Grande-Bretagne : il n’y a pas eu de silence de presse sur les gangs de violeurs

La possibilité d’être informé existe, mais chacun doit pleinement réaliser qu’elle est largement entre ses propres mains, et qu’elle commence par choisir ses sources d’informations avec le plus de discernement possible.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Quiet By: Mick C - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grande-Bretagne : il n’y a pas eu de silence de presse sur les gangs de violeurs

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 octobre 2018
- A +

Par Charles Boyer.

Contrepoints a traité le sujet des viols ignobles commis à une échelle industrielle à Rotherham en 2014. La presse, dont les titres interrogent les journaux qui ne l’ont pas fait, aurait surtout dû le faire elle-même.

Il est des affaires qui, même si le gros de la presse les ignore, sont simplement trop importantes et trop graves pour ne jamais sortir.

Ainsi, en 2014 en Angleterre, à Rotherham, l’actualité a porté sur une organisation criminelle asiatique ayant organisé le viol de centaines d’enfants, au nez et à la barbe des autorités. Le nombre d’enfants victimes évoqué à l’époque était d’au moins 1 400.

En fait, aussi navrant que ce soit, ce nombre est probablement fort sous-estimé puisque ces crimes ont aussi été perpétrés ailleurs qu’à Rotherham.

Ces atrocités ont été commises par des individus d’origine pakistanaise sur des enfants confiés à la protection des services sociaux. Ajoutons combien la police, ainsi que d’autres services, a fermé les yeux, de peur de passer pour raciste, pour alors en conclure que l’État est lourdement complice de cette abomination.

La presse silencieuse ?

Reste le sujet annexe de savoir si la presse a tu ce sujet à l’époque. Or, elle n’est pas monolithique. Vu le retentissement de l’affaire Dutroux en son temps, il n’y a aucun doute que le viol de 1 400 enfants dans un pays voisin est une actualité forte, qui doit être traitée.

C’est pourquoi Contrepoints l’a fait, à l’époque des faits, sans se poser de question, ici et ici.

La question demeure, bien entendu, de savoir pourquoi nos confrères ne l’ont pas fait ? Il ne nous appartient pas de spéculer sur ce point, juste d’exprimer notre tristesse, que partagent tous ceux pour qui la mission de journaliste a un sens. Quant aux journaux qui maintenant s’interrogent alors qu’eux-mêmes n’avaient pas rapporté cette nouvelle en son temps, cela semble un moyen trop facile de se donner le beau rôle a posteriori.

Que peut en retenir le lecteur ? Pour être informé, au vrai sens du terme, on ne peut se contenter d’une référence floue à la presse, car elle ne forme pas un ensemble homogène. Elle est constituée de nombreux journaux, dont chacun a son approche, ses raisons et ses caractéristiques propres. Espérons que tous ont l’intention d’informer au mieux, mais c’est bien au lecteur de se faire un idée sur la question, en observant quels sujets chaque journal traite, et comment.

En fin de compte, la possibilité d’être informé existe, mais chacun doit pleinement réaliser qu’elle est largement entre ses propres mains, et qu’elle commence par choisir ses sources d’informations avec le plus de discernement possible.

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Asiatiques? Euphémisme à l’anglaise lamentable. Ce sont des gangs pakistanais musulmans. Merci de rectifier.

    • oui mais surtout pas d’amalgame hein …..par peur de passer pour raciste , tout le monde ferme sa gueule , c’est très grave ;

      • Pas d amalgame avec quoi ? Je ne comprends pas.

        • Pour ma part, je n ai jamais peur de passer pour un raciste puisque je ne le suis pas.

          • Vu les définitions délirantes attribuées au mot « raciste » par certains lobbies, vous pourriez bien être un M. Jourdain sur ce coup-là.

          • Idem mais ma position serait inverse, je suis surement raciste au sens étymologique du terme, mais ca ne m’empêche pas d’avoir des amis de toutes les nationalités, ni de penser que tout le monde devrait avoir les même droit sans distinction de race.
            Parce-que bon, remplacer le mot race par ethnie (comme on le voit souvent ) ca fait un peu cache misère.

          • allez voir les vidéos sur le net sur la définition du racisme pour certains…racism= discrimnation+power…compris au sens du groupe..
            en gros les gens qui ont du pouvoir sont racistes..car discriminer est ce qu’on fait à longueur de journée..

            une chose que c’est gens vont réussir à faire est de trivialiser une juste accusation de racisme ou de fascisme…bah on m’a aussi traité de raciste ou de fasciste alors..pas grave..

      • Forme moderne de la dhimitude (soumission en bon français).

    • C’est surtout et avant tout une catastrophique absence de réaction de la police aux nombreuses plaintes déposées dans ce cadre et une inefficacité totale du conseil communal et de ses services. Voir les rapports du pr Jay et celui de Casey à la « house of commons ». Quant à la nationalité et la religion des coupables, c’est « men who came largely from the Pakistani Heritage
      Community » (rapport Casey)

    • ce n’est pas un euphémisme et c’est vrai… mais vague…c’est par contre la volonté de ne pas apporter d’eau au moulin de ceux qui désignent les pakistanais comme un groupe singulièrement dangereux.. c’est une volonté de ne pas renforcer une opinion essentiellement « raciste » contre les pakistanais, ça traduit surtout l’incroyable mépris des journalistes pour l’intelligence des gens et leur conviction qu’ils ne sont pas là pour informer mais éclairer le petit peuple ignorant qui si jamais trouvait un exemplaire de mein kampf se mettrait illico à rechercher du lebensraum quelque part.

      incroyable sentiment de supériorité….

    • niki,
      Pour votre information, le Pakistan, tout comme l’Inde, sont situés sur le continent nommé « Asie », ce qui fait que les pakistanais sont bien des asiatiques, tout comme les kabyles, blancs de peau, sont des africains. Etre noir ne fait pas forcément de vous un africain vous savez? Les indiens sont noirs, mais sont bien asiatiques.
      Les asiatiques n’ont pas forcément tous les yeux bridés, rien que la Chine est une mosaïque d’ethnies aux types physiques très différentes, même si les Han prédominent.

    • Et j’ajoute que votre commentaire démontre que vous confondez origine ethnique, ou raciale si vous préférez, avec origine culturelle.

      • Dr Slump
        Bonsoir,
        Les journaux anglais ont utilisé le terme « asian » afin de ne pas préciser le pays d’origine de ces criminels. En utillisant le terme ‘asian’ qui est, comme vous le dites, correct, ils induisent en erreur les anglais qui penseront plus à des asiatiques de l’Est, plus typés chinois ou japonais, et plus stéréotypiquement, avec les yeux bridés ; pas à des pakistanais.

  • Respectueusement, pas d’accord.
    L’article attire l’attention sur la nécessité de varier nos sources d’informations. Pas besoin d’être Einstein pour comprendre que cela implique de ne pas se limiter à la Pravda subventionnée, et qu’au contraire, l’auteur souhaite rappeler qu’il existe des sites d’info indépendants. Que voulez-vous de plus?
    Des critiques plus acerbes de la Pravda abondent aussi sur CP, souvent sous la plume de H16.
    Enfin, l’utilisation du vocable « asiatique » est bien un copié-collé des briefs officiels de GB. Libre à chacun d’y voir une malice de l’auteur ou non. La précision sur l’origine pakistanaise permet bien de comprendre qu’on ne parle pas de gangs de Yakusas ou de bouddhistes en goguette.

  • le problème justement c’est que LA presse ou LES médias ont bien UNE façon de penser sur de nombreux sujets.
    le problème est l’absence de pluralité.

    reste que que LES médias sont pourris c’est d’abord la faute à leur auditeurs ou lecteurs. il suffirait qu’ils arrêtent d’en acheter pour que ça ne se vende plus…( d’où le problème crucial des subventions et des médias « publics »).

    NOUS sommes abrutis pourrait on dire.

  • Elle dépend surtout de l’idéologie de gauche, ce qui explique l’occultation de certaines infos, et dans le cas contraire, l’outrance sur d’autres!

  • Concernant Telforf, on parle d’un millier de victimes de viols, mais il y a aussi celles qui ont été tuées. Victimes qui n’ont pas eu le statut de victimes quand la police y mettait le nez, mais celui de droguées, ou prostituées, ou les deux (sous-entendu que c’était leur volonté de se droguer et/ou de se prostituer. Se prostituer pour se payer de la drogue et/ou se droguer pour supporter la prostitution) ; du coup, elle passait à autre chose quand elle ramassait les corps sans vie de gamines de 13 à 16 ans que les ‘Grooms’ abandonnaient dans la rue.
    La Police a préféré ne pas entacher sa ‘réputation’ plutôt que de faire ce pourquoi les Anglais la paie, à savoir de portéger des gamins, dont un grand nombre étaient sous la ‘protection sociale’.
    Du reste en France, est pas mal non plus, avec le Coral.

    • J’ajoute que cela montre l’état de dégénération ambiant, bien qu’étalé sur quelques décennies pour le cas de Telford, de notre Société actuelle. Quand la Police se justifie de ne pas avoir fait son travail, par la crainte d’être conspuée sur la base d’un dogme politique, c’est qu’elle est clairement cadrée, tenue, par les politiques et aux ordres de ceux-ci. La population est donc sans la moindre défense, puisque la Police est la seule qui soit ‘légale’, en Angleterre, et chez nous aussi.
      En Suisse, les parlementaires ont voté une loi qui vise à limiter le droit de posséder des armes, loi calquée sur la loi européenne. Les citoyens doivent donner leur avis sur la question dans quelques semaines. D’un autre côté, la Suisse est aussi sous la pression de l’Europe pour accepter sa part de migants.

  • Flimz, les pakistanais sont bien des asiatiques, comme expliqué plus haut.

  • Notez bien en outre qu’il y a des chinois musulmans aussi hein…

    • qui commettent eux aussi des attentats bizarrement

      • Mais ça c’est une autre question. Asiatique, africain ou américain ne font référence qu’à des continents, à une position géographique, pas à une culture, pas à une race, ni à une couleur de peau. Je ne fait que rétablir le sens des termes, et un pakistanais est un asiatique, ce qui ne remet pas en cause qu’il puisse être islamiste, ou pas.

        • @Dr Slump: C’est le mot euphémisme que vous ne comprenez pas ?
          «  » Expression atténuée d’une notion dont l’expression directe aurait quelque chose de déplaisant, de choquant. «  »

          De 2 choses, l’une :
          Soit l’organisation criminelle est véritablement une multinationale du crime, prenant ses membres dans la plupart des pays que compte l’Asie. Et l’ajout du mot « asiatique » peut se justifier.
          Soit l’auteur a cherché à éviter l’accusation d’amalgame, ou de favoriser etc…

          Prendre le terme de l’ensemble pour l’élément, c’est peut être une figure de style acceptable, mais c’est aussi jouer avec la réalité.

  • Bien entendu il y a eu manquement des autorités par lâcheté pour ne pas déroger au politiquement correct mais cela ne suffit pas à expliquer l’inaction. A vrai dire qui se souciait des victimes, de jeunes filles pauvres et vulnérables dont on pensait certainement qu’elles étaient bien coupables un peu aussi (elles voyaient en leurs bourreaux de petits amis qui s’intéressaient à elles).
    Si les filles du personnel de l’Etat avaient été concernées l’affaire aurait pris une autre tournure.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans une publication du think tank Génération Libre, le juriste Daniel Borrillo étudie les dérives du néo-féminisme en tant qu’entreprise moralisatrice tendant à reformater les fantasmes sexuels et à refonder les rapports érotiques sur la base de la censure.

Pour l’auteur, cette version du féminisme est devenue un puritanisme sans Dieu où la haine de la sexualité, du corps et de la nudité constituent la trame d’une ascèse post-moderne inauguratrice d’une nouvelle ère de misandrie. Il ne s’agit plus d’égalité entre les sexes mais d’abol... Poursuivre la lecture

Par Jeffrey Tucker. Un article de l'American Institut for Economic research (AIER)

Le 12 mars 2020, un memorandum était rédigé par Carter Mecher, expert en bioterrorisme à destination du Département des Anciens combattants. Il a été envoyé aux responsables de la santé publique et à d'autres dans tout le pays.

Fermez les écoles. Agissez maintenant. Et c'est arrivé, et dans le même temps des libertés civiques que nous avons longtemps considérées comme acquises - la liberté de voyager, d'exploiter des entreprises, d'aller au ciném... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le 23 juin 2021 la marine russe aurait tiré des coups de semonce et un avion SU-24M aurait largué des bombes sur la trajectoire d’un navire britannique qui était entré dans les eaux territoriales de la Crimée. Le destroyer britannique de défense anti-aérienne HMS Defender partant de la ville d’Ukraine Odessa pour aller en Géorgie est passé par une zone maritime disputée.

Pour la Russie, les eaux territoriales de la Crimée sont russes, contrairement aux Britanniques qui les considèrent comme ukrainiennes. C... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles