Seule la liberté scolaire pourra sauver l’École (vidéo)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Seule la liberté scolaire pourra sauver l’École (vidéo)

Publié le 13 janvier 2019
- A +

Par Milton Friedman.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Pratiquant le home schooling avec un de mes enfants ( 4ieme ), je confirme que la concurrence que je fais à l’éducation nationale a permis d’améliorer considérablement la qualité d’enseignement et le niveau de mon fils.

    • J’admire les personnes qui font l’école à leurs enfants ! chez nous, c’etait collège privé, et désormais en seconde (public) mes loulous ont un super niveau et pourtant ça ne bosse pas beaucoup le soir !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, Monsieur Zemmour, un remake de l’école d’avant ne relèvera pas la France économiquement et n’apportera aucune solution à la situation actuelle que vous n’êtes pas le seul à déplorer ! La bataille se joue en effet à l’école : la France s’est fourvoyée, mais pas comme vous l’entendez !

Oui, la France doit viser l’excellence et son école, l’éclosion d’intelligences multiples.

Sachez que vos propositions qui rappellent les incantations sur le « lire, écrire, compter » de certains ministres de l’Éducation – issus du sérail - , q... Poursuivre la lecture

Par Baudoin Collard.

L'obligation de porter le masque dans les écoles dès l'âge de 6 ans est avant tout une mesure politique qui, malgré tous les efforts de dédramatisation de ces derniers jours, ne peut qu’avoir un impact négatif sur le bien-être et le développement des enfants. Ils s’adaptent mais à quel prix ?

De plus, on peut douter de l’intérêt d’une mesure décidée vendredi alors même que les chiffres de contaminations suggèrent que le pic de la quatrième (ou la cinquième ? )vague a été atteint et que, toute chose restant é... Poursuivre la lecture

Par Lisa Kamen-Hirsig.

Ce qui frappe en arrivant au Cours du Pont de Pierre, ce sont les dizaines d’emplois du temps affichés. « Chaque élève a le sien » explique son directeur, Grégoire van Steenbrugghe. Il a fondé cette école étonnante il y a neuf ans pour accueillir des enfants à besoins spécifiques, souvent déscolarisés et parfois désocialisés. Elle est étonnante, car elle repose sur une idée ancienne et disruptive à la fois : le préceptorat.

De sa propre scolarité Grégoire ne dit pas grand-chose, mais on sent qu’elle a été ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles