Pourquoi avons-nous le droit de renverser un gouvernement, selon John Locke ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi avons-nous le droit de renverser un gouvernement, selon John Locke ?

Publié le 8 juillet 2018
- A +

Par Corentin de Salle.

Après avoir analysé la logique lockéenne du passage de l’état de nature à la société politique, qui est censée protéger mieux les propriétés et la liberté, Corentin de Salle traite du fameux droit de la résistance à l’oppression chez Locke. Car le risque de la société politique est de tomber sur des gouvernements qui nous oppressent.

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • A notre époque , les révolutions ne sont possibles que si les gouvernements sont lâchés par l’armée ; le peuple , lui , n’a rien pour se défendre au cas ou l’état décide de le mater de toute les manières possibles ;

  • vivre est difficile…la majorité des gens protége
    leur famille .jusqu’à quand c’est supportable !!!!

  • Il me semble que c’est également dans la Constitution française? A vérifier!

  • Juste une question comme ça les amis : Que feriez-vous si Jl Méchancon devenait président en 2022 ? Partiriez-vous? Et que me conseilleriez-vous : je suis retraité 1400 euros/ mois , aucun patrimoine ( donc ce ne serait pas pour le sauvegarder que je partirais ) mais je refuse de vivre en dictature communiste , donc me conseilleriez-vous de partir et où ?

    • Sachant que l’Espagne et le Portugal sont socialistes …je ne sais pas si c là-bas qu’il faut aller…

    • Bof ! Melechon, comme tous les présidents présent et passés, pisserait là où la technocratie en place et inamovible lui dirait de pisser. Vous n’avez rien à craindre. Encore moins que pour l’election de Mitterrand en 81.
      Sinon, le Portugal, c’est cool. Pas d’impôt à payer pendant 10 ans et… on roule à 90.
      Oui finalement, je vous conseille le Portugal, dès maintenant.

      • pensez-vous que ce fasciste rouge pourrait être élu en 2022 ? Cela fait peur…Car Macron satisfera de moins en moins , on sait très bien que Le Pen ne sera jamais élue…donc que Mechancon et sa clique arrive au pouvoir , c hélas possible…

    • @ JacquesPays de l’est. La Pologne est parfaite, un peu froid l’hiver, mais il n’y a pas de migrants, donc pas de voitures qui brûlent, pas d’agression dans les rues, pas d’insultes ni de harcèlement des femmes. Les femmes sont réputées pour leur beauté et les gens polis et hospitaliers!
      Ils sont forcément viscéralement anti-communistes!

  • Le peuple n’a qu’un ennemi : son gouvernement !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Raphaël Candé.

Lorsqu’un néophyte découvre la pensée libérale, il ne peut manquer de noter la diversité d’auteurs, de courants et d’idées l’esquissant. Toutefois, il retrouve trois principes communs à tous, à savoir la préservation de soi, la liberté (et son corollaire, la responsabilité) et la propriété privée. Les justifications de ces principes peuvent être regroupées selon trois grandes traditions. 

La plus récente de celles-ci est qualifiée d’utilitariste ou de conséquentialiste et défend le libéralisme pour ses bienfai... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Un article de Jonathan Rauch[1. Jonathan Rauch est l'auteur de The Constitution of Knowledge: A Defense of Truth, dont cet article est adapté avec la permission de Brookings Institution Press, © 2021], publié dans Reason, août/septembre 2021

Jusqu'aux années 1600, dans l'histoire de l'humanité, le taux annuel moyen de croissance économique par habitant était proche de zéro. Les économies se développaient de manière saccadée et minimale, selon les normes actuelles. La politique consistait en une longue et amère série de guerres, de révo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles