devenue l’ombre d’elle-même ! Qu’elle protège les Hommes de bien en danger, défend le juste et s’oppose à l’injuste, en cohérence avec les valeurs qui l’ont fondée.

Ce serait également dans cette époque tourmentée le rappel au monde que la France reste un phare dans la tempête, qu’elle n’a pas abandonné ni jeté l’éponge sur l’autel parfois mortifère de la diplomatie. Que, non, la France ne transige pas avec les droits de l’Homme, qu’elle ne laisse pas d’Hommes de bien à l’abandon, ne se soumet pas aux injonctions d’autres nations en contradiction avec son ADN sans avoir dit ce qu’elle avait à dire, et fait ce qu’elle était en mesure de faire.

Le cadeau unique d’Edward Snowden ne se refuse pas

Le moment est venu de reprendre la main. le cadeau est unique et c’est un cadeau venu de Russie. Celui qui vous l’offre, par-delà la fin de non-recevoir de 2013, n’est indéniablement pas rancunier. Ne s’agirait-il pas d’être à la hauteur de ce présent ?

Demain alors, en matière de droits de l’Homme et de tout ce que cela intègre, le monde sera de nouveau attentif à une réalité retrouvée, le monde fera silence et écoutera avec attention lorsque vous parlerez, chère France.

Le moment est venu d’effacer dans un acte, un seul, des centaines, des milliers de discours inutiles sur ce qui fait, ou faisait notre spécificité, des discours qui à ce jour n’impressionnent plus guère le monde, pas davantage que vos alliés américains. Des alliés qui, pour rappel et au cas où vous l’auriez oublié, vous ont dans ce cas précis trahis, au même titre qu’ils ont trahi sans complexe leur propre peuple en rompant, du fait des dérives de la NSA, le Trust entre gouvernants et gouvernés cher à John Locke.

Aussi, très chère France, merci de répondre favorablement à cette « lettre » venue de Russie. Que ce qui vous appartient ainsi qu’a vos compatriotes vous soit rendu : la fierté d’être le pays de référence en matière de droits de l’Homme et de tous les droits non négociables qui y sont rattachés.

 

Voir les commentaires (97)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (97)
  • J’aimerais que la France cesse justement d’être le « pays des droits de l’Homme » qui semble être une excuse pour accepter tout et surtout n’importe quoi de n’importe qui ayant des lubies soit-disant progressistes, contre souvent l’opinion de ses habitants dont, bizarrement, les droits comptent assez peu…
    A ce propos, si un autre pays pouvait reprendre ce flambeau, il est le bienvenu.
    Pour ce qui est de Snowden, les USA sont, me semble-t-il, un pays où la justice fonctionne et où on n’est pas embastillé pour ses idées. Qu’il aille donc s’expliquer devant les autorités de son propre pays.

    • C’est le souhait de beaucoup de Français, d’abandonner ce flambeau vieillot qui s’est éteint depuis longtemps de toute façon.
      Mais E. Snowden a raison d’insister à partir du moment où nos dirigeants, qui manient le complexe de supériorité avec brio, revendiquent toujours et sans scrupules vouloir éclairer le monde.
      Et puis, les USA, « un pays où la justice fonctionne »… est-ce la justice de mettre tout un chacun sur écoute ?
      Bref, « les droits de l’Homme » ça reste du discours pour se gargariser et le pauvre Snowden a eu tord d’y croire.

    • Il faut distinguer les « droits de l’homme et du citoyen » et les « droits de l’individu ». Les progressistes qui se prévalent des seconds, derrière l’expression fourre-tout « droits de l’homme », minent en fait les premiers.
      Orwell…

    • @RB83 vous pensez sincerement que Snowden aurait droit a un proces equitable aux USA ?
      Que la NSA va sincerement collaborer avec la justice pour par exemple montrer qu elle a espionnee des citoyens US (ce qui est interdit par la loi US)

      Snowden n est pas un traitre. S il a travaille pour la CIA je pense qu il etait sincerement patriote (ou vous faites un autre job). Mais il s est rendu compte que la machine du rensiegnement pietinait les valeurs auquelle il croyait et qu officiellement les USA soutiennent (vous savez des truc genre liberté, ne pas mettre ses concitoyen sous surveillance sans raison …)

      • Si vous lisiez davantage les infos vous sauriez que de nombreux exemples de juges qui invalident les décisions de Trump démontrent que la justice là bas est libre car non assujettie à l’état comme en France! Les juges y sont élus. D’autre part, Snowden avait postulé à ce poste, il avait donc accepté les conditions et fait serment de garder le secret. Il s’est parjuré. En France il y a également une surveillance des citoyens du fait de la lutte contre les attentats, des dizaines sont déjoués tous les ans grâce à cette surveillance! Jouez au bisounours ne paye pas!

        • Vous avez une étrange lecture de ce qui se passe aux US…
          Les juges qui invalident les décisions de Trump sont des juges *élus* dans des fiefs démocrates, il s’agit donc de décisions *politiques*, pas d’une quelconque « indépendance ».

          Ce que vous dites, en gros, c’est que l’Etat est tout-puissant et qu’il ne faut jamais envisager d’essayer de réduire son emprise. Snowden a risqué sa liberté individuelle pour prouver les atteintes aux libertés de ses concitoyens dont l’Etat est coupable en toute illégalité. Et vous, au lieu de mettre en cause l’illégalité des actes du puissant (ici, l’Etat), vous faites valoir l’illégalité du faible (qui est légitime, lui, parce qu’il défend les droits naturels).
          Drôle de position pour un libéral…

        • « Les juges y sont élus. » pas ceux qui jugerais Snoden justement.

          « il avait donc accepté les conditions » donc les soldats qui ordonnes et pratiques la tortures ne peuvent pas être poursuivis pour crime de guerres? Null n’est tenu de violer la loi et la constitution, aucun contrats ne peut contraire quelqu’un à violer la lois et ceux ci n’ont donc aucune valeur juridique.
          « des dizaines sont déjoués tous les ans grâce à cette surveillance!  » c’est faut, il a été démontré que les résultats de la surveillance de masse sont très très maigres rapporté aux risque d’abus par les gouvernements que se rapproche terriblement des méthodes de la stasis. RIEN ne justifie l’espionnage généralisé de la population. pour faire une analogie que diriez vous si toutes les lettres étaient ouvertes par les services de l’état, toutes vos correspondances systématiquement espionnées? C’est exactement ce qui se passe dans l’indifférence générale sous couvert de terrorisme. La lutte contre le terrorisme à servie d’excuse pour justifier l’espionnage généralisé qui n’a d’autre but que de renforcé les pouvoirs déjà exorbitant des états.

          • Vous extrapolez, les soldats ne sont pas habilités à torturer, il y a même des conventions internationales qui l’interdisent.
            Snowden a fait une demande pour travailler à la NSA, on sait tous ce qu’elle fait, et donc signé une promesse de confidentialité, personne ne l’a obligé à postuler à la NSA. Il faut assumer ses choix. Il ne peut pas dire qu’il ne savait pas!
            Je n’approuve à aucun moment cette surveillance je constate aux résultats qu’elle permet d’éviter des attentats! Cessez donc de prêter aux autres des paroles ou des intentions imaginaires!

            • « on sait tous ce qu’elle fait »
              Non, justement, cette surveillance généralisée n’était certainement pas mentionnée dans son contrat. Le respect de la Constitution par contre, je crois que si.
              « je constate aux résultats qu’elle permet d’éviter des attentats »
              Ah bon ? Lesquels ? Je veux dire, attentats qui n’auraient pas pu être évités sans une surveillance de masse.

    • En fait l’idée c’est que l’armée, l’état et l’institution judiciaire ont forcément raison, même quand elles ont tort, c’est ça ?
      Vous dites : « les USA sont, me semble-t-il, un pays où la justice fonctionne et où on n’est pas embastillé pour ses idées », non ce n’est pas une évidence puisque c’est la seule question qui est posée ici, et de ce que je comprends de votre commentaire vous ne la réglez pas mais vous l’évacuez.

  •  » Edward Snowden vous demande une nouvelle fois de l’accueillir ! Saisissez-vous de cet honneur et de ce cadeau qu’il vous fait et ce pour plusieurs raisons. Ne serait-ce pas remarquable que de retrouver votre âme qui semble s’être un peu égarée ces dernières décennies. »

    en tout cas « on » se se prend pas pour une merde..
    Mr snowden , vous n’êtes pas le christ, vous n’êtes pas porteur du jugement dernier, alors de grâce
    arrêtez de nous prendre pour des quiches..
    Vous avez vos convictions ?, gardez les, et bonne chance pour vivre les « droits de l’homme » dans le pays qui vous a accueilli

  • En principe, le bénéficiaire de l’asile politique ne doit pas troubler, par ses propos ou son action, les relations entre le pays d’accueil et celui qu’il a fui. En d’autres termes, il doit se faire oublier.

    • Cela peut faire partie des conditions, je n’y vois aucun problème et probablement Snowden non plus.

      • Il a déjà trahi les conditions auxquelles il s’était engagé en postulant à la NSA!

        • Ben c’est bien, il suffit de répondre par la négative à Snowden. Ce qui ne veut pas dire que ça suffirait, il faut mettre du sens à la réponse, quelle qu’elle soit.

        • C’est la NSA qui à trahi la constitution américaine. C’est de ne pas dénoncer une traitrise qui punissable. C’est tout ceux qui savait ce que faisait la NAS et qui n’ont rien dit qui devraient être traduit devant la justice.

          • On ne nie pas que la NSA a dépassé ses attributions, mais Snowden a bien trahi car il a fait promesse de garder le silence! Et vous ne savez pas pour qu’elle raison il l’a fait. Certain feraient tout pour obtenir la renommée et devenir célèbre!

            • Même si vous avez raison (ce qui est assez probable) quant à ses motivations, n’empêche qu’il a rendu service à ses concitoyens.

            • Il n’a pas respecté un contrat pour pouvoir en respecter un autre. Il ne me semble pas évident que le respect du contrat avec la NSA doive dépasser le respect du contrat que sous-entend la constitution américaine. Par exemple si un malfrat travaille pour la mafia et qu’il décide de trahir celle-ci pour la dénoncer auprès de la justice, ça ne me semble pas incorrect.

    • une seul mot : khomeini

  • Edward Snowden est un héros, un vrai.
    Il » joue sa peau » au sens de Taleb contrairement aux créatures médiatiques telles que Greta Thunberg.
    Je propose une pétition.
    Je m’engage personnellement à l’accueillir et à acquitter l’intégralité de ses frais d’hébergement pour ne pas mettre à contribution « l’argent des autres ».

    • et les conséquences diplomatiques vous les assumez comment?
      vous croyez que ce n’est qu’un probleme d’hébergement?

      • ces Deux questions montrent votre lâcheté.
        Vous avez peur que les U.S vous fassent bobo ?
        Et la liberté vous en faites quoi ? Vous craignez ses conséquences ?

        • votre reponse démontre et confirme votre bêtise..
          la diplomatie et la géopolitique sont des disciplines qui vous échappent complètement.;
          heureusement des professionnels au quai d’Orsay protègent notre pays des hurluberlus dans votre genre ..
          retournez a vos galimatias d’ado pré pubère et vos jugements a mon egard je m’en tamponne le coquillard avec des tibias de langouste

          • On a le droit de préférer une diplomatie prudente au respect des grands principes.
            Mais, dans ce cas, il ne faut pas donner des leçons à la terre entière.

          • « des professionnels au quai d’Orsay »… mouef…

          • @claude
            A un moment il faut savoir ce qu on veut. Si on veut etre un satellite d un autre pays, c est sur qu il faut faire la ou ledit pays nous dit de faire

            Sinon il faut en effet accepter de se facher de temps en temps. Apres, il n est pas sur que la facherie ait des proportion majeure car la France et les USA ont des interets communs

            PS: De Gaulle est sorti de l organisation integree de l OTAN ce qui n a pas du faire plaisir aux USA. et pourtant il l a fait
            Idem pour reconnaitre la chine communiste bien avant les autres pays occidentaux

            • oui il faut savoir ce que l’on veut ..
              je vous rappelle que la france est intégrée a l’europe, et que qu’on le veuille ou non une decision française se doit de tenir compte de ses partenaires..on ne pourrait pas ne pas comprendre çà
              par ailleurs
              La france est intégrée dans L’OTAN, de ce fait elle est peu ou prou associée a la defense américaine qu’on le veuille ou pas.; ses ventes d’armes dans certains pays sont liés a ce fait..
              ensuite imaginez que les capitaux americains quittent la france.. ou que nos exportations soient empêchées..bref
              il faut arrêter de faire les « kékés » et faire la politique de nos moyens.. d’autres intérêts de par le monde sont en jeu.
              « la france éclairant le monde » c’est bon pour les banquets de sous préfectures nostalgiques de l’empire..
              çà fait bien longtemps qu’on a capitulé en 39 deja

              • Si « on » a capitulé en 39 c’est avec ce même genre de raisonnement… La France est une puissance nucléaire, qui a un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU, donc, oui, elle a les moyens de mener SA politique.

                • non si ‘on’ a capitulé en 39 , c’est qu’on se croyait tres puissants et c’était faux..
                  oui la france est une puissance nucleaire , mais le Pakistan
                  aussi , çà ne fait pas de ce pays un leader mondial ..et demain qui d’autre?
                  et le siège au conseil de sécurité , représente quoi ?
                  un vote.
                  La guerre planétaire aujourd’hui est économique , j’espère que çà ne vous a pas échappé et non la France de peut pas mener SA politique car elle fait partie de l’europe , d’une part , et qu’elle est tributaires des traités qu’elle signé d’autre part..
                  La france est intégrée dans un espace de defense , elle ne peut rien décider seule.. soyez en sur
                  Meme une Opex , nécessite un mandat de L’ONU..
                  la France ne decide rien seule, désolé , elle est dans une chaine de commandement..
                  rien d’autre

                  • En 39-40 l’armée française était très puissante, mais c’est un autre sujet. La capitulation a été politique, puisque le combat pouvait être poursuivi depuis les colonies.
                    Le siège permanent au conseil de sécurité représente un vote, mais aussi un droit de véto, ce qui est considérable. Les traités peuvent être dénoncés, la France a l’arme nucléaire et la première armée d’Europe, ce qui lui permet de peser, bref…

                  • Non, si la France a capitulé en 39, c’est avant tout parce que le merde rose-rouge n’a pas voulue réarmer quand on le pouvait

                    • C’est faux. L’armée française n’était pas du tout privée de moyens. Il suffit de comparer avec la Finlande, qui a tenu tête à l’URSS, à deux reprises, en 39 et en 44, pour comprendre que le problème n’était pas matériel (comme en 1914 d’ailleurs).

                • La France a capitulé en 1940 pas 39!

                  • Le retrait « stratégique » après la percée dans la Sarre, suivie d’une totale inaction, avaient déjà donné le ton. La capitulation, comme écrit plus haut, a été avant tout politique, pas militaire.

                    • Très juste, mais les militaires avec Gamelin à leur tête déconseillaient une offensive dans la Rhur, qui aurait privé l’Allemagne des usines d’armement essentielles à son offensive de l’année suivante!

              • Et on va jusqu’où Claude avec ce genre de raisonnement ? OK, la France est la prostituée des US et on doit faire là où ils nous disent de faire, c’est ça ? Alors on est plus vraiment libre et plus vraiment des hommes, mais on est réaliste.
                Super programme !

            • Et ces deux décisions ont changé quoi? C’était typique de De Gaulle de rouler des épaules pour montrer son indépendance. Les ricains ont fermé leurs bases au grand dam des habitants voisins qui y travaillaient ou profitaient de la manne des salaires confortables des GI’s. Et que nous a apporté la reconnaissance du PC chinois? Que dalle!

              • Qu’on puisse s’accommoder de bases militaires étrangères sur notre propre sol me dépasse complètement.

                • C’était la guerre froide, l’Europe craignait une invasion soviétique, crainte justifiée par les actes de Staline en Pologne et Tchécoslovaquie.

                  • Et en quoi la fermeture de la base américaine a été préjudiciable à la défense de la France ? Vous avez avancé un argument purement économique pour critiquer la décision de De Gaulle. Je suis désolé mais l’intérêt des « habitants voisins » ne justifie pas le maintien sur son sol d’une base militaire étrangère.

          • Les professionnels du quai d’orsay protègent notre pays? Vous en êtes sûr? protéger la France en étant favorable a plusieurs états qui ne rêve que de détruire la seule démocratie du moyen-orient et ne cessent de nous envoyer leurs rebuts me parait être un peu abusif comme conclusion . Essayez seulement de trouver dans les 150 ou 200 dernières années une carte d’époque qui fasse mention de la palestine en tant qu’état et on en reparle après . Le quai d’orsay fait partie du problème et sa diplomatie prudente a bien d’autres visées que de protéger la France

        • Etes vous bien sûr qu’il l’a fait pour défendre les libertés ou pour devenir célèbre?

      • Il y a toujours des conséquences diplomatiques. Montrer aux US que nous nous soumettons à leurs désirs a aussi des conséquences, pa uniquement positives. De manière générale s’aplatir comme un paillasson n’est que rarement utile.

      • Il n’y a pas si longtemps la France s’est fâché avec les US pour protéger un dictateur sanguinaire alors pourquoi pas se fâcher pour protéger un innocent.

    • Ce que j’ai compris de cette affaire c’est qu’il a été mis en évidence « grâce » à M. Snowden que les USA espionnait même ses alliés.
      Tous les pays, y compris le notre, le fait. L’éventuelle différence est que les USA, ayant plus de moyens que tout le monde, le fait de manière beaucoup plus efficace et peut-être plus systématique. En tant que Français, je le déplore, et je me paie des services secrets pour lutter contre et faire pareil, tout en essayant de maintenir de bonnes relations avec mes alliés.
      Moyennant ceci, je suis intéressé à ce que vous (« Swap ») expliquiez en quoi ce M. Snowden est un héros pour avoir révélé ce que tout le monde sait…

      • Il a révélé les preuves…

        • Inutile puisque c’est un secret de Polichinelle, la France espionne ses alliés tout comme les autres! Ce genre de virginité et puérilité révèle la naïveté de l’ignorance de la majorité des gens! Le monde n’est pas un paradis!

      • « Tout le monde sait »… c’est vite dit.
        Ce qu’on « sait », c’est ce que le pouvoir (ici ou ailleurs) aurait envie de faire. Mais de là à avoir la preuve concrète que ce n’est pas du « complotisme de bas étage » (vous savez, ce dont on vous accuse de suite si vous n’avez pas, justement, ces preuves concrètes), il y a du chemin.
        Et, effectivement, ce M. Snowden a mis sa propre peau en jeu, ce pourquoi il mérite le respect.

        • Lorsqu’on ne sait pas on se renseigne, et vous préjugez des motivations de Snowden! Je suis beaucoup plus circonspect car il a postulé un poste à la NSA, ce qui jette un doute sur sa vertu !

          • Comme vous le dites, il y a des gens naïfs qui peuvent croire sincèrement que la NSA est au service des citoyens américains. Le truc c’est que manifestement cette naïveté est partagée par le Droit. Il serait plus clair de déclarer directement la NSA hors la loi, on saurait que les gens qui y postulent sont des gens malhonnêtes. Non seulement cette institution s’affiche comme patriote et comme étant au service des individus, mais toutes les autres institutions participent à cela, vous dites « tout le monde sait », ça veut dire qu’il serait très facile d’aller porter des accusations en justice… je répondrais « tout le monde sait que ce n’est pas facile » et donc non, tout le monde ne sait pas, voire officiellement « tout le monde sait le contraire ».

  • La France est le pays des droits de l’homme … à géométrie variable.

  • Snowden a plus fait pour lutter contre l’arbitraire de l’Etat et la liberté que certains avec leur commentaire. En levant le voile sur PRISM et en communicant ses infos non pas un autre Etat mais aux citoyens americain il a fait acte de bravoure.

    On n’aime pas trop la liberté ni les hommes sévèrement burnés je vois.

    « Être désigné comme un traître par Dick Cheney est le plus grand honneur qu’on puisse faire à un Américain »

    • On oublie souvent sa complice qui était taupe dans le système ! On oublie toujours les femmes quand ça merde. Mais quand même ça n’a rien changé en mieux. C’est juste un symptôme d’une maladie foudroyante. Snow n’est qu’un pustule sur un malade d’ebola. Focaliser depuis si longtemps sur une personne sans remettre le système en cause ne soignera pas le monde de sa maladie.

  • Mon cher Snow, nous ne pouvons donner suite à votre candidature. La France est une terre d’immigration mais il faut quand même pas pousser mémé dans les orties. D’abord sachez que pour un informateur vous êtes mal informé. La France n’est plus le pays des droits de l’homme. A la rigueur le pays des droits des musulmans, des juifs, des fonctionnaires, des femmes, des lgbt, des chiens, des chats, des poissons rouges, de greta et enfin de léonarda. J’oublie les théo, les éborgnés et les manucurés de très près. Alors voilà comment je vois le truc pour toi: tu vas sur une île tropicale et tu sirotes des Mojitos jusqu’à la fin de tes jours. Et entre nous, que tu sois encore en vie relève du miracle. Alors Enjoy !

    • très bon nobilis , et puis la France , ou plutôt ceux qui sont censés la diriger , ont une sainte horreur des lanceurs d’alerte , considérés comme des fouineurs dangereux qui peuvent mettre à jour toutes les saloperies et mensonges des puissants ; pour eux , seul un lanceur d’alerte mort et un bon lanceur d’alerte ;

    • Extrait du commentaire de « nobilis »

      « La France n’est plus le pays des droits de l’homme. A la rigueur le pays des droits des musulmans, des juifs, des fonctionnaires, des femmes, des lgbt, des chiens, des chats, des poissons rouges, de greta et enfin de léonarda. »

      • D’assimiler un groupe d’humains à des chiens ne passe pas et ne passera jamais.
        Pour ce qui me concerne, de lire dans une même liste « les juifs et…et……et….les chiens » dixit nobilis, me donne la nausée et je suis gentil…

        Pour ce qui me concerne, ces propos orduriers n’ont rien à voir avec la liberté d’expression.
        Je laisse Contrepoints juge de ce message.

        Personnellement je ne considère pas la France comme le pays des droits de l’homme, mais la France demeure à jamais le pays qui a vu naitre la déclaration des droits de l’homme & du citoyen de 1789.

        Déclaration qui stipule que tous les Hommes naissent & demeurent libre & égaux en droit.
        En conséquence, aucun humain ne peut être assimilés à un chien pour aucune raison que se soit.

  • Désolé je me suis arrêté de lire à Roundup. Quelqu’un qui utilise ceci comme référence du mal absolu ne mérite pas mon attention.

    • Round up était utilisé comme modèle d’efficacité et non pas comme mal absolu, vous auriez pu lire la suite sansavoir les yeux qui piquent

  • Un peu surpris des commentaires peu amène me semblant oublier la liberté d’expression et de circuler.
    Il est clair que cette demande de Snowden est une patate chaude diplomatique et hormis l’effet de symbole, peu d’impact aujourd’hui.
    Il y a peut-être des combats diplomatiques plus productifs.
    Mais je respecte ce gars qui a mis au grand jour la turpitude et l’impérialisme américain qui nous traite en vassaux et nous pille de façon éhontée. Les affaires Alstom, Technip, BNP, Siemens etc. pour ne citer qu’elles sont des manipulations pour piller l’Europe et continuer à assoir leur hégémonie.

    • Quand les entreprises françaises rachètent des américaines vous ne criez pas au pillage. Le libre échange implique la libre circulation de l’argent et donc la possibilité de rachat. Et je vous signale que les boîtes américaines sont condamnées à payer lorsqu’elles enfreignent les règles! Avant de poster des âneries nationalistes et anti-américaines il vaut mieux se renseigner.

      • ahd89 ne parlait pas d’achats transnationaux d’entreprises tout à fait normaux mais de pillages avérés à sens unique (via un DOJ instrumentalisé).
        On peut être pro-américain comme vous (et moi) mais de préférence sans perdre toute lucidité.

        • Et le pillage organisé des gafa sous de fallacieuses accusation de protection de vie privé c’est mieux (alors que nos état espionnes massivement la population sans vergogne)

        • Je ne suis pas pro-américain mais les jérémiades nationalistes sur le pillage par les ricains alors qu’on fait de même chez eux est insupportable!

    • Oui oui, en tout cas on attend encore le snowden français. l’état français se comporte exactement comme l’état américain et si il peut apparaitre quelques fois en retrait ça n’est jamais par manque de volonté mais de moyens. De leur coté nos courageux journalistes se garde bien de mordre la main qui les nourris toute honte bue…

  • Bien sûr que la France n’est pas ou plus la patrie des droits de l’homme.
    De toute façon, à chaque fois qu’un fanfaron la ramène – Politiques minables – et ou – Médias inféodés – et ou chauviniste qui trouve cartésien d’être droit de l’hommiste…

    La France est une pseudo-démocratie comme les autres, qui a figuré dans le peloton de tête mais qui a chaque année des torticolis rien qu’en pensant au tour de France ou à Roland Garros.

    Cela n’enlève rien Très cher Edward Snowden au fait que vous êtes LE LANCEUR D’ALERTE

    • Mais un traître quand même, car je vous signale que personne ne l’a obligé à postuler un poste à la NSA. Il savait ce que cela impliquait et en plus avait signé la promesse de confidentialité que tout employé doit parapher pour y travailler. Quand on est scrupuleux on ne postule pas à ces postes de renseignement.

      • En quoi révéler les turpitudes d’une administration qui outrepasse ses droits est-il une trahison?

      • donc le fait de travailler pour une entreprise d’état vous oblige à violer toutes les règles, à violer la constitutions, à pratiquer la torture, à commettre des crime de guerre et à ne rien dire du moment que vous avez signé un contrat ou rien de tout cela n’était évidemment mentionné…
        Quand on aime son pays on veille à ce qu’il ne trahisse pas toutes ses valeurs.

  • La France, patrie des droits de l’homme… Mouais…
    C’est de moins en moins vrai, même si cela aurait été le cas, les constructivistes travaillant d’arrache-pied pour inverser la proposition.

    • La France n’est plus la patrie des droits de l’homme depuis la moitié des années 20

    • La France n’a jamais été le pays des droits de l’homme à part sur le papier. l’encre qui a servi à rédigé ce texte n’était pas encore sèche que les droits des citoyens était déjà violé…

  • La France n’a JAMAIS été la patrie des droits de l’homme, inventés par les Britanniques et mis en application par leurs 13 colonies! A peine couchés sur le papier qu’elle les a bafoués avec les massacres de la Révolution! Vous les avez oublié ceux-là!

  • Patrie des Droits de l’Homme?
    Quand on lit la DDHC on frétille de fierté à déguster la sagesse Lumineuse de nos ancêtres.
    Quand on lit le préambule de la Constitution de 1946 intégré dans celle de 1958 que de Gaulle appelait sa femme, on se rend compte que la première, cette DDHC qui n’est plus qu’un fier rappel décoratif, a purement et simplement été abrogée.
    Accueillir et protéger Snowden en faisant face aux sanctions prévisibles serait honorable mais insuffisant et quelque peu hypocrite si on ne réhabilite pas la DDHC, par exemple à l’occasion de la prochaine révision de la Constitution qui gagnerait idéalement à être réduite à ces 18 articles d’origine (dont l’ex-dixième de Mirabeau imprudemment supprimé).
    Mais je crains qu’au contraire on n’en profite pour enfoncer encore un peu plus les clous dans le cercueil qui a séquestré la très sainte DDHC que plus aucun politichien n’a envie de respecter.

  • Snowden oublie que la France est petite face AUX USA!!

  • Edward Snowden… Combien de voix ?
    Et puis bon, un mâle, cis, hétéro, quel intérêt ?
    Allez, poubelle.

  • Quel dommage qu’il ne soit pas tout simplement homo-séro-po et communiste ! il serait déjà chez nous.
    Car oui lanceurs d’alerte, c’est bien, à condition de manger les pissenlits par les racines, sinon aucun intérêt ! Voir tous ceux qui se battent sans résultat.
    Je suis pour son accueil, il est pacifique !

  • Un peu comme Assange dès qu’il a mis un pied à l’extérieur de l’ambassade de l’Équateur à Londres…

  • Snowden est tout à fait légitime à faire sa demande d’asile.

    Maintenant, il est gauchiste, admire Obama (oublieux sur ses guerres), et a répondu avec enthousiasme aux demandes d’interviews du Guardian et du Spiegel, journaux qui pour le premier n’a guère soutenu Assange et pour le second favorisé des conflits par son ex journaliste vedette menteur Relotius.

    Ce n’est pas un chevalier blanc.

    • D’autant qu’il a quand même postulé à la NSA, ce qui n’en fait pas un défenseur obstiné de la liberté! Il ne me viendrait pas à l’idée d’entrer dans un service destiné aux écoutes!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Murray Rothbard.

On entend beaucoup parler aujourd'hui de la distinction entre les droits de l'Homme et les droits de propriété, et beaucoup de ceux qui prétendent défendre les premiers se tournent avec mépris vers les défenseurs des seconds. Ils ne voient pas que les droits de propriété, loin d'être en conflit, sont en fait les plus fondamentaux de tous les droits de l'Homme.

Le droit de tout homme à sa propre vie implique le droit de trouver et de transformer des ressources : de produire ce qui maintient et fait progresser... Poursuivre la lecture

Il est maintenant trop tard pour appeler au boycott diplomatique des Jeux Olympiques de Pékin, et de toute façon, le gouvernement français a fait son choix depuis longtemps. Contrairement aux États-Unis, à la Grande-Bretagne, au Canada et à l’Australie, la France par l’intermédiaire d’Emmanuel Macron a préféré mettre en sourdine ses critiques à l’endroit du régime autoritaire chinois. Conciliant avec Poutine et silencieux face Xi Jinping, la "diplomatie des droits de l'Homme" ne semble s'appliquer que quand il s'agit de donner des leçons à la... Poursuivre la lecture

Par Alain Cohen-Dumouchel.

La propriété privée n'est pas un concept intuitif ou évident puisqu'elle n'a jamais pu s'établir pendant 4000 ans. Ce n'est qu'avec les Lumières et les révolutions anglaises, puis françaises et européennes que la propriété devient un droit de l'Homme reconnu par le pouvoir et qui lui est opposable. La propriété est ici garantie par l'administration en dehors de toute éthique imposée. Elle devient privée c'est-à-dire que tous ceux, pouvoir compris, qui n'ont pas de droits de propriété sur un bien sont officie... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles