Les Français n’auraient pas confiance dans leurs élus ? Comme c’est étrange !

Quand on voit les affaires se multiplier, on se demande bien pourquoi les Français font preuve de défiance à l'égard de leurs élus, pourtant si honnêtes.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Alain Juppé By: Foreign and Commonwealth Office - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français n’auraient pas confiance dans leurs élus ? Comme c’est étrange !

Publié le 15 février 2019
- A +

Il y aurait, dit-on, un souci de confiance des Français dans leur classe politique. Au milieu du mois de janvier, on découvrait même que jamais la défiance du peuple envers ses représentants élus n’avait été aussi forte. Franchement, on se demande pourquoi.

Pourquoi diable ce peuple, qui a pour ainsi dire défini ce que la démocratie et la représentation nationale doivent être au point de régulièrement raccourcir certains de ses représentants, s’en vient à se détourner à ce point de ceux qu’il a élus dans ce qu’on peut raisonnablement qualifier d’un élan électoral sans ambiguïté ?

C’est vraiment étonnant qu’en définitive, les politiciens trouvent de moins en moins grâce auprès d’un peuple qui persiste pourtant à les placer à des postes importants, à leur donner les clés du pays et à les laisser agir à leur guise, quitte à constater l’ampleur du désastre une fois leur mandat achevé et à terminer, malgré tout, par des applaudissements.

Et c’est donc avec étonnement que, régulièrement, nos députés, nos ministres ou nos élus locaux de tous bords s’ouvrent dans la presse avec tristesse sur cette défiance étrange qui s’empare régulièrement des électeurs.

Pourtant, nos politiciens ne ménagent pas leurs efforts pour montrer à tous qu’ils sont à leur écoute ; ici, je ne veux pas parler de l’écoute attentive dont certains Gilets jaunes bénéficient spécifiquement et qui vise essentiellement à mieux cerner leurs revendications parfois confuses, mais je parle bien du fait que, lorsque le peuple s’exprime, nos élus entreprennent toujours les démarches nécessaires pour répondre à ses angoisses.

Prenez la taxe carbone : sa mise en place a fait exploser les prix des carburants, jetant sur la routes et les (trop nombreux) ronds-points français des dizaines de milliers de Gilets jaunes prêts à en découdre. Passés deux mois de stupéfaction ahurie (« comment, le peuple serait contre une bordée de taxes supplémentaires ? »), passée une période d’atermoiements stériles sur le mode « Mais si on supprime cette taxe, par quoi va-t-on pouvoir la remplacer ? », nos élus se sont vite ressaisis : ce petit moment d’égarement du peuple ne saurait durer, et cette taxe carbone devra bien être mise en place.

C’est donc ainsi que 86 députés, fiers d’être en phase avec leurs électeurs qui — on en est absolument certain — réclament un retour puissant d’une taxation écologique vexatoire, se sont donc à nouveau prononcés pour la remise en place de cette taxe.

Bien évidemment, le chef de l’État, sentant confusément que la période n’est probablement pas trop propice à la moindre médiatisation d’un nouveau tabassage fiscal, s’est empressé de calmer les ardeurs de ces législateurs zélés. Mais il faudrait être d’une naïveté de jeune fille ou d’une opacité mentale de journaliste moyen pour croire plus de deux secondes que cette taxe ne reviendra pas une fois le calme revenu sur les ronds-points.

Mais enfin, reconnaissons-le : justifier la défiance des Français par cette obstination de nos élus à vouloir absolument mettre en place cette écotaxe punitive, ce serait un peu court. Non, c’est dit : le peuple français est vraiment trop pusillanime, trop terre-à-terre et mérite parfois de se faire cornaquer un peu vigoureusement s’il ne veut pas aller au fossé.

Ceci, en tout cas, permet amplement au gouvernement de contracter une firme privée pour faire écrire des lois en lieu et place des fonctionnaires déjà payés pour, de dépenser la coquette somme de 42.000 euros à cette tâche qui n’aurait jamais dû échoir à ce genre de firmes, pour un résultat strictement négatif puisque la dite loi fut retoquée. Et on ne voit pas pourquoi le peuple y trouverait à redire.

De la même façon, on ne voit pas pourquoi le peuple pourrait bien reprocher aux politiciens de ne jamais tenir leurs promesses : par définition, la parole donnée par un élu n’a absolument jamais rien valu, il serait donc étonnant que, subitement, le peuple demande à présent que ces élus soient comptables de leurs belles promesses.

Dès lors, il n’y a aucune raison d’être surpris en apprenant que Hollande, l’ennemi officiel de la finance, s’est dernièrement lancé dans la facturation de conférences qu’il donnera aux quatre coins du globe (probablement pour expliquer comment flinguer un parti politique, comment ruiner un mandat de président, comment se faire ridiculiser par une ado roumaine de 14 ans, comment passer pour un clown dans toutes les institutions internationales, etc.). À raison de plusieurs centaines de SMIC par speech, on sent que la retraite de l’ex-président sera douillette.

Et puisque les promesses n’engagent finalement personne, que l’argent du contribuable peut être claqué en idioties contre-productives, que les élus peuvent bien faire exactement le contraire de ce qu’on leur demande, pourquoi diable s’offusquerait-on de voir qu’on place un repris de justice au Conseil constitutionnel ? Qui, mieux qu’un Juppé droit dans ses bottes, veste retournée et pantalon baissé, pour aller pantoufler au chaud au Conseil constitutionnel ? Il fallait bien remercier le grand homme pour sa gestion exemplaire de Bordeaux dont l’ardoise n’est après tout que de 343 millions d’euros et que certaines institutions qualifient de cavalerie budgétaire. Il fallait bien gratifier celui qui fut condamné à 14 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts, n’est-ce pas. Il fallait bien rendre grâce au fin politicien d’avoir mis le pays en vrac par le truchement d’une des grèves les plus dures que le pays eut à subir.

Et qui, mieux que Richard Ferrand, lui-même empêtré dans une sordide affaire immobilière dont tout indique qu’elle sera progressivement étouffée par une République sinon irréprochable au moins fort discrète, pour propulser Juppé dans ce nouveau poste doré ?

Assurément, une telle démonstration de probité, d’honnêteté et d’intégrité morale suffit à redonner au peuple une solide confiance dans ses élus, ses élites et ses dirigeants !

Non, décidément, il faudrait vraiment être de très mauvaise foi pour accréditer ceux qui continuent de douter de la bonne volonté de nos élus, de leur sens inné de l’écoute, de leur prise directe avec le réel et de leur probité.

Cette défiance des Français envers leurs élus ne repose sur rien de concret. J’irai même jusqu’à dire que cela sent la rumeur factieuse et la sédition facile fomentée par ces réseaux sociaux de malheur qui ne font rien qu’à semer la zizanie et le doute chez les électeurs ! Heureusement que nos élus en ont pris conscience et qu’Édouard Philippe, le premier ministre, va rassembler tout son courage pour enfin mettre un terme à toutes ces fakes news dans une prochaine loi qu’on devine déjà bien écrite.

La défiance du peuple pour ses politiciens, rassurez-vous, c’est bien fini !


—-
Sur le web

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • « Ail Caramba Viva la révolution »

    En attendant je vais aller payer mes charges et impots et taxe et mes Pv… pour que nos élus puissent vivre.

    Aucune solution à l’horizon, ce pays se meure d’aucune vision d’avenir.

    • @M’enfin
      Bonjour,
      « Aucune solution à l’horizon, ce pays se meurt d’aucune vision d’avenir. »
      Ce pays, ou plutôt, les « élites » ont une vision, un plan : il se nomme social-communisme.

      • Même pas jusque là il s’arrête avant dans leur pré.
        J’y crois même plus, je suis tellement ecoeuré de temps de magouille et compagnie que franchement on se demande ce qui va arrivé après. En fait rien il vont maintenir le systeme a flot le plus longtemps possible j’ai bien peur ….mais je suis même pas sur de leur prise de conscience ni même si il s’en rendre compte… c’est affligeant

      • @STF : C’est l’application de l’agenda 21 pas plus, intéressez-vous au dire de Mr Attali. Vous aurez les réponse à vos questions.

  • pourquoi pas une pétition pour demander le limogeage, voire la d’échéance de nationalité pour tous ces élus corrompus et condamnés ?

    • Pourquoi, les électeurs seraient-ils incapables de ne pas les réélire sans passer par la case déchéance de nationalité ?

      • Visiblement non. A tout le moins l’inéligibilité des crapules condamnées pour un acte délictueux, commis dans le cadre de leur mandat, devrait être permanente.

      • Parce qu’ils ont depuis longtemps le « réflexe du chien de Pavlow » : on les a tellement abruti d’une propagande UMPS-LREM qui dit : c’est nous les compétents, c’est nous les capables, c’est nous le « bien », c’est nous les « monsieur propre » + les autres (plus particulièrement ceux du Rassemblement National sont le « mal », les incompétents, les incapables, les corrompus … qu’ils (les Français électeurs) ne réfléchissent même plus et votent par réfléexe toujurs pour les mêmes ou, alors, s’abstiennent de voter !

    • Ce serait une loi qui serait déclaré contraire à la constitution par le Conseil Constitutionnel où veillent soigneusement MM. Fabius (sang contaminé et Rimbowarrior) et Juppé (mairie de Paris : emplois fictifs), mais pas que. MM. Giscard d’Estaing (les diamants de Bokassa) et Sarkozy (Libye et traité européen de Lisbonne faisant suite au référendum de 2005) y siègent aussi en tant qu’anciens chefs de l’Etat. Je m’arrête ici …

      • A delor974.
        Ne mélangez pas tout et n’importe quoi. Les délits  » Fabius (sang contaminé et Rimbowarrior) », « Juppé (mairie de Paris : emplois fictifs) » et « Sarkozy (Libye et traité européen de Lisbonne faisant suite au référendum de 2005) » sont des infamies inqualifiables entrainant morts d’hommes, détournement de fonds publics et mépris du vote démocratique. Elles démontrent le dédain de ces malfrats au peuple de France. Aucune commune mesure avec les soit disant « diamants de Bokassa » dont je vous conseille de lire les déroulements des enquêtes.
        La nomination au Conseil constitutionnel, de Juppé repris de justice, est toute aussi infamante que celle de Fabius… mais ce dernier « bénéficie » de la proclamation « responsable mais pas coupable » émise par sa clique de l’époque. Le cas Sarkozy, avec trois chefs d’accusation lui collant à la peau, est différant. Attendons et espérons que la justice suivra normalement son cours sans l’intervention de son « nouveau copain » « jupiter », lui-même en très fâcheuse position. Restons attentif à la réaction des membres du Conseil Constitutionnel au moment des verdicts. Feuilleton à suivre…

  • Des guignols capables de voter une loi du type « parent 1, parent 2 » ne peuvent prétendre représenter personne, en tout cas personne d’humain.

    • C’est dire si les mecs ont le sens des priorités… Faut avoir une myopie très sérieuse pour voter ce genre de conneries inutiles pendant que le pays est en feu.
      h16 a de quoi se faire plaisir tous les jours en ce moment.

    • Question 1: quand va-t-on arrêter de voter pour les mêmes?
      Question 2: quelqu’un de compétent, honnête, efficace et non corrompu peut-il arriver au pouvoir?

      • Réponse 1 : quand d’autres se présenteront
        Réponse 2 : difficile à haut niveau, il faut marcher sur un nombre certain de cadavres pour espérer sortir du lot.

        • @ Anagrys
          C’est une constante très répandue: on ne gravit les échelons des partis que si on est tenu par le parti, ce qui amène à voter des textes qui ne vous conviennent pas trop et on vous expliquera que c’est nécessaire pour la cohérence du parti: le parti est collectif et, apparemment, unanime.
          Donc on ferme sa g… ou on démissionne.

      • @La petite bête

        Questions sans intérêts. Voter n’est qu’une forme d’approbation des pitreries de cette démocratie.
        Ensuite attendre toujours cette personne providentielle, ce sauveur, est une autre futilité et facilité que l’on choisit pour se décharger de ses responsabilités. Le pouvoir est corrupteur. Une personne désintéressée ne se présente pas au pouvoir. Par contre les candidats ambitieux sont pléthore.
        Le mieux est de réduire le pouvoir au plus petit dénominateur possible :que chacun soit maître et responsable de sa vie. Pour cela il faut d’autres mentalités, une hygiène d’esprit et d’analyse. Depuis des décennies, ce pays est dirigé dans la direction inverse. Ne vous attendez pas à un miracle.
        Cessez d’attendre d’un autre, et envisagez vos possibilités par vous-mêmes.

      • N’y comptez pas avec les règles du jeu actuelle qui sont justement faites pour éviter une telle surprise…

      • @La petite bête
        Réponse question 1 : j’ai commencé depuis longtemps, mais ce n’est qu’une voix, et en plus, elle n’est pas prise en compte ; vote blanc…
        Réponse question 2 : utopie, quand tu nous tiens…

      • Question : à quels partis et mouvements politiques appartiennent les incompétents, malhonnêtes, inefficaces et corrompus qui se sont accaparé du pouvoir depuis 3 ou 4 décennies et qui l’ont exercé toujours et systématiquement contre les intérêts de la France et de Français au profit de la finance, des banques et des étrangers via un « machin » que l’on appelle Union Européenne ? Cherchez bien dans les archives du Journal Officiel et des Bulletins Officiels des ministères et essayez de trouver un texte, même le plus minus et ridicule qui soit, qui ait été pensé, écrit, signé et publié par l’un de ceux que ces « incompétents », « malhonnêtes », « inefficaces » et « corrompus » dénoncent eux mêmes et sans rire comme « incompétents », malhonnêtes », « inefficaces » et « corrompus ». Essayez et donnons-nous rendez-vous d’ici mai 2019 pour que vous m’indiquiez le texte que vous auriez pu trouver.

      • Rien sur les complices qui trainent le dimanche dans les isoloirs ? Parce que ce sont eux le problème.

    • @ cavaignac : Parent 1 et Parent 2. Je refuse catégoriquement ce déclassement et par rétorsion, je refuse désormais de dénoncer le sexe de ses enfants à l’Education Nationale et à l’Etat civil. j’ annoncerais la naissance d’un enfant 1, puis d’un enfant 2, sans autre précision. Et pas forcément dans leur ordre d’arrivée. Il n’y a pas de raison.

    • J’attends avec impatience le papier de notre auteur préféré, H16, sur ce thème (Parent1-Parent2) ; c’est à mourir de rire (ou à pleurer de honte ?)… Vite, vite, H16 ! Bon je sais, il y a plus important dans lesâneries/conneries à commenter.

  • Un très bon cru, merci!
    On ne sait plus très bien s’il faut rire, pleurer ou… enfiler un gilet jaune

  • Ce qui est terrible, c’est que j’entends des gens dire sans honte qu’ils volent dans les magasins, ou fraudent, « puisque tout le monde le fait, notamment les politiques ou les grands patrons ». Qu’ils ne veulent pas, finalement, payer pour la gloutonnerie des autres. Alors, ils se servent, sans scrupules et sans morale.
    Et voila comment la société toute entière est gangrenée et part en déliquescence…
    Et après, ils viendront se plaindre d’un coup d’état militaire ou que sais-je ?….

  • Jupe , droit dans ces bottes Louis Vuitton se sent mal aime de ses concitoyens alors il’quitte la politique.,pour faire de la politique sans danger au conseil constitutionnel….comme quoi ,il a eu la confiance qu’il méritait !

  • Le peuple n’aime plus la morue au repas. Qu’à cela ne tienne, nos polytocards vont le forcer à l’avaler en guise de dessert.
    Il n’y a qu’à voir Juppépé chialer parce que l’on est trop dur avec ces parasites dont il faut partie.
    M’enfin, c’est quand même ces glands qui ont amené la France dans cette situation, ou bien aurais-je loupé des étapes dans mon hibernation?

    • En fait, vous ne vous êtes pas encore réveillé, l’hibernation continue, peuplée de rêves cauchemardesques dus aux copieux repas des 30 glorieuses.
      La faim, violente et intense, nous la ressentirons au réveil !
      Proche, le réveil, très proche…

  • “Nos élus” devraient déprimer car ils sont nuisibles pour eux mêmes! A force de parasiter un hôte celui-ci se meurt. Maintenant ils se retrouvent devant un gros problème: qui va t’on parasiter ? De l’argent il en reste chez nos élus. Commençons par taper méchancon ? Taxons la politique? Taxons les lois ? Leurs déplacements? A force de nous traquer et de nous fliquer, nos élus se sont créés un enfer. Vous n’imaginez pas ce qu’ils doivent faire pour se protéger des prédateurs. Ils vont même jusqu’à s’appauvrir et ont un compte bancaire à 0. Ils savent, eux, qu’il faut être prudent…. cette blague ne devrait pas durer éternellement!

    • Intéressant, les politiciens seraient des Goa’uld !

      Je m’en étais toujours douté : ils ont les yeux qui s’allument quand on parle de taxe.

  • @la petite bête. Mais non à la fin. Un homme (femme) providentiel ne viendra pas sauver le peuple Français! Ou alors marine, pikketout, méchancon. Les Français ne savent pas que leur économie est en ruine. Que les riches et les entreprises fuient. Ils savent par contre que l’on a le meilleur système du monde…hé bah, qu’ils en profitent et ferment leur gueule. Voilà!

  • 1) Ils se foutent de notre gueule.
    2) Ils nous disent qu’ils se foutent de notre gueule.
    3) Ils se marrent bien quand on est pas content…
    4) Retour à 1)

  • jesuisunhommelibre
    15 février 2019 at 11 h 49 min

    Pour 16 000 euros/mois, la soupe est bonne au Conseil Constitutionnel. Est-ce cumulé avec une retraite de premier ministre et une autre de maire de Bordeaux ?

    • Absolument. Vous n’allez pas priver un pauvre retraité, blanchi sous le dur joug du travail pour le bien commun, quand même?

  • bande de voleurs!

  • @David, oui. Sauf que justement la politique a fabriqué des citoyens parfaits (pour eux). Les GJ le prouvent puisqu’ils demandent moins de taxes pour eux mais plus pour les autres. Ils pensent toujours que l’Etat est nécessaire (et ils ont raison) pour voler l’un légalement et donner à un autre. Ce jeu se termine toujours par plus de pauvres à la fin. C’est la logique de focaliser sur la pauvreté plutôt que de chercher la richesse. De focaliser sur le chômage alors qu’il faudrait des entreprises libres et riches. Les Français ne comprennent rien. Ils donneront le pouvoir à leur sauveur…en vain. Ce peuple est foutu.

  • le mec a 73 ans (juppé) qu’il quitte le monde politique plutôt que de s’accrocher à des postes de plus en plus coûteux pour les français..marre de ces parasites..

  • Quelle confiance accorder a un AJ par exemple qui attend d’être assuré d’une place au conseil constitutionnel avant de venir faire sa pleureuse de laisser Bordeaux.
    Un repris de justice au conseil constitutionnel, Jacques C avait raison, le meilleur d’entre eux.

  • ben c’est la v eme..

  • La politique à la petite semaine aujourd’hui : il n’en est pas question ; demain nous réfléchissons,
    un concert de médias, une petite parodie j’y vais ou j’y vais pas , et bien oui ! et pas qu’une
    fois , double ration !! pour l’intérêt de la nation !!! Le racket de nos élus estampillé EN MARCHE !!! du nouveau mode d’escros organiser … Vive la France . !!! en bonus la vaseline !!!

  • faire confiance à des escrocs doublé de sociopathes , non merci ;

  • retraitetranquile
    16 février 2019 at 9 h 51 min

    Bonjour.
    H16 a oublié dans sa description que Richard FERRAND homme honnête s’il en est que son choix aurait soufflé (dicté) par un Emmanuel MACRON qui en remerciement de ne pas s’être présenté contre lui aux élections renvoie l’ascenseur à JUPPE.
    N’oublions pas les bonnes fréquentation de notre président, un certain Emmanuel BENALLA.

  • N’est ce pas Voltaire, qui disait:
    La politique est un moyen donné à des gens sans scrupule de diriger des gens sans mémoire?
    C’est curieux de voir que cette vieille formule puisse aujourd’hui retrouver toute sa vigueur…

  • Concernant l’écologie et ses taxes. Si nous considérons que les écologistes représente une frange électorales d’environ 12% , aucun homme politique ne peux s’empêcher de rêver de puiser dans se réservoir les 2 ou 3 % nécessaire pour être élu. Donc pour eux l’urgence est de flatter la croupe de cet électorat…
    Par conséquent, une petite taxe de plus, ça ne peut pas nuire à leur prochaine réélection.
    En clair, ils se moquent de nous et ne pense qu’à leur soupe.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

L’ONG Transparency Watch vient de publier son index de perception de la corruption 2021. Cette organisation s’est donné pour but de mettre fin à la corruption et de promouvoir la transparence, la responsabilité et l’intégrité à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société.

Il ressort de cet index que les avancées de la lutte contre la corruption ont stagné voire régressé pendant la pandémie. Une situation qui touche les pays d’Europe de l’Ouest comme la France.

Les pays nordiques restent les bons élèves

Le Danemark a... Poursuivre la lecture

Par Pieter Cleppe.

Alors que la Russie pourrait être sur le point d'envahir l'Ukraine, il convient d'examiner de plus près les défis intérieurs de ce pays. La Russie considère l'Ukraine comme la « Russie B ». Il y a quelque chose à dire à ce sujet, étant donné les nombreuses similitudes culturelles.

Pour cette même raison, cependant, une Ukraine réformée pourrait être l'évolution la plus dangereuse que l'on puisse imaginer pour ceux qui, à Moscou, voudraient que les choses restent en l'état. Les Russes ordinaires pourraient deve... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles