Frappes en Syrie : le week-end noir

Non seulement les frappes en Syrie ne règlent pas la situation, mais elles accréditent le scénario russe d’un Occident opposé à la paix et faiseur de guerres.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Frappes en Syrie : le week-end noir

Publié le 18 avril 2018
- A +

Par Jean-Baptiste Noé.

Il y a peu de monde, hormis les ministres du gouvernement, pour soutenir que les quelques frappes réalisées contre la Syrie étaient une bonne chose. Pour la France, cela s’apparente à une erreur tragique, dont les conséquences vont être nombreuses.

Passons pour savoir si Bachar Al-Assad a effectivement utilisé des armes chimiques le 7 avril dernier. C’est possible, mais les inspections actuelles ne permettent pas encore de le savoir. Lorsqu’en septembre 2013, la France avait voulu frapper la Syrie et remplacer Assad à la suite d’attaques chimiques, il s’est avéré par la suite, et après de long mois d’enquête, que ces attaques avaient été faites par les islamistes.

L’intervention de la France replace le pays dans le giron atlantiste en le mettant une nouvelle fois à la remorque des États-Unis, en compagnie de l’Angleterre. Non seulement cela ne règle pas la situation en Syrie, mais accrédite le scénario russe d’un Occident opposé à la paix et faiseur de guerres.

Victoire de Poutine et d’Assad

Cette opération est un grand bénéfice pour Vladimir Poutine, qui sort vainqueur du faux pas de ses adversaires. Bachar Al-Assad est un autre vainqueur, qui peut se présenter comme ainsi détaché des Occidentaux, tout en n’étant pas islamiste, ce qui lui permet de jouer une carte intéressante dans le monde arabe.

L’autre conséquence négative est le risque de prolifération nucléaire. L’argument des Iraniens et des Coréens est de vouloir posséder la bombe pour se mettre à l’abri de frappes américaines. Force est de constater que cet argumentaire a sa logique et réussit plutôt bien. Cette frappe envoie donc un message clair : ayez la bombe et vous serez protégés.

L’autre problème est aussi celui du non-respect du droit international. Que ce soit trois pays membres du conseil de sécurité qui ne respectent pas les articles de la Charte pose un grave problème de droit international. Comment ensuite sanctionner des États qui ne respecteront pas le droit international ? La Charte des Nations Unies (chapitre VI) interdit d’utiliser la force militaire contre un État sans un mandat du Conseil de sécurité (sauf en cas de légitime défense). Or ici le Conseil ne s’est pas prononcé et l’on ne peut pas présenter cette attaque comme une riposte de légitime défense.

L’utilisation unilatérale de la force entre en revanche dans le champ d’application de la Cour pénale internationale. Cet acte pourrait être qualifié de crime de guerre. La France n’ayant déjà pas respecté le mandat de l’ONU en Libye en renversant et faisant tuer Khadafi (ce qui n’était pas prévu), cela commence à faire beaucoup. Après l’usage des armes chimiques (usage avéré, mais par qui ?), l’ONU doit dépêcher des inspecteurs sur place. Ceux-ci sont en train d’arriver, mais après les frappes…

Or le site de Barzeh a déjà été inspecté. L’OIAC s’y est rendu en décembre 2017 et a présenté un rapport en février 2018 dont les conclusions de l’époque démentaient la présence de produits chimiques. Il est possible qu’Assad y ait installé des usines chimiques entre décembre et avril, mais cela laisse tout de même peu de temps pour une activité d’envergure.

Cette frappe s’apparente assez comme une farce destinée à la communication politique. Depuis 2011 que l’Occident dit que Bachar va tomber et qu’il tient, il fallait bien faire quelque chose. La réalité est que la France s’est mise complètement hors-jeu, et ce dès le début du conflit. Elle ne sait plus aujourd’hui comment reprendre la main. Les frappes étaient une mauvaise solution, même si elles ont permis à la Marine de s’entraîner et d’opérer sur un théâtre d’opérations réel, ce qui n’est jamais négligeable.

Les vrais défis sont ailleurs

Pendant que l’on parle de la Syrie, on passe sous silence les deux informations importantes de samedi : le Mali et la Libye.

Au Mali, une attaque sans précédent a eu lieu contre le camp de l’ONU, avec un mort et une dizaine de blessés. La France s’enlise et n’arrive pas à rétablir l’ordre et à stabiliser le pays. Elle se retrouve de plus en plus isolée au milieu d’une population dont chaque tribu joue sa propre gamme. Le Mali est en train de devenir un bourbier duquel il faut sérieusement réfléchir à en sortir.

L’autre nouvelle vient de la Libye. Des sources ont annoncé la mort du général Haftar, aussitôt démenti par ses proches. Est-il mort ou vivant ? On ne sait pas. En revanche, on a découvert à cette occasion qu’il était soigné à Paris. Or Haftar est plutôt l’homme des Russes. Il est l’homme fort de l’Est de la Libye. L’autre homme fort, qui contrôle l’Ouest, est Saif al-islam Khadafi, le fils du colonel. Si la mort d’Haftar est avérée, alors il a toutes les cartes en main pour reprendre le pays. Pour la France, ce serait une humiliation. Mais pour la Libye, ce serait un moyen de stabilisation.

C’est donc un week-end noir que la France a connu sur sa rive sud de la Méditerranée. Un week-end où ont explosé les erreurs accumulées depuis plusieurs années, au moins depuis le début des années 2010. Nous n’avons pas fini d’en payer les conséquences et nous ne sommes pas sortis des pièges et des difficultés.

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  •  » je fais ce que je dis , et je dis ce que je fais  » nous martèle sans arrêt le sieur macron….il fait surtout ce que veulent les USA et l’Angleterre ….ça nous sert à quoi d’avoir un président à la botte des autres ?

  • Par contre, si l’on suit votre raisonnement, les frappes russes, sans mandat de l’ONU, sont porteuses de paix.
    L’invasion pacifique du nord de la Syrie par la Turquie est un gage de stabilité.
    Et les multiples milices chiites entraînées et commandées par Téhéran qui interviennent en Iràk, Syrie ou Lybie, et même au Yémen, sont des ambassadeurs tolérants et pacifiques, respectueux des vies humaines.
    Je ne vous demande pas pour qui vous travaillez.
    Quant à la France, après 45 ans de Présidents, trop imbus d’eux mêmes, et soucieux de leur bien- être pour avoir une vision réaliste du monde, cela fait longtemps qu’elle est déconsidérée, surtout dans cette partie du monde ou cela a commencé avec l’attentat meurtrier de l’immeuble Drakkar

    • Ce n’est pas parce que d’autres le pratiquent que notre pays (et surtout notre président) se permette « d’agir » sans mandat comme il l’a fait, en violation des règles qu’il a adoptées auprès de l’ONU, en plus comme membre du Conseil de Sécurité, ce que ne sont ni la Turquie, ni l’Iran. Même raisonnement pour la Russie, d’ailleurs !
      Pour votre information, je « travaille » pour la paix dans le monde… et vous ?

    • les Russes ont agi sur demande de Bachar el Assad.

      • tout à fait .
        Selon le droit international , les Russes ont le droit d’être là puisqu’ils interviennent à la demande du gouvernement Syrien , alors que nous sommes coupables d’un crime d’agression.

    • les groupes jihadistes qui interviennent en Syrie sont pour la plupart des sunnites , appuyés et financés par l’Arabie Saoudite et largement soutenus par la « coalition internationale ».
      L’objectif de départ étant de flinguer Assad , nous nous sommes compromis avec ceux qui posent des bombes chez nous.
      Un peu comme les USA qui avaient financé et aidé Ben Laden et qui ses ont étonnés ensuite de se prendre des Boeing dans les fenêtres.

    • Les frappes russes se font en accord avec un gouvernement légal (sinon légitime), reconnu internationalement, attaqué par des islamistes stipendiés par l’étranger y compris par les américains et les français, ce n’est pas la même chose

  • Avec tout le respect que j’ai pour l’auteur et pour sa plume, j’ai bien peur que sa russophilie – tout à fait respectable par ailleurs, après tout les russes sont un grand et beau peuple – ne l’aveugle quelque peu sur la nature profonde du régime de Poutine et de ses siloviki, qui entraîne les russes à la catastrophe.

    Ce qui s’est passé dans la nuit du 13 au 14 avril, en langage militaire, ça s’appelle un coup de semonce.

    Si on reprend les différents éléments de la frappe occidentale :
    – aucun russe ou syrien n’a été touché :
    interprétation ‘sputnik’ : ah, ça n’a donc servi à rien, quels nigauds ces occidentaux !
    vrai message : nous savons parfaitement où vous êtes et où vous n’êtes pas. S’il le faut la prochaine fois, ce sera en plein dans le mille, on ne vous préviendra pas.

    – les missiles ont couté plus chers que les cibles :
    interprétation ‘sputnik’ : ah, ces occidentaux incompétents !
    vrai message : nous avons des moyens militaires. Beaucoup. Beaucoup plus que vous.

    – seuls les russes ont donné le détail des résultats, 2/3 de missiles ont été abattus :
    interprétation ‘sputnik’ : nos S400 sont les meilleurs, les armées occidentales ne valent rien !
    vrai message : nous n’allons certainement pas vous donner de vraies infos sur ce que nous avons vraiment tiré, et ce que nous aurions pu vraiment tirer…

    – la France et le Royaume-Uni se sont joint aux USA :
    interprétation ‘sputnik’ : quels serviles ces rosbifs et ces français ! quel alignement atlantiste de Macron !
    vrai message : nos alliés sont parfaitement alignés avec nous. Malgré vos tentatives propagandistes, il n’y a pas de vraies failles dans le coeur de l’alliance atlantique.

    – les frappes ont été faites à la va-vite, en violation du droit international, pour un prétexte douteux :
    interprétation ‘sputnik’ : les USA sont un pays va-t-en-guerre qui viole le droit, souvenez vous de l’Irak, ce sont d’affreux impérialistes !
    vrai message : la puissance militaire américaine est le seul vrai garant du droit international et de la relative paix mondiale. Si vous usez et abusez de prétextes fallacieux pour pousser vos pions, nous pouvons le faire aussi. Nous n’attendrons pas que vous fassiez un gros coup.

    Quoi qu’en disent les poutinistes, la politique extérieure américaine depuis 2008 est parfaitement cohérente : la Russie de Poutine étant désormais identifiée comme le danger n°1, loin devant des islamistes qui ne disposent pas d’un arsenal de milliers d’ogives nucléaires, les américains s’appliquent méthodiquement à démolir tous les relais de puissance russes sur la planète. Plutôt le chaos qu’un régime pro-Poutine. C’est assumé.
    Le message américain n’était nullement adressé à Assad, à l’ONU ou aux diplomates de tout bords. Il était destiné à l’état-major russe. Ce qui explique pourquoi la moitié des journalistes de la planète l’ont compris de travers.

    • sauf que :
      les tirs de missiles à distance ne font rien s’il n’y a pas de suite au sol : on voit mal les occidentaux le faire comme l’ont fait les russes, car « quand on veut aller plus loin, il faut aller plus près » (Coluche) !

      Les Russes ont déjà gagné la partie en Syrie. Leur intervention a été remarquable en tout point (efficacité, comme efficience).
      Le Qatar ne peut plus faire passer son gazoduc (ce qui était le but des troubles fomentés en 2011).

      la formidable puissance américaine a déjà été mise à mal dans l’histoire (fin de la guerre de Corée, Vietnam, Afghanistan et Irak) et a dû battre en retraite sans forcément avoir atteint ses buts et après y avoir laissé pas mal de plumes.

      • En fait la puissance américaine finit toujours par se faire botter les fesses par des mecs en babouches ou en sandales.
        On pourrait en conclure que l’objectif n’est pas de vaincre mais de mettre le b..l

        • C’est tout à fait exact.

          Le Vietnam, l’Afghanistan, la Syrie et la Libye sont des « shithole countries » du point de vue américain. Même le pétrole n’y est plus guère intéressant, avec les huiles de schistes les américains sont redevenus autonomes. Seul l’Irak avait un vague intérêt pétrolier, et encore, en 2003 ses installations pétrolières en piteux état n’avaient plus beaucoup d’intérêt.

          Conquérir des shithole countries n’a aucun intérêt économique. Y balancer des bombes pour les rendre inutilisables pour l’ennemi est largement suffisant.

      • Le principe d’un coup de semonce, c’est de ne pas enchaîner immédiatement. On attend de voir la réaction de l’ennemi, on n’est pas là pour risquer des troupes au sol.

        Les russes ont effectivement fait en sorte qu’Assad reprenne le dessus. Est-ce que leur intervention a été remarquable, ça ça se discute : 3 ans après le début de leur intervention, Assad n’a toujours pas repris le contrôle de l’ensemble du pays, et les turcs sont en train d’envahir le Rojava. Poutine a surtout profité de l’occasion d’aguerrir ses troupes par roulement. Au passage, il a préféré utiliser des munitions moins chères qui ne font pas dans la dentelle pour épargner les civils, contrairement aux occidentaux qui dépensent beaucoup d’argent pour des munitions plus précises. C’est un choix tactique.
        Alors certes vous allez me dire que les américains n’ont pas fait mieux, mais quels étaient les vrais buts de guerre des américains ? S’il s’agissait de faire de la Syrie une ruine inutilisable par Poutine ou par l’Iran sans envoyer de troupes au sol, faut avouer qu’ils s’en sont plutôt pas trop mal sortis ! Contrairement aux russes, les américains n’avaient pas grand chose à protéger en Syrie.

        Enfin, un coup de semonce ne signifie nullement que son émetteur est surpuissant ou simplement confiant dans sa puissance. Il signifie simplement qu’il est prêt à en découdre s’il le faut. Que les USA aient déjà connu des revers auparavant n’y change pas grand-chose. Les russes le savent, ils s’y connaissent en revers (l’Afghanistan, l’effondrement de l’URSS…)

        Et puisque vous évoquez la fin de la guerre de Corée : les USA avaient sérieusement envisagé de balancer des bombes atomiques sur la Chine pour éradiquer l’origine de leurs déboires. A cette époque l’URSS n’aurait guère pu s’y opposer (aucun vecteur transcontinental à envoyer sur l’Amérique en représailles). Si l’Amérique ne l’a pas fait, c’est par souci humanitaire. Staline lui n’aurait pas hésité un instant.

    • Politique extérieure Américaine cohérente ? certainement mais dans quel sens .

      Le Général Vincent Desportes à propos de Daesh : « Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. « 

      • Je ne sais pas si c’est réellement les américains qui ont créé Daesh, mais si c’est vraiment le cas, il faut l’avouer : le retour sur investissement stratégique a été excellent.

        • oui, c’est comme avec Ben Laden en Afghanistan .
          Bon calcul au départ face à l’URSS , c’est après que ça part en vrille.

          • Assumons le cynisme qu’on prête aux américains jusqu’au bout : quelques milliers de morts et deux tours effondrées pour faire tomber l’URSS, c’est pas cher payé.

            • @Benjamin Franklin: Avec votre emprunt d’un nom aussi prestigieux, on pouvait s’attendre à des propos aussi pertinents qu’intelligibles.
              C’est raté…

  • on peut ajouter les problèmes intérieurs : violences à Toulouse, violences à Notre Dame des Landes…

  • Jean-Baptiste Noé a le mérite d’apporter un éclairage objectif de la situation politique et économique de la Syrie dans un contexte Moyen Oriental pour le moins compliqué.
    La Macronade de l’armée française en Syrie n’est que l’une des manifestations stériles d’un bonapartisme inconséquent, rétrograde et anti libéral.

  • Le fait est là : la France a fait une frappe d’agression en se mettant du côté des gentils, « pour la bonne cause » alors qu’à côté de ça, on invite un émirat qui bombarde depuis des années un pays voisin sans qu’il soit inquiété… Allez comprendre… (et aucun rapport entre être Russophile ou Russophobe dans cette histoire… Car c’est un autre débat)

    • honnêtement !! nos chers gouvernants s’en fichent royalement de la mort de quelques dizaines ou milliers d’arabes , que ce soit par arme chimique ou conventionnelle.
      La prétendue attaque chimique n’était qu’une occasion d’intervenir , elle était réclamée depuis quelques temps aussi bien par les américains que par Macron : » attention !! en cas d’attaque chimique on va être obligé d’intervenir !!! je répète .. attention ….. « 

  • De toutes les façon nul n’a la possibilité d’avoir des infos réelles et non propagandistes.on ne peut faire que des suppositions plus ou moins proche de la vérité….qui vous dit que nos deux géants ne s’entendent pas comme Larrons en foire derrière votre dos ?
    D’ailleurs ,leurs public est tellement ignare qu’ils ne prennent plus aucune précaution pour créer des scénarios crédibles.

  • Petite question, vous parlez des conclusions de  » février 2018″ mais ensuite « d’installé des usines chimiques entre décembre et avril,  »

    Que voulez vous dire exactement? Ne serait-ce plutot entre mars et avril, si l’inspection s’est faite en fevrier?

  • Autre point important. Vous parlez de « l’usage des armes chimiques (usage avéré »

    Desole’ , mais cela n’est pas du tout avere’ . Et d’ailleurs, les russes soutiennent qu’il n’y a aucune attaque chimique du tout.

  • Croire Poutine produit du kgb qui a enfumé le monde libre durand des décennies, et le monde musulman qui pratique la Taqiya est d’une naïveté confondante qui dissimule un anti américanisme usuel quand l’Amérique retrouve sa vigueur… Quant à l’Onu , ce machin manipulé par les pires régimes de la planète … Le droit international ne vaut que pour les opinions publiques et leurs plumitifs des démocraties . Avec des libéraux d’une telle vacuité les tyrans , ecolosocialomachin;les étatistes de toutes fourrures vraies ou factices n’ont pas de soucis ils vont continuer à prospérer…Sans l’Amérique fortes défendant les idéaux de ses fondateurs, le monde libre sera un souvenir. Quand l’Amérique des fondateurs est faiblesse le monde libre recule . C’est un constat historique pas de la géopolitique boule de cristal. Soyons fou ,pour contrer tous ces méchants occidentaux et amadouer russes et syriens, organisons une fête de la paix et de l’amour avec défilé déguisé et une grande expo au palais de Tokyo avec performances vidéos et feux d’artifices alternatifs, éoliennes gonflables vertes à poix roses…
    Il y avait un article sur Caplan et l’utilité des études. En effet pourquoi tant d’études et d’agitation du bocal pour arriver à ça!

    ps: mr Franklin je vous suis à 100%

  • Parce que croire les Américains, c’est mieux ? Ils nous ont pourtant déjà fait le coup, il n’y a pas eu déjà une histoire d’armes de destruction massive, jamais trouvées ? Vous gobez ce qu’ils vous disent et ne voyez pas ce qu’ils vous cachent. Les Américains n’en ont rien à faire du monde libre ou de la paix du monde. Croyez si vous le souhaitez qu’ils sont les sauveurs de l’Humanité, eux rigolent de votre admiration baveuse. Et s’occupent de faire disparaître ceux qui leur déplaisent à leurs portes (Salvador Allende) ou chargés de pétrole. Pourquoi ne s’occupent-ils pas des pays africains sous le joug de dictatures s’ils sont si merveilleux et pour la Paix du Monde ? Pourquoi certains « dictateurs » et pas d’autres ? Qui sont ces rebelles syriens selon vous ? Ah oui, le terme « rebelles » est bien trouvé, ça marche avec beaucoup…

    • Les américains ne sont pas là pour être gentils, ils sont là pour faire du business. On ne fait du business qu’avec des gens prêts à le faire et qui se sortent un minimum les doigts du c**. Les africains s’accommodent de leurs dictateurs sinon ils leurs botteraient les fesses. De même les français s’accommodent aujourd’hui de leurs bureaucrates socialistes. Les américains ne vont pas venir nous tenir par la main pour nous en sortir. Au Chili par contre, 55% de la population était contre Allende et l’a clairement signifié, les américains sont donc venus le f** dehors, avec un dictateur si nécessaire.

  • pas baveuse mais béate, de grands yeux d’enfants voyant le Père Noël

  • Au fait, on a détruit les installations de production d’armes chimiques, on a donc répandu dans l’atmosphère des substances chimiques pour empêcher Assad de répandre des armes chimiques dans l’atmosphère ? Ou on a fait du chirurgical, et on a donc envoyé avec les bombes des petits sacs plastiques qui ont amoureusement encapuchonné les émanations chimiques ?

  • Ils n’ont pas écrasés et parqués un peuple indigène au fait, les fondateurs aux beaux idéaux ? Faudrait voir à ne pas réécrire l’histoire pour la faire correspondre aux envies de Chevalier Libérateur sur son beau destrier volant au secours de nos pauvres âmes tél Zorro et la pointe de son épée (pointe capable de frappes chirurgicales, celle-là !)

    • Abordons la chose en tant que pur libéral.

      Frédéric Bastiat écrivait qu’il n’espérait de la bonté de son boulanger d’avoir du bon pain, mais de son sens du commerce. Je n’espère pas des Etats-Unis qu’ils soient gentils. Simplement, avec leur sens du commerce, ils savent que la paix et le droit sont bons pour les affaires. C’est comme ça qu’ils sont devenus riches et puissants.

      Abordons la chose en tant que consommateur cynique.

      Je suis désormais une petite puissance, j’ai le choix entre deux patrons. L’un a déjà fait trouer 2 fois la peau de ses gosses pour me libérer d’envahisseurs, m’a donné de l’argent et prêté son parapluie nucléaire pour me protéger des bolcheviks, et ses flottes de guerre assurent le libre commerce sur les océans. L’autre a financé pendant 70 ans les mêmes bolcheviks sur mon territoire, et aujourd’hui il finance Mélenchon et Le Pen. Je crois que l’affaire est entendue.

  • L’ambassadeur de Syrie à l’ONU démonte les accusations d’attaques chimiques. Trump, May et Macron prennent le reste du monde pour de parfaits imbéciles, honteux, scandaleux!!!

  • Oui Brennec, ce sont des islamistes que la presse subventionnée nous présente comme des « rebelles ». Donc oui, Assad a parfaitement raison de défendre son pays. Il n’est pas parfait mais la vie y est meilleure que sous la loi les islamistes. Il y a pas mal d’années déjà on nous a fait le coup avec les Tchétchènes, on en a entendu sur ces dictateurs de russes, jusqu’à ce qu’on soit bien obligés de reconnaître qu’il s’agissait déjà d’islamistes. Et les rohingas refoulés, ce sont quoi déjà ? Encore des islamistes ! Mais c’est sûr que quand on ferme les yeux sur les zones de non-droit tenues pas l’islamisme dans son propre pays, on ne peut que fermer les yeux sur ceux des autres pays…

    • Assad, « défendre son pays » ?? Assad a relâché de ses prisons courant 2011 tous les terroristes islamistes qui y croupissaient, pour qu’ils aillent noyauter la rébellion contre son régime, histoire de pouvoir bien la marquer comme terroriste. Niveau cynisme et complaisance avec les islamistes, il atteint des records quasi-américains.

  • Benjamin, les Américains n’ont pas envoyés « leurs gosses se faire trouer la peau » (j’ai la larme à l’œil) pour nous libérer mais pour arrêter l’avancée des Russes, non pas par altruisme et nous sauver du bolchevisme, mais pour se protéger eux-mêmes. Ils n’en ont rien à faire de vous, de nous, la plupart ne sait même pas où est la France. Ils n’en avaient rien à faire de Hitler et du nazisme, des souffrances en Europe, des Juifs etc, ils sont entrés en guerre contraints, forcés et à reculons avec Pearl Harbor. Heureusement d’ailleurs qu’ils avaient les Canadiens, parce que stratégiquement ils sont nuls. Je me souviens d’un vieux chalutier y’a 3-4 qui dérivait et qu’il fallait couler, ils s’y sont repris à 15 fois, mais l’info n’est pas restée longtemps disponible. Ils font comme dans leurs films, de la propagande, à force de vous faire entendre et répéter qu’ils sont les meilleurs, vous y croyez.

    • J’ai bien ri.
      Pour arrêter l’avancée des russes, il y avait beaucoup plus simple et beaucoup moins coûteux en hommes : il suffisait d’arrêter d’arroser les britanniques et les russes d’aide économique et logistique (et ouaip, le prêt-bail, ça a commencé bien avant Pearl Harbor, y compris pour les russes). Et de refiler cette aide directement aux allemands. Les américains auraient pu aussi s’abstenir de s’investir dans la bataille de l’Atlantique, le bombardement de l’Allemagne et le front méditerranéen, tous secteurs qui occupaient 15% des effectifs allemands mais surtout 50% de l’effort de guerre (ba oui des sous-marins et des avions ça coûte plus cher que des chars et des mitrailleuses).
      Pour continuer à rire, je vais aller faire un sondage dans la rue en France et demander aux gens quelle est la capitale des Etats-Unis, pour constater le niveau culturel français supérieur.

  • La seule différence entre Allende et les pays africains, c’est la proximité avec leur pays, et l’anti-impérialisme russe. Tout ce qui est rouge doit être éradiqué parce que forcément les élections ont été truquées. Les dictatures ne les gênent pas, dès lors qu’elles les préservent des Russes. Je ne dis pas que les Russes c’est mieux, je n’oppose pas les deux, mais l’impérialisme américain existe aussi. La BNP en a fait les frais récemment. Et rappelez vous que sans De Gaulle, les Américains se seraient installés chez nous comme ils le font partout. Juste après la guerre, il y avait des endroits que les femmes ne fréquentaient plus à cause d’eux, parce qu’on ne doit rien refuser à celui qui vient vous sauver n’est-ce pas. S’ils viennent vous sauver de ce qui existe pour faire pareil… Ce qui est vrai à petit échelle l’est également à grande échelle. Ceci dit leur invasion est en train de réussir, discrètement, la preuve avec la suprématie incompréhensible de l’anglais (alors que le 1er partenaire économique de la France est l’Allemagne) et justement la BNP qui doit respecter le droit américain à cause du dollar. Mais ce sont des Sauveurs n’est-ce pas, vous êtes, comme beaucoup en France et parmi nos zélites, comme ce toutou qui aime son maître même lorsqu’il le maltraite.

    • Votre prose et immonde …
      DE plus factuellement et historiquement tout ce que vous écrivez est sans fondement! Votre diatribe est de la haine des américains quoi qu’is fassent. Vous méritez notre indifférence, allez répandre vos sornettes nauséabondes sur un site approprié il n’en manque pas.Basta!

    • Tout ce qui est rouge doit être éradiqué. C’est une évidence, et ce n’est pas moi qui vait venir contredire les américains sur ce point. Ca inclut les rouges-bruns au passage.

      Evidemment que l’impérialisme américiain existe aussi. Sauf que c’est un impérialisme qui nous a triplé notre niveau de vie, pendant que l’Europe de l’Est se faisait piller et que la Chine crevait de faim. Je me répète, j’ai vite choisi.
      De Gaulle ? Sans de Gaulle, on n’aurait pas conservé au parlement français depuis 1945 le seul parti politique à avoir officiellement collaboré avec les nazis. L’éducation nationale et les syndicats ne seraient pas noyautés par des bolcheviks. De Gaulle était un socialiste de droite qui préférait traiter avec des socialistes de gauches qu’avec des libéraux.

  • Ne parlez pas en général quand vous ne parlez que pour vous « notre indifférence », mais ce n’est pas grave, vous ne me manquerez pas. Ce qui est factuel, c’est qu’il n’y a pas eu d’attaque d’Assad avec des armes chimiques mais bien une attaque des Sauveurs sans mandat de l’ONU.

    • Ce qui est factuel, c’est que la résolution 2118 du 27 septembre 2013 de l’ONU stipulait la possibilité de sanctions contre le régime en cas de récidive d’attaque aux gaz, sans indications dans le temps. Peu importe que la récidive a eu lieu en avril 2018 ou pas.
      Pour ce qui est du prétexte, il est donc assez solide juridiquement.

      Mais le prétexte on s’en fout. Ce qui est factuel c’est que les occidentaux ont envoyé un coup de semonce à Poutine.

  • Quelle « récidive d’attaque aux gaz » ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un mois après sa réélection et à trois semaines des élections législatives, le président de la République (sur proposition du Premier ministre) a choisi son gouvernement. L’attente a été longue, ne serait-ce que par les spéculations sur le nom du successeur de Jean Castex. Sinon, on garde les mêmes et on continue. Deux surprises cependant : le maintien du garde des Sceaux et le nouveau titulaire de la rue de Grenelle.

https://twitter.com/Elysee/status/1527657628540755969

Il faut dire que, soutenu par une coalition hétéroclite qu... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles