Taxe carbone : inutile au climat, nuisible à l’économie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Taxe carbone : inutile au climat, nuisible à l’économie

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 23 novembre 2018
- A +

Par Bernard Beauzamy.

Bien que de nombreux pays se soient retirés des accords de Paris (COP21), ou les dédaignent, ou simplement revoient à la baisse leur contribution, les débats semblent toujours aussi vifs en France, surtout lorsqu’ils sont alimentés par une presse qui ne vise que le sensationnel, dans le style « la planète est en surchauffe ». Voici donc quelques faits simples, présentés simplement :

1- Il n’y a pas de « réchauffement climatique », mais des variations du climat, comme il y en a toujours eu depuis 5 milliards d’années ; celles que nous connaissons aujourd’hui sont, dans l’ensemble, nettement moins importantes que celles que la Terre a connues (en d’autres termes, le climat est nettement plus stable aujourd’hui qu’il ne l’a été lors des ères géologiques).

2- L’homme n’est pour rien dans ces variations climatiques. Par le passé, la Terre s’est débarrassée d’innombrables espèces animales ; rien n’indique que l’espèce humaine soit menacée. La population mondiale croît linéairement depuis les années 1970 (environ 7,4 milliards en 2015, environ 9,2 milliards attendus en 2040) ; l’espérance de vie continue à s’accroître. L’alarmisme « notre surpopulation menace la planète » est entièrement dépourvu de sens.

3- L’homme, quoi qu’il fasse, n’a aucun moyen d’agir sur le climat. Quand bien même la population mondiale disparaîtrait entièrement, avec toutes ses industries et tous ses déplacements, la température ne varierait pas d’un centième de degré, non plus que la concentration en CO2 dans l’atmosphère.

4- Tous les dispositifs du type « taxe carbone », « transition énergétique », etc., sont entièrement dépourvus de fondement scientifique et n’ont aucune action sur le climat ni sur la température. Par contre, ils ont une action très néfaste sur notre économie : depuis le Grenelle de l’Environnement (2007), la balance de notre commerce extérieur s’est considérablement détériorée. Pour faire des économies d’énergie, nous délocalisons à l’étranger la fabrication de produits dont nous avons besoin et nous perdons les emplois correspondants : le nombre de chômeurs a doublé, passant de trois à six millions.

Les chiffres détaillés sont disponibles ici

 

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • Faut le dire au moins une fois , la transition écologique n’a qu’un but , l’appauvrissement généralisé des pays occidentaux , passer de l’ère industrielle a l’artisanat , annuler 100 ans d’évolution des sociétés humaines ,nos élites regrettent l’époque bénie ou l’aristocratie régnait en maître absolu sur les hommes..un symptôme , leur goût immodéré pour les fêtes ,ils ne pensent qu’à manger ,boire , baiser,surtout baiser le peuple….notre Nicolas nationale vient de découvrir qu’il faut mettre un peu de social dans cette affaire ,il découvre les croissants de Marie antoinette , je doute que Jupiter sur son petit nuage comprenne ce que cela veut dire….en passant , les mutuelles , ma mutuelle, a augmenté de 20%..avant même la loi voulue par le sénat….

    •  » Baiser le peuple… »
      Si encore nous pouvions jouir autant que nous nous faisons baiser, mais c’est loin d’être la cas…

    • « Faut le dire au moins une fois , la transition écologique n’a qu’un but , l’appauvrissement généralisé des pays occidentaux  »
      Ce n’est pas une coïncidence si le GIEC est une émanation de l’ONU, organisme entièrement consacré de nos jours à la revanche du tiers monde sur l’homme blanc occidental.
      Pas une coïncidence non plus si nos véritables dirigeants (les masqués, pas les pantins) ont le même objectif : désintégrer la civilisation occidentale pour faire place à l’homme nouveau. L e vrai problème, c’est que leur clairvoyance ne leur a pas permis de prévoir que cet homme nouveau sera de couleur…

    • Vous oubliez un élément essentiel : la claque polytocarde s’enrichit au passage et se rend indispensable. Le reste est secondaire, voire primaire comme les anti-communistes.

  • A titre d’info , alors que le pays est en crise et augmente les taxes !!! la FRANCE à ACHETER DE LA DETTE AMERICAINE en AVRIL 2017 et AOUT 2018 POUR une valeurs de 51 MILLIARDS DE DOLLARDS ..ce gouvernement nous fait croire que les caisses sont vide , nous vide nos poches !!!

  • de toute façon , quand bien même il y aurait un problème climatique , la France serait donc la seule à  » dépolluer  » son espace….et continuerait à accueillir la pollution de tout les pays qui l’entourent……c’est un cercle vicieux mais qui permet de taxer les citoyens sur le très long terme ;

  • Difficile de savoir qui dit vrai.
    Autre exemple de difficulté pour connaître la vérité : l’efficacité, la puissance des énergies éoliennes et solaires à la grande échelle.
    Restent quand même au moins 2 problèmes importants : la pollution hors réchauffement climatique et la surconsommation des ressources de notre chère planète.

    • Bien dit. J’ai tendance à toujours me méfier quand on me pose des choses comme étant des évidences, des « Tout le monde sait que ».
      Ca cache toujours quelque chose…

    • La pollution, en France, est un problème qui se solutionne depuis 30 ans. Les mesures de polluants atmosphériques depuis 1990 montrent que la pollution diminue continûment. On peut certes penser que c’est toujours trop, mais on est plutôt bien placé parmi les développés.
      A l’échelle humaine, les ressources terrestres sont infinies, même si certaines d’entre elles vont poser rapidement problème en l’absence de saut technologique (pétrole, uranium…). Elles sont infinies pour deux raisons : la masse globale terrestre et le fait qu’on sait finalement en exploiter très peu. Qui aurait pu penser au début du 19 ème que l’économie du 20eme reposerait sur le pétrole ? Qui pouvait prévoir il y à 50 ans l’explosion de la production de lithium ?

  • Merci pour cet article que j’ai trouvé très instructif et dont la référence est très intéressante 🙂

  • Les points 1 et 2 sont sujets à caution. Que ce soit vrai ou non ne change pour l’instant pas grand chose : l’hypothèse du RCA est admise par la communauté scientifique et politique et le monde s’est engagé dans la volonté de réduction des GES. Alors bien, soit c’est pertinent soit c’est la plus grande arnaque depuis les origines de l’humanité, mais il est trop tôt pour le dire.
    Le point 3 est inexact : entre les pluies acides des années 70, le trou de la couche d’ozone à cause des CFC ou les -10 ans d’EV dans les mégapoles indiennes ou chinoises, on est quand même bien capables de saloper nos conditions de vie terrestre.
    Enfin, point 4, que les taxes aient des consequences ultra néfastes pour l’économie ne fait aucun doute, mais c’est le principe même des taxes pigouviennes de modifier le comportement humain par le signal prix qu’elles nous envoient – ou plutôt qu’elles envoient à notre portefeuille, et ceci indépendamment de tout fondement scientifique. Disons que le fondement scientifique ne sert qu’à une chose : rendre ces taxes acceptables socialement (et encore sous certaines limites, comme on le voit avec les Gilets jaunes par ex).

    • Non, le monde ne s’est pas engagé dans la réduction des GES. Seuls quelques rares pays suivent cette politique économique suicidaire, dont la France. Les Accords de Paris sont caducs depuis le retrait US puisqu’ils nécessitaient la participation des principaux pays.

      Non, l’hypothèse du RCA n’est pas admise par la communauté scientifique. La réalité scientifique du sujet est simple. Les émissions humaines sont tellement ténues et leur effet de serre est tellement faible qu’elles ne peuvent pas avoir une influence sur le climat. La situation est claire et sans ambiguïté : nos consommations de pétrole et de gaz fossiles ne modifient pas le climat. Le changement climatique n’a pas une origine humaine. L’humanité est innocente du phénomène naturel qu’elle subit. Par conséquent, l’humanité ne peut pas influencer les évolutions climatiques en cours, ni pour les accélérer ni pour les ralentir. Elle ne peut que s’y adapter.

      Toute politique publique bâtie sur l’argument du changement climatique est un mensonge.

  • Si je me rappelle mes cours de sciences nat au lycée, zéro carbone = zéro plantes non ?

  • Mais d’où vient la difficulté ?
    La connerie n’émettant pas de CO2, Personne ne se rend vraiment compte de ce que les écolos polluent toutes formes de réflexion. ( A leur décharge il faut dire qu’il n’ont pas accès a la réflexion, Pb de QI) La connerie n’est pas prise en compte par les écolos. A chaque fois qu’un écolo, ou un contaminé invoque « L’écologie » ou « le CO2 » , c’est pour aggraver la situation.
    un suicide massif d’écolos sur le principe du « Temple Solaire », (Toujours pas expliqué), pourrait peut-être soulager légèrement la planète.

  • Notre jupiter veut être le sauveur du monde ,
    d’un monde ou le climat est roi , la France serait l’étendard contre le réchauffement climatique…Plus de chômeurs en FRANCE..
    ils seraient embaucher aux frontieres pour devenir des souffleurs pour empêcher, repousser , la pollution de transiter sur le territoire …Le monde serait admiratif mais pas pour la gestion financière désastreuse !! Vraiment un peuple difficile et sans envergure qui ne le mérite pas… Encore un incompris !!!
    peuple composé d’illettrés , sans dents , idiots … !! tout le contraire de lui !!!

  • Vous avez raison mais c’est un message franchement difficile à faire passer! Cette « transition écologique pourrit l’atmosphère y compris dans les familles! C’est grave.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

L'étau hygiéniste semble progressivement se desserrer dans le monde : aux États-Unis, les obligations vaccinales tentées par l'administration Biden ont été salement retoquées, un nombre croissant de pays laissent tomber les restrictions sanitaires dont l'aspect inopérant voire néfaste commence à apparaître à la vue de tous...

Eh oui : en témoigne le changement notable d'attitude de la plupart des laquais de l'information sur les plateaux télé ainsi que le retour de certaines personnalités raisonnables sur les ondes, le monde commence à... Poursuivre la lecture

Par Benjamin Faucher. 

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

... Poursuivre la lecture

Par Damien Conzelmann.

Sur les ondes de France Inter, Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, déclarait qu'il n’y a pas à sacrifier la croissance pour éviter le réchauffement climatique :

https://twitter.com/franceinter/status/1407950272060694529

 

Il n’en fallait pas plus pour réveiller et indigner tous les partisans de l’idée de décroissance économique. Les insultes ont fusé. Gilles Raveaud a même parlé de « naufrage intellectuel ». Récemment, la publication d’un brouillon du GIEC a également relancé ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles