Le succès de François-Xavier Bellamy, leçon pour les libéraux ?

Le succès du candidat LR montre ainsi que la politique de l’offre est toujours la meilleure, y compris dans le champ électoral ​!

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le succès de François-Xavier Bellamy, leçon pour les libéraux ?

Publié le 4 mai 2019
- A +

Par Erwan Le Noan.
Un article de Trop Libre

François-Xavier Bellamy, le candidat des Républicains aux élections européennes, fait figure de petit miracle pour la droite. Alors que le parti plafonne bas dans les sondages (Laurent Wauquiez réaliserait, selon une enquête Ifop de février, un score de 8 % à l’élection présidentielle), le jeune élu de Versailles et sa liste arriveraient en 3e position au scrutin du 26 mai prochain. Les derniers sondages lui donnent l’espoir de remporter 14 % (OpinionWay, 25 avril) ou 15 % des voix (Ifop, 26 avril), derrière le parti présidentiel (21 % à 23 %) et le Rassemblement national (21,5 % à 24 %).

Le résultat est en deçà des dernières performances européennes de la droite : en 2014, l’UMP avait remporté 20,8 % des voix (le FN, 24,9 %) ; en 2009, 27,9 % (le FN, 6,3 %). Mais compte tenu du désastre de 2017, le score promis à François-Xavier Bellamy constitue une petite victoire.

Comment expliquer ce relatif succès ?

Une première raison est médiatique. Le candidat est jeune, dynamique et nouveau dans le paysage et il paraît sympathique. Le projet de son parti se distingue cependant du message agréable et de l’image aimable qu’il renvoie : commençant par des mesures « contre l’immigration illégale », il enchaîne sur l’« Europe frontière ». Les mesures ne sont pas toujours aussi radicales que le vocabulaire employé veut faire paraître, mais celui-ci fait clairement appel aux registres de la protection et de la fermeture : « ​contrôle ​», « ​défendre ​», « ​refuser ​», « ​interdire ​», « ​arrêter ​» reviennent régulièrement. Le mot « ​économie ​», lui, n’apparaît que trois fois (dont deux avec « ​circulaire ​» et « ​bio ​»).

La confiance plus que le programme

La campagne de 2019 est ainsi à l’image de celle de 2017 ​: le programme importe moins que la confiance qu’inspirent les candidats ou que le sentiment d’identification que les électeurs projettent sur eux. Le succès de LREM dans la campagne actuelle en est la preuve ​: le parti présidentiel n’a même pas de programme ​!

Une seconde raison est plus structurelle. Elle marque le succès d’une droite d’inspiration conservatrice et – en reflet – l’échec de sa sœur libérale.

Cela fait des années que cette droite, qui fait primer l’identité et la stabilité sur l’économie et le mouvement, travaille durement à la maturation d’une expression politique fondée sur une réflexion intellectuelle solide et la mobilisation d’un électorat militant, uni par le sentiment d’une forme de communauté.

La plus grande force de François-Xavier Bellamy est la robustesse de sa structuration intellectuelle ​: ses raisonnements sont mûris et charpentés et, à l’entendre, il semble s’en tenir à une ligne cohérente (qu’on la partage ou non), là où ses camarades de partis et adversaires sont empêtrés dans les contradictions de leurs reniements successifs.

Le succès du candidat LR montre ainsi que la politique de l’offre est toujours la meilleure, y compris dans le champ électoral ​! La droite conservatrice n’a pas couru après la demande, elle a constitué une vision cohérente, une stratégie efficace pour gagner des parts de marché. Ce faisant, une ligne qui semblait encore minoritaire il y a 10 ans s’impose désormais progressivement.

Paradoxalement, et malheureusement, les libéraux n’ont pas su suivre la même voie. Il le faudra pourtant pour la droite si elle veut revenir aux affaires ​​: sa réussite électorale s’est faite sur l’alliance du libéralisme et du conservatisme.

Sur le web

 

Voir les commentaires (61)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (61)
  • Faire 3eme et crier victoire ça sent le déclin inévitable d’une droite incapable d’incarner un libéralisme minimum

  • Du coup, il faut mieux être jeune, beau et surtout beau parleur, même si c’est du vent.
    Les libéraux n’ont donc aucune chance, sauf s’ils jouent sur l’émotionnel au lieu du rationnel.

    • Bah , il faut faire comme les autres sortir couvert ,socialiste dehors et liberal a l’interieur.et jusu’a present lr est de droite dehors et socialiste a l’interieur..macron se cache aussi , c’est le b a ba pour etre au sommet !

    • Jeune, beau, et beau parleur, même si c’est du vent… Bien des électeurs n’ont rien appris de 2017 !

      • Oui, tout à fait. Les électeurs de droite oublient aussi que les européennes sont un scrutin de liste et que, pour beaucoup, ils ne seraient pas en accord avec les votes passés du parti LR au parlement européen (approbation du pacte de Marrakech, non soutien à Orban, vote de nouveaux pouvoirs dévolus à la Commission, lutte contre les « discriminations » etc…
        Bellamy est un faure-valoir pour essayer de récupérer l’électorat de Fillon. Comme les gens ne regardent pas les programmes…

  • Il semble un bon théoricien et manie la dialectique avec aisance, Macron aussi pour un résultat médiocre

  • Les libéraux purs se plantent sur l’ immigration, un pays c’est d »abord une propriété privée et ce sont les citoyens qui y vivent qui décident qui peu rentrer ou pas.

    • @Bernard +1 les anarcap font du liberalisme un total repoussoir pour une part majoritaire des gens , comment le leur reprocher ? pas de frontières , gpa pma pour tous , défonce à gogo , c’est sûr que ça fait rêver …

      • Oui vous avez raisons, alors que les libéraux pragmatiques portent haut et fort nos valeurs, je le constate tout les jours : fermeture des frontières, interdiction de disposer de son corps, irresponsabilité, attente à la propriété privée et refus que chacun cherche son bonheur où il le veut,
        Pire que les socialistes ces droitards,

        • Le problème de votre programme libéral-libertaire est qu’on peut en voir les premiers effets, et ils sont catastrophiques.

      • Les anarcaps montrent la lune.

        • Ce que vous reprochez aux anarcaps c est d être libéraux en réalité ?

          • @aero pas du tout , je n’ai rien contre la dépénalisation mais tout contre la légalisation . Ce que veulent les anarcap d’aujourd’hui c’est la gratuité pour tous et le amen de l’etat , bref un étatisme de plus

            • Temps mieux si j ai mal compris. Désolé. ?
              Non les anarcaps ne veulent pas la gratuité, there is no free lunch, c est la base pour un libéral.
              Les anarcho-capitalistes veulent payer les services qu’ils utilisent ou qu ils souhaitent. Ils sont contre les services monopolistiques de l État.
              Rassurez vous, ce n est pas pour demain.
              Vous la sortez d où cette idée de gratuité pour tous? c est effectivement absurde, je suis d accord vous.

          • Vous n’êtes pas libéraux. Vous êtes un libéral-libertaire, né d’une alliance contre nature, qui a été rejetée par un de ses promoteurs (Murray Rothbard).

        • …et tombent dans le fossé…

      • Qu est ce que ça peut me faire si vous ne consommez ( les libéraux ne disent pas qu il faut en consommez, ils disent que cela doit être en vente libre ) pas de drogue, êtes contre l’avortement, la pma et la gpa ou contre le droit de porter une arme.
        Personne ne vous oblige à changer d avis ou à faire l’inverse de ce que vous pensez bon pour vous, et surtout pas moi, je suis libéral.
        En revanche il semble que vous, vous aimeriez bien empêcher autrui de faire ce qu’il souhaite tant qu’il ne nuit pas à son prochain ou à sa propriété privée. Si j avorte ou que je fume un joint dans lieu privée, ou que je n attache pas ma ceinture ou que je n’ai pas de casque en moto ou encore sue je dispose librement des fruits de mon travail ou que j échange librement avec qui le veut bien, je vous pose un problème ?

        • Si vous avortez cela ne me pose peut-être pas de problème, mais cela en pose un au foetus qui est un être humain en cours de formation. C’est pourquoi l’avortement n’est pas un acte anodin, ce n’est pas une simple méthode de contraception.

          • @Jacques Peter
            Bonsoir,
            L’avortement n’est pas un acte anodin puisque pour certains cas il faut une opération. Quand l’avortement n’était pas légal, cela se faisait dans des endroits pas très hygiéniques avec encore plus de risques pour la mère.

            « au foetus qui est un être humain en cours de formation »
            Les libéraux et ceux qui sont pour le droit des femmes d’avorter si elles en ont la volonté, ne sont pas pour que cet acte se fasse à 8 mois de grossesse. La limité légale actuelle est suffisante pour prendre une décision (et l’assumer).
            Le foetus n’est pas un humain ; il est rattaché à la femme qui le porte par le cordon ombilical : il est une partie d’elle-même, comme son coeur, son foie, ses reins. Il n’est pas possible de donner un coeur tant qu’on est en vie, mais il est possible de donner un rein ou un morceau de son foie.

        • Avec la ceinture (ou la casque moto), c’est un peu plus compliqué.
          Si je suis responsable dans un accident, et que l’autre a eu des graves blessures parce qu’il n’avait pas attaché sa ceinture, qui est coupable de ses blessures, lui ou moi ?
          Tant que vous faites des choses qui n’ont aucun impact sur un tiers, bien sûr. Mais il n’y en a pas beaucoup, hein…

          La vie en société est faite de compromis entre les membres de la société. Et c’est pour ça que l’arrivée massive d’immigrés qui ont une culture complètement différent pose problème, c’est parce que le contrat non-écrit qui était auparavant accepté tacitement par une immense majorité de la population n’est plus respecté.

          • @durru
            Bonsoir,
            Si vous êtes responsable de l’acident c’est simple : c’est tout pour vous. La victime n’aura pas eu de blessures graves parce qu’elle n’aura pas attaché sa ceinture, mais parce que vous l’aurez percuté.

            • Ben non, les choses ne sont pas toujours toutes blanches ou toutes noires. La responsabilité n’est pas toujours aussi simple à déterminer. Si vous percutez un véhicule qui roule sans feux ou tourne sans clignotant, sans témoin donc c’est la parole de l’un contre la parole de l’autre, qui est déclaré responsable ?
              Que faire quand la responsabilité est déclarée à 50/50 ? Pourquoi l’assurance de celui qui porte une ceinture devrait payer davantage à cause des blessures de celui qui n’en porte pas ?

        • Vous défendez des comportements qui n’ont aucune utilité ni sociale, ni individuelle, car ils ne sont le plus souvent que le symptôme d’un échec à mener une vie organisée et responsable.

          Ces comportements peuvent être tolérés tant qu’ils ne nuisent pas à autrui, mais cette tolérance est affaire de jugement, et varie en fonction des circonstances.

    • Lol..un pays n est pas une propriété privée. Qu est ce qu il ne faut pas écrire pour essayer de nous convaincre « qu’on est chez nous et qu’on fait ce qu’on veut parcequ’on le vaut bien. ». Mais ça ne fonctionne pas.
      Adméttons que la France est une propriété privée . On fait une assemblée de copropriétaire et on vote. Lol. Ça me dit quelque chose…
      Quand vous partez à étrznger , vous demandez l accord de l ensemble des co propriétaires qui vous accueillent. Ça doit pas être simple à organiser.

      Pouvez vous me montrer votre titre de propriété de la France ? Moi je n en ai pas, je veux bien une copie.
      Vous pouvez vouloir fermer les frontières, vous avez bien le droit, mais penser que la France vous appartient c est tout bonnement ridicule. Et la suite, c’est quoi, vous allez nous parlez de l intérêt général que les libéraux purs ne comprennent pas.
      En anarcapie effectivement il n y aurait que des propriétés privées et les propriétaires auraient toute légitimité pour accepter qui ils veulent sur leur propriété. On est loin de l’anarcapie ou de la libéralie.

      « Les libéraux impurs « ne sont que protectionnistes et des xénophobes qui cachent leurs misères sous la bannière des idées libérales mal comprises. Libéraux pour le business et pis c est tout. Je ne suis pas dans votre camp.

      • Exactement, un pays n’est pas une propriété privée, c’est une construction sociale.

      • Réponse plus haut.
        On est, pour l’instant, dans le contexte d’un Etat providence. L’ignorer c’est faire de l’idéologie pure et dure.

      • « En anarcapie effectivement il n y aurait que des propriétés privées et les propriétaires auraient toute légitimité pour accepter qui ils veulent sur leur propriété. »

        Dans votre dystopie, les propriétaires seraient la partie la plus violente et la plus criminelle de la population. C’est ce qui se produit à chaque fois qu’il y a un effondrement étatique.

        Vous êtes exactement comme les marxistes, qui sont prêts à jouer avec la vie de populations entières pour faire advenir leur utopie délirante.

  • Ah, si passer de 20% à 14% est un succès…

  • LR demeure le meilleur terreau pour faire progresser des idées libérales, le parti est en reconstruction et c’ est le moment d’ y semer des graines. Contrepoints devrait faire le siège… Je crois que les français veulent surtout que les politiques leur foutent la paix, 40 ans de crise, de chômage, de mondialisation et d’ ouverture des frontière stupide , de terrorisme, de Vigipirate, de guerres en Opex scandaleuses, de crise environnementale, de pollution, de comment manger conduire dormir acheter s’ isoler se vacciner voter…y’ en a marre de ce climat délétère. Les libéraux pêchent trop par complexe de supériorité en France en considérant que les français sont cons. Ce n’ est pas en se moquant d’ un faible 14 ou 15% d’ intention de vote que la philolibe va avancer. Bellamy est un type très largement au dessus de la mêlée dans cette élection, et qui pour le coup à une vraie conception de ce que doit être la France et l’ Europe, contrairement aux délires progressistes et fascisants des autres. LR est loin d’ être un parti parfait pour les libéraux, mais il compte dans ses rangs plus de libéraux que tous les autres, Il est surtout complètement inaudible car plus rien d’ intelligible ne nous parvient sans être immédiatement écrasé par de l’ info à deux balles.

    • Le souci c’est que LR au niveau européen reste dans le fourre tout qu’est le PPE et donc dans la continuité de l’UE actuelle.

      • Dans la continuité… tout en le cachant avec des propositions qui
        – soit relèvent de décisions nationales
        – soit supposent une modification des traités (mais sans le dire)
        Ajoutons que LR est un parti disparate, composé d’une majorité d’européistes (en ce qui concerne les dirigeants, mais pas les électeurs, ni même les militants).
        Il est fort probable qu’à l’issue des élections, le parlement sera recomposé et les européistes vont se regrouper. Dans l’éclatement du PPE, LR va se retrouver dans le même parti que… Macron.
        https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-europeennes-jean-frederic-poisson-dit-tout

    • Je suis d’accord sur le fait que le libéraux pourront gagner une élection plus facilement en changeant la ligne politique du LR plutôt que par une fusion de micro partis « purement » libéraux.
      C’est une question de visibilité médiatique.

      Après, pourquoi le PLD, Objectif France, le Parti Libertarien n’ont pas rejoint la partie libérale du LR? Peut-être parce qu’ils pensent que ce parti ne changera jamais de ligne politique.

    • Connaissez vous les idées libérales ?
      Ce n est pas du constructivisme

      • Je me cultive et je n’ attend pas que tout s’ écroule même si parfois des idées révolutionnaires me titillent. Je ne vais rien vous apprendre, mais c’ est la France, les idées libérales n’ avanceront jamais autrement qu’ à petits pas, sans petits déjeuners le matin.

        • Faire avancer les idées libérales à petit pas, je suis d’accord. Je ne suis pas un révolutionnaire, oh que non, je suis un libéral de salon et je n attends pas le grand soir libéral.
          Mais les faire avancer en favorisant le protectionnisme, en limitant la libre circulation des individus ( ce qui n est peut être pas votre cas ). Je fais peut être un mauvais procès à Bellamy que je connais mal, mais qui est assez rafraîchissant par rapport aux autres débilos. Je vais me renseigner un peu plus sur ces idées, mais bon la droite conservatrice je vous assez bien, j en viens ( même pire ).

    • La droite française (RPR/UMP/LR)… Drôle de paté ! Une alouette de libéralisme, un cheval de conservatisme. Et à propos de cheval, voici que le naturel de cette droite revient au galop : du pur conservatisme. Allez hop, viré le liberalisme. Pas intéressant. Pas vendeur. Le cadet de ses soucis.
      Si cette droite là semble enfin avoir gagné sa coherence, c’est en éliminant sa part libérale. Beau progrès !
      Si on veut du libéralisme, sans trop de conservatisme, faut plutôt viser UDI ou MODEM. En attendant la renaissance du seul vrai parti libéral qui ait existé en France : Alternative libérale…

    • Complètement d’accord avec vous.
      Il faut lire le livre « qu’est ce que le conservatisme » de Jean Philippe Vincent.

    • LR a trahi ses électeurs, et continue de le faire. Ce parti mérite de finir dans la poubelle de l’histoire politique, et c’est ce qui va lui arriver.

  • Je suis sans doute un mauvais français j’ai apercu ce monsieur , ecoute en pensant a autre chose car j’en ai rien retenu ,et comme la tele pour moi c’est 15 minutes par jour surtout pour rigoler du delire regnant dans les salles de redaction de l’ortf ,france television ou dassault aviation je ne sais pas , je dirais que ce monsieur devrait descendre les champs elysee a poil pour se faire connaitre avant de se presenter a une election ou emettre des idees liberales dans le temple de la gauche gauche qu’est la France.

  • Purée mes amis commentateurs de CP, vous avez réussi a déprimer AerosolKid.
    Je ne vous embête plus.
    Heureusement que la ligne éditoriale de CP reste libérale.
    Bon week end à tous. ?

    • Vous n’ êtes pas embêtant, et vous devriez vous satisfaire que de temps en temps, un billet sur le site permet de débloquer l’ entre soi.

      • Oh oui je suis satisfait, avec le recul, et vos commentaires, cet article m a donné envie d en savoir plus sur les idées de Bellamy et sur le personnage, et j ai certainement eu le tort dans mon esprit d associer automatiquement les idées de Wauquiez et les siennes, c est idiot je sais, moi qui ne considère que les individus. Ils sont dans le même parti, c est peut être idiot de penser qu’ils ont les mêmes idées. Je vais aller vérifier.
        Je ne veux pas saouler avec mes propos, et parfois mon style est assez agressif alors que je ne le suis pas en réalité, ça me gêne parfois à la relecture.
        Quant à l entre soi… je suis cerné irl de collectivistes de droite et de gauche.
        CP n est pas sur une ligne anarcap et j en suis très heureux mais il n’est pas non plus sur une ligne droite conservatrice. Cette article n’est pas une ode à Bellamy ou à son pragmatisme de libéral. On y parle de sa cohérence et de ce en quoi il diffèrent des autres et en quoi son exemple pouvait inspirer les libéraux ( mais pas au niveau des idées si je lis bien l article qui ne parle pas du tout de ses idées )
        J’aime bien les gens cohérents, je devrais donc bien l aimer mais de là à aimer ses idées… et qui sais…il n y a que les imbéciles qui ne change pas d’avis, bon je file sur Le Figaro m instruire. ?

      • Catho, Scout, lycée Henry IV, normal sup, agrégation de philosophie, mais je suis pas du genre à être impressionné.
        D après wikipedia il vante le verbe de Merluche, la cohérence de la vision idéologique et la lucidité de José Bové, et les prises de positions de la cfdt.
        En 2019 il propose de financer la lutter contre le RCA en faisant payer les importateurs en France de produits qui ne respectent pas « les normes environnementales que nous imposons à nos propres entreprises ». C est drôle non ! les importateurs qui payent une taxe.
        Il critique la croissance économique et le libre échange comme une fin en soi, ce qui est un homme de paille fait aux libéraux. La liberté est la fin en soi et pour y arriver on ne peut utiliser de moyens contraires à cette fin.
        Il est pour un contrôle aux frontières ( c est libéral? Je ne ne sais plus à force, oui je sais la Suisse, l Australie , NZ, merci @val ?je suis en phase de réflexion…point sensible…je suis honnête )
        Il souhaite une baisse de la dépense publique ( enfin un truc vaguement libéral )
        Il veut que la société mette des repères et des limites afin de sauvegarder les grands équilibres menacée par l individualisme. En gros, il,veut imposer sa moral puisque c’est la sienne et qu’elle est bien, donc pas mariage entre personne de même sexe et pas de pma. C est de l argument béton ! ( de mon côté, je suis contre l’avortement et la pma, en ce qui me concerne, méchant individualiste égoïste que je suis qui ne se préoccupe pas des affaires d autrui, et je suis contre l institution du mariage, on pourrait faire ça chez l avocat, puis Église ou autres si on veut , et grosse teuf. Que vient encore faire l État dans ma vie )
        Sur la question européenne son modèle c est Chevènement. Ok on a le droit.
        Je comprends qu’on soit attiré par cet homme sinon est de droite et conservateur.
        Mais y a rien de libéral chez lui, il est vaguement pro business, et veut vaguement un peu moins nous voler.
        Il a été scout et il est catho, ça me fait 2 points communs avec lui, mais ça ne suffira pas.
        Bon allez, je reprends une activité normale et j arrête de m étaler.
        Je ne suis pas pragmatique, je suis idéaliste, il en faut, sinon on se perd.

        • L’agrégation de philo ne remplace pas une bonne expérience technique et scientifique.

        • Je pense que, comme moi, il est pour un contrôle aux frontières tant que nous aurons tout plein de pots de miel sur notre territoire. Il en va de l’avenir, car nous nous islamisons aux dépens des générations futures et à leurs frais en plus. Et même aux dépends des jeunes filles et femmes issues de cette immigration et voulant vivre à la française, mais subissant insultes et humiliations pour les obliger à rentrer dans le moule islamiste.

  • Il faut continuer à diffuser inlassablement les idées de liberté, à l’intérieur des partis existants et à l’extérieur. Un jour elles seront entendues.

    • Il y a le yin et le yang, le blanc et le noir, la verite et le mensonge, la liberte et ses contraintes..on ne peut pas professer la liberte sans annoncer les contraintes l’accompagnant…d’ou l’echec des liberaux.

      • La contrainte c est autrui ?

        • La liberté est ce qui ne nuit pas à autrui ou à sa propriété.
          Dans le message précédent il aurait donc fallut que j écrive :
          la limite c est autrui et sa propriété ET il n y a pas d autres contraintes que celles que JE m’impose.

          C est pourtant assez simple, même si je me suis fait avoir par le terme «  contrainte »

  • Vu dans quel état était la droite, elle ne peut que « Remonter ». Pour les socialos c’est moins sur. Un certains nombres de français ont compris que ces sont des nuisibles.
    Bof j’ai le droit de rêver.

  • L’article est incomplet car il n’est pas fait mention de F Fillon qui avait un programme conservateur libéral et qui avait emporté haut la main la primaire de la droite et qui a réussi à avoir plus de 20% des voix au 1er tour de la présidentielle et ce malgré la cabale engagée contre lui!

    • Certes, mais l’article relève, avec raison, que le programme n’a guère d’importance par rapport à l’image personnelle du candidat.

  • Bellamy est conservateur et libéral. C’est juste qu’il n’est pas progressiste ou libertaire.
    Conservateur et libéral c’est le ticket gagnant pour sauver la France des socialistes libertaires.

    • Bellamy est conservateur. Il n’est pas libéral, ou s’il l’est il le cache bien.

      • J’essaie de m’informer et quand j’écoute ce programme économique je reste dubitatif c’est en tout cas le seul d’esprit libéral du moment alors pourquoi pas. https://www.youtube.com/watchtime_continue=1514&v=4MgSl6BddYY

      • C’est le plus libéral du lot, plus que Macron lequel est le plus libéral de nos président depuis Giscard.
        Pas sur qu’on puisse faire plus tant qu’on aura pas récolté quelques fruits du libéralisme avec la baisse de la dépense publique est des taxes (ce que Macron ne fait pas)
        A partir de là, la priorité va à la lutte contre le progressisme mortifère, immigrationnisme, multiculturalisme, PMA/GPA, racialisme, indigénisme, écriture inclusive, « patriotisme inclusif » et autres élucubrations venues des campus US.

        • Déjà qu’à ce niveau de libéralisme, il y a peu de chances d’en récolter beaucoup de fruits, mais de plus combien pariez-vous que ces fruits ne seront jamais attribués aux choix libéraux ?

          • Certes Bellamy pourrait etre plus libéral. .. mais il reste encore le plus libéral du lot.
            Ce que je reprochais surtout à l’article c’est de mettre libéralisme et conservatisme en opposition alors que le contraire de libéralisme c’est plutôt socialisme ou étatisme.
            Ce n’est pas parce que les américains appellent les gauchistes « liberals » que en français le libéralisme doive être forcément gauchiste.
            Alors peut etre que ce très intéressant site est de ce libéralisme qu’on va plutôt appeler « progressiste » ou « libertaire », mais il ne devrait pas considérer cela comme « le » libéralisme.
            Il y a les libéraux « progressistes » ou « gauchistes », il y a les libéraux « conservateurs » ou « réacs », ils n’en sont pas moins des libéraux qui doivent s’entendre pour peser.
            .. en évitant soigneusement les thématiques ou ils sont irréconciliables.
            Le coté progressistes de beaucoup de libéraux décrédibilise beaucoup les thèses libérales. Les étatistes jouent de cette confusion.

  • François-Xavier Bellamy, contrairement à ce que semblent penser certains ici, n’est ni un faire-valoir, ni une gravure de mode ni un cintre sur lequel on accroche de beaux costumes. Il a des convictions, de la réflexion, de la cohérence et il ne cherche pas à séduire mais à faire comprendre ses idées.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alors qu’on ne parle plus que des dégâts de l’inflation et des risques sur le pouvoir d’achat, le risque politique local - et non le risque géopolitique, peut-être surestimé autour de la guerre d’invasion de l’Ukraine par la Russie - paraît rétrogradé au second plan après la réélection d’Emmanuel Macron. Or cette dernière, du fait de l’absence de débats, y compris et surtout sur les sujets économiques, porte en germe de nombreux soubresauts économiques pour les futures années, dans un contexte macro-économique en constante détérioration.

... Poursuivre la lecture

Depuis le retrait de la vie politique d’Alain Madelin, les libéraux sont orphelins d’un homme politique de premier plan. David Lisnard sera-t-il celui-là ?

Force est de constater la montée en puissance du maire de Cannes depuis plusieurs mois.

Tout d’abord, le président de Nouvelle Énergie n’a pas hésité à signer la tribune collective « Le libéralisme, ce mot interdit en France » parue dans Le Figaro le 22 avril. Certes, des hommes politiques ont pu se revendiquer du libéralisme par ignorance ou, plus souvent, par opportunisme, ... Poursuivre la lecture

Y aura-t-il des candidats LR aux élections législatives ? Au lendemain de l’élimination de Valérie Pécresse et son score catastrophique (et historique) au premier tour de l’élection présidentielle (4,78%) la question se posait…

Il y a une semaine, celle qui n'est arrivée qu'en cinquième position au premier tour de la présidentielle  – un échec mortifère pour le parti héritier du mouvement gaulliste – avait pris la parole pour évoquer l'urgence de la situation.

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles