Contre les fake news, pourquoi ne pas fusionner le CSA et l’AMF ?

Lors de ses vœux à la presse, Emmanuel Macron a livré une vision de la communication qui rappelle étonnamment celle de la finance, depuis longtemps très précisément encadrée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Contre les fake news, pourquoi ne pas fusionner le CSA et l’AMF ?

Publié le 1 février 2018
- A +

Par Philippe Joffard.
Un article de l’Iref-Europe

Il a en effet clairement différencié le on du off en ne retenant que le premier, qui serait la seule vraie information. La finance et les sociétés cotées, les seules sociétés que connait vraiment Macron, fonctionnent ainsi, dans le secret obligé de leurs pensées et même de leurs actes jusqu’au jour où l’information est publiée selon des critères très précisément établis.

Dans le domaine de la finance, les informations sont des informations officielles, validées, auditées, voire certifiées. Et pour cause, le off s’apparente à une information privilégiée qui peut devenir un délit d’initiés en cas d’utilisation, même si elle est indirecte, puisqu’un initié d’initié est condamnable.

La finance pratique donc la vérité révélée, taillée dans le marbre par des auditeurs et des avocats, sous la surveillance de l’AMF (Autorité des marchés financiers) dont l’existence et l’expérience sont autrement plus anciennes et importantes que le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) qui fait figure de parent pauvre de province perdu dans la capitale.

Machine à vérités et fake news

Évidemment cette vérité a ses faiblesses car, comme dirait Mr de la Palice, elle n’est vraie que jusqu’à ce qu’elle soit fausse, mais certifiée comme telle, donc officiellement fausse. Ce type de scandale, car c’est alors un vrai et juste scandale, avec un ou des coupables qui disparaissent immédiatement comme par magie, permet aussi et surtout de confirmer que la « machine à vérités » a parfaitement fonctionné, puisqu’elle nettoie dans la seconde où a été validée une « fake news ».

Dans le cadre de la recherche de synergies et donc d’économies, nous pourrions aller jusqu’à suggérer de fusionner le CSA et l’AMF. Comme la plupart des médias français sont détenus pas des entreprises du CAC 40, on peut penser que ce serait encore plus simple et plus « transparent » comme on aime à dire dans la finance.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Marier l’aveugle et le paralytique résout au moins en partie les problèmes de l’aveugle et ceux du paralytique, ça ne crée pas les sains champions dont nous aurions besoin. La lutte contre les fake news se fait en donnant aux lecteurs bon sens et sens critique, pas en croisant de monstrueux chaperons.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
fausses nouvelles destabilisation entreprise
4
Sauvegarder cet article

Par Tiffany Donnelly.

L'éditeur du New York Journal, William Randolph Hearst, aurait dit : "Vous fournissez les images, je fournis la guerre !"

Hearst et son rival, Joseph Pulitzer, ont fait du sensationnel, exagéré et carrément menti quotidiennement à des millions d'Américains avant la guerre hispano-américaine, répandant ce que beaucoup appelleraient aujourd'hui de la désinformation. La presse à sensation a notoirement attisé les flammes du conflit, accusant à tort les Espagnols d'avoir coulé l'USS Maine. Mais si les mensonges... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Le dernier-né des rapports régulièrement consacrés à la question de l’audiovisuel public nous vient du Sénat. Il n’échappe pas à la règle propre à ce type d’exercices : comme ses (trop) nombreux prédécesseurs, ce document constate la gestion défaillante des sociétés de l’audiovisuel public, et propose comme d’habitude une augmentation du financement public et une nouvelle version du mécano institutionnel. Sans oublier, bien sûr, de prévoir la création de plusieurs  commissions et autres missions de préfiguration chargées de donner suite à ses... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article du Risk Monger

L’Europe souffre d’une épidémie qui met à mal sa population, affecte son économie et détruit sa culture de l’innovation et son esprit d’entreprise. C'est la précautionnite. Et alors qu’elle est bien mal diagnostiquée, elle est à l’origine d’une vaste gamme d’automutilations, de décisions irrationnelles et d’anxiété injustifiée. On l’appelle aussi aversion au risque et ceux qui en sont affligés se jettent dans les bras d’individus sans scrupules et de diffuseurs de peurs.

Les personnes a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles