Ces députés qui ne « s’en sortent pas » avec 5000 euros par mois

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Macaroni Pasta by shamaasa(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces députés qui ne « s’en sortent pas » avec 5000 euros par mois

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 décembre 2017
- A +

Par Dominique Philos.

On entend, ici et là, des députés qui se plaignent d’être mal payés, de ne pas y arriver avec 5 000 € par mois.

Des députés chichement payés ?

Le problème est mal posé car la vraie rémunération de base d’un député est de 7 209 € brut mensuel d’argent de poche par mois puisque tous ses frais sont payés par l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) qui s’élève à 5 800 € brut mensuel par mois (consultable sur le site officiel de l’Assemblée Nationale). Le total s’élève donc à 13 000 € brut par mois.

Les députés proclament donc, histoire de faire une comparaison qui pourrait leur être favorable, que les élus du Congrès américain sont payés 2 fois plus qu’eux.

Certains ont même affirmé, histoire sans doute de se rassurer quant à leur propos, que de toute façon un doublement de leur rémunération ne coûterait pas bien cher… la France est bonne fille, elle peut bien payer !

Il est sûr qu’avec ce type de raisonnement, on peut se permettre n’importe quoi … ou presque.

Encore une fois, présenter une vérité tronquée et dépenser l’argent des autres ne leur présente aucune difficulté et on se trouve en fait en face d’un phénomène de victimisation de personnes qui d’une part savaient combien elles allaient gagner en tant que député avant de s’engager en politique (ce n’est donc absolument pas une surprise  et si cela ne leur plaisait pas il leur suffisait de ne pas se présenter) et d’autre part qui comparent… ce qui n’est pas comparable.

Compte tenu du fait que ces élus sont exclusivement rémunérés par les impôts des Français, il est tout à fait légitime de se poser la question de leur coût qui représente une charge nette pour la collectivité.

Comparons les députés en France et aux États-Unis

Les USA première puissance économique mondiale ont 330 millions d’habitants et un PIB de 18 000 milliards de dollars.

La France sixième puissance mondiale a 65 millions d’habitants et un PIB de 2 200 milliards d’euros (2 500 milliards de dollars)

Les élus US se décomposent en 100 sénateurs et 435 représentants soit au total 535 élus.

Nous avons 577 députés et 348 sénateurs soit 925 élus ; donc en proportion beaucoup plus que les Américains. Un élu pour 70 000 Français contre un élu pour 617 000 Américains.

En partant du principe qu’à compétitivité équivalente des économies respectives, la charge doit être équivalente, un petit calcul permet de constater que :

  • Le rapport PIB/élu est de 2.73 mds € en France par élu et de 33.6 mds € aux USA soit donc un rapport de plus de un à douze.
  • Le rapport PIB/nombre d’élus nous est en fait extrêmement défavorable et nos parlementaires nous coûtent proportionnellement douze fois plus cher qu’aux USA !

Député : un simple travail de validation des textes ?

Le Parlement fait-il son travail législatif  ? Autrement dit, les députés (puisque ce sont eux qui décident en dernier recours) font-ils autre chose qu’entériner purement et simplement les textes préparés à Bercy ou dans les cabinets ministériels c’est à dire par des gens inconnus et non élus qui ne représentent personne ?

Les projets de lois se présentent désormais sous forme de lois fourre-tout regroupant des dispositions disparates (par exemple le projet de loi n°424 où vous comprendrez de quoi il s’agit et pourrez ensuite essayer de déterminer le « travail » du député).

Les députés se sont-ils une seule fois opposés aux déficits budgétaires constants votés depuis 1976 et ont-ils une seule fois rejeté le budget pour cause de dépenses excessives ? (le déficit prévu pour 2018 est de 85 mds €).

N’importe quelle entreprise de droit privé se pose tous les jours la question de la justification des emplois qu’elle rémunère et, du moins dans les PME et ETI, supprimera les emplois qui ne servent à rien (on sait que dans les grands groupes ce n’est pas tout à fait le cas).

Ne comparons pas les élus français et les élus américains

Dernier détail : les élus du Congrès US ont une tâche autrement plus importante que les élus français mais il est vrai que le fonctionnement n’est pas le même : le Congrès détient un véritable pouvoir (les enquêtes du Sénat sont la terreur des politiciens) et le président des USA n’a aucun pouvoir, et ne peut absolument rien faire, s’il ne recueille pas l’accord du Congrès.

Car, paradoxe s’il en est, le Président de la première puissance mondiale a beaucoup moins de pouvoirs que le Président français. C’est De Gaulle qui l’a voulu ainsi parce qu’il ne voulait pas devenir l’otage des partis c’est à dire qu’il ne voulait pas que le Parlement puisse, de quelque manière que ce soit, limiter son pouvoir ce qui est, à tout le moins, une manière singulière de concevoir la démocratie !

Il faut dire que les américains se sont toujours méfiés des dictateurs … nous pas puisque la figure de l’homme providentiel, deus ex machina, père de la nation et sauveur du peuple, bénéficie toujours d’une image favorable dans l’inconscient populaire (Napoléon I, Napoléon III, Pétain, De Gaulle) !

Mettons fin à une hypocrisie et cela aura au moins le mérite de rétablir la réalité d’une situation qui ne trompe personne et, enfin, on fera quelques économies (pour mémoire le budget de l’Assemblée Nationale est de 567 millions € et le budget du Sénat de 351 millions € compte non tenu des pensions de retraites versées et payées par vos impôts).

Je ne suis pas sûr qu’on y voie une différence significative de fonctionnement de l’État !

La vraie question que devraient se poser ces élus, est en fait : à quoi servons-nous réellement et la charge que nous représentons est-elle utile ? Elle ne sera pas posée.

Sur le web

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • il faut être un bien piètre gestionnaire pour ne pas s’en sortir avec 5000 euros par mois ……maintenant , on peut réduire le nombre de députés par deux et augmenter le salaire de ceux qui restent…..

  • S’ils estiment qu’ils valent beaucoup plus, que ne vont-ils pas offrir leurs talents au secteur privé, où l’on est habituellement rémunéré à peu près à sa juste valeur ?

  • Il y une autre grande différence entre nos élus et les élus américains ,il doivent convaincre pour payer leur campagne électorale ce n’est pas le parti qui paie avec l’argent du contribuable.
    Évidemment la qualité de l’élu s’en ressent..mais la France n’a sans doute pas besoin d’élus de qualite mais de simple godillots.

  • « Le problème est mal posé … . Le total s’élève donc à 13 000 € brut par mois. » C’est comme si un patron disait que chacun de ses salariés lui coûte, outre son salaire, le matériel pour le faire travailler, les locaux pour l’abriter… Ou si les salariés devaient financer eux-mêmes, sur leur salaire, matériel, locaux, et tout ce qui leur est nécessaire pour travailler.

    La comparaison USA – France doit être faite avec prudence. Les USA sont une fédération d’états. Il y a moins d’élus au niveau fédéral aux USA qu’en France au niveau central, mais il y a aussi des élus dans les états fédérés, avec des attributions voisines de celles des élus au niveau fédéral.

    De Gaulle et le Parlement: il faut dire que ce dernier abusait quelque peu en ne permettant pas aux gouvernements d’inscrire leur action dans la durée. Mais nous sommes quasiment retombés dans les travers de la IIIème république, parce que, quand ça ne va pas, le président change de 1er ministre.

  • « (par exemple le projet de loi n°424  »
    Mon Q.I. pourtant supérieur au moyen, ne m’a pas permis de comprendre ce texte, d’ailleurs :
    qui a essayer de le lire?
    qui a le courage de le lire en entier?
    qui l’a compris?
    A une autre époque on l’aurait écrit en latin sachant le peuple analphabète,
    ou utilisé règlement du ‘chef’ – n°1 le chef a toujours raison.
    Je me demande si ce genre d’expression est une force ou faiblesse de nos civilisations?

    • L’annexe, toute à la fin, résume d’une certaine façon l’ensemble du texte.
      Mais si on comprend l’objectif, on ne voit pas de réels outils de simplification.
      C’est une vrai caverne d’Ali Baba : ça veut simplifier les relations avec une administration qui s’occupe de tout, de tous, et a les pattes dans tous les pots de confiture! Des entreprises au permis de conduire, des douanes aux taxes, de la construction aux revenus de l’église…
      Et tout ça n’aura valeur de loi que lorsque les ordonnances seront publiées 😉

      Sans présumer de mon IQ ou des 3 h que j’ai investies jusqu’à l’article 17 sur les 40, ça fait penser aux mémoires de certains étudiants :
      Il y en a trop, et c’est un peu lourdingue.
      Si on suit les reports aux lois et ordonnances qui existent, il faut une h pour certains articles, sans garantie de comprendre le changement.

      Innovation? Poudre aux yeux? Complication?

      Il y a plus simple pour simplifier: supprimer!

  • Ce pays fonctionne sous le contrôle coordonné de plusieurs systèmes de type mafieux qui se payent grassement sur la bête.

    Notre démocratie n’est qu’un leurre, parce que notre peuple est privé de libre-arbitre, d’abord abruti par une école de plus en plus inapte à remplir son rôle, puis intoxiqué par des médias manipulateurs complices.

    Notre Parlement fabrique des lois illisibles sous la pression des lobbies et nos parlementaires sont des godillots incapables de jouer leur rôle de contrôle de l’exécutif puisque c’est l’exécutif qui leur dicte leur conduite. Ils sont donc inutiles et trop payés.

    Nos citoyens ont moins de capacité de jugement qu’il y a 200 ans, sinon il ne toléreraient pas de tels propos indécents d’une caste de profiteurs irresponsables et inefficaces. Sinon, ils les pendraient à la lanterne. Aux armes citoyens ?

    • Je ne pense pas qu’on soit plus bete qu’il y a 200 ans. Ce qui a profondement change est la boucle de retroaction: je fais un connerie, j’en paie le prix, je fais quelque chose de productif, j’en suis recompense. Cette boucle est de plus en plus tenue et lente, du fait que l’Etat s’immisce de plus en plus dans notre vie. Sans boucle de feedback, l’apprentissage est beaucoup moins efficace.

      • c’est bien les gens d’il y a 200 ans qui ont voulu ce système socialiste complètement utopique qui les conduit vers la servitude.

    • La démocratie est un leurre.

    • La capacité de jugement des citoyens a été altérée par le servitude, par cette illusion de la liberté qu est le droit positif et par la croyance que l État est la solution, alors qu il n est qu un système mafieux sophistiqué. Je ne méprise pas les personnes qui croient en l État, il fut un temps où moi aussi je pensais ainsi. La lecture de La Loi de Bastiat a commencé à me faire comprendre.

  • La seule question qui vaille est celle posée à la fin de l’article.

  • Enfin des députés qui comprennent le peuple et qui vont instaurer le SMIC à 5000 euros.

    • Enfin des députés qui comprendraient que le peuple n existe pas, il n y a qu une population composée de personne qui ont le droit à la liberté dans la limite de celle d autrui , à la propriété et à la sûreté.
      Si en plus ils pouvaient comprendre quelque chose à l’économie et supprimer le smic, qui n est qu un des avatars de la spoliation légale, le droit de propriété, la liberté et la société des hommes s en porteraient que mieux.
      Bon, c est juste mon avis ?

  • Sur la difficulté à boucler ses fins de mois, je vais tenter d’excuser.

    vous gagnez 8000 euro par mois.
    vous avez 33% de votre salaire qui va dans l’emprunt immobilier soit 2600 eur
    vous êtes bien payé donc vous payez genre 30% d’impots genre 2400 euro

    reste 3000 euro pour vivre, a partager à 4 si vous avez 2 gamins, une école privée, BTS ou ingé à payer (5000 euro pr un BTS, 900 euro pt une école par an), pas de réduction de la cantine (genre 900 euro, l’étude 800 euro/an)
    pas de soucis, vous pouvez mettre de l’argent de coté pour les études et les réparation de la maison…

    maintenant vous passez à 5800 euro par mois.
    les impots baissent pas encore, vous déménagez pas dans 30% plus petit…
    reste 800 euro par mois, soit 200 par tête…

    bon, ya des solutions :
    – déménager dans 30% pluspetit
    – tirer sur son épargne
    – emprunter (non, vous êtes au max pour les banques comme tout les proprio)
    – le prélèvement à la source aurait résolu le soucis d’impôts
    – faire bosser vos gamins étudiants et mettre les petits dans le public

    elle exagère, mais le changement de niveau de vie , en France, que ce soit par impératifs émotionnels, par fiscalité, par engagements, se négocie mal.

    on a plus de chance de finir ruiné quand on est ex-footballer ou gagnant à la loterie qu’ouvrier en bâtiment.

    ce problème on le retrouve aussi chez les patrons de TPE/PME quand l’économie va mal.
    Notre système socio-économique est prévu pour des revenus stables.

    PS: je gagne ma vie, moins bien qu’un député, mais bien, mais avec un emprunt immobilier, des études BTS (BTS public inadapté pour enfant non francophone), une école privée pas ruineuse (la maternelle publique est un ring de boxe), et une vie numérique moderne (que du matos low cost, mais tout le monde bosse en numérique), j’ai été à 700 euro par tête, et le vieux célibataire qui mettait 20% de coté il a déterré le coffre dans le jardin (merci mon coté fourmi, qui faisait rire mes potes).

    après il y a plein des stratégie pour mettre le beurre dans les épinards, et tirer sur les coûts… mais quand on est député ya plein de trucs libéraux qu’on peut pas faire sous peine de voir le canard enchaîné passer chez vous. Faire du AirBNB, vendre son matos, ses fringues sur le bon coin, miner des cryptomonnaies, aller s’habiller ou faire ses cadeaux à la croix rouge, se déplacer à pied ou à vélo, emprunter à ses potes, … vous imaginez les titres du Canard?

    on leur a interdit les boulots à coté aux députés, on tente d’éviter qu’ils n’utilisent leur frais pro pour leur vie courante… bref pas de beurre dans les épinads, faut faire avec un seul salaire.

    faut se réorganiser, mais c’est vrai que se plaindre c’est indécent, mais pas techniquement erroné.

    J’ai pensé à faire de la politique pour défendre mes folles idées, mais non , j’ai pas assez d’argent (ma douces a été dans ce domaine et m’a expliqué le vrai coût), et si le canard me tombe sur le dos, le vais finir ridiculisé ou cruxifié…

    au final , c’est comme chef/manager
    , on critique les politicien, mais on voudrait pas prendre leur taf, vu les soucis.

    • @ AlainCo

      Déjà non!

      33% des revenus consacrés au logement n’est pas raisonnable!

      20% c’est presque facile,
      25% c’est supportable,
      30%, c’est déjà des sacrifices à faire!
      33% c’est trop!

      Comparer la France et les U.S.A. n’a vraiment aucun sens: un pays « jacobin » de 66 millions d’habitants face à une république-union fédérale de 50 états + un district de Columbia + quelques territoires, avec une population 6 X plus nombreuse, une histoire et une culture différente comme des compétences internationales peu comparables!

      Et ne pas s’en tirer avec 13 000 € mensuels, frais professionnels inclus, quand on a déjà le libre parcours SNCF mais qu’on est bien trop souvent absent en séance et bien trop nombreux pour voter, majorité contre opposition, et entériner ce qui est déjà décidé par l’exécutif!

      Il n’y a pas un mot sur la retraite de 1129 € acquise en 1 mandat de 5 ans.

      Alors non! on arrête de déc…..!

    • 8000 euros par mois si vous êtes célibataire, ça fait 1800 euros d’impôts sur le revenu.

  • Vous n’avez rien compris ! L’auteur de l’article comme beaucoup de commentaires : la dictature constitutionnelle française continue à instrumentaliser les représentants du peuple et à les paupériser. En effet , un représentant du peuple DOIT etre correctement payé (comme un cadre supérieur de 45 ans ) ( un peu plus de 7400 € brut probablement ) mais surtout , il doit avoir les moyens d’exercer ses prérogatives , et pour cela avoir un staff nombreux et compétent donc bien payé: hors pour couper un peu plus les ailes des représentants , on a quasi diminué par deux leur « allowance » . L’administration et le pouvoir exécutif peuvent se frotter les mains : les parlementaires ne pourront pas les emmmerder!
    Voyons en effet la situation aux USA où les parlementaires sont bien plus puissants ( rien dans la constitution , sauf le droit de dissolution, n’empecherait les parlementaires français de prendre plus de pouvoir … sauf le manque de moyen! )
    Un parlementaire américain reçoit 172K$ d’indemnité par an. ok , cela permet de vivre à Washington. Par contre , il reçoit 944 671 $ d’allowances pour payer son staff et ses déplacements . Son staff est limité à… 18 employés , et en plus le congrès paie le loyer de ses bureaux (entre 500 et 800M2 suivant la taille de sa circonscription)
    Il recoit , au moment de son élection 40K $ pour meubler ses bureaux… Quant aux sénateurs , leur allowance moyenne est de
    3 306 570 $ (varie suivant l’état représenté) . Cela leur permet de s’opposer efficacement à Trump comme à Obama. !! Je suppose que l’on ne veut pas de cela ici où on demande à nos représentants d’etre des godillots et de laisser la haute administration gérer le pays …
    Alors oui , il faut augmenter de manière massive les allowances de nos représentants pour qu’ils soient plus efficaces!

    • Sauf que dans ce pays, il est de bon ton de persifler l’hypocrisie du « représentant du peuple » : à croire que l’élu idéal, c’est un clochard alcoolique, analphabète et complètement crétin.

      • L’élu ideal est celui qui n’a jamais été élu et qui travaille pour gagner sa vie.

        • Et pourquoi pas le mec qui paie pour être élu tant qu’on y est ?

          • Je n’ irai pas jusqu à les faire payer pour effectuer leur tâches inutiles, je ne suis pas aussi cruel, mais je reconnais qu il serait logique qu ils le fassent bénévolement vu qu ils sont totalement désintéressés et n agissent que dans l’interet des populations et jamais dans le leur. Moi, quand je fais mon altruiste je ne fais pas payer.

            • @Aerosolkid
              Bonsoir,
              Les députés ne sont pas des bénévoles, et n’ont pas à l’être. Ils devraient être considérés comme des volontaires, au même titres que les pompiers volontaires. Tout travail mérite salaire. Un travail bâclé mérite un salaire moindre.
              L’élu idéal est celui qui fait son taff de réprésentant du Peuple, la part qui l’aura élu et la part qui ne l’aura pas élu. Comme un délégué de classe.

              • Edit :
                « … de représentant du Peuple, dont la part qui l’aura élu et celle qui ne l’aura pas élu. »

              • Je plussoie, tout travail mérite un salaire complet et vous constatez que ce n est pas le cas en France,. Je dis seulement que les élus qui disent se sentir d une mission quasiment divine pour faire notre bien devrait a minima le faire bénévolement. Quand je veux faire du bien à quelqu un je né fais pas payer. Alors oui le fond de ma,pensée, qui semblait clair lors de mon premier message est que les élus vivent sur notre dos. On appelle ça un parasite non ?

              • Cet élu n existe pas., car comme vous dites il est idéal. Seul vous même savez ce qui est bon pour vous. C est la même chose pour moi et pour chacun d entre nous. L’élu sait donc également ce qui est bon pour lui. La loi devrait se contenter de punir les atteintes à la personne, à la propriété et à la sûreté. Ce n est pas le cas. Tout le reste n est que spoliation organisée. Bastiat est une bonne lecture, et rassurez vous ce n est pas un vilain anarchiste.

      • « clochard alcoolique, analphabète et complètement crétin. »

        Ce député idéal existe : c’est Mélenchon.

  • C’est quoi cet article populiste et socialiste dans CP ? Le titre aurait pu être « Il faut absolument donner l’exemple du nivellement par le bas ! »

    Le vrai scandale, ce n’est pas les 5 ou 12 k euros par mois, c’est que le salaire médian est de 1783 euros, c’est à dire une vraie misère.

    Le reste n’est que de la bonne jalousie bien grasse.

    • Au-delà de la jalousie, ce qui pose problème est que certains députés se plaignent alors que, comme vous le dite, le salaire médian est de 1783 € ! C’est cet aspect qui ne passe pas. Comment pouvez être crédible en expliquant que vous avez du mal à joindre les deux bouts avec plus de 11 000 € par mois ?

      En plus, la cerise est que vous n’avez pas à justifier les 5 372 € de frais de mandat non rembourser directement par l’Assemblée.

      Bref, que nous donnions des moyens aux élus afin qu’ils fassent leur travail : oui c’est logique. Par contre, que ces derniers disent avoir du mal à finir le mois… non ce n’est pas acceptable.

  • Des députés qui se plaignent de ne pas s’en sortir avec 5000€ alors qu’ils ne servent à rien en l’état actuel des choses.
    Ces députés qui gagnaient mieux leur vie dans le privé ou le public (ex du prof qui a une perte de 25% de son revenu et qui doit faire des heures en plus) auraient dû y resté. Personne ne les a forcés à se présenter.
    5000€ pour des tels incompétents à moitié fanatisés pour leur grand gourou, c’est largement trop. Ils peuvent se plaindre, ils en ont le droit, qu’ils reçoivent des huées en retour n’est rien que de plus normal : ils sont payés avec l’argent des contribuables, qu’ils sont supposés représentés, voire défendre.
    Ces guignols ne servent à rien si n’est qu’à agiter la farce « démocratique ». L’Exécutif propose, rédige et passe des lois, et contrôle le Judiciaire.
    Ce pays n’a point de Constitution !

  • Ils ont également une niche fiscale qui leurs permet de ne pas payer d’ impôts sur une partie de leurs salaires .
    Donc ils n’ont pas la même fiscalité que nous , peuvent ne pas travailler ( être présent à l’assemblée ne m’a pas l’air horrible non plus !) et être payés !!

    Non mais sérieusement c’est honteux de se plaindre .
    Goudrons et plumes pour les plaignants !

  • oui pour une augmentation, mais avec le même régime fiscal et le même régime de pension.
    égalité pour tous que diable.
    simplification avant tout.

  • euh j’ai pas tout saisi la… il y a des guignols qui arrivent quand même à défendre ces inutiles élus qui nous coûtent un bras!!!
    Franchement, je ne pense pas que le job d’un député soit plus difficile que celui d’un smicard travaillant tranquillou dans un bureau. La responsabilité ? ils n’en ont pas vraiment puisque même lorsqu’ils font des erreurs de gestion ils ne sont jamais vraiment punis.
    Élu : juste un job de fonctionnaire de bureau, surpayé, peu utile qui vous permet de faire un peu partie de la mafia qui dirige ce pays

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ainsi, députés et sénateurs auront été jusqu’au bout ! Le texte sur le passe vaccinal a été adopté dimanche 16 janvier par nos parlementaires, enterrant encore un peu plus la démocratie libérale. Pour autant, une soixantaine de députés de toutes tendances, ainsi que les sénateurs du groupe socialiste, poursuivent le combat et ont saisi lundi le Conseil constitutionnel.

Pass vaccinal : le texte devant le Conseil constitutionnel

Essentiellement emmené par le groupe La France Insoumise (vous ne rêvez pas, c’est bien LFI qui se pose en déf... Poursuivre la lecture

En cinq ans, Emmanuel Macron aura réussi à anéantir la gauche, à enterrer la droite, à ridiculiser l’Assemblée nationale et à faire disparaître le Sénat. La France n’est plus une République reposant sur des institutions, mais le terrain de jeu d’une administration toute-puissante qui s’amuse avec des petits avatars virtuels qui ont été autrefois des individus et des citoyens.

Instinctivement, l’immense majorité des Français sent bien que quelque chose ne va pas, que quelque chose ne tourne pas rond.

Ce qui aurait dû être la repr... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d'Emmanuel Macron, prêt à « emmerder » les non-vaccinés, l'Assemblée nationale a adopté jeudi 6 janvier au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal.

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie », avait clamé le chef de l'État dans un entretien au Parisien mardi. « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je devi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles