Pourquoi la servitude est-elle volontaire ? (vidéo)

Dans cette séquence vidéo, Corentin de Salle expose les raisons pour lesquelles on obéit à un tyran.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi la servitude est-elle volontaire ? (vidéo)

Publié le 18 juin 2018
- A +

Par Corentin de Salle.
Une vidéo de l’École de la Liberté

Dans cette séquence vidéo, Corentin de Salle expose les raisons pour lesquelles on obéit à un tyran. Pour ce faire, il s’appuie sur la pensée d’Étienne de la Boétie qui a montré le poids de la tradition pour expliquer l’état de servitude, ainsi que la lâcheté. La servitude est avant tout volontaire et il suffit que le peuple cesse de servir le tyran pour être libre.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • A un degré moindre, car il y a possibilité de changer de « tyran » ou de s’en passer pour certain et de le devenir, le raisonnement s’applique parfaitement au monde de l’entreprise actuel, en tous points: la pyramides, la re-distribution des richesses en salaires….
    .
    L’Homme n’a qu’un seul objectif, satisfaire son ego, par conséquent il cherche la sécurité pour durer dans le temps et cherche la satisfaction par ce que c’est plus agréable que le contraire.
    Cette construction au fil de la vie de la personne, fonction de ce qu’elle vit peut s’appeler une culture. Elle fait s’installer un conformisme culturel, on s’habitue a tout… à la tyrannie comme à la liberté.
    Le vrai tyran est intérieur, c’est cet ego construit par soi même.
    Bien entendu, ça ne légitime pas les tyrans extérieurs, toujours plus faciles à identifier.
    Charité bien ordonnée commence par soi-même.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Llewellyn H. Rockwell Jr.

Le Mises Institute a été fondé en tant que centre de recherche basé sur des idées libérales classiques qui ont toujours fait l'objet de critiques : les idées de Mises et la tradition de pensée qu'il représente. Cela signifie que l'accent est mis sur l'école autrichienne d'économie et, en philosophie politique, sur la liberté individuelle et la nécessité d'empêcher l'État et ses intérêts de l'écraser, comme tous les États du monde sont enclins à le faire.

La première priorité d'un tel institut est de... Poursuivre la lecture

Charles Pépin est un écrivain et philosophe dont j’ai eu l’occasion de lire plusieurs ouvrages, toujours écrits dans un style simple et abordable, pleins de bon sens, tout à fait agréables à découvrir et utiles à la réflexion.

Ici, il revient avec un essai au titre engageant, Les vertus de l’échec. Un thème, comme il le montre lui-même, très bienvenu lorsqu’on connait les difficultés spécifiquement françaises à admettre les multiples leçons que l’on peut en tirer et le fait que ces échecs peuvent tout à fait être porteurs et se transfo... Poursuivre la lecture

Le chef de l'alliance de gauche, la NUPES, coutumier du fait, a multiplié les déclarations contre les forces de l'ordre ces derniers jours, notamment après qu'un équipage de policiers a fait feu sur une voiture refusant de se soumettre à un contrôle à Paris.

 

Les faits

Samedi 4 juin, à Paris, dans le 18e arrondissement, un équipage de trois policiers en vélo remarque que l'un des passagers d'une voiture ne porte pas de ceinture de sécurité et décide d'effectuer un contrôle. Le co... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles