Élections européennes : les listes de gauche s’effondrent dans les sondages

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: Jeremy Segrott - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élections européennes : les listes de gauche s’effondrent dans les sondages

Publié le 25 février 2019
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

À 3 mois des élections européennes, 62 % des Français se déclarent intéressés par ces élections. C’est le résultat d’un sondage BVA-Orange pour RTL et La Tribune.

C’est chez les 65 ans et plus (76 %), les cadres (68 %) et les habitants de l’agglomération parisienne (74 %) que l’intérêt est le plus fort, alors qu’il est plus réduit chez les moins de 35 ans (55 %), les 35-49 ans (53 %), les employés et ouvriers (53 %) et les habitants de communes rurales (53 %).

LREM-MODEM devant le Rassemblement National

La liste LREM recueillerait des intentions de vote particulièrement élevées chez les 65 ans et plus (28 %) et les cadres (35 %) ainsi que dans les villes de plus de 100 000 habitants (30 %) et l’agglomération parisienne (31 %).

La liste du RN dispose d’un crédit plus important auprès des 35-49 ans (28 %), des employés et ouvriers (29 %) ainsi que des habitants de communes rurales (24 %) et périurbaines (23 %).

Les autres formations politiques en net retrait

Les Républicains affichent des intentions de vote à 10 %, EELV à 9 %, LFI est à 7,5% et Debout le France à 6%.

C’est chez les Français âgés de 65 ans et plus que le score de la liste Les Républicains serait le plus élevé (17 %).

En dessous de 5 %…

Dans un contexte de débat sur l’hypothèse d’une liste commune à gauche, les listes séparées du PS (5 %), de Génération.s (3 %) et du PCF (2 %) recueilleraient des intentions de votre limitées.

Une liste Gilets jaunes ?

Une telle liste aurait les faveurs de 4 % des électeurs. C’est notamment chez les moins de 35 ans (10 %) et les habitants de communes rurales (7 %) que les suffrages exprimés seraient les plus importants pour cette liste.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • claude henry de chasne
    25 février 2019 at 7 h 27 min

    la gauche c’est fini , place a la dictature verte

    • laquelle dictature verte n’a pas fini de nous pomper l’air ( un comble pour un parti écolo ) , ainsi que nos revenus ….

      • claude henry de chasne
        25 février 2019 at 8 h 57 min

        sauf si ils se font jeter a Moins de 10% aux élections européennes..
        auquel cas la décoloration des partis en place va etre très rapide

      • C’est bien le seul gain écologique de toute l’histoire.

        Entre ceux qui brassent du vent et ceux qui nous pompent l’air, nous économisons la clim…

    • La dictature verte n’est pas encore présente dans les discours des partis politiques.

  • La gauche s’effondre? LREM est largement en tête et si on fait la somme de tous les partis de gauche ils sont majoritaires. C’est LR qui s’effondre.
    Le socialisme a encore un bel avenir en France.

  • Le clivage droite gauche n’est pas pertinent pour ces élections. Il reste d’ailleurs à prouver qu’il l’est pour les élections nationales, puisque les alternances ont conduit sensiblement aux mêmes politiques.
    La question qui se pose réellement pour l’Europe est celle de la subsidiarité au profit des Etats européens (et donc de la démocratie) ou de l’achèvement du transfert de pouvoir à une entoté supranationale non élue.

  • Ce n’est qu’un début !
    Continuons.

  • Drôle de sondage ,quelle fut la participation aux élections précédentes ?
    Comment un français a qui on dit matin midi et soir que c’est la faute a l’UE peut il encore avoir envie de se déplacer pour voter..pour des inconnus ou des trop connus ?
    D’ailleurs j’ai du mal a anticiper le programme que ces différents partis pourraient nous présenter pour nous allécher !

  • Sondage très probablement biaisé, et donc d’assez peu de valeur !

    Le nombre de personnes interrogés (et certaines d’aller voter) est trop faible par rapport aux nombres de listes !
    Résultat : les listes moyennes (LR et Socialistes) peuvent être mangées par les arrondis au profit des petites listes.

    Exemple : la droite semble avoir perdu 10%, tandis que laREM sont stables (sur la présidentielle). J’ai du mal à croire qu’ils soient partis vers les écolos !

  • Oui super la gauche s’effondre, mais la droite, Macron et Lr ne font pas plus de 35%… c’est tout comme.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

En décembre 2015, par les bons soins d'un de mes lecteurs, Nasier Ockham que je remercie au passage, nous pouvions bénéficier d'une analyse factorielle des correspondances (AFC) des résultats de vote des régionales.

Pour rappel, l'AFC est une analyse statistique non dirigée permettant de trouver de façon systématique les corrélations (ou leur absence) entre les agrégats qui se dégagent des différentes dimensions de données qu'on lui fournit.

L'analyse de l'époque avait largement montré que la France semblait se d... Poursuivre la lecture

Par Philippe Bilger.

Le président de la République, affichant trop vite sa certitude que les Gilets jaunes n'ont plus de "débouché politique", est tout entier tendu vers les élections européennes du 26 mai. Au point d'être devenu, de manière dangereusement partisane si les suites ne correspondaient pas à son engagement ostensible, la véritable tête de liste de LREM, Nathalie Loiseau, mauvais choix, en demeurant la responsable nominale. Comment Emmanuel Macron, déchaîné contre le RN, fera-t-il demain pour concilier honnêteté démocratique e... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Perrin.

Près d’un mois après les élections des 25 et 26 mai, nous bénéficions d’assez de recul pour analyser les conséquences du scrutin.

Faut-il se réjouir ou s’inquiéter de la percée des écologistes ?

Avec 13 % des suffrages exprimés, la liste menée par Yannick Jadot a su créer la surprise en se plaçant en troisième position, derrière celles de Nathalie Loiseau et de Jordan Bardella.

À en croire les instituts de sondages (les mêmes qui nous annonçaient quelques jours encore avant les élections, EELV en quatr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles