Pour Nicolas Hulot, ni hydrocarbure, ni nucléaire. Vive le vent d’hiver ?

Nicolas Hulot avait annoncé le 23 juin 2017 qu’il prévoyait d’interdire l’exploration d’hydrocarbure du sous-sol français. Mais il n’est pas non plus pro-nucléaire. Quelle source d’énergie sera donc disponible pour les Français ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Hulot by Damien Senger(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour Nicolas Hulot, ni hydrocarbure, ni nucléaire. Vive le vent d’hiver ?

Publié le 19 mars 2018
- A +

Par Michel Gay.

Le nouveau ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot avait annoncé le 23 juin 2017 qu’il prévoyait d’interdire bientôt l’exploration d’hydrocarbure du sous-sol français. Sur BFM TV / RMC,  il a déclaré vouloir « interdire toute nouvelle exploration d’hydrocarbures sur les territoires métropolitains et d’outre-mer » dans un plan qu’il compte présenter en juillet et qu’il voudrait voir adopter cet automne.

Moins d’hydrocarbures

Cette volonté vient certainement de la volonté de ne pas émettre de gaz à effet de serre, notamment du gaz carbonique (CO2) résultant de la combustion d’hydrocarbure… que la France achète au prix fort à l’étranger.

Mais, réchauffement climatique ou non, pour longtemps encore, la France consommera du gaz et du pétrole qui représentent près de la moitié (43%) de sa consommation d’énergie, notamment pour les transports et le chauffage.

Nous continuerons donc à être fortement dépendants de ces importations et à acheter ces produits de première nécessité auprès de la Norvège, de la Russie, du Qatar et d’autres pays du Moyen-Orient.

La facture énergétique était « seulement » d’environ 50 Md€ en 2016, puisque les prix du gaz et du pétrole ont baissé ces trois dernières années. Mais elle a atteint 68 Md€ en 2012, soit plus que le budget de l’Éducation nationale (60 Md€), ou des armées (30 Md€), ou le remboursement des seuls intérêts de la dette publique (50 Md€).

Il est tout de même étrange, et même ballot, de ne même pas chercher à savoir quel « trésor » énergétique dort sous nos pieds pour, éventuellement, faire quelques économies. Peut-être qu’un jour ce capital énergie pourrait servir…

Pour paraphraser Madame Roland sur l’échafaud en 1793 : »Gaz à effet de serre, que de crimes on commet en ton nom ».

Comme Monsieur Hulot semble vouloir réduire aussi la production nucléaire qui représente presque l’autre moitié (43%) de la consommation d’énergie en France (et les trois-quarts (76%) de la production d’électricité), il va falloir trouver d’autres sources d’approvisionnement.

Des éoliennes capricieuses

Il ne faudra pas compter sur les capricieuses éoliennes à la production erratique qui ont été défaillantes quasiment tout le mois de décembre 2016 (manque de vent) et pendant de nombreuses périodes tout au long de l’année. Il ne faudra pas compter non plus sur les panneaux photovoltaïques dont la production a aussi été traditionnellement faiblarde en cette période hivernale (manque de soleil…), surtout pendant les nuits plus longues et les jours brumeux, nuageux et gris.

Heureusement que les centrales nucléaires (qui n’émettent pas de gaz à effet de serre) et à gaz ont « fait le travail » en France pour éviter un effondrement généralisé du réseau d’électricité. Cette catastrophe toujours possible aurait provoqué des dégâts considérables et des dizaines de morts (signalisation routière, ascenseurs, éclairage publics, internet, congélation,…).

Le nucléaire a certainement encore de beaux jours devant lui. Le titre EDF (propriétaire de 58 réacteurs nucléaire) a bondi de 42% en moins de deux mois, malgré la nomination de Monsieur Hulot.

L’Allemagne affiche de moins en moins fièrement ses gigantesques champs d’éoliennes et ses panneaux photovoltaïques à cause du coût monstrueux et des problèmes de productions intermittentes. Sa production d’électricité dépend toujours à plus de 50% des énergies fossiles, et notamment du lignite (le charbon le plus sale dont ce pays est le premier producteur au monde).

L’Allemagne dépend aussi du nucléaire pour encore 13%, alors que les éoliennes et le photovoltaïque représentent à peine 17% de sa production d’électricité, malgré une puissance installée (70 GW) représentant l’équivalent de la puissance nucléaire en France (63 GW).

Comme dit la chanson populaire sur un air entrainant : « Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver…. »

Cet article a été publié une première fois en juin 2017.

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • On avait aussi vanté aux voisins de Fukushima que les centrales n’émettent pas de gaz à effet de serre.

    On le dit aussi aux Haut-Rhinois un peu plus endoctrinés que certains Allemands et Suisses

    A propos il semblerait que Nicolas Hulot a l’intelligence de n’être pas pro-éolien, comme Xavier Bertrand dont des administrés sont très concernés.

    Tapez donc : produire de l’électricité à partir de membranes ondulantes.

    Après avoir mis le site du GSIEN parmi vos sites favoris pour éviter de dire des c… erreurs

    • Le site du GSIEN ? Parfois la forme invalide le fond, c’est troublant…

    • bien sûr… des membranes ondulantes, il suffisait d’y penser…
      en réalité, tout phénomène physique ou chimique n’est que transformation d’énergie, dont on peut bien évidemment retirer de l’énergie pour nos propres besoins, avec un rendement merdique.
      eel qui propose ses membranes ondulantes ne dit aucun chiffre, rien qui parle d’un rendement physique, encore moins financier, mais c’est sûr, avec des tombereaux de subvention, on arrivera bien à fabriquer de l’électricité.
      moi, pour ma part, je propose un système de méthanisation de pisse de cocu pour produire de l’électricité. avec une obligation de rachat à prix garanti, et un partenariat avec l’adème pour construire le premier méthaniseur et mettre en place un circuit de collecte de la pisse de cocu, je suis sûr que ça fonctionnera. en cas de succès, si on manque de cocus, une faible modification du système lui permettra aussi de fonctionner avec de la pisse d’âne.

    • Quand aux brevets de Eel, ça manque un peu de substance pour le moment : des sociétés qui affirment avoir breveté « la » source d’énergie du futur on en trouve partout.
      Des prototypes fonctionnels et taille réelle, etbdurable, on en trouve moins.
      Des sites opérationnels à l’échelle industrialisable, avec un business model valide,
      Comment dire…

    • Fukushima, zéro mort.
      Mais je vous l’accorde, dans une centaine d’année, la quasi totalité de ses habitants seront décédés.
      Le tsunami en lui même a fait près de 20000 victimes.

    • Et question c… vous ne nous épargnez pas!

  • Ce type est une catastrophe pour l’avenir de la France.
    Avec un peu de chance et d’autres déclarations irréalistes, il sortira du gouvernement et retournera à ses chères études!

  • Vent d’hiver ou pas, je préfère Brassens :
    « Le temps ne fait rien à l’affaire,
    Quand on est con, on est con

    Petits cons d’ la dernière averse,
    Vieux cons des neiges d’antan. »

  • Ce ministre n’ a pas peur des Fake news…
    Ainsi peut-on lire sur le site de sa fondation la phrase suivante : « Aujourd’hui, près de la moitié de la capacité électrique allemande est intermittente sans que le pays soit plongé dans le noir. » (1). Or, pour 2015 la part des EnR intermittentes est de est de 18%. (2)
    Ce ministre en exercice, si fort à dénoncer les errements de D.Trump, grand spécialiste de Fake news pour le camp du bien, n’a pas peur, pour sa bonne cause, de nous servir un tel mensonge. Comment supporter le mensonge au plus haut niveau de l’Etat ?
    (1) http://www.fondation-nicolas-hulot.org/magazine/lenergie-solaire-une-solution-pour-le-xxie-siecle/?page=0&domaines1%5B%5D=39
    (2) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_en_Allemagne

  • avec hulot , on va se retrouver à devoir pédaler sur un bon vélo histoire de se fournir en électricité , à tout le moins chez soi ; je présume que c’est ce que fait notre ministre de la transition écologique qui se bat contre le gaz à effet de serre ;….

  • Merci monsieur Macron d’avoir nommé un idéologue irresponsable qui va nous mener à la catastrophe!

  • Les français reviendront aux cuisinières à bois.
    Ils ne pourront l’empêcher. Et alors vive la pollution ❗

    • 50% des français se chauffent au bois (ou granulés) et la proportion des foyers ouverts diminue
      M. Gay n’a pas encore compris que le « trésor » énergétique ne dort sous nos pieds mais dans nos forêts ou dans le soleil ou dans le vent et qu’il est renouvelable à l’infini!

      • Moins de 10% des Français utilisent le bois comme énergie de chauffage principal. 39%, l’électricité. 33%, le gaz. 13%, le fioul. On observe par ailleurs un développement important des pompes à chaleurs qui doivent être comptées comme chauffage électrique.

        La part de l’électricité augmente chaque année grâce aux nouveaux logements tandis que les autres énergies régressent. L’électricité est le chauffage principal de deux-tiers des nouveaux appartements et de 55% des maisons neuves.

      • Cela pollue quand même.

  • il faut subventionner l ‘ huile de coude et si c ‘ est un flop défiscaliser l ‘ esclavage .

  • le problème de l’auteur c’est qu’il ne fait que regarder le passé , et c’est l’avenir qui compte, donc Hulot a raison
    le nucléaire et les hydrocarbures deviennet lentement mais sûrement des sources d’énergies minoritaires.

    • il a raison à quel propos? vouloir investir dans des solutions alternatives couteuses et qui n’ont pas ou peu de résultats? la raison elle est ou la dedans?…ce mec est une girouette et un charlot…une question ,lui qui donne des leçons il se chauffe comment? il se déplace comment? il éclaire chez lui comment?

    • Hulot, il fait tout le contraire. Pour que les hydrocarbures et le nucléaire deviennent minoritaire, il faut en premier le développer la non consommation d’énergie : en premier lieu dans les transports et dans l’habitat. Pour le transport en commun, rien est fait (pour moi la réforme de la sncf risque pas d’améliorer les choses) quant à l’habitat, réduire de 5 milliards les crédits d’impôt fenêtre va pas non plus dans le bon sens.

    • Et quand on aura des voitures électriques avec qu’elle électricité seront elles rechargées? Surtout l’hiver?

  • complément d’informations
    https://imgur.com/a/OB1w6
    https://imgur.com/a/6dEDt
    Mr. Hulot devrait en tirer quelques conséquences!!

  • il a trouvé dans l’Ecologie son gagné pain..
    ex:il est contre le nucléaire par contre sa fondation ne refuser pas l’argent de l’EDF…comme donateur..!!! il a là moralité à double sens !!! c’est-à-dire de l’escroquerie morale ..mais bien juteuse…..

  • Le vent et la connerie des écologistes, tel Hulot qui s’en met plein les poches tout en emmerdant les gens et lésant les pauvres qui n’ont pas les moyens de payer plus cher l’énergie. Mais on sait que les bobos se fichent complètement des pauvres!

  • personne n’en parle une voiture électrique à pris feu ils ont mis 5 heures pour l’éteindre …mais ça personne n’en parle..!!!

  • « la production nucléaire qui représente presque l’autre moitié (43%) de la consommation d’énergie en France » : en fait à peine 19% en consommation finale
    « L’Allemagne dépend aussi du nucléaire pour encore 13%, alors que les éoliennes et le photovoltaïque représentent à peine 17% de sa production d’électricité » donc le remplacement du nucléaire par les ENR ça a réussit en Allemagne!

    • Raisonnement complètement faux, karl34. Quelle incompétence dans ce domaine, ou quelle mauvaise foi, cher monsieur !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article tiré de la note de février 2022 de Jacques Rigaudiat, conseiller maître honoraire à la cour de comptes« Réussir la transition électrique » (86 pages).

Suite à leur consommation, le tarissement inéluctable des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), dans 20 ans, 50 ans ou dans plus d’un siècle, aura des conséquences plus graves que le réchauffement climatique dû au CO2 qu’elles émettent.

Il en résulte que la transition énergétique vers des sources d’énergies décarbonées (nucléaire, eau, vent, soleil…) est, ou sera, n... Poursuivre la lecture

Nous avons montré dans un précédent article que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le président de la République relance insuffisamment le nucléaire, et que décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (60 à 65 % du mix électrique).

EDF est en grande difficulté financière, à cause de la sous-évaluation du prix de vente de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique), fixé à 42 euro... Poursuivre la lecture

L’énergie nucléaire civile est – et de très loin – celle qui a causé le moins d’inconvénients et pratiquement pas de décès dans l’histoire des énergies. Charbon, lignite, bois… ont créé et créent encore des pollutions terribles, des accidents mortels. Quand il s’agit du nucléaire, on ne nous parle que de Tchernobyl ou de Fukushima.

Tchernobyl est une centrale nucléaire de production de plutonium pur militaire et n’a de civil que sa production d’électricité. Cette électricité n’était rien d’autre qu’un sous-produit, le modérateur était ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles