Anne Hidalgo et son scandaleux hommage à Che Guevara

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Anne Hidalgo by Human Rights for All (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Anne Hidalgo et son scandaleux hommage à Che Guevara

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 janvier 2018
- A +

Par Phoebe Ann Moses.

Décidément, pas un jour ne passe sans que la Mairie de Paris ne déclenche la colère ou l’agacement. Cette fois, c’est à propos de Che Guevara qu’Anne Hidalgo a créé la polémique. Jugez plutôt : lors de l’inauguration d’une exposition à Paris consacrée au Che1 (car, oui, à Paris, on consacre des expositions à des dictateurs), Anne Hidalgo a déclaré :

Avec l’exposition Le CHE à Paris, la capitale rend hommage à une figure de la révolution devenue une icône militante et romantique.

Tout de suite, levée de boucliers : comment, Madame Hidalgo qualifierait Che Guevara d’ « icône romantique » ? Un meurtrier ? Prendrait-elle modèle sur Ségolène Royal, elle-même groupie de Fidel Castro ?

Anne Hidalgo, bien entendu, se défend. D’abord, évidemment, les attaques viendraient de l’extrême droite. Pas de chance, les critiques ne viennent pas que de là, loin s’en faut.

Parmi les multiples indignations, Jérôme Dubus, conseiller de Paris La République en marche a déclaré à l’AFP :

Une fois de plus, Anne Hidalgo se trompe de combat et oublie qu’elle est la maire de la capitale des droits de l’homme.

Et Valérie Boyer, député LR, a renchéri :

Sur HuffigtonPost, on découvre que, contactée par France Info,

la mairie de Paris dénonce une polémique « instrumentalisée par l’extrême-droite » et appelle à « lire précisément ce qu’Anne Hidalgo écrit », assurant qu’ « elle ne dit pas qu’il [le Che, ndlr] est une icône romantique mais qu’il l’est devenu ». « Tous ceux qui se posent des questions feraient bien d’aller voir l’exposition avant d’en parler », ajoute la municipalité.

Alors, au risque de décevoir : non, justement, les gens ne se « posent pas de questions » sur Che Guevara. Au contraire, les gens savent. Ils savent les intimidations. Ils savent les exécutions. Ils ne portent pas aux nues un dictateur sanguinaire, quelque belle figure que des esprits attendris puissent lui trouver. Ils ne se laisseront pas émouvoir par le poète, ni n’admireront le phytothérapeute.

D’autre part, si Anne Hidalgo dément avoir associé le Che et l’icône romantique grâce à l’emploi du verbe « devenir », et non du verbe « être », il reste néanmoins qu’elle qualifiait bel et bien l’exposition d’ « hommage ».

Hommage : Don qui exprime le respect, l’admiration, la reconnaissance de quelqu’un ; marque de respect. (Larousse).

Le site Sortir à Paris a d’ailleurs bien pris note de la polémique suscitée par la Maire de Paris et rectifie sa présentation de l’exposition par une bien curieuse tournure, qui laisse pantois :
anne hidalgo

Parce qu’il y a « un avis à se faire » pour trancher entre le romantisme ou « la part d’ombre » ? Décidément on aime les euphémismes à Paris…

Il vaut mieux en rire qu’en pleurer, avec ce tweet de Raphaël Enthoven, qui suggère à Anne Hidalgo d’organiser en 2019 une expo « Touche pas à mon Pol Pot ».

Anne Hidalgo

Mais ce serait laisser passer une occasion de souligner que l’inculture et l’indignité n’empêchent nullement des personnalités politiques d’exprimer publiquement leur point de vue. À moins que ce ne soit purement démagogique. Ou plus tristement, l’expression d’une conviction personnelle.

  1. Plus précisément, cette exposition « explore plusieurs facettes du Che : le lecteur insatiable, le sportif, le voyageur, le guérillero, le marxiste aspirant à voir émerger l’« homme nouveau », le médecin-phytothérapeute mais aussi le poète, le photographe et l’amateur d’art ». C’est la présentation flatteuse qu’en fait le très officiel site Que faire à Paris ?
Voir les commentaires (57)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (57)
  • Je dis la vérité même si ce que je dis est faux.
    Ce n’est pas pour rien que ces gens pratiquent l’ostracisation… pour ne pas entendre de vérité alternative.
    Mais il aurait aussi fallu commenter l’indignation de melenchon quand on se moquait de lui en parlant du Venezuela, celui ci, outragé répondait que on ne pouvait se moquer de gens qui ont mis en place une politique de lutte contre la pauvreté…or , ces gens avaient mis en place une politique socialiste qui une fois de plus a conduit à un appauvrissement général.

    On devrai aussi rappeler à nos politicien qu’on ne désigne pas une politique par ses objectifs présumés mais par les moyens qu’elle utilise pour y arriver.

    Ce n’est pas une politique de lutte contre le rca…

    Après 50 ans de politiques de lutte contre le chômage..le chomage est élevé.

    Mais on voit évidemment que ça ne trompe personne…SAUF les journalistes qui refusent de démonter la dialectique…

  • ce n est que la manifestation d adepte d une ideologie . la confusion est lamentable rendre un hommage a un combattant de la liberte tel un resistant francais pour qui l ennemi est a combattre mais des qu il est a terre , il est respecte est juste, et un espece de guerillo qui tue par principe sans aucune limite sans regle releve du totalotarisme. cette dame est de la graine de dictateur. une enfant de Lenine de Staline de Beria de Franco de salazar de Mussolini. J ai honte de Paris

  • bah , on a bien fait de Johnny un héros , alors qu’il n’était qu’un interprète , qui buvait comme un trou , fumait comme un pompier , prenait de la cock et planquer son argent durement gagné …..pourquoi ne pas faire de même avec le ché……plus rien ne me surprend de la part de certaines personnes ;

    • Johnny a t il assassiné des gens ???? Si vous ne voyez pas la différence entre Johnny (vous avez parfaitement le droit de trouver sa musique médiocre) et le Che qui est un tortionnaire, un criminel de masse (la plupart des historiens pensent que c’était un psychopathe), c’est qu’il y a un sérieux problème.
      Ceux qui rendent hommage au Che font du révisionnisme historique (ils nient les crimes du Che) et ne font que reprendre la propagande du KGB qui a glorifié le personnage et a construit un mythe autour du che (qui n’a rien à voir avec la réalité).
      Comparer Johnny au Che est totalement scandaleux. Johnny est un chanteur là où le Ce n’est qu’un vulgaire assassin. Imagine t on prendre comme héros Himmler ou Klaus Barbie ? Bien sûr que non

      • Ce n’est pas le KGB qui fit du Che un héros, c’est l’internationale socialiste. Car c’est en occident qu’il fut idéalisé par la gauche!

        • Le KGB qui pour rappel était extrêmement efficace en matière de propagande a quand même joué un grand rôle. Mais vous avez raison de souligner le rôle de la gauche. Si le KGB était tellement efficace en matière de propagande (au point qu’aujourd’hui certains mythes lancés par le KGB sont aujourd’hui crû par la plupart des gens) c’est en grande partie à cause de la complicité (qui fût volontaire et consciente pour une partie d’entre elle et inconsciente pour une autre partie de la gauche). La gauche (à travers ses bastions qu’elle contrôle: médias, intellectuels, enseignements) a relayé la propagande du KGB. La gauche fût largement complice (pourtant une bonne partie d’entre elle involontaire) du KGB en matière de propagande.

        • sur le sujet, les mémoires de Wolf Markus (ancien chef de la Stasi) sont très intéressantes. Il montre la redoutable efficacité de la propagande communiste aidée par la crédulité de la presse occidentale (causée en bonne partie par le biais à gauche des journalistes). Il montre comment la gauche aide (souvent sans le vouloir) la propagande communiste.
          Sur le sujet, il faut aussi lire Ion Pacepa, ancien chef de la Securitate (services secrets roumains) notamment son livre The Kremlin’s Legacy. Cela permet de comprendre l’ampleur de la propagande communiste et la facilité avec laquelle le KGB arrivait à faire croire des mensonges à l’opinion publique occidentale (et même à des dirigeants occidentaux).
          Petit exemple: Bill Clinton a condamné les incendies d’églises noires dans son état alors qu’en vérité, il n’en y avait jamais eu c’était de la propagande du KGB.
          un autre exemple (qui n’est pas dans le livre que j’ai cité) mais qui est assez frappant, on parle beaucoup du maccartysme des années 50 où il y aurait eu une chasse aux sorcières injustifiées contre les communistes aux USA. Sauf que c’est un mythe inventé par la propagande soviétique. McCarthy a eu peu d’influence et sa carrière a été éphémère. Il n’a jamais eu le pouvoir que l’on lui prête aujourd’hui. Il y a eu une stratégie de victimisation orchestrée par le KGB. Un très bon livre « Pour en finir avec le maccarthisme » de Jean-Paul Török. un bon article sur la soi disante chasse aux sorcières des communistes: http://aventuresdelhistoire.blogspot.be/2007/12/le-mythe-du-maccarthysme.html

          • De plus il y avait bien des communistes, ce n’étaient pas des sorcières! Et ils espionnaient pour le compte de l’URSS, Les Rosenberg et Klaus Fuchs en sont la preuve! D’ailleurs Reagan qui était président du syndicat des acteurs et démocrate à l’époque a témoigné devant la commission d’enquête du Sénat. C’est une des raisons, la méthode des communistes consistait à infiltrer et noyauter les syndicats, ce qu’ils ont tenté à Hollywood en essayant de virer Reagan pour mettre un des leurs à sa place. Ce qu’il n’a pas apprécié du tout. De plus c’était un patriote pour qui il était impensable de pactiser avec l’ennemi.

    • Certes, nous ne sommes qu’en tout début 2018 mais je vous décerne le prix du commentaire le plus con de l’année…

    • @véra

      N’est pas Johnny qui veut, peut-être que cela vous pose problème?
      -Que connaissez-vous de sa vie exactement?
      Que vous aimiez ou pas (ce qui se conçoit),reconnaissez au moins « la bête de scène », et simplement le bonheur qu’il a pu apporter à plusieurs générations.
      Je précise que je ne suis pas un fan.
      Essayez au moins d’être objectif !

  • Essayons, amis libéraux, de ne pas tout mélanger et de ne pas laisser nos émotions supplanter notre raison. Che Guevara était un terroriste et les djihadistes de l’époque actuelle sont ses héritiers sur de nombreux points, cependant, premièrement, pour un libéral ce qui est illégitime n’est pas le fait d’organiser une exposition consacrée à un terroriste. Ce qui est illégitime c’est uniquement le fait que cette exposition soit subventionnée par l’Etat (la Marie de Paris) et qu’elle se trouve sur une propriété publique.

    Deuxièmement, un criminel ou un individu répugnant peut très bien être un excellent poète ou un médecin compétent. L’un n’empêche pas l’autre. (Etait-ce le cas de Che Guevara ? J’en sais foutrement rien.) Prenons par exemple le cas de Louis-Ferdinand Céline : c’était clairement un individu répugnant (antisémite, collaborationniste) mais c’était également un médecin passionné et l’un des écrivains français les plus talentueux du 20siècle. L’un n’empêche pas l’autre.

    • « un excellent poète ou un médecin compétent » non le Che n’était ni un médecin compétent ni un excellent poète. il n’a jamais eu les diplômes pour pratiquer la médecine. Et même si c’était le cas, il n’est en rien dans la tradition romantique qui est aux antipodes du Che. Le romantisme méprise les figures tutélaires et se réfugie dans la passion contrariée et individuelle, surtout loin de la foule.

      Et j’ai l’impression que c’est vous qui mélangeons tout. Vous confondez illégitime et illégal. La notion illégitime peut être compris dans le sens être contraire à la bonne morale.
      Ce que dit un libéral c’est que l’on ne peut pas interdire ce genre d’expositions (mais que ces expositions n’ont pas à être organisés par les pouvoirs publics ou financés par les pouvoirs publics). Un libéral s’opposera à une interdiction d’une expo privée faisant l’éloge du Che.
      Mais le libéral fait bien la différence entre illégal et immoral. Ce n’est pas parce que l’on ne doit pas interdire ce genre d’expo (à condition qu’elle soit privée ce qui n’est pas le cas ici) que l’on ne peut pas la critiquer (durement ) et la trouver immoral. On peut parfaitement trouver quelque chose immoral sans souhaiter son interdiction. C’est cela être libéral. Etre libéral ne signifie pas du tout être relativiste. Ce n’est pas parce que l’on accepte quelque chose sur le plan légal que l’on doit l’accepter sur le plan moral.
      Cette exposition est dans tout le cas immoral car il s’agit d’un révisionnisme historique et de faire l’éloge d’un criminel de masse en niant ces crimes. Cette exposition n’est que pure propagande. Je vois mal comment on peut moralement défendre une telle expo. Par contre, si elle avait été privée (ce qui n’est pas le cas), je me serai opposé à toute interdiction de l’explo sur le plan légale. Ce qui ne m’aurait pas empêché de critiquer férocement une telle expo

      • « Ce n’est pas parce que l’on ne doit pas interdire ce genre d’expo (à condition qu’elle soit privée ce qui n’est pas le cas ici) que l’on ne peut pas la critiquer (durement ) et la trouver immoral. »

        @Jacquessvd : Vous avez raison. J’ai voulu préciser tout ceci dans mon message, puis je me suis dit que c’était inutile de le préciser car dès le début du message je critique Che Guevara (en le qualifiant de terroriste ), ce qui laisse entendre que pour moi une expo qui le critique aurait été préférable à une expo qui le glorifie.

    • Je ne suis pas vraiment d’accord la question de la légitimité n’est pas de mise…c’est légal… ça fait partie des prérogatives qui sont associées à son mandat.

      Illégitime certes mais rien de ce qu’un maire fait n’est vraiment légitime…

      Honteux . rendre hommage à un criminel..

    • Il n’était ni médecin, il avait abandonné les études pour se lancer dans les meurtres, ni poète car sa poésie s’arrêtait à des vers comme cela: Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller! La haine efficace qui fait de l’homme une efficace, violente, sélective et froide machine à tuer!
      Et encore moins un romantique. C’était un psychopathe. Si la gauche l’admire tellement c’est qu’elle aimerait bien en faire autant, éliminer ses adversaires. Mais en démocratie c’est impossible. Alors elle défoule sa frustration en faisant un héros du tueur.

      •  » Si la gauche l’admire tellement c’est qu’elle aimerait bien en faire autant, éliminer ses adversaires.  »

        La plupart admirent le Che par mauvaise foi face aux crimes communistes ou par ignorance. ( j’ai même lu un jour qu’un type croyait que le Che était un guitariste ) On ne fait pas boire un âne qu n’a pas soif. Le jour où des types comme le Che prennent le pouvoir en France, la majorité de ceux qui idolâtrent le Che seront les premiers à se retrouver dans des goulags ou exécutés comme traites. En URSS sous Lénine et Staline être socialiste n’a jamais été un gage pour ne pas être fusillé ou envoyé dans des camps de travail pour y mourir de froid, de faim et d’épuisement.

  • Sans doute pourquoi les révolutions modernes portent des noms de fleurs ou de couleur,à la leur tête il n’y a que des poètes.
    une fausse polémique anti Hidalgo pour conquérir la mairie de Paris .le Che est un révolutionnaire comme les autres ,pas de quartier pour la cause….et on oubliera les quartiers pour ne garder que la cause.

  • Un autre dictateur allemand de la première moitié du 20e siècle aspirait également à voir émerger « l’homme nouveau »…

  • A-t-il été tellement plus doux d’être torturé à mort par des communistes que par des fachos ? L’antisémitisme est-il plus légitime porté par des communistes que par des fachos ? Le communisme chinois, ou nord-coréen et cubain s’est-il révélé plus moral que la dictature ? Le vrai débat est ailleurs, dans la mauvaise conscience de ceux qui, dans leur jeunesse, ont manifesté faiblesse ou complicité pour les tueries soviétiques, puis pour leurs extensions chinoises, cambodgiennes et cubaines.

  • Un seul souhait en ce nouvel An: qu’on soit débarassé de cette catastrophe ambulante dans les plus brefs délais.

  • quelques liens intéressants à lire: http://www.histoire-en-questions.fr/personnages/che%20execution.html
    http://www.libreafrique.org/files/Alvaro%20Vargas%20Llosa%20-%20Che.pdf
    https://lavitrecassee.wordpress.com/2012/05/10/la-petite-histoire-du-che/
    La face cachée du Che: https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/la-face-cachee-du-che_475196.html
    Le Che était raciste, homophobe et un criminel de masse: http://humanprogress.org/blog/the-truth-about-che-guevara-a-racist-homophobe-and-mass-murderer?utm_content=buffercba7f&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
    Son surnom à Cuba était le «petit boucher de la Cabaña» qui était une caserne-prison où bon nombres d’opposants au régime ont été assassinés.

    quelques livres à lire sur le che: , « La face cachée du Che » de Jacobo Machover, « La véritable histoire d’Ernesto Guevara » de Pierre Rigoulot ainsi que « Raul et Fidel : La tyrannie des frères ennemis », le livre de Jacobo Machover : « Cuba : l’aveuglement coupable : Les compagnons de la barbarie », « Cuba : mémoires d’un naufrage » de Jacobo Machover
    quelques citations de Che Guevara: « The Negro is indolent and lazy, and spends his money on frivolities, whereas the European is forward-looking, organized and intelligent… The Negro has maintained his racial purity by his well known habit of avoiding baths. » « Mexicans are a band of illiterate Indians. »
    « We’re going to do for blacks exactly what blacks did for the revolution. By which I mean: nothing. »
    « Given the prevailing lack of discipline, it would have been impossible to use Congolese machine-gunners to defend the base from air attack: they did not know how to handle their weapons and did not want to learn. »

    http://www.slate.fr/story/101591/che-guevara-hollande

    Che Guevara était une ordure de la pire espèce. Le pire s’est que contrairement au mythe il n’a jamais été tué par la CIA. La vérité c’est qu’il a été envoyé en Bolivie délivrer des paysans sauf que ceux ci détestaient les communistes. Au début, l’armée bolivienne était assez mal formée. Les américains ont apporté une formation à cette armée qui a très vite écrasée les communistes avec l’aide des paysans que les communistes voulaient soi disant aidés. Ce sont les paysans qui fournissaient les informations à l’armée bolivienne qui a attrapée le Che toute seule (sans l’aide de la cia). La CIA a demandé à l’armée bolivienne de leur envoyer le Che au Panama où ils voulaient l’interroger. Les boliviens ont préféré le tuer.
    Le Che était un psychopathe, un tueur de masse. En plus, il était raciste.
    Au final sa mort est assez ironique et pathétique: il a été tué à cause des paysans qu’il voulait aider.

    Petit résumé du Che: il torturait des animaux (ce qui confirmerait l’idée d’un psychopathe), a tué 216 personnes personnellement et validé les peines de mort de milliers d’autres. Il était raciste et homophobe. Devenu trop gênant, il a été envoyé à l’étranger par Castro où il a été condamné à une mort certaine. Et aussi, c’était un piètre stratège militaire.

    • Il a en fait causé sa propre perte en appliquant les méthodes du Vietcong qu’il avait apprises lors d’un stage parmi eux! C’était de régner par la terreur en assassinant les chefs de villages et tous ceux qui refusaient sa domination. Mais forcément les indiens n’y ont vu qu’un autre blanc venu les massacrer et ils ont donc fourni à l’armée les renseignements sur ses déplacements ce qui permis à celle-ci de le rattraper dans l’école où il fit halte.

  • « Castro installe Che Guevara à la tête de la principale prison du pays où des milliers de personnes seront enfermées, la plupart d’entre elles assassinées. On estime à 17 000 le nombre de fusillés et à plus de 40 000 internés dans la première année après la chute de la Havane.
    En novembre 1959, Castro demande à ceux qui l’entourent : « Y a-t-il un économiste dans la salle ? ». C’est Che Guevara qui lève la main et il est nommé Président de la Banque nationale. C’est lui qui mettra l’économie à genou en provoquant une inflation galopante et en détruisant l’agriculture suite à la collectivisation par la force  » https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/Le-dictateur-Fidel-Castro-a-rejoint-le-paradis-socialiste

    Rappel utile: 89000 cubains sont mortes en essayant d’échapper ce paradis communiste par la mer

  • Après avoir dénoncé cette attitude du maire de Paris, je pense que le mieux est d’ignorer cette exposition.

  • Ernesto, ce Grand poète et humaniste du XXieme siècle .

    « La jeunesse doit apprendre à penser collectivement. Il est criminel de penser de manière individuelle ! »

    • moi je préfère cette citation du che: « Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons de fusiller tant qu’il le faudra »

      Les citations du che sur les noirs sont pas mal: Sur les noirs, « ces représentants de la splendide race africaine qui ont gardé leur pureté raciale grâce à leur manque de goût pour le bain »
      autre citation : « Le Noir, indolent et rêveur, dépense ses sous en frivolités ou en « coups à boire », l’Européen a hérité d’une tradition de travail et d’économies qui le poursuit jusque dans ce coin d’Amérique et le pousse à progresser, même au détriment de ses aspirations individuelles.

  • J’adore les gauchistes leurs réactions sont toujours les mêmes quand on s’indigne de leur révisionnisme vis à vis des crimes communistes ou de dictatures de gauche et que l’on dénonce leur complaisance vis à vis des dictatures de gauche. Leur première réaction s’est de nous accuser d’être d’extrême droite. Toujours cette vieillie stratégie mis en place par les communistes: accuser tous ses opposants d’être fascistes. Cette stratégie est tellement pitoyable et grotesque que je n’ai même pas besoin de la commenter. (Cela fait un petit temps qu’elle ne marches plus).
    Autre argument type des gauchistes quand on leur rappelle certaines vérités historiques et qu’ils n’ont strictement aucun argument à opposer c’est « l’histoire est complexe et votre présentation de l’histoire est totalement subjective ».
    Oui l’histoire peut être complexe mais là pourtant c’est assez simple: le Che était un tortionnaire, un tueur de masse, un criminel, un fanatique. Il n’y a rien de complexe là dedans. Ce n’est pas subjectif il s’agit juste de faits historiques.
    En suivant leur logique jusqu’au bout, on pourrait dire la même chose des dictatures de droite en disant que l’histoire est complexe et que ceux qui critiquent ses dictatures sont subjectifs.
    Pourquoi cet argument (complexité de l’histoire et subjectivité) ne s’applique qu’aux dictatures de gauche et pas aux autres ?? Les gauchistes pratiquent clairement un deux poids deux mesures.
    Si on suit leur logique sur la complexité de l’histoire et sur la subjectivité: on peut dire que ceux qui disent qu’Hitler est l’un des pires criminels de l’histoire, que le nazisme est une idéologie totalitaire ne prennent pas en compte la complexité de l’histoire et sont subjectifs. Personne de sensé n’est d’accord avec cet argument ridicule mais pourtant, il faudrait accepter un tel argument dans le cas des dictatures de gauche.
    Cet argument cache juste un révisionnisme qui ne s’assume pas.

  • Et aussi une agence pour l’entretien des rails..quand on ne comprends rien à rien , on crée une agence,des commissions etc, l’essentiel n’est il pas de paraître agir que d’agir sur un problème sans solutions collectives ?

  • Le pire avec les dictatures de gauche c’est qu’elles ont mêmes pas permis une amélioration de la situation du peuple. En effet, on observe systématiquement que les dictatures de gauche conduisent à un appauvrissement de la population. Cuba était l’un des pays les plus riches d’Amérique latine avant Castro aujourd’hui c’est l’un des plus pauvres. Et leur système de santé repose surtout sur un système d’apartheid (entre un bon pour l’élite, les touristes et les militaires) et un mauvais pour le reste de la population (qui a officiellement droit aux soins de santé gratuitement mais qui dans les faits doit payer des pots de vins pour pouvoir être soigné).
    Je pourrais aussi parler de l’Erythrée (pays méconnu mais qui peut être considéré comme la corée du nord en Afrique sauf que l’Erythrée n’a pas les moyens d’empêcher la population de fuir le paus) ou du Zimbabwé (qui depuis l’instauration de la dictature marxiste est confronté à des famines là où avant c’était un pays exportant des produits agricoles).
    A la fin des années 90, le Venezuela était aussi l’un des plus riches pays d’Amérique latine mais aujourd’hui c’est le plus pauvre.
    Quand les gauchistes tendent de faire croire que les dictatures de gauche ont permis d’améliorer le sort des populations c’est juste des mensonges.
    Pire au niveau des inégalités, on remarque que les dictatures de gauche sont profondément inégalitaires avec d’un côté les dirigeants qui sont en général très riches et qui vivent très bien et de l’autre côté, le peuple très pauvre. Castro, Chavez,…étaient milliardaires. Avec tout l’argent qu’ils ont détournés, ce sont devenus des hommes très riches. la fille de chavez est la personne la plus riche du Venezuela. Marrant les gauchistes n’aiment pas les milliardaires sauf quand ceux ci sont des dirigeants de gauche qui ont bâti leurs fortunes en volant l’argent du peuple.

  • Allez, juste une dernière pour s assurer que ce grand homme mérite d être devenu un héros romantique.

    « La haine comme facteur de lutte ; la haine intransigeante de l’ennemi, qui pousse au-delà des limites naturelles de l’être humain et en fait une efficace, violente, sélective et froide machine à tuer. »

    C est beau. Ça fait vachement envie.

  • j’ai beugué mon commentaire précédent n’est pas pour cet article..

  • Le régime castriste a assassiné plus de 73 000 personnes entre 1959 et 1987
    Sources : https://www.hawaii.edu/powerkills/COM.ART.HTM

    Petite question aux gauchistes: si Cuba est le paradis qu’ils décrivent pourquoi tant de Cubains fuient aux usa ???
    2,1 millions de cubains ont fui rien qu’aux états unis. https://esa.un.org/miggmgprofiles/indicators/files/Cuba.pdf (chiffres datant de 2013). Cuba a perdu près de 20 % de sa population qui s’est exilé. Pourquoi tant de gens sont partis si c’est un endroit magnifique pour aller dans la dictature capitaliste américaine ?
    Pourquoi inversement, il n’y a pas eu d’immigration américaine vers cuba ?

  • Je constate juste l’immense hypocrisie de la gauche. Ils dénoncent les méchants dictateurs de droite mais rendent hommage aux dictateurs de gauche. Quelle cohérence, il y a de dénoncer pinochet et de rendre hommage à castro ou au Che. Pas étonnant cette exposition en l’hommage du Che quand on voit ce qui s’est passé à la mort de Castro: le groupe des sociaux démocrates du parlement européen ont rendu hommage à castro, un député ps l’a même comparé à Mandela, il y a eu de nombreux hommages venant de la gauche,.. cela donne envie de vomir. Le traitement de la presse est aussi ultra partial. Imaginons que c’est pinochet qui soit mort. Il y aurait eu un scandale à juste titre si un homme politique de droite lui avait rendu hommage. Quand pinochet est mort, la presse était beaucoup moins élogieuse. On voit la partialité des médias. Il suffit de comparer le traitement de la presse à la mort de pinochet et à celle de castro pour se rendre compte à quel point nos médias ont un parti pris à gauche.
    Mieux vaut être un dictateur de gauche que de droite. Les exactions d’une dictature de gauche sont toujours minimisés, justifiés ou simplement passés sous silence au profit des bienfaits ( souvent imaginaires soi dit en passant) qu’ont apporté cette dictature. Quand il y a une dictature de droite, on mets en lumière les exactions de cette dictature quitte à les exagérer.
    Une dictature qu’elle soit de droite ou de gauche reste une dictature. L’une ne vaut pas mieux que l’autre. Soit on condamne les dictatures soit on les condamne pas mais on peut pas faire une condamnation à la carte comme le fait la gauche en fonction de l’idéologie de la dictature. Au final, j’ai l’impression que la gauche hait les dictateurs de droite pas tant pour leurs exactions que pour leur idéologie. Si ces mêmes dictateurs avaient été de gauche et avaient commis les mêmes exactions, ils auraient été loués par la gauche. La mort de castro illustre l’hypocrisie de la gauche. La gauche promeut l’égalitarisme mais considère que la vie humaine n’a pas la même valeur selon que l’on soit victime d’une dictature de droite ou d’une dictature de gauche. Un cubain victime de castro a moins de valeur aux yeux de la gauche qu’un Chilien victime de pinochet. Et après la gauche se prétends humaniste et dit défendre l’égalité.
    Taubira, Melenchon, Hollande,…. Tous rendent hommage à castro et « oublient » les victimes de castro.
    La mort de castro a définitivement détruit la crédibilité de la gauche et des médias.
    La gauche a toujours soutenu les pires dictatures. Elle a été indirectement complice de massacres de masse. J’ai eu la faiblesse d’esprit de croire qu’elle avait évolué et qu’elle avait ouvert les yeux. Je me suis trompé. Elle soutient toujours les dictatures. La majorité des dictatures étaient communistes ou socialistes ( par exemple, le parti baas au Moyen-Orient était socialiste. Bcp de dictatures en Afrique étaient dirigés par des socialistes. Même le régime de l’apartheid considéré comme symbole du capitalisme par les gauchistes a été créé par les syndicalistes blancs.)
    Alors voir des socialistes dénoncé des dictatures c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Il y a eu tellement de dictatures à idéologie socialistes qu’ils feraient bien de la fermer.
    La gauche n’a vraiment honte de rien. J’ai jamais entendu des gauchistes s’excuser pour avoir soutenu des régimes dictatoriales ayant commis des massacres de masse. Pire, certains dictateurs ont été influence par les intellectuels de gauche occidentale car ils ont été formés dans les universités occidentales. Par exemple, les dirigeants khmers rouges ont été formés dans les universités françaises. Les intellectuels français ont une part de responsabilité dans le génocide des khmers.

    Quand Franco est arrivé au pouvoir, l’espérance de vie des espagnols étaient de 50 ans quand il est mort, l’espérance de vie des espagnols de 73 ans. Je n’ai jamais vu personne rendre hommage à Franco pour cela. Franchement, ce serait pathétique de justifier les crimes de Franco par cela. Le régime franquiste a permis l’émergence des classes moyennes espagnols. En quoi cela change quelque chose au fait que le régime de Franco était une dictature qui a commis des crimes ?
    Marrant mais les gauchistes ne parlent que des avancées sociales des dictatures de gauche. Le pire c’st qu’en général, les soi disantes avancées sociales de ces dictatures ne sont qu’une invention. Il s’agit juste de propagande.
    Le régime de Franco en Espagne ou celui de Pinochet au Chili (je parle de ces deux dictatures car les gauchistes adorent en parler) sont des régimes qui ont permis de développer des pays qui étaient à la base sous développés et de créer une classe moyenne. Marrant mais les gauchistes n’en parlent jamais. Attention qu’il soit clair je ne fais pas l’apologie de ces deux régimes qui sont des dictatures ayant commis de graves crimes. J’aurais bien sûr préféré que ces pays soient des démocraties et ne connaissent pas ces dictatures. Mon but est seulement de montrer l’hypocrisie de la gauche qui quand il y a une dictature de gauche, elle minimise les crimes commis par celle ci et mets en avant les avancées sociales (imaginaires) alors quand il y a des dictatures de « droite », elle fait l’inverse. Elle ne parle pas des avancées sociales et mets en avant les crimes de ces dictatures (qui existent réellement mais que la gauche tends à exagérer). On ne peut pas justifier une dictature par les avancées sociales qu’elle fait. Le pire avec la gauche c’est que souvent elle n’assume pas soutenir des régimes dictatoriaux. Qu’elle ait au moins les couilles d’assumer. Si moi, je commence à rendre hommage à Franco pour avoir permis d’améliorer la situation des espagnols, la gauche s’indignera à juste titre car ce serait de l’apologie de Franco. Mais pourtant la gauche fait cela avec les dictatures de gauche. Le pire étant que Franco (enfin plutôt ses ministres technocrates, membres de l’Opus Dei) a réellement amélioré les conditions de vie des espagnols alors que castro non. Mais cela ne justifie pas du tout la dictature franquiste.

  • Cuba est le seul pays latino-américain qui a vu diminuer son apport calorique diminué pour la population, en passant de 2.700 calories/jour/hab. en 1957 à moins de 2.500 après la fin des subventions soviétiques. De même Cuba doit être le seul pays au monde qui a vu son nombre de voitures par habitant diminuer depuis 1957. regardez le salaire moyen: http://www.one.cu/publicaciones/03estadisticassociales/Salario%20Medio%20en%20Cifras%20Cuba%202013/II.pdf
    Au marché payable en devises, le pain coûte $0,80, le kilo de blanc de poulet, plus de $3. Ce qui veut dire qu’un Cubain ne peut même pas s’acheter un pain par jour et qu’il ne peut que subsister que grâce au système de rationnement. Enfin, à quelque chose malheur est bon : l’obésité n’est pas un réel problème à Cuba.

    Castro était milliardaire. plusieurs gens de son entourage ont racontés son train de vie (ce mec vit dans le luxe le plus total).
    Cuba s’est l’exemple type de la dictature communiste: une poignée d’oligarches vivent dans le luxe tandis que le peuple crève de faim.
    La dictature castriste ne fonctionne que grace à la pauvreté. c’est justement grâce à la faim et à la misère que le régime tient. Il a mis un système de rationnement qui lui permet de controler sa population. le livret de fourniture est un moyen pas du tout subtil de contrôle social et une manière contondante d’obliger à l’obéissance. La dictature castriste serait inimaginable sans la pauvreté du peuple cubain : elle a consacré plus d’un demi-siècle à « résoudre » la pauvreté, en la maintenant et en l’augmentant, au lieu d’implémenter des institutions qui canalisent les incitants pour éliminer la dépendance et créer de la richesse. Le castrisme n’a rien fait de tout cela en 50 ans, plus préoccupé à ce que les pauvres continuent d’être pauvres et, par conséquent, vulnérables et dépendants du pouvoir politico-militaire qui soutient et administre la laisse autour de leur cou.
    A lire: http://www.forbes.com/2006/05/04/rich-kings-dictators_cz_lk_0504royals.html
    http://m.rfi.fr/mfi/20140606-cuba-fidel-castro-revelations-luxe-garde-corps
    Île privée, yacht, majordomes… retour sur la vie de Fidel Castro http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-sud/la-vie-de-nabab-de-fidel-castro_1545125.html
    Il existe deux Cuba.
    http://www.therealcuba.com/?page_id=235

  • Concernant le fameux embargo américain, les gauchistes confondent blocus et embargo. Ce « blocus », terme servant plus de propagande au régime Castriste, est en réalité un embargo décrété par les Etats-Unis concernant les produits Américains à destination de Cuba. Cet embargo fut pris en représailles contre la Nationalisation des entreprises Américaines par le régime Castriste. Cela n’a jamais empêché le régime Castriste de commercer avec les autres pays de la planète, et notamment, dans le cadre du COMECON, et de bénéficier de zones franches, comme le Panama par exemple, fournissant ainsi les dirigeants Cubains en produits de haute technologie « made in USA ». D’autant plus que jusqu’en 1991, le régime Castriste fut financé et équipé par sa « société mère » Soviétique, de manière ininterrompue. Cet embargo n’a pas empêché non plus les frères Castro, d’envoyer des troupes militaires (toujours avec le soutien matériel et financier de l’U.R.S.S.) « Communiser » entre autres, des pays d’Afrique. »
    À noter que l’embargo a été fortement réduit au fil du temps ce qui explique que depuis des années, les Etats-Unis sont les premiers fournisseurs de produits alimentaires vers Cuba.
    Je pige pas la logique des gauchistes. Ils critiquent l’embargo américain alors qu’ils sont pour le protectionnisme. Pas très cohérent . Ils critiquent l’embargo américain à cuba mais dans le même temps, ils critiquent la mondialisation et le commerce international.
    Quand les américains commercent avec nous, les gauchistes sont pas contents car selon eux, c’est une forme d’impérialisme économique. Ils accusent les méchantes multinationales américaines de nuire au peuple, de détruire notre santé,…. Selon eux, il faut nous protéger des multinationales américaines qui nous asservissent. Mais à cuba, l’embargo s’est mal. Vous soulevez toute l’incohérence de la gauche radicale. Ils devraient se réjouir de l’embargo américain à cuba. Le peuple cubain est libéré des multinationales américaines. Celles-ci ne peuvent pas détruire Cuba. Dire que l’embargo à cuba a appauvri le peuple cubain revient à reconnaître les vertus du commerce international avec les Etats-Unis.
    Autre incohérence dans la logique des dirigeants Cubains : être antiaméricain, haïr les usa et les accuser de tous les maux et puis après reprocher aux usa de refuser de commercer avec nous.
    Contrairement aux mensonges dans la presse, l’embargo est encore justifié aujourd’hui. Tant que Cuba participeras au narcotrafic et sera lié à des organisations terroristes, l’embargo sera justifié.
    Cuba n’a survécu à l’effondrement de son économie que grâce aux subsides de l’ex-URSS, qui lui accorda 65 milliards de dollars sous forme de « prêts et aides » jusqu’à 1990. Je ne parle même pas de l’aide des autres pays d’obéissance communistes. Si il y aujurd’hui un dégel des relations entre cuba et les usa c’est grace au fait que le vénézuela est ruiné. Et que les dirigeants castristes craignent la fin des aides venezueliennes. Donc ils veulent normaliser les relations avec les usa. le vénézuela apporte de l’aide à Cuba sans l’aide vénézuélienne cuba s’effondre.
    la russie a annulé 90% de la dette cubaine envers l’Union soviétique, soit $29 milliards. En 2010, La Havane est parvenue à restructurer sa dette d’un montant total de $6 milliards envers la Chine. En 2012, le Japon a accepté d’annuler 80% de la dette cubaine envers Tokyo ($1,4 mds).

  • Concernant l’argument classique de la gauche pour défendre la révolution et le régime castriste: cela a permis certaines améliorations notamment dans le domaine de l’éducation et de la
    santé c’est totalement faux. Pour la santé et l’éducation, il faut rappeler que Cuba disposait déjà des meilleurs standards latino-américains (et même meilleurs que dans beaucoup de pays européens) en la matière avant 1957, et avant la prise du pouvoir par les castristes. Malheureusement, depuis, la qualité n’a cessé de diminuer dramatiquement au point que, par exemple, les patients sont obligés d’apporter leur propre savon et très souvent leurs médicaments et leur literie quand ils se font hospitaliser. il ne suffit pas de nationaliser les hôpitaux et réquisitionner de force les médecins pour faire « des soins gratuits, naïf. Tout ce que ça a accompli, c’est faire fuir les médecins (d’ailleurs, chaque fois que Fidel ou Raul en envoie comme main d’oeuvre taillable et corvéable à ses potes Chavez ou Ahmadinejad, il y en a qui disparaissent vite fait dans la nature) et laisser les infrastructures pourrir sur place.
    La « santé » à laquelle les vrais Cubains ont réellement accès sans se ruiner en pots de vin et marché noir (et encore, à condition de ne pas avoir la peau trop foncée !), ce sont des immeubles vieillissants et souvent insalubres, des équipements obsolètes, datant presque tous d’avant la révolution, et pas assez de personnel ni de médicaments et de fournitures pour les faire fonctionner.
    Juste pour t’illustrer l’ampleur du désastre: en 1957, le taux de mortalité infantile de Cuba était le 13e plus bas au mode selon les chiffres de l’ONU, devançant des pays comme la France, la Belgique, l’Allemagne de l’Ouest, Israël, le Japon, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal. Aujourd’hui elle est passée 40ème, tandis que le taux de mortalité des mères à l’éccouchement est passé à 33 pour 1000 (quatre fois le taux des USA !). Le taux de suicide a triplé depuis la révolution. Le taux d’avortement s’est envolé.
    Alors, merci les « soins gratuits », surtout que ce sont les plus pauvres qui en pâtissent en priorité. Quant à l’éducation à Cuba, c’est du même tonneau.l’apartheid médical à cuba: http://www.minarchisteqc.com/2010/09/dossier-sante-3ieme-partie-cuba-lapartheid-medical/
    Si vous prenez le système de santé cubain, il y a un réelle aparatheid entre d’un coté,les dirigeants, les militaires, les touristes et de l’autre, le reste du peuple (qui a un système de santé déplorable)
    Stossel démonte les mensonges de moore sur le système de santé cubain: https://m.youtube.com/watch?time_continue=1&v=cvmQHo8I9TI

    Marrant, les gauchistes luttent contre les inégalités mais encensent le système de santé cubain qui est profondément inégalitaire et repose sur un système à deux vitesses. Quand à la gratuité, si vous faites partie du peuple, vous devez payer des pots de vins pour être soigné.

    Lisez ceci: http://www.therealcuba.com/?page_id=77 http://www.nationalreview.com/article/432680/myth-cuban-health-care
    https://panampost.com/belen-marty/2015/10/06/inside-the-cuban-hospitals-that-castro-doesnt-want-tourists-to-see/ http://www.journaldemontreal.com/2016/11/28/castro-violence-sante-et-contreparties
    https://es.panampost.com/belen-marty/2015/09/30/sistema-de-salud-cubano-una-mentira-forrada-en-propaganda/
    Il existe à Cuba de rares hôpitaux bien équipés auxquels n’ont accès que la classe dirigeante.
    A l’opposé, je conseille aux voyageurs de rentrer dans une pharmacie en dehors de la Havane et bien sur de Varadero. Vous n’y verrez probablement comme je l’ai constaté jusqu’à il y a 10 ans (je n’y suis pas retourné depuis) , de Cardenas à Santiago, en passant par Trinidad, que des bocaux de graines et plantes dites médicinales, parfois et au plus 5à 6 boites de médicaments.
    À Cuba, le salaire d’un médecin était 12 fois moins que celui d’un policier en moto.
    Si Castro a voulu former des médecins, ce n’était que pour les expatrier en monnaie d’échange et certainement pas pour les Cubains. Il arrive souvent que les médecins Cubains doivent cumuler avec un autre métier. J’ai pris un taxi où le taximen était un chirurgien obligé d’avoir plusieurs boulots.

  • « les gens savent » : pas tous, non loin s’en faut. J’ai dû retirer tout récemment une citation du Che proposée (parmi d’autres heureusement) pour l animation de Noël dans une aumônerie, citation proposée par le référent, aimable chrétien aussi formé sur le plan théologie qu’il est déformé sur le plan politique…
    Pour moi la réelle nouveauté est que des hommes/femmes politiques connus osent s’opposer à Hidalgo publiquement. Ca c’est une bonne nouvelle, excellente même. tres bonne année à tous

  • Homosexuels, hippies, dissidents… : quand Cuba se « purifiait » de ses « déchets » http://www.lepoint.fr/culture/homosexuels-hippies-dissidents-quand-cuba-se-purifiait-de-ses-dechets-09-10-2017-2163068_3.php

  • Si Madame Hidalgo veut honorer le romantisme, elle peut faire une exposition Novalis, Goethe, Chateaubriand, Musset, de Vigny, Byron, Constant, G.de Staël mais certainement pas avec ce sinistre Guevara dont Régis Debray a même dit qu’il était assez bête et probablement retardé.

    Le pire étant d’accoler « romantisme » à Che Guevara qui en est intrinsèquement l’exact contraire, le romantisme méprise les figures tutélaires et se réfugie dans la passion contrariée et individuelle, surtout loin de la foule.
    Le romantisme est libéral ou n’est pas.

  • Stéphane Boulots
    1 janvier 2018 at 14 h 28 min

    Même si je suis à 100% contre cette loi liberticide, je pense que les libéraux devraient déposer plainte contre A. Hidalgo pour apologie de crime contre l’humanité.

    • On ne peut pas s abaisser à être comme eux.
      La liberté d opinion et d expression a un sens pour moi. Anne Hildaldo a le droit d avoir une opinion sur le Che même si cette opinion est fausse. On combat une opinion fausse par la connaissance et par la logique et non pas par un procès, même si une de leur loi liberticide le permet.

  • Cela en dit long sur les véritables opinions et aspirations de cette dame et de beaucoup de gens de gauche se masquant démocrates alors qu’ils ne sont que des tueurs en puissance. Seulement dans l’incapacité de donner corps à leur intentions criminelles. Il faut rappeler que le congrès de l’Internationale socialiste, présidé une année par Ségolène royal rassemblait de nombreux criminels dont: Khadafi, Assad, Ben Ali, Gbagbo, Castro, Chavez, etc…

  • Quelle honte cette femme. Le Che était juge et bourreau, il est vénéré en Argentine alors qu’il n’a jamais rien fait pour son pays d’origine.

  • Je ne vois là que révélation bien peu surprenante des idéaux d’Anne Hidalgo, et dans l’affaire, elle est bien moins condamnable que celles et ceux qui l’ont élue. Des électeurs qui eux n’avaient aucune arme pointée sur la tempe ni sur celle de leurs proches…

  • Je peux que mme Hidalgo à franchi la ligne rouge. Elle confirme bien son positionnement politique
    Je crois qu’elle est à contre temps. Pendant que la Russie s’applique à gommer 70 ans de malheur, elle fait lapolo D’un meurtrier sans vergogne,dont on ne peut reconnaître grandes qualités,surtout pas celle d’un médecin qui a pour vocation d’alléger la misère humaine
    Comment Paris peut-elle être dirigée par une telle cynique incompétente

  • Ah ces féministes enragées, elles sont pour imposer l’écriture inclusiv.e mais tombent en pâmoison devant le premier vrai mâle aux yeux de et aux mains de tueur.

    De manière plus subliminale, le message est clair pour les « ennemis du peuple » (nous autres libéraux). Les hommes (et femmes) de l’Etat admirent les tueurs et les Kapos prêts à faire le sale boulot d’éliminer ceux qui pensent mal.

  • Qu’elle rejoigne tout de suite mélenchon…. Ces gauchiasses vénèrent la dictature c’est un fait.

    N’ont-il pas ces traites à la nation soutenus hier le monstre hitler (ben oui quoi son parti était le « national socialisme ») : les communards en tête de ligne jusqu’à la fin des accords germano-soviétiques, puis les socialoppes ….

  • Voici encore la preuve que la france est un pays imprégné d ideologie marxiste!Toujours cette meme complaisance affichée et sans scrupules pour ces idées gauchistes,les morts comptent moins si le dictateur est communiste…

  • Cette femme fait honte à Paris, aux parisiennes, aux parisiens et à la France!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

S’il est bien une chose qui frappe l’opinion publique française avec la violence d’une charge de nitroglycérine, ce sont les révélations de privilèges dont jouiraient ceux qui nous dirigent. Ça ne manque jamais. Jean Castex pris en flagrant délit de masque dans la poche, Jean-Michel Blanquer surpris à Ibiza, Olivier Véran testé positif ou plus anciennement, les costumes sur mesure offerts à un ancien Premier ministre candidat à l’élection présidentielle.

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais.

Dès qu’une personnalité... Poursuivre la lecture

Extrait de Philippe Nemo, Histoire des idées politiques aux Temps modernes et contemporains, PUF, 2002, p. 779-781.

Si l’on entend par socialisme une doctrine, ou une famille de doctrines, condamnant la propriété privée, prônant la mise en commun des biens, imposant des conduites normées qui restreignent la liberté individuelle, il est clair – et les premiers socialistes ont explicitement revendiqué cette parenté – que le socialisme peut et doit être rapproché des « communautés primitives » ayant précédé l’émergence de l’État et des so... Poursuivre la lecture

Par Doug French. Un article du Mises Institute

Relatant une boutade de l'économiste soviétique Nikolai Fedorenko, Yuri Maltsev a illustré le problème du socialisme dans sa préface à l'ouvrage de Ludwig von Mises intitulé Economic Calculation in the Socialist Commonwealth. Fedorenko a déclaré à l'époque, selon les mots de Maltsev, "[Un] plan économique entièrement équilibré, vérifié et détaillé pour l'année suivante serait prêt, avec l'aide des ordinateurs, dans 30 000 ans."

L'intelligence artificielle comme outil socialiste ?

Vi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles