Faut-il interdire Russia Today en France ?

Interdire un média russe au nom de la liberté ? Les médias qui sont aux ordres d’un gouvernement ne sont-ils donc pas les bienvenus en France ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Méchant loup by Tétine(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Faut-il interdire Russia Today en France ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 24 décembre 2017
- A +

Par Eric Verhaghe.

Russia Today a mauvaise presse en France, selon le président de la République lui-même. On se souvient de sa sortie en conférence de presse où il expliquait le rôle néfaste de ce média russe.

Il est donc de bon ton de noircir le tableau en expliquant urbi et orbi que Russia Today est une officine de propagande au service du gouvernement russe, voire de Vladimir Poutine lui-même. Ses détracteurs ne sont pas loin d’accuser Poutine de dicter lui-même chaque matin les titres et les articles que ce média publie.

Russia Today et la propagande

J’ai moi-même accordé plusieurs interviews à Russia Today, ainsi qu’à Sputnik, héritière de l’agence soviétique Novosti. Je n’ai jamais ignoré qu’il s’agissait de médias financés par le pouvoir russe, comme je le sais de Radio France, de France 2, de nos chaînes parlementaires ou de l’AFP. Si j’ajoute à cette énumération la liste des titres qui reçoivent des subventions publiques pour (tenter d’) assurer l’équilibre de leurs comptes, je dois englober la majorité de la presse française.

Y a-t-il une différence entre une interview à Russia Today et une interview accordée à un média français peu ou prou détenu par le gouvernement ?

Je ne voudrais pas ici faire d’angélisme. Mais ni Russia Today ni Sputnik n’ont jamais orienté le cours de mes réponses. En revanche, durant la campagne des présidentielles, je peux dresser la liste impressionnante de médias français subventionnés qui m’ont explicitement demandé de donner des réponses favorables à Emmanuel Macron ou qui m’ont déprogrammé lorsque je refusais de le faire.

J’ai encore le souvenir étonnant d’une journaliste de l’AFP m’interviewant sur les entrepreneurs et Macron. Trois ou quatre fois, elle m’a posé cette question fascinante : « Bon, mais vous êtes pour Macron, tout de même ? » Sans beaucoup chercher, je dois pouvoir récolter une bonne dizaine de témoignages identiques venant de gens qui ont tous été blacklistés pendant la campagne électorale par des médias français pour défaut de macronisme primaire.

Lors d’une interview que j’ai donnée à Russia Today, j’ai interpellé en off la journaliste sur ses rapports avec le pouvoir. Sa réponse m’a parue assez convaincante :

Quand j’ai atterri à Roissy, j’ai vu le titre de Libé demandant de voter Macron. Un journaliste russe ferait une telle propagande, tous les médias français crieraient au scandale et à la dictature.

Cela ne signifie pas que Russia Today soit plus honorable, plus libre, plus objectif que Libération ou Le Monde. Cela signifie simplement qu’il n’existe pas de différence de nature entre Russia Today et la presse française aux ordres.

La France aime la presse aux ordres

Au demeurant, en dehors de Russia Today et de Sputnik, la presse française s’accommode très bien d’homologues étrangères tout aussi inféodées qu’elle à des pouvoirs envahissants. On citera l’exemple d’Al Jazeera, lancée par l’émir du Qatar en personne.

Pourquoi trouve-t-on en France des spécialistes de la Russie qui écrivent au CSA pour demander l’interdiction d’émettre de Russia Today, alors qu’on ne trouve pas de spécialistes du Qatar qui demandent la même chose pour Al Jazeera ? C’est le tropisme de l’intelligentsia française qui traverse les époques.

Doit-on en conclure que l’intelligentsia française d’aujourd’hui est plus clémente vis-à-vis des régimes autoritaires qui sévissent dans le monde musulman, que vis-à-vis du régime russe ? En tout cas, la culture de l’excuse a ses têtes : elle s’épanouit mieux sous certains climats et craint manifestement le froid sibérien.

Promouvoir la démocratie ou lutter contre l’influence russe ?

Pour le reste, on a bien compris la logique de stigmatisation qui affecte un média comme Russia Today. Il s’agit, pour la énième fois, de prendre prétexte des libertés pour mener un combat géopolitique vieux comme le monde.

Le travail est ici fait proprement. Il n’est pas mené à coup de communiqués de presse envoyés par une ambassade ou un parti politique. Dans la guerre idéologique, il vaut mieux avancer sous le masque « d’experts », de « spécialistes » qui, au nom de l’impartialité scientifique, appellent de leurs voeux les plus nobles un flash totalitaire en bonne et due forme.

Dans le cas d’une suspension de Russia Today, il ne s’agirait en effet de rien d’autre que d’une décision arbitraire : on interdit les médias russes, mais on en autorise d’autres. Pour quel motif ? Les libertés bien sûr dont une partie de l’intelligentsia française semble très bien s’accommoder d’une application à géométrie variable.

Sur le web

Voir les commentaires (60)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (60)
  • Tres juste. RT est pro gouvernement russe et alors? L’Humanité aussi et pourtant personne ne s’offusque que l’Humanité soit subventionnée par le contribuable…

    • c’est assez étonnant à cet âge du web, pour le moment, nous avons plus de propagande et moins d’info (même via les nouveaux géants type google et wikipedia). En ce qui me concerne, je diversifie les sources de propagande (divers pays du monde, de droite / de gauche, etc.) Je ne suis toujours pas informé mais du moins je vois les divers point de vue qui sont en lutte sur une question

    • RT n’est pas que pro-gouvernent il lui appartient.

  • ben pratiquement il faut fermer tous les médias (presses écrites et presses télévisées); pour ma part je regrette que l’on ne se tourne pas davantage vers la Russie (je suis loin d’ètre communiste ou france insoumise). Pourquoi se tourner toujours du côté des US car ils ne sont pas meilleurs que la Russie. Perso, je préfère un Poutine qui fait ce qu’il dit, q’un Trump qui aboie beaucoup mais qui fait rien. En échange économique, avec la Russie serait peut ètre plus payant q’avec les US.

    • « En échange économique, avec la Russie serait peut ètre plus payant q’avec les US » merci de montrer toute l’étendue de votre ignorance. Comparer le PIB de la Russie avec celui des USA. Un état américain tout seul comme New York a un PIB plus élevé que la Russie. Economiquement, les USA ne peuvent pas être comparé avec la Russie. De plus, le problème avec la Russie c’est qu’il n’y a pas beaucoup de liberté économique. L’économie est contrôlé par l’état et les oligarques proches du pouvoir. Il n’y a pas d’état de droit en Russie ce qui est un énorme frein à l’investissement. Mais ce qui a un avantage pour certains pays: les riches russes savent qu’à tout moment s’ils tombent en disgrâce, on peut leur saisir toute leur fortune ce qui les pousse à mettre leur fortune à l’étranger. Chypre dépend beaucoup des oligarques russes qui utilisent ses banques pour y mettre leur argent mais on pourrait aussi parler du cas de la Suisse et bcp méconnu de l’Autriche. Donc d’une certaine manière, on profite déjà de la Russie même en froid avec l’Occident, l’élite russe préfère quand même mettre son argent là bas plutôt qu’en Russie.
      D’ailleurs, si on veut des sanctions efficaces il faut s’attaquer à l’argent mis par l’élite russe en Occident. Il est clair que si l’élite russe voit sa fortune en Occident menacée, Poutine n’aura pas d’autre choix que de changer de politique.

      « je préfère un Poutine qui fait ce qu’il dit, q’un Trump qui aboie beaucoup mais qui fait rien » Ben c’est aussi à cause de la différence de régime. Les USA sont une démocratie et de plus est fédérale (càd qu’une partie du pouvoir est dans les mains du pouvoir des entités fédérales). Il y a aux USA des contre pouvoirs (congrès, juges,…). (Il existe aux USA des contre pouvoirs plus informels à savoir l’administration). Tout cela fait que Trump ne peut pas faire ce qu’il veut. Il doit faire voter les lois par le congrès, respecter la constitution. (Après, il est vrai que le problème aux USA c’est que le système institutionnel est profondément merdique). Aux USa, il y a été montré que par exemple dans le domaine de politique étrangère, il n’y avait pas une politique étrangère américaine mais plusieurs: par exemple celle du département d’état, celle de la cia, celle de l’armée,….De plus, les USA sont loin d’être une démocratie parfaite; Des groupes d’intérêts arrivent à imposer leurs vues. Par exemple, en politique étrangère, des puissances étrangères (je pense à l’Arabie saoudite) arrivent à influencer la politique américaine (grâce au lobbying et en financant des think thanks).
      Alors que la Russie est un régime autoritaire où il n’existe pas de contre pouvoirs (si ce n’est peut être celui des oligarques qui pourraient intervenir si leurs intérêts étaient menacés). Poutine peut faire ce qu’il veut. Les médias, la justice,…lui obéissent docilement. La Russie censée être fédérale est dans les faits un état très (et trop) centralisé.
      Bien sûr que dans un régime autoritaire, la personne détenant le pouvoir peut très facilement imposer la politique qu’elle veut. (En plus, elle n’a pas trop à se faire de l’opposition car il suffit de la réprimer). Je suis extrêmement critique envers les institutions américaines qui sont désastreuses et envers la démocratie américaine mais c’est mille fois préférable au système russe. Alors oui un président autoritaire peut facilement faire ce qu’il veut mais je vois pas en quoi c’est une bonne chose.

      • New York City a une plus grande économie (1,56 billions dollars ) que l’ensemble de l’économie de la Russie ( 1,27 billions dollars)

    • Il faut arrêter le relativisme. Oui les USA sont mieux que la Russie.
      Petit rappel pour arriver au pouvoir Poutine n’a pas hésité à orchestrer une série d’attentats contre ses propres concitoyens à Moscou. C’est ce qu’il l’a fait connaitre et l’a rendu populaire lui permettant de devenir président.
      (Les séparatistes tchétchènes accusés n’avaient strictement aucun intérêt à commettre des attentats et a provoqué une nouvelle guerre vu qu’ils avaient gagnés la précédente. En plus, c’était absolument pas leur mode opératoire (c’était encore à une époque où la rébellion n’était pas islamiste)).
      Cet épisode est juste pour vous illustrer la différence entre Poutine et nos dirigeants. Oui nos dirigeants sont des incompétents, des menteurs,…mais eux jamais ils n’organiseraient des attentats contre leurs propres citoyens pour avoir le pouvoir.
      Savez vous que la Russie est un état mafieux (càd un état où l’état contrôle la mafia) ? Chose amusante: Wikileaks l’a montré quand ils ont publié les notes diplomatiques secrètes des USA.
      Je n’aimes ni Trump ni Poutine: je préfère un dirigeant qui se soucies du sort de son peuple et qui est compétent.
      Vous êtes au courant que la situation économique russe est actuellement mauvaise ?
      Il y a une raison bien plus pragmatique de se tourner vers les USA: l’hostilité de la Russie envers l’Occident. Bon nombres de dirigeants russes voient l’Occident comme l’ennemi.
      Les premiers textes officiels russes décrivant l’Occident comme un adversaire datent de 2003. Aktoual’nye zadatchi razvitiia vooroujennykh sil Rossiïskoï Federatsii [Les tâches prioritaires du développement des forces armées de la Fédération de Russie], Ministère de la défense, octobre 2003. Hostilité augmentant au fur et à mesure.
      Comme nos dirigeants sont des incompétents ils ne s’en sont pas rendus compte. Il leur a fallu l’agression russe en Ukraine pour comprendre la menace.
      Marrant de voir que certains à droite concernant la russie ont la même logique que les gauchistes concernant les islamistes: ils sont contre nous par notre faute parce que l’on est hostile envers eux (islamophobe ou russophobe). Alors que la vérité c’es l’inverse. Le problème de la Russie et de l’islamisme vient de notre faiblesse et que l’on a été bien trop tolérant avec eux que l’on a laissé le problème se développer. Ils nous méprisent car ils nous considèrent comme faibles (et ils ont raison).

    • A noter qu’aux USA c’est l’inverse. A savoir la presse ne fait pas de la propagande pro gouvernementale mais fait de la propagande anti Trump. Régulièrement, la presse américaine est relayée entrain de publier des fake news concernant Trump. Le dernier en date: http://www.slate.com/articles/health_and_science/science/2017/12/there_is_no_ban_on_words_at_the_cdc.html (et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. A noter que ces fake news sont repris par les médias du monde entier y compris les médias francais)
      Ceci dit il y a de très bon journaux américains comme le Wall Street Journal.

    • Renseignez vous un peu sur le système de santé russe et sa santé. Ou sur le système éducatif.
      Poutine a eu de la chance quand il est arrivé au pouvoir. Il est arrivé au bon moment sur le plan économique (fin de la crise, explosions des prix des ressources naturelles permettant d’augmenter les ressources de l’état et d’apporter une croissance). S’il avait été intelligent, il aurait profité de cette situation pour investir massivement dans les infrastructures, dans l’éducation, de faire des réforme structurelles permettant de diversifier l’économie russe (la Russie est ulta dépendante des ressources naturelles ce qui est intenable à long terme. Maladie hollandaise).
      Non, au lieu de cela, il a permis à ses proches de prendre le contrôle de l’économie et de piller la Russie à leur profit. Il a massivement investi dans la défense au lieu de développer son pays. Résultat: la Russie a une armée moderne et très bonne. Ce pays a retrouvé le statut de superpuissance sur le plan internationale. Ce pays a retrouvé son prestige. Mais pour quels résultats sur le plan interne ??
      Une situation qui se dégrade de plus en plus (en particulier à la campagne et dans les petite villes). Les russes voient leur niveau de vie baisser, le système de santé est de plus en plus défaillant ,…
      Aujourd’hui, d’ailleurs, Poutine peut difficilement baisser le budget de la défense malgré la difficile situation économique. Un très bon article à lire: http://www.ecfr.eu/article/commentary_the_truth_about_russias_defence_budget_7255
      En fait, Poutine semble faire la même erreur que les dirigeants communistes: accorder trop d’importance à la politique étrangère, à la défense au détriment du reste (vie de ces propres citoyens). l’URSS s’est effondré car elle a été trop ambitieuse sur le plan internationale. Elle a crû pouvoir rivaliser avec les USA sans comprendre que la différence économique était bien trop importante. Poutine veut faire de la Russie l’égale des USA sans comprendre que c’est impossible vu la différence entre les économies des deux pays. A court terme, sa politique peut paraître une réussite totale mais à long terme, elle menace la Russie. Poutine est pour moi le nouveau Brejnev.
      La politique de Poutine en Ukraine est désastreux sur le long terme pour la Russie car à cause de cette agression , l’Ukraine a définitivement basculé dans le camp occidental. La Russie a perdue son influence en agressant l’Ukraine. Et en plus, ils sont obligés de subventionner des territoires (Crimée devenue russe mais aussi les soi disants territoires séparatistes dans l’Est qui sont en vérité totalement contrôlés par la Russie). Encore de l’argent gaspillée qui aurait été bien mieux dépenser au développement de la Russie.

      • Renseignez-vous sur la réalité française et sa retranscription par les médias français. Les médias ne sont pas indépendants, c’est un fait, et si vous ne parvenez pas à admettre les uns comme vous admettez les autres, vous êtes mal parti. Personnellement, j’en suis venu à préférer ceux qui sont clairement biaisés dans un sens que je connais à ceux qui le sont indécemment et hypocritement en prétendant défendre néanmoins des valeurs de liberté, comme les Français.

        • vous auriez dû lire mes commentaires en bas (notamment ceux adressés à Véra) parce que si vous les aviez lu vous vous seriez rendu compte que je suis particulièrement au courant de la situation des médias francais de leur partialité et de leur médiocrité mais comme je le dis, il y a clairement une différence de degré par rapport aux médias russes du genre RT.
          Il est parfaitement respectable d’être biaisé (et je suis d’accord qu’il vaut mieux dans un souci d’honnêteté le dire haut et fort) mais cela n’empêche que tout en étant partisan, on peut dans le même temps avoir une rigueur et une éthique de dire la vérité. Etre biaisé ne veut pas dire raconter des mensonges et faire de la pure propagande. Le Wall Street journal est un journal ouvertement conservateur. Pourtant, c’est un journal de qualité où les journalistes font du travail sérieux et veulent diffuser la vérité.
          Le problème de RT c’est pas d’être biaisé c’est que c’est un instrument de désinformation de l’état russe.
          RT passe son temps à relier des mensonges et des théories du complot. Je suis parfaitement conscience des mensonges des médias francais (j’ai donné des exemples dans mes commentaires en bas mais j’en ai d’autres) mais il y a clairement une différence de degré avec RT. Après comme je dis je suis contre une interdiction de RT. Ceci dit on ne peut pas mettre sur le même pieds que les médias francais

          • Nous avons des appréciations divergentes de la manière dont ce que vous appelez le « degré » doit être déterminant. Pour moi, un degré élevé et certain est préférable à un degré modéré mais très incertain. Raconter des mensonges est sans importance si un lecteur/auditeur éduqué est à même de le détecter sans effort, en revanche, c’est catastrophique si c’est tellement bien caché que le reporter est convaincu qu’il s’agit de la vérité et si c’est noyé parmi d’autres reportages plus honnêtes.

      • Bonne description. sortie de moscou et de saint petersbourg la russie est encore au moyen age tout ça pour satisfaire une fierté mal placée. ..

    • La Russie est une république bananière avec la bombe atomique. Les échanges avec elle ci seront toujours forcément limités.

  • je visite sputnik tout les jours ; j’en suis à ne plus lire ou écouter les médias subventionnés de mon pays tant je suis dégoutée de ces lèche cul du gouvernement ;

  • Quand on dispose de médias indépendants et objectifs tels que BFMTV, Mediapart, le Huffington Post, Le Monde, etc…. , on est tellement bien informé qu’on n’a pas besoin d’autres sources ! 🙂

  • « LA FRANCE AIME LA PRESSE AUX ORDRES »
    traduire par
    La France n’aime pas la liberté.

  • Cet article reprend celui paru le 22 courant sur  »*Pacifico* ». J’y commentais auparavant ses articles par des références de faits proscrits par la loi. Sur quoi la censure veillait et sévissait souvent. Puis ce titre de presse a jugé bon d’en exclure les non-abonnés. Ce qui est une forme de censure légale fort employée dans les médias français. Elle a pour avantage de ne pas être contraire aux lois L.C.E.N. et de 1881 sur la liberté d’expression.
    Quelles que soient les raisons alors invoquées, ou non, il est légitime de se demander à quel point toute cette presse craindrait la voix du lecteur et la diffusion horizontale d’informations complémentaires non souhaitées, mais légitimes et souvent exactes et pertinentes ; y compris politiquement.
    Une des explications fournies par des tiers était  »la peur », tout simplement. Peur de perdre une subvention (cas de V.A.) ? Peur de mécontenter une clientèle influente ? Crainte d’une mise en exergue de la frilosité, de la partialité ou de la courte vue de certains auteurs ? Sans doute un peu de ceci, mais pas seulement.
    Mais, qu’importe, après tout, si le fléchissement du lectorat s’ensuit. La chose à retenir ici est que, tant que ces atteintes aux libertés ne seront pas solubles dans ce pays, en raison des orientations déplorables prises par l’institution judiciaire française, elles perdureront.
    À ceci près que la Commission Européenne peut être saisie directement et sans frais par un particulier, en cas d’atteinte collective aux droits des citoyens, cas de ce genre de manquements aux engagements de la France.
    Il n’est en effet pas nécessaire de passer par le Tribunal de l’U.E. (qui n’est pas la C.E.D.H. dévoyée), tout spécialement dans ces situations n’impliquant pas de montants financiers.
    Les règles en sont disponibles en ligne.
    Qu’on se le dise.

  • Un petit rappel de l’article de Contrepoints du 18 décembre 2017, où j’évoque quelques-uns de ces principes, sous couvert de lois qui vont bien :
    https://www.contrepoints.org/2017/12/18/305705-devenez-partenaire-de-contrepoints
    Une illustration de ces particularités, en quelque sorte.

  • S’en prendre à Poutine d’une manière ou d’une autre est tellement valorisant pour ces rigolos . Mais la liberté justement est de permettre à tous les points de vue de s’exprimer, donc de se concurrencer et par conséquent réduire le risque de pensée unique.

  • Il ne faut pas interdire RT. Tant que je ne finance pas contre mon gré, tout me va.
    Cependant ne pas oublier que le marché des médias est faussé par les subventions des États et que ces « aides » impactent leur liberté et eur indépendance.
    Sans ces aides, beaucoup d entre eux n existeraient plus. Ceux qui survivraient sans ces aides seraient les meilleurs.
    Vive le marché libre.

    • Edit: Cependant ne pas oublier que le marché des médias est faussé par les subventions des États et que ces « aides » impactent la liberté et l indépendance des médias.

  • Vive la diversité des médias !
    (sauf s’ils appellent à la violence en ce qui me concerne)

    La France est toujours 39me au niveau liberté de la Presse (https://goo.gl/SLgy71)

    => « La liberté d’expression suppose la libre concurrence des sources d’information »

    • et la Russie 148.
      La France se trouve classé dans la situation bonne alors que la Russie dans Situation difficile (il y a très bonne, bonne, problèmes sensibles, situation difficile, situation très grave).
      Oui la France n’est pas le pays le plus libre en terme de liberté de presse, il y a des problèmes mais c’est rien comparé à la situation russe.
      J’aimes pas les médias francais qui disent parfois n’importe quoi et où il y a une doxa dominante mais il y a clairement une différence de degré par rapport à russia today qui ment ouvertement, passe son temps à relayer des théories du complot et qui n’est rien d’autre qu’un organe de propagande l’état russe

  • « Pourquoi trouve-t-on en France des spécialistes de la Russie qui écrivent au CSA pour demander l’interdiction d’émettre de Russia Today » ?
    Parce que nos maîtres ont la détestation des valeurs chrétiennes, et qu’il faudra compter sur les soldats de la Sainte Russie pour nous sortir du bazar à venir.

    • La Russie défends les valeurs orthodoxes pas les valeurs chrétiennes. Renseignez vous sur le sort des catholiques et protestants en Russie. Les autorités russes tiennent des propos très hostiles au catholicisme et au protestantisme. En russie, certaines minorités chrétiennes comme les évangélistes sont persécutés.
      D’ailleurs, savez que la justice russe a condamné des témoins de jéhovah à de la prison à cause du fait qu’ils avaient des bibles (dans la version des Témoins de Jéhovah). Les Témoins de Jéhovah sont certes une secte mais rien ne justifie de les envoyer en prison.
      La Russie est l’un des pays d’Europe avec l’un des plus grand pourcentage de musulmans. Il y a en pourcentage plus de musulmans en Russie qu’en France. (Et dire qu’ils sont plus modérés est faux). Poutine mène une politique immmigrationniste envers les gens d’Asie centrale (qui sont musulmans). Cela crée d’ailleurs de plus en plus de tensions dans des villes comme Moscou.
      On pourrait aussi parler de la politique de Poutine en Tchétchénie où Poutine donne carte blanche à Kadyrov pour mener une politique d’islamisation.
      Et puis il y a une différence entre les actes et les paroles. Poutine fait des très beaux discours mais il n’a jamais cédé aux principales demandes de l »église orthodoxe russe (notamment sur l’avortement et l’enseignement de la religion dans les écoles).
      Et cela m’amuse les gens qui critiquent la décadence de l’Occident tout en admirant la Russie. Ils ne connaissent rien à la Russie. Parce qu’il faudra m’expliquer en quoi la société russe n’est pas décadente ?? Les moeurs en Russie sont tout aussi décadents (et peut être même plus) qu’en Occident.

    • Tout cela pour dire que les milieux conservateurs et nationalistes qui admirent tant Poutine se fourvoient sur ce qu’est la Russie. La Russie qu’ils imaginent est très différent avec la Russie de la réalité

  • Il y a une différence entre des nouvelles passées au prisme d’une opinion, et carrément de fausses nouvelles, dont Russia Today et Spoutnik se sont fait une spécialité. C’est toute la différence entre la médisance et la calomnie. Pour autant je ne suis pas pour l’interdiction d’un média, mais pour un contrôle accru du mensonge…

    • « pour un contrôle accru du mensonge… »
      Certes, mais par qui? L’Etat?
      Une concurrence réelle entre médias pourrait éventuellement jouer ce rôle, chaque média ayant intérêt à démonter ou tout du moins modérer les propos d’un concurrent. Evidemment, cela nécessite une vraie concurrence…
      A chacun ensuite de se faire son opinion, avec le risque de se tromper bien sûr, l’essentiel étant d’avoir la possibilité de corriger son erreur…

  • La Russie n’est pas comparable aux démocraties occidentales :
    La France n’a pas attaqué un pays voisins pour en annexer une région.
    En France, les opposants politiques au gouvernement ne sont pas assassinés dans les rues de Paris, ou empêchés de se porter candidats.
    En France, les médias ne sont pas tous soumis au pouvoir politique.
    En France les manifestants d’opposition ne sont pas condamnés à des années de «camp à régime sévère» pour avoir défilé pacifiquement.
    Oui, il faut interdire RT car il s’agit de l’organe de propagande d’une dictature, et non d’un média indépendant.

    • totalement d’accord avec vous sauf sur le dernier point: « Oui, il faut interdire RT car il s’agit de l’organe de propagande d’une dictature, et non d’un média indépendant »
      Non pour moi il ne faut pas interdire RT, il faut laisser la liberté même si cela implique de laisser la liberté de faire de la propagande. A partir du moment où on accepte la police de pensée on ne sait jamais où l’on s’arrêtera.

    • Votre formatage a parfaitement réussi. Félicitations !

  • Je suis pas pour une interdiction de RT mais cet article est du grand n’importe quoi. On ne peut pas nier que RT est un organe de propagande aux ordres que Moscou qui n’hésite pas à relier des mensonges, des complots,…
    France Télévisions est certes médiocre. Il y a clairement un parti pris idéologique (à gauche). Mais cela n’a rien à voir avec RT.
    France Télévisions bénéficie d’une indépendance vis à vis du pouvoir en place (même s’il y a toujours moyen que ce pouvoir peut exercer des pressions). RT n’est ni plus ni moins qu’un relais de propagande de Poutine. Alors, vous dire la même chose de France Télévisions ? France Télévisions ne critique peut être jamais le gouvernement francais ?? France Télévisions ne relaie jamais les polémiques concernant le gouvernement francais ?? France Télévisions est un simple relais du gouvernement francais ?? Il faut être d’un peu de bonne foi. Regardez la couverture médiatique faite par France télévisions envers Macron président, envers Hollande, envers Sarkozy. N’oublions pas qu’en France, on adore râler. Et les journalistes sont comme les autres francais: des râleurs. Par exemple, les journalistes francais ont eu un parti pris évident concernant Hollande lors de la campagne mais quand il est devenu président (et que l’on a vu son incompétence), ils ont commencé à le critiquer sévèrement.
    Les médias francais sont médiocres, ils ont un parti évident pour la gauche. On peut leur faire beaucoup de reproches. Et on peut critiquer la liberté de presse en France mais ce n’est en rien comparable avec RT et les médias russes qui eux sont purement et simplement contrôlés directement ou indirectement par le Kremlin et ils n’hésitent pas à mentir ouvertement, à passer sous silence des informations gênantes,..Il y a clairement une différence de degré.
    Voilà un site démontant la propagande russe concernant la crise ukrainienne: https://www.stopfake.org/fr/accueil/ (cela ne concerne pas seulement la propagande de RT mais de manière plus large la propagande russe).

  • Un article sur comment les acteurs russes de désinformation russes arrivent à manipuler l’information et les difficultés et les luttes pour une démocratie à faire contre-propagande. https://www.washingtonpost.com/world/national-security/kremlin-trolls-burned-across-the-internet-as-washington-debated-options/2017/12/23/e7b9dc92-e403-11e7-ab50-621fe0588340_story.html?utm_term=.e61261d77983

  • Interdire n’est pas une bonne solution. Les journalistes du monde critiquent les fake news mais eux mêmes font des fake news (le monde a activement mené une campagne de désinformation sur le glyphosate).
    Autre exemple (il en existe des milliers): le monde publie un article sur l’anniversaire de Macron laissant clairement penser que celui ci loge dans un château (alors qu’en vérité, il loge dans un gîte près du château). Certes, on le comprends quand on lit l’article mais la majorité des gens regardent juste les titres. Donc mettre un titre trompeur c’est mentir.

    Un dernier exemple: le monde publique un article intitulé: Le réchauffement Climatique, principal facteur de migration selon des travaux du GIEC. Or quand lit le rapport en question. ,Le Giec dit juste l’inverse. Jamais ils ne prétendent que le réchauffement climatique est le principal facteur de migration.Ce rapport du GIEC dit que la notion de réfugié climatique n’a pas de sens.

    Je piges pas que le monde puisse être considéré comme un journal de référence c’est totalement ridicule. Donc je trouve ironique que ce soit dans un tel torchon qu’un tel appel à la censure paraisse.
    Et après au risque de me répéter: il y a clairement une différence de degré entre les médias francais et les médias russes. Les médias francais sont médiocres mais c’est rien comparé aux médias russes en terme de propagande

  • L’un des principaux problèmes en France de la presse écrite c’est l’AFP car 80 % des articles publiés dans la presse sont quasiment des copier coller de l’AFP. Or, l’AFP a un fort penchant à gauche. Ce qui signifie que même pour un journal dit de droite comme le figaro la majorité des articles publiés viennent directement de l’AFP qui est de gauche.
    Il y a deux choses à différencier le traitement d’information et la ligne éditoriale. Il ne faut pas se mentir le fait de publier certaines informations ou non, de mettre en avant une information plutôt qu’une autre,..Tout cela n’est pas neutre. Or, on constate que les journaux dits de droite ont un traitement d’information qui est de gauche. Là où la ligne éditoriale (il suffit de lire les éditos ou Figaro vox) est de droite.
    Aux USA, dans les classements politiques des journaux on fait la différence entre les deux (la manière de traiter l’information et la ligne éditoriale entendus comme les articles d’opinions et les éditos) et on constate que pratiquement tous les journaux sont de gauche dans la manière de traiter l’information

    • Si Le Figaro veut être de droite, il faut qu’ils deviennent moins dépendant de l’AFP, qu’ils puissent avoir d’autres sources d’informations

  • Nous ressortir cette fable des médias français aux ordres du gouvernement car subventionnés par lui c’est soit ne jamais les lire où soit être de bien mauvaise fois. Lisant régulièrement  » Le Point « ; les articles et éditoriaux de Nicolas Baverez, d’Antoine Delhommais ou de de F-O Giesbert sont loin de faire de la bonne pub envers ceux qui gouvernent la France et cela depuis que je connais ce journal à l’époque où J-F Revel tenait une chronique tout les 15 jours.

    • Petit nouveau, les médias français ne peuvent être parfaits (à vous lire…) et si mal classés pour la liberté de la presse, voyons !
      Tous ces médias, sans exception, fonctionnent de la même manière. Simplement, vous ne vous en rendez pas compte, voilà tout. Ce qui les unit est le mensonge par omission sur les questions sensibles. Point.

      • @ Gossens,

        Lisez le rapport de RSF sur la liberté de la presse en France. Pour SFR la presse en France est globalement libre. Il n’y a pas un manque de liberté due à la politique du gouvernement ( les fameux médias aux ordres car subventionné ) mais du à des problèmes internes des rédactions ce qui n’est pas le même chose.

        https://rsf.org/fr/france

  • Ce sont France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, LCP, et Radio France qu’il faut interdire, ou à défaut que l État arrête de les financer avec notre argent, ce qui les fera mourrir de leur belle mort.

  • Les démocraties occidentales sont fragiles et imparfaites, les hommes politiques qui les servent sont imparfaits ; on pourrait presque dire que c’est leur marque de fabrique.
    Régulièrement dans leur histoire, elles sont soumises à des tensions entre leur respect de la liberté (concept qu’elles sont les seules à valoriser) et la nécessité de se défendre contre des agressions extérieures – aujourd’hui on pense à Daesh).

    Etant imparfaites et faibles, elles suscitent des impatiences qui poussent les populations à se jeter dans les bras de « l’homme fort », celui qui tapera le plus fort du poing sur la table. Et qui se trouvera aussi à l’exact opposé de la philosophie libérale qui était recherchée précédemment. Ce phénomène, ce chemin de contestation, est très bien décrit par Hayek dans « La route de la servitude ».

    Il est désolant d’en lire dans Contrepoints un témoignage aussi explicite.

    En effet, le titre de l’article pose la question de savoir s’il faut interdire RT et Sputnik.
    Or la réponse donnée consiste à dire qu’il ne faut pas les interdire, non pas selon le principe libéral que toute idée doit être combattue par des idées (ma position), mais parce qu’ils ne seraient pas pires que les nôtres, voire meilleurs, voire de grande qualité.

    La presse occidentale est certes imparfaite, la presse française l’est sans doute encore plus car très subventionnée et dotée d’un secteur public inefficace et content de lui, mais dire que RT et Sputnik, c’est pareil, c’est faire une drôle d’impasse sur la Russie de Poutine dans laquelle la propagande tourne à plein régime et la liberté d’expression est totalement muselée.
    Indice de la liberté de la presse 2017 : Russie 148 ème et France 39 ème.

    Dans ces conditions, dire qu’on ne lit plus la presse française parce qu’elle est « aux ordres » et ne se fier qu’aux « réinformations » de la propagande russe dont le but à peine caché est d’affaiblir l’Occident en réveillant les nationalismes, c’est juste rechercher la confirmation de ses opinions, certainement pas s’informer. C’est incohérent, totalement risible et explicitement liberticide.

    Je réécris ma position : il ne faut pas interdire RT et Sputnik, un libéral n’interdit pas ce qui ne porte pas atteinte aux personnes et aux biens (mais un Poutine, si). Mais il faut bien voir que ce ne sont que des organes de propagande de la Russie contre les valeurs libérales de l’Occident. A ce titre, on est parfaitement en droit de les combattre par des mots et des articles.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lors d’une récente entrevue, une ancienne secrétaire à la Maison Blanche a candidement avoué la stratégie des démocrates lors des élections du mois prochain : se concentrer sur « l’extrémisme » républicain. Car si ces mêmes élections sont un référendum sur les deux dernières années au pouvoir des démocrates, particulièrement au sujet de l’augmentation vertigineuse de la violence, il y aura effectivement un raz-de-marée rouge.

 

Les médias et les démocrates

Il semble que les alliés des démocrates dans les médias avaient comp... Poursuivre la lecture

Une micropolémique idiote en chasse une autre. Un jour, ce sont les propos grotesques de Sandrine Rousseau qui agitent médias et réseaux sociaux. Un autre, le col roulé de Bruno Le Maire, ou encore le match de foot entre élus RN et LFI (qui ne se fera pas).

Attention ⚠️ à la communication sur les petits gestes - le col roulé, la doudoune, l’étendoir à linge…- . Des millions de français dans la pauvreté, la précarité et d’autres débordés par l’inflation la perçoivent comme du mépris et de la provocation de la part d... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Simple outil de communication pour nous, enjeux de puissance pour les États, les réseaux sociaux canalisent les tensions à mesure qu’ils montrent tout leur potentiel.

 

Médias, guerres et États

La volonté des États de contrôler l’information pour manipuler l’opinion publique ne date pas des réseaux. Et dire qu’ils se servent des médias à cette fin est un pléonasme.

En effet, le mot média est le pluriel du mot latin médium, soit un milieu, un intermédiaire, contrairement à imm... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles