Élargir sa culture pour être un meilleur manager

Comment savoir faire et savoir être ?

Par Alain Goetzmann.

La culture et les humanités ne sont pas incompatibles avec un bon management, bien au contraire. En s’enrichissant de culture, le management élargit son assise. La culture générale, dit-on, c’est ce que nul n’est autorisé à ne pas connaître et les humanités, qui désignaient, à l’origine, les disciplines traitant de langues et de la littérature ancienne, regroupent désormais le savoir le plus éminent de l’humanité, les avancées de la science, la connaissance des cultures du monde et des langues, des contextes historiques et l’ensemble des possibilités techniques et scientifiques qui permettent d’interpréter l’univers.

Ceux qui acceptent de consacrer une partie de leur temps à acquérir plus de savoir en retirent de nombreux bénéfices. Ils voient leur horizon s’élargir, font des expériences inédites, communiquent mieux, laissent moins de questions sans réponse et sont capables alors d’aller bien au-delà de leur zone de confort.

Sur le web