Hulot sur le nucléaire : un idéologue au pouvoir

L’annonce fracassante de notre cher (très cher) ministre de l’Énergie et de l’Environnement à l’endroit du nucléaire est parfaitement catastrophique pour notre pays.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hulot sur le nucléaire : un idéologue au pouvoir

Publié le 13 juillet 2017
- A +

Par Jean-Pierre Bardinet.

Nommer un saltimbanque ministre de l’Énergie et de l’Environnement montre que notre Président à 15% soit n’a aucun sens de la gestion des compétences, soit est un idéologue radical climat-énergie (le cumul étant fort possible). Car, comment Nicolas Hulot serait-il capable de prendre de bonnes décisions, profitables aux ménages, à notre économie, et à la valorisation de la beauté de nos régions ?

Son annonce de fermer jusqu’à 17 réacteurs nucléaires d’ici 2025, ce qui est dans la droite ligne de la loi de transition énergétique, mais avec un calendrier plus serré, mérite une analyse sérieuse pour voir si elle n’est qu’un effet de manche existentiel ou un projet construit, et quelles en seraient les conséquences pratiques.

Notons que les médias ont repris les affirmations de notre joyeux saltimbanque sans en faire de critique argumentée, avec un bel ensemble, comme cela fut le cas lorsque François Hollande, dans un de ses discours en Asie du Sud-Est, agrémenté d’accortes damoiselles, avait déclaré que les tsunamis et les tremblements de terre ont pour cause le réchauffement climatique, ce qui est évidemment une énorme carabistouille (les géophysiciens et les géologues en rigolent encore…).

Produire de l’énergie électrique

Sans doute une omerta médiatique par peur de perdre les grasses subventions payées par les contribuables-consommateurs ?

Pour simplifier, nous allons supposer que la production totale reste constante sur la période concernée (ce qui est toutefois peu probable compte tenu de la volonté affichée de développer à marche forcée le nombre de véhicules électriques). Si elle augmente, les chiffres ci-après seront à revoir à la hausse.

Voyons les chiffres de production d’énergie électrique en 2016, d’après le rapport RTE. Production totale : 531 TWh, dont 21 TWh pour l’éolien (3,9% de la production totale pour environ 7 000 éoliennes) et 8 TWh pour le solaire (1,6 % de la production totale).

Il faudrait que les EnR intermittentes soient capables de produire autant que ce que les réacteurs arrêtés produisaient, à savoir 100 TWh/an : 17 réacteurs x 900 MW x 365j x 24h x 0,75 (facteur de charge)= 100 TWh

Supposons que les 2/3 de ces 100 TWh soient produits par l’éolien, soit 67 TWh et 1/3 par le solaire, soit 33 TWh.

Multiplier les éoliennes et l’énergie solaire ?

Il faudrait donc multiplier la production de l’éolien par 3,2 et celle du solaire par 4,1, ce qui est parfaitement utopique en moins de 8 ans, d’autant que les citoyens, excédés par les projets d’implantation d’usines éoliennes dans leur voisinage, par les avantages déraisonnables octroyés par les pouvoirs publics aux promoteurs, et le comportement trop souvent laxiste (voire très intéressé financièrement …) de leurs élus locaux, se battent bec et ongles pour retarder ces projets et les faire annuler, avec le soutien actif de la FED (Fédération Environnement Durable).

Mais supposons hardiment que cela soit réalisable et calculons à présent le nombre d’éoliennes additionnelles nécessaires pour produire le différentiel de 67 TWh/an. Une éolienne de puissance moyenne 2 MW produit par an : 2 MW x 365 j x 24 h x 0,2 (facteur de charge 2016)= 3504 MWh/an.

Une entreprise coûteuse

Il faudrait donc construire 67 000 000 MWh/3504 MWh=19 121 éoliennes, ce qui ferait un total de 19 121 + 7000 =26 121 éoliennes sur notre pays, soit une éolienne pour 21 km2. Pauvre France, et quels massacres d’oiseaux et de chauves-souris par les éoliennes, alors que cette biodiversité volante est censée être protégée par le ministère de l’Environnement, qui n’en est pas à une incohérence près.

Enfin, parlons gros sous (ce qui est toujours mis sous le tapis par les promoteurs des EnR). La fameuse taxe CSPE, supportée par les ménages, est de 5 Md€ en 2016 pour 29 TWh de production des EnR intermittentes.

La production d’EnR en 2025 serait de 129 TWh au total (100 + 29) soit un total multiplié par 129/29= 4,5 et donc la taxe CSPE exploserait pour se monter à 5 x 4,5 = 22,5 Md€/an, sur une durée de 20 ans, soit 450 Md€ à la charge des contribuables.

Et je ne compte pas le coût des investissements annexes (lignes enterrées, transformateurs, ligne HT, smart grids, centrales thermiques de soutien, …). Le coût du grand carénage du nucléaire, de l’ordre de 50 Ms€, est négligeable par rapport à ce montant pharaonique.

Une catastrophe pour le pays

Bref, l’annonce fracassante de notre cher (très cher) ministre de l’Énergie et de l’Environnement est parfaitement catastrophique pour notre pays, et il est à souhaiter qu’un effet Trump salutaire vienne remettre du plomb dans les cervelles de nos dirigeants pour les amener à engager une politique énergétique sensée et rationnelle.

Une telle politique, enfin déconnectée de l’idéologie climat-énergie, qui ne repose que sur la pseudo-science du GIEC, et de l’inflation normative qui pourrit la vie des ménages et des entreprises, devrait mettre un coup d’arrêt définitif à cette folie des EnR intermittentes, permettre de financer le grand carénage et la R&D pour les centrales de génération IV (à neutrons rapides, soit à uranium appauvri, soit à thorium), qui sont les centrales du moyen terme, avant la fusion nucléaire, qui ne saurait être opérationnelle industriellement avant la fin de ce siècle.

On peut toujours rêver du retour au bon sens et à la raison, en notre doux pays de France, qui fut, il y a quelque temps, celui du Siècle des Lumières, mais qui l’a oublié pour se plonger avec délectation dans un néo-obscurantisme incompréhensible…

Voir les commentaires (117)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (117)
  • Y a t il eu un seul ministre écolo qui ne fut pas un saltinbanque et un idéologue de supermarché ?
    Et dans  » saltinbanque » il y a  » banque ».l’écologie est entièrement basée sur l’utilisation de crédit bancaire renouvelable car jamais remboursé !

  • Cervantes était un fabuleux visionnaire, 4 siècles plus tard nous suivons les pas de son héros en partant en guerre contre les moulins à vents .
    L’histoire a de l’humour , ou Dieu pour ceux dont je suis qui croient en lui.

  • Les nuisances et les coûts ont peu d’effet de conviction pour des bateleurs ignorants de l’arithmétique et de la physique élémentaire comme notre ministre. Mais il y a aussi deux points essentiels qui ne manqueraient pas d’apparaître :
    1. Contrairement à notre électronique de poche, le transport ou l’industrie ne verront jamais diminuer l’énergie nécessaire à déplacer une charge d’un point A à un point B ou à moudre un kilo de farine, tandis que la population qui veut se déplacer et manger continue à augmenter.
    2. La recharge nocturne et par temps calme des véhicules électriques et l’indépendance de l’industrie vis-à-vis des conditions météorologiques nécessitent des capacités de stockage et de réseau sans commune mesure avec ce dont nous pouvons disposer, à partir du moment où le ratio renouvelable/non renouvelable dépasserait un certain seuil.
    La volonté politique peut imposer certains choix, mais elle ne peut rien contre les lois de la physique !

    • « la volonté politique……ne peut rien contre les lois de la physique »
      En effet par contre la religion peut tout se permettre ,la loi religieuse est supérieure à tout !

    • Seul le développement rapide (et donc improbable) du véhicule électrique pourrait offrir une grande capacité de stockage bon marché pour les énergies intermittentes. C’est vrai que cette annonce est vraiment idiote. Mais bon l’idiotie a débuté par le choix d’un tel ministre.

  • D Trump a eu bien raison de refuser de verser des subventions à des pays qui de toute façon vont continuer à brûler leur charbon et à polluer.
    La dignité du peuple français est mise à mal en participant à cette mascarade climatique qui consiste à empêcher les pays en développement à utiliser leurs ressources naturelles pour éviter de faire monter les prix des hydrocarbures et du charbon afin que les lobbys mondialistes continuent à faire du profit. Les pauvres perroquets, notre hélicologue en tête, qui crient au scandale ne se rendent pas compte qu’ils ne sont que les marionnettes utiles des précités.

  • Il semblerait que même notre premier ministre ne soit pas au clair sur la question. Voir Les Échos du mercredi 12 juillet.

  • Déjà, on voit arriver des gros problèmes qui n’avaient pas été envisagés par les promoteurs des « nouvelles » EnR
    http://www.boursorama.com/actualites/le-secteur-hydroelectrique-francais-demande-des-mesures-de-soutien-03857f0795fc039bba43eba8fc680aab

    On applaudit bien fort: réussir à plomber les seules EnR efficientes, du grand art.

  • Hulot n’impose rien, si ce n’est de mettre les Français à la page.
    Tous les acteurs de l’énergie, de l’automobile et du transport en général le disent: au rythme où vont les choses, le véhicule électrique sera plus avantageux et moins couteux qu’un véhicule thermique, c’est la stricte réalité. Les Américains et asiatiques l’ont compris et commencent leur mutation, seuls les européens et les français en tête continuent dans leur aveuglement.
    Et concernant la production d’électricité, le nucléaire est peut-être efficace, mais deviendra de plus en plus cher à produire du fait de l’entretien. Y’a que les obtus qui continueraient dans une telle voie, l’intelligent comprendrait de suite l’intérêt de passer aux ENR qui peuvent subvenir à la demande. Il faut juste sortir des poncifs d’un autre siècle…

    • Arguments non fondés. Aucune preuve de ce que vous annoncez.

      • Réponse typique d’un réfractaire à toute évolution.
        Fouinez un peu sur le net, toutes les infos sont à votre disposition.
        Et ce n’est pas une lubie d’écolos. Quand les banques, fonds d’investissement, organismes privés ou publics, centres de recherche, industriels R&D, universités, chercheurs, penseurs, experts ont un discours qui va dans le même sens, faut vraiment être suffisant et buté pour le nier !
        C’est malheureusement la réalité, même pour vous, Français oh combien au dessus de la masse, le monde change.

        • « Quand les banques, fonds d’investissement, organismes privés ou publics,…. »

          Distribuez 500 milliards à ceux qui sont d’accord avec vous… et tout à coup vous allez avoir plein de gens d’accord avec vous…

        • DrPatat: C’est malheureusement la réalité, même pour vous, Français oh combien au dessus de la masse, le monde change.

          La très écologique Allemagne pollue deux fois plus que la France et leur électricité coute trois fois le prix.

          DrPatat: chercheurs, penseurs, experts ont un discours qui va dans le même sens, faut vraiment être suffisant et buté pour le nier !

          Vous n’avez surtout cherché que les sources qui confirmaient vos croyance c’est un banal « biais de confirmation d’hypothèse »: https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_de_confirmation

           
          « La vérité est que la transition énergétique (« Energiewende »), […] est sur le point d’échouer. La vérité est que, sous tous les aspects, [..] c’est bien sûr une pure folie ! […] la plupart des autres pays d’Europe pensent que nous sommes fous. »

          Sigmar Gabriel, vice-chancelier responsable de l’Energiewende

          http://www.economiematin.fr/news-echec-energie-renouvelable-transition-energetique

        • @DrPatat
          Juste un point important : comment stabilisez la fréquence à 50hz si vous n’avez pas d’alternateur assez costaud (disons très gros) pour éviter les effets de mise en service de centaines éoliennes en même temps pour compenser le manque de production au moment opportun des besoins en électricité.
          Allez un autre point le facteur de charge: 20% en moyenne pour l’éolien, le nucléaire environ 75%…donc comment compenser la différence entre éolien et nucléaire dans les besoins. C’est tout, on répond et après on peut entamer un véritable débat sur des sujets un peu plus « pointus ».

          • @Bangpooest
            Vous n’avez pas confiance dans le génie humain pour trouver des solutions.
            Le progrès ne peut se poursuivre que s’il est durable.
            Les ENR sont durables.
            Nous trouverons les solutions techniques à vos problèmes,
            Il faut libérer et laisser les énergies humaines  » s’exprimer.

            • Ben, la solution, c’est maintenant, et pas pour après-demain qu’il la faut ❗

              • Ce n’est pas en améliorant la bougie que l’ampoule électrique a été découverte.
                Il faut laisser place à l’innovation et au génie humain, ce n’est pas restant figé sur le connu que l’on avance.
                En suivant votre philosophie on en serait encore à l’age de pierre.

            • nibor: Nous trouverons les solutions techniques à vos problèmes,

              Il ne faut pas confondre confiance dans le progrès et croyance dans la magie et la pseudoscience. La « jamais contente », première voiture électrique a dépasser les 100km/h l’a fait le 29 avril 1899 ! Le problème du stockage a plus d’un siècle.

              Bref ! Il faudrait pour une seule semaine de réserve d’énergie en France 23 millions de tonnes de batteries sodium-ion (les plus efficaces, densité énergétique 400Wh/kg).

              Si on oublie les hautes pressions d’hiver (glagla) et qu’on ne garde qu’un jour de réserve pour le « lissage » de la production sur 24h, ça fait encore 3.28 millions de tonnes de batteries.
              Et cerise sur le gâteau: ces batteries ont une durée de vie très limitée, vous devez toutes les remplacer au bout d’un ou deux ans.

              Construire des milliers de PV+éoliennes dans ce contexte-là, c’est sauter dans le vide sans parachute en espérant qu’on inventera la lévitation avant l’impact.

              • Il y a déjà le stockage à hydrogène, le stockage à inertie et tout ce qui sera inventé lorsque la demande sera là et libérée.
                Par ailleurs, il y a aussi les gains réalisables sur le volet sobriété: amélioration des process, amélioration des rendements, diminutions des pertes, réduction des coûts d’échelle,etc…
                A vous cramponner sur le passé et les acquis vous étranglez la créativité et empêchez le neuf d’éclore.
                Laissez les jeunes et les spécialistes faire, vous serez surpris.
                N’ayez pas peur, ayez confiance en l’humain qui sait relever des défis lorsque les forces créatrices sont libérées.

                • laisser faire les spécialistes, je comprends.
                  mais laisser faire les jeunes ? la jeunesse est elle synonyme de compétence, de connaissance ?

                  • @jabo
                    « mais laisser faire les jeunes ? la jeunesse est elle synonyme de compétence, de connaissance ? »
                    La jeunesse n’est pas synonyme d’incompétence.
                    La jeunesse est surtout synonyme d’enthousiasme et de potentiel d’innovation.
                    Dans une vie, il est rare qu’une personne fasse plusieurs découvertes ou innovations majeures et rare également que se soit sur le tard.
                    Libérez la jeunesse !

                    • nibor: Libérez la jeunesse !

                      Vous ne pouvez pas vanter l’étatisme et le constructivisme énergétique de l’état et juste après sortir un slogan pareil !??? Ça n’a aucun sens !??

                       
                      Vous êtes sur le site DES GENS qui veulent libérer la jeunesse !!!!! et vous vantez toutes les solutions pour la réduire en servitude encore plus gravement que maintenant.

                    • Juste énorme !
                      « vous vantez toutes les solutions pour la réduire en servitude encore plus gravement que maintenant »
                      Vous ne savez même pas de quoi je parle avec vos connaissances d’un autre siècle, vous voulez contraindre la Jeunesse dans votre pessimisme et vos limitation dus a vos connaissances d’un autre ages.
                      .
                      « Le site des gens veulent libérer la Jeunesse », sans aucun doute mais vous avec vos connaissances archaïques et votre manque de vision vous prétendez à cela ???
                      Je me marre !
                      Vous ne leurs souhaitez même pas un monde sain et durable, aux jeunes.
                      Vous ne cherchez que la joute ou alors vous êtes très c.. , ou les deux ?

                • Laissez les jeunes

                  Les jeunes, euh les jeunes… ? L’eugénisme quoi ❗
                  Je vous laisse votre enthousiasme ❗

                • nibor: Il y a déjà le stockage à hydrogène, le stockage à inertie

                  Non.
                  Renseignez vous un peu sur ces deux modes de stockage avant de raconter n’importe quoi.

              • « c’est sauter dans le vide sans parachute en espérant qu’on inventera la lévitation avant l’impact. »
                C’est pourtant ce que nous avons fait avec les énergies fossiles, sans nous poser de question et toujours pas de problème à l’horizon que je sache !

                • nibor: C’est pourtant ce que nous avons fait avec les énergies fossiles, sans nous poser de question et toujours pas de problème à l’horizon que je sache !

                  Non, les énergies fossiles amenaient un bénéfice immédiats et qui dure depuis deux siècles.

                  Le renouvelable sans stockage c’est une perte sèche.

                  • Non quoi ?
                    .
                    « Le renouvelable sans stockage c’est une perte sèche. »
                    Qui a dit le contraire ?

                    • Non quoi ?

                      Nous ne nous somme pas « jeté sans parachute » dans le fossile.

                      Qui a dit le contraire ?

                      Vous.
                      Vous ne cessez de vanter des impasse technologiques ou des « solutions » qui sont de graves grave échec dans d’autre pays.

                    • « Nous ne nous somme pas « jeté sans parachute » dans le fossile. »
                      c’est quoi le parachute selon vous ?
                      Pour moi c’est ENR et nucléaire ce qui n’était pas du tout prévu au départ.
                      par conséquent s’orienter vers les ENR ne devrait pas vous effrayer, on trouvera toutes les réponses a vos angoisses au moment opportun.
                      Ayez confiance en l’humain !
                      .
                      « Vous ne cessez de vanter des impasse technologiques »
                      comment qualifier d’impasse ce qui débute ?????
                       » ou des « solutions » qui sont de graves grave échec dans d’autre pays. »
                      Soyez positif apprenez des erreurs !
                      Regardez l’histoire des inventions, rien n’est fonctionnel ou optimum du premier coup, il y a toujours de la mise au point, des ajustements.
                      Vraiment pas l’esprit concepteur ne plus de traîner de vieilles connaissances !

                    • nibor: comment qualifier d’impasse ce qui débute ?????

                      Le monde n’a pas démarré le jour ou vous débarquez. L »Energiewende », la transition énergétique allemande basée sur vos « solutions » a commencé en 1980, il y a presque 40 ans..

                      Voilà ce qu’en disait le vice chancelier allemand qui en a la charge en 2014:

                      « La vérité est que la transition énergétique [« Energiewende », le plan allemand visant à faire passer la part de la production « renouvelable » d’électricité à 80% en 2050] est sur le point d’échouer. »

                      Sigmar Gabriel, vice-chancelier de l’Allemagne, ministre de l’Économie et de l’Énergie, responsable de l’« Energiewende »

                    • réponse a coté de la plaque , hors sujet, apprenez a comprendre ce que vous lisez pour commencer.

        • Le problème n’est pas d’annoncer la fermeture de 17 réacteurs le problème c’est 2025 ! La France que pour une fois je vais défendre est actionnaire du constructeur automobile qui vend 50% des véhicules tout électrique dans le monde. Le monde change et la France n’est pas le moindre des artisans de ce changement. Ce qui persiste néanmoins c’est cette constance à nommer des idéologues butés au pilotage de la transition énergétique. Nicolas Hulot a sans doute des difficultés à poser une règle de trois. En outre il y a une grande incohérence à annoncer 2025 pour le nucléaire et 2040 pour la fin du moteur thermique puisque le véhicule électrique est la solution pour résoudre l’intermittence des EnR.

          • Annoncer la fin du moteur thermique pour 2019, cela aurait été couillu ❗
            2040, prend aucun risque le Nicolas : Tesla ? Non, le Hibou…

      • @ dany
        Réponse un peu rapide de votre part, sans doute: regardez, par exemple, ceci:

        http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/l-australie-choisit-tesla-et-une-pme-francaise-pour-stocker-de-l-energie-1211873.html

        On peut aussi citer le nouveau bâtiment d’Apple qui ne fonctionne qu’aux énergies renouvelables.

        Dire qu’il n’y ait pas d’éoliennes aux U.S.A., dire qu’il n’y ait pas d’exploitation de gaz de schiste ou de pétrole ou pas de solaire, ce n’est évidemment pas vrai.

        Des centrales nucléaires puissantes obligent à des réseaux câblés longs, pas toujours possibles dans de vastes espaces comme en Afrique ou en Australie ou en Amérique du Nord ou du Sud.

        Il y a donc bien de la place pour le « mix énergétique »: l’avenir du nucléaire classique est compromis suite à Fukushima (qui peut se produire en France, l’A.N.E. n’étant pas fiable: je ne crois que les inspections européennes, avec les experts proches des concurrents.

        Flamanville E.P.R. n’avance pas, les centrales à Thorium posent encore bien des problèmes, les centrales à fusion ne sont vraiment pas pour demain!

        Donc le tout nucléaire: c’est non!

        De plus, fabriquer soi-même l’énergie solaire du toit de la maison, la stocker dans une « pile » Tesla, dans son garage pour faire le « plein » de sa voiture électrique, la nuit, ce qui permet de parcourir 300 km (Tesla) ou 500km (Porsche, bientôt), d’une traite avec « un plein à la pompe » de 15 minute: c’est pour demain et c’est sûr!

        • Hum, 15 mn pour le plein, cela me semble très optimiste.
          A moins que vos batteries ne vaillent leur pesant en or ❗

        • De plus, fabriquer soi-même l’énergie solaire du toit de la maison, la stocker dans une « pile » Tesla, dans son garage pour faire le « plein » de sa voiture électrique, la nuit, ce qui permet de parcourir 300 km (Tesla) ou 500km (Porsche, bientôt), d’une traite avec « un plein à la pompe » de 15 minute: c’est pour demain et c’est sûr!

          Votre jeu de divination basé sur zéro information à l’air amusant mais vous avez des calculs ?

        • google est mon ami, vous aurez les réponses à vos questions les amis.
          Ne restez pas cramponné sur vos acquis, le monde avance avec ou sans vous !

        • Réponse non satisfaisante. Rien à voir avec un réseau national à alimenter en toute sécurité.

        • Votre argumentaire revient à dire que puisque Thomas Pesquet a passé 6 mois (enfin pas mal de temps) dans l’ISS, l’an prochain tous les Français iront en vacances dans l’espace.

          • @Pierre W
            « De plus, fabriquer soi-même l’énergie solaire du toit de la maison, la stocker dans une « pile » Tesla, dans son garage pour faire le « plein » de sa voiture électrique, la nuit, ce qui permet de parcourir 300 km (Tesla) ou 500km (Porsche, bientôt), d’une traite avec « un plein à la pompe » de 15 minute: c’est pour demain et c’est sûr! »
            Que voyez vous comme problème ?
            Ce n’est pas restant sur le quai que vous irez a destination, il faut avancer, expérimenter et aller de l’avant.
            La faisabilité est là devant vos yeux, il faut avancer !

            • D’où tenez-vous que vous allez alimenter une Porsche de cette manière ? C’est un peu osé !

                • Recharge des batteries par le réseau électrique. Avec des panneaux solaires, avez-vous fait les calculs ? Vous serez surpris par la faible capacité de ce moyen pour les recharger. Ne rêvez pas trop. Vous serez déçu.

                  • @Dany,
                    Non mais l’hydrogène me semble bien mieux adapté aux véhicules que les batteries .
                    Un choix à faire, comme pour le nucléaire en son temps.
                    Le marché n’aurait très certainement pas permis la mise en place du nucléaire, risques techniques et financiers, rentabilité a court termes etc..
                    Aujourd’hui on sait faire pour le nucléaire, les risques ont été pris par l’état, alors le marché peut s’emparer du nucléaire, qui est rentable.
                    Pourquoi refuse t on d’accorder cette faveur aux ENR qui sont saines et durables ???
                    Le PV atteint presque 50%de rendement, c’est dans les tuyaux.

                    • Le PV atteint presque 50%de rendement, c’est dans les tuyaux.

                      Source ❓

                    • Ca rame les gars, le dénigrement, l’ironie et le cynisme ne font pas avancer !
                      Faut se tenir au courant, le monde évolue, ayez réellement confiance en l’humain ,chaque problème sa solution:
                      http://www.rtflash.fr/solaire-photovoltaique-rendement-approche-50/article

                    • nibor: Non mais l’hydrogène me semble

                      Avoir entendu un vague truc qui nous plaît au café du commerce c’est une chose, se renseigner sur la technologie et la science avant de former son opinion c’est beaucoup mieux.


                      Faits:
                      95% de l’hydrogène est fabriqué à partir de pétrole ou charbon, la fabrication par électrolyse de l’eau est hors de prix, le stockage est difficile.

                      nibor: Pourquoi refuse t on d’accorder cette faveur aux ENR qui sont saines et durables ???

                      Pourquoi ne prenez-vous PAS en compte l’échec de l’Allemagne dans ce domaine ?
                      Les chiffres sont sans appel: l’éolien et le Pv en l’état de la technologie ne sont ni « sains » ni « durable ».

                      nibor: la mise en place du nucléaire, risques techniques et financiers, rentabilité a court termes etc..

                      Le gramme d’uranium dégage 60 fois plus d’énergie que le gramme de charbon. Le choix technologique était bon, état ou pas. Ça marche ET c’est très avantageux.

                      L’hydrogène a contrario stock 3 fois moins d’énergie que le gaz et pose d’énormes problèmes de stockage en plus de coûter un rein ou/et d’être fabriqué par du fossile.

                    • @Ilmryn
                      Voilà une intervention type de quelqu’un qui n’a aucune vision d’avenir, aucune foi dans le progrès et dans l’humain.
                      Négatif au possible, un pur produit défaitiste de la société Française.
                      Allez faire un tour en Suisse, aux States ou dans les pays Scandinaves un peu.
                      je vais rester poli…mais c’est vous qui êtes a coté de la plaque et profond.
                      C’est limite a ne pas donner envie de répondre vu le ton que vous employez !
                      .
                      Je vous signale en passant que le sujet est la fermeture de 17 centrales .
                      Par conséquent il va falloir compenser ces sources d’énergie manquantes.
                      Par conséquent cela crée des ouvertures et des opportunités de remplacement.
                      Pourquoi pas le PV à 46% de rendement,
                      électolyse 90% de rendement: https://www.industrie-techno.com/90-de-rendement-pour-un-systeme-d-electrolyse-du-cea.34969
                      , stockage: http://mcphy.com/fr/nos-produits-et-solutions/solution-de-stockage/
                      Et surtout ne négligez les possibilité de progrès lorsque le marché s’ouvre.
                      .
                      L’Allemagne, oui mauvaise pioche, a nous de ne pas faire pareil.
                      Manque effectivement la conversion et le stockage, traité ci dessus.
                      .
                      Décollez un peu votre regard du passé et de l’actuel, soyez positif et créatif, regardez l’avenir et les marges de progrès.
                      Ça n’a évidemment aucun intérêt de faire de l’hydrogène avec les fossiles.Tellement trivial !
                      .
                      Renseignez vous ailleurs qu’au bistro pour formuler vos critiques et sur ce ton là en plus !
                      Ce n’est pas l’humilité qui vous étouffe ni …restons courtois…

                • Oui, ben la Porsche, c’est à portée de tous ❗ MEGA 😆

    • Dans ce cas, que toutes les subventions dévolues aux ENR soient stoppées immédiatement (ainsi que les taxes afférentes) et on verra alors ce qu’il en est.

    • Etonnant: j’ai plutôt entendu des contructeurs automobiles douter fortement sur la VE « pure », excellente en terme de couple, mais question autonomie…Et les progrès potentiels se heurtent à des réalités bêtement physiques (stockage et restitution de l’énergie).
      Le VE n’est pas franchement une nouvelle idée:
      http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5753

      Pour l’anectote, des collègues ayant l’esprit « vert », ont opté pour un véhicule hybride (Grosse suédoise), ayant une consommation réelle de 9 l/100 et moi, pauvre arriéré, je me contente de 4.5 l/100 avec une berline allemande.

      • @ nevez
        Chez nous l’hybride est encore une bonne solution et autant choisir le pionnier « Toyota »: un cousin en utilise une depuis près de 12 ans sans problème et sans renouvellement de batterie!

    • Si, il impose.
      Non, le tout électrique n’est pas l’avenir indépassable de l’automobile (problèmes d’autonomie… Et si on fait confiance au progrès sur ce point, pourquoi ne pas le faire sur le reste)
      Non, le nucléaire ne deviendra pas plus cher (plutôt de moins en moins cher, la technologie évoluant)
      Ce que vous voyez un peu partout c’est la même chose qu’en France, des changements pour capter des rentes réglementaires… Qui coûtent très cher à tout le monde mais enrichissent beaucoup les capitalistes de connivence proche des gouvernements (n’est ce pas, M. Musk).

    • Tous les acteurs de l’énergie, de l’automobile et du transport en général le disent

      On en est loin quand les caméras ne sont pas là, mais si cette solution est aussi bien, pourquoi l’imposer de force au gens ?

      Et concernant la production d’électricité, le nucléaire est peut-être efficace, mais deviendra de plus en plus cher à produire du fait de l’entretien.

      Non,
      188 milliards d’euros depuis 1945 selon la Cour des comptes, c’est seulement deux fois le budget de la fonction hospitalière sur UN AN.

      Pour produire 100 000 kWh, il faut:
      35 000 kg de charbon <-choix des écologistes allemand
      25 000 litres de mazout
      30 000 m3 de gaz naturel
      100 000 m3 d’eau
      400 grammes d’uranium

      l’intelligent comprendrait de suite l’intérêt de passer aux ENR qui peuvent subvenir à la demande.

      Non plus.
      Les problèmes des EnR c’est le stockage, sans ça impossible de concilier production et demande. Le pire c’est que certains pics de demande coïncident avec des creux absolus dans la production.
      Par exemple pendant les hautes pressions hivernales qui peuvent durer 10 jours: grand froid, pas de soleil, pas de vent.

      Il vous faut donc des backups conventionnelles, l’Allemagne utilise la pire énergie possible: le charbon.

    • vous ne comprenez pas..l’argument ça va venir est tout à fait acceptable… mais alors de quoi qu’il cause le hulot???

      si on subventionne et on légifère c’est que ce n’est pas si évident que cela…

  • Multiplier par 3 l’éolien et par 4 le solaire signifie monter à 36GW de puissance éolienne et 28GW de puissance solaire. En cas de conditions venteuses et ensoleillées lors de journées où la consommation est faible (genre we du 1er mai), on pourrait se trouver en surproduction électrique rien qu’avec ces 2 sources !

  • Quelques rappels (faisant en cela suite à l’article de la veille sur le nucléaire):

    1 Bien fait (et au bon endroit), le nucléaire est parfaitement sûr. Cf la centrale de Fukushima Daini dont personne parle jamais (au contraire de Daiichi), et qui est la preuve absolue de la sécurité du nucléaire face à une catastrophe naturelle sans nom.
    2 Le tonnage des déchets est minimal (surtout comparé aux autres énergies) et on peut parfaitement les enfouir dans des zones profondes et géologiquement stables pendant un milliard d’années.
    3 Il faut choisir: Les énergies renouvelables ne pourront jamais subvenir au besoins d’un parc auto tout électrique, même en stockant bien l’électricité produite sporadiquement. C’est mathématique.

    Le vrai problème est que nous sommes devenus tellement nuls (ingénieurs administrateurs, politiques…), que nous ne méritons plus le nucléaire et qu’il vaut mieux massacrer nos paysages et nos poumons plutôt que de laisser une centrale exploser en raison de leur incurie crasse (cf la cuve de l’EPR de Flamanville, dont le clône japonais installé au coeur de l’EPR de Finlande ne pose pas de problèmes).

    PS, la vraie solution: la fusion thermonucléaire, aura encore hélas besoin de nombreuses années de R&D avant sa mise au point industrielle.

    • et on peut parfaitement les enfouir dans des zones profondes et géologiquement stables pendant un milliard d’années.

      Je rajoute pour rassurer nos amis dépressifs écolos qu’il n’y aurait même pas besoin d’autant.
      Les sites éco-rigolos qui parlent de « dizaines de milliers d’années » pour les déchets dangereux sont des escrocs. C’est une impossibilité physique.


      Physique de base: plus un objet émet de rayonnement, plus sa demi-vie est courte.
      Les éléments les plus dangereux ont une demi-vie courte ou très courte, on est sur un ou deux siècles au pire pour les moyens et sur la décennie pour les plus actifs, il est peu probable que les déchets remontent avec leur petit bras musclé pour finir dans nos assiettes durant cette période, ils ne remonteront pas plus pour les « générations futures ». (À qui nous laissons pourtant sans sourciller une dette de plus de 250’000 euros par actif)

  • Merci pour cet excellent article mais il est difficile de faire entendre raison aux convertis!

    • C’est bien vrai et aux dinosaures aussi !
      Personne ne peut imaginer ce que le progrès va produire.
      Cruelle évidence mais seul ce qui est durable a une chance de durer à travers les siècles.
      Par nature, les ENR sont durables.
      Les ENR ne font que débuter commercialement et technologiquement.
      Reste a savoir si l’on souhaite un marché qui décide à notre place de ce que nous voulons comme société (société non durable bâties sur les fossiles)
      ou s’il ne serait pas judicieux de se concerter au préalable pour savoir ce que nous voulons comme société (société durable et agréable à vivre) pour ensuite orienter le marché.
      Personne ne parle de remettre en cause le marché juste de l’orienter selon nos souhaits profonds et éclairés.

      • orienter le marché ?
        avec des règlementations, des obligations, des interdictions, des taxations et des subventions ?
        au profit de qui ?
        de ceux qui les ont mises en place ?
        il me semblait bien…

        • Oui absolument, orienter le marché avec des réglementations.
          Il ne faut pas abandonner toute action politique au marché et rester un mouton guidé par les dominants du système actuel qui ont leurs propres intérêts qui ne sont pas nécessairement les vôtres, et ne pas être guidé par les déterminismes actuels sans réflexion personnelle .
          Chacun a le droit d’avoir des aspirations de vie en société, pourquoi tout abandonner au marché ?
          Regardez la Suisse, toutes ces concertations et votations pour décider d’actions régulant la vie commune. C’est de la politique finalement au sens noble du terme.
          Il ne faut pas tomber dans le manichéisme et laisser libre la nuance s’exprimer.
          Le marché oui mais encadré pour aller vers une économie durable et soutenable.
          Le meilleur prix du jour n’est pas nécessairement la meilleure option sur le long terme.
          Libre mais dans un cadre, comme ça toujours été, sinon ça peut être l’anarchie et la barbarie.
          Le libéralisme n’est pas le rejet des lois.
          Préserver le droit de vivre dans un monde sain et durable nécessite un encadrement spécifique,
          si ce monde durable et sain devait advenir naturellement, il serait déjà là.
          Il faut bien orienter un peu le navire.
          Il n’y a pas que la vitesse du navire qui compte (le marché), il y a aussi la direction (l’aspiration commune, la réglementation).

          • @nibor
            Bonjour,
            « Il ne faut pas abandonner toute action politique au marché et rester un mouton guidé par les dominants du système actuel qui ont leurs propres intérêts qui ne sont pas nécessairement les vôtres, et ne pas être guidé par les déterminismes actuels sans réflexion personnelle . »
            Ah ? Mais vous voulez rester le mouton des dominants politiques quand même ? Que croyez-vous que les politiciens ont comme intérêts ? Ils n’ont que faire de vos intérêts et se moquent des conséquences.

            Le seul cadre de la liberté est la responsabilité. Avec des dirigeants politiques responsables d’aucune conséquence on va dans le mur, ou on crée Tchernobyl.
            Nicolas Hulot n’est que ministre de l’exécutif, il n’a aucune loi à imposer.

            • Bonjour STF,
              « vous voulez rester le mouton des dominants politiques quand même »
              Ben non puisqu’ils font parti des dominants.
              Je veux simplement une vraie démocratie et surtout éclairée !
              Que chacun puisse faire de la POLITIQUE, comme en Suisse.
              J’ai l’aspiration à un monde durable et sain. Je ne suis pas le seul, sans trop m’avancer je pense que la majorité a cette aspiration.
              Ce n’est pas un luxe, c’est tout simplement vital.
              Cette aspiration ne peut être relayée par le marché car celui ci réagit à l’efficience instantanée.
              Durable et sain ne sont pas nécessairement efficients à court terme, ça passe à la trappe.
              En quoi les aspirations profondes de chacun et donc une orientation volontaire du marché pour rendre ces aspirations concrètes, seraient le MAL absolu ?
              Je crois que vous cédez bien facilement vos aspirations profondes à un dogme économique.
              Pas si libre que ça ?
              Quant à Hulot, on peut trouver la méthode autoritaire et arbitraire, ça me choque également, ça tombe du chapeau comme ça, sans concertation ni explication.
              Pourtant ça va dans le bon sens par rapport a nos aspirations profondes (monde sain et durable) mais il manque: l’adhésion, les sources d’énergie durables et saines pour compenser ces fermetures de centrales.
              Je salue l’impulsion mais pas méthode et pas l’impréparation.

              • Bonjour nibor

                « J’ai l’aspiration à un monde durable et sain. Je ne suis pas le seul, sans trop m’avancer je pense que la majorité a cette aspiration. »

                Dans c’est cas là pas la peine de faire une politique pour un monde sain et durable, soyez logique, achetez ‘sain et durable’, le marché répondra à vos désir, les entreprises vous fournirons du ‘sain et durable’ , et le ‘sain et durable’ deviendra la norme, bcp plus que les politiciens qui sont corrompus par essence (le pouvoir corrompt).

                En fait le vrai pb, c’est que les bobos veulent le beurre et l’argent du beurre, la bonne conscience écologique mais aussi les avantages d’une société industrialisée, développée, libérale.
                L’IPhone mais les usines plus loin (NIMBY).

                • @gillib
                  « En fait le vrai pb, c’est que les bobos veulent le beurre et l’argent du beurre, la bonne conscience écologique mais aussi les avantages d’une société industrialisée, développée, libérale.
                  L’IPhone mais les usines plus loin (NIMBY). »
                  Et en quoi se serait pas nature incompatible?

                  Que souhaitez vous au plus profond de vous, plutôt que dénigrer ceux qui affichent leurs aspirations ?
                  Ne vous posez-vous pas des limites, là ?
                  Simple question de priorité, je l’ai dit plus haut, il ne suffit pas que le navire aille vite (marché), il faut aussi qu’il aille dans la bonne direction, celle que nous souhaitons tous (cap réglementaire décidé par tous).
                  Je n’apprécie pas la méthode Hulot mais fermer ces centrales va obliger le marché à trouver une alternative de remplacement.
                  Et non le marché de répond pas à mes attentes, je fais quoi ? j’achète ce qu’il y a et le marché croit que je suis satisfait, pourquoi changerait-il d’orientation ?
                  Les dogmes ont la vie dure, il est temps que du sang neuf arrive !

              • @nibor
                Bonjour,
                « Je crois que vous cédez bien facilement vos aspirations profondes à un dogme économique. »
                J’ai peut-être un dogme économique : celui que l’Etat n’a rien à faire dans l’économie.
                Comme l’écrit gillib, les gens choisiront au mieux parmis ce qui leur sera proposé. Ce qu’ils ont fait pour l’écran plat, l’ordinateur, internet, les téléphones portables, etc.
                Le monde « sain et durable », somme toute louable, ne durera pas avec les sommes pharoaniques qui nous pendent au nez, ni même avec la dégradation de la qualité de vie à cause précisémment de ce qui nous est proposé. Je ne suis pas contre le progrès. Trouver mieux que le nucléaire, aussi pratique, économiquement rentable et disponible 24/7, je suis pour, mais cela risque d’être difficile. Je ne suis pas payé assez pour réfléchir à ce problème, des personnes plus qualifiées que moi le sont. Je sais que je ne veux pas de factures rétro actives pour payées des lubbies gouvernementales.

                • @ STF
                  Re,
                  « Comme l’écrit gillib, les gens choisiront au mieux parmis ce qui leur sera proposé. »
                  C’est ce qui se passe, en effet.
                  Que faire lorsque l’offre reste pauvre et ne répond pas aux aspirations profondes de chacun ?
                  Je postule que tout le monde souhaite un environnement sain et durable, est-ce que le marché propose cela ?
                  Non, le marché propose le plus économique,
                  Le marché peut être encadré et nous aurons une offre correspondant à nos aspirations profondes, et la plus économique possible dans ce cadre.

                  Aujourd’hui il n’y a pas la démarche du sain et durable, très peu.
                  Je ne vois pas en quoi une impulsion réglementaire émanant de tous et reflétant nos aspirations profondes, serait un mal ?(vous ne répondez pas à cette question)
                  A part contrevenir à un dogme économique.
                  Le propre de l’homme n’est il pas l’adaptation et l’évolution ?
                  Doit on stopper toute évolution en théorie économique sous prétexte que certains ont décidés un jour que le marché devait être libre au détriment des gens qui y participent et régenter nos vies: Efficient mais pas de choix véritable, pas de choix entre le purement économique et le sain et durable.
                  Ce dogme du marché totalement libre, comme tout dogme est dictatorial et rien libéral du coup.
                  L’apparente liberté s’annule, elle empêche les gens de s’organiser, de choisir une autre orientation volontaire vers le sain et durable.
                  certes se sera un peu plus coûteux mais laissons la liberté aux gens de choisir.
                  Le seul « choix » que nous avons à ce jour est le plus économique.
                  Libérez vos esprits, créez, inventez, ne restez pas verrouillé sur d’anciens schémas et déterminez vos vies selon vos aspirations profondes !

                  • nibor: Le marché peut être encadré et nous aurons une offre correspondant

                    Ah ?
                    La France est un des pays qui encadre le plus au monde et qui est un des plus étatisés. 56% du PIB c’est même 7 points de plus que la Suède.


                    -Une jeune caissière française gagne trois fois moins quand dans le pays libéral d’à côté.
                    -Elle est aussi 7 fois plus susceptible d’être au chômage.
                    -L’état a contracté une dette de 250’000 euros en son nom, elle n’aura que des miettes de sa retraite.
                    -Le nombre de brevets par habitant est 4 fois inférieur au pays d’à côté
                    -Le classement PISA est lamentable.
                    -L’industrie est dans un état catastrophique.
                    -Le médical aussi.
                    -L’état n’a pas bouclé un seul budget positif depuis 43 ans maintenant.

                    nibor: Libérez vos esprits,

                    On commence tous notre vie avec un esprit totalement libre… et vide.


                    Examinez un peu la réalité sans concession pour commencer. Ensuite, sachez baser vos opinions sur des faits, et après seulement vous aurez un esprit libéré des biais humains ET la culture nécessaire pour juger les choses de manière rationnelle.

                    • Mon pauvre vous mélangez tout !
                      Quelle est le domaine de compétence de l’Europe ?
                      -libre concurrence notamment.
                      Et la France n’est elle pas en Europe ?
                      Par conséquent le marché est pour ainsi dire libre en France et ouvert à la mondialisation.
                      Cessez de dire n’importe quoi, en tout cas qui n’a rien a voir avec le sujet.
                      mon vélo est bleu aussi, c’est vrai mais ça n’a aucun rapport avec le sujet.
                      m’en fout j’ai raison, c’est ce qui compte ! lol
                      .
                      Je propose d’orienter le marché avec comme contrainte: sain et durable.
                      Ca ne m’étonnerait pas que vous soyez contre.
                      Si je suis vos propos on ne change rien, c’était mieux avant ??
                      Que proposez vous ??? Rien, très certainement comme tous les moutons dépressifs.

                      je réitère libérez vos esprits de toutes vos vieilleries !
                      Pour la culture: réactualisez la votre, nous sommes au 21e siècle, le monde avance !
                      Je vais cesser de vous répondre, j’ai rarement vu aussi inintelligent, désolé de vous le dire.

      • nibor: « par nature les ENR sont durable »
        WTF. La matière aussi est durable, et alors? Ce qui compte c’est la durabilité de l’exploitation, autant mécanique que humaine. Par exemple : https://www.planetoscope.com/matieres-premieres/671-production-mondiale-de-lithium.html
        Bref, y a pas possibilité de voiture électrique pour la planète. Pas avec ce que l’on sait aujourd’hui, tout simplement. Quand on est allé vers le nucléaire, on savait où l’on allait, exactement, et cela fonctionne parfaitement. Là on part à l’aventure, non dans la recherche, mais dans l’application commerciale d’une technologie qui ne peut se généraliser sauf pour un petit nombre aux frais de tous.

        • @wakrap
          « Bref, y a pas possibilité de voiture électrique pour la planète. Pas avec ce que l’on sait aujourd’hui, tout simplement. »
          La solution du lithium n’est tout simplement pas la bonne.
          l’hydrogène déjà serait plus adapté aux véhicules électrique.
          => plein en quelques minute, sans difficulté.
          Gardez l’esprit positif et ouvert vers la résolution du problème et non scléroser sur les impasses.
          Libérez les jeunes, ! (ou libérez le jeune qui est en vous, si vous l’êtes en age)
          La planète ne manque pas d’eau pour faire de l »hydrogène et n’en manquera jamais, c’est sain et durable.
          le soleil , c’est sain et durable . soleil =PV et eolien.
          Le PV à près de 50% de rendement, c’est dans les tuyaux.
          libérez les innovations, libérez les initiatives, libérez les esprits !

          • Merci de confirmer ainsi l’imbécilité actuelle du projet tout véhicule électrique. La première chose à faire c’est d’avoir une technologie le permettant. Donc 1 on travaille ce projet et le véhicule viendra après, naturellement sans aucune subvention. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. L’hydrogène ne peut être généralisé aujourd’hui. C’est aussi stupide que de faire des projets nécessitant la fusion nucléaire. Promouvoir ce type de projet aujourd’hui c’est tout simplement par exemple des gens moins bien soignés car l’argent sera parti pour rien ailleurs. Avoir l’esprit positif et ouvert ce n’est pas faire n’importe quoi, c’est tout d’abord utiliser son esprit pour raisonner un minimum et non tenter de vivre ses souhaits au frais des autres et de leur misère.

            • Bonjour Wakrap,
              « Merci de confirmer ainsi l’imbécilité actuelle du projet tout véhicule électrique »
              Ca peut être une étape, comme la machine a vapeur en fut une, pour ensuite introduire l’hydrogène: véhicule électrique à pile à combustible.
              Il peut y avoir des découvertes inattendues sur les batteries.
              Introduire ce qui peut sembler une imbécillité aujourd’hui, crée un marché et peut déboucher sur une solution inattendue.
              Il faut garder confiance en l’homme, son esprit de conquête et d’innovation et surtout avancer, oser, EXPERIMENTER sain et durable !

              De toute façon nous n’avons pas le choix les fossiles portent bien leur nom.

              « Donc 1 on travaille ce projet »
              Oui ça serait bien !
              Je me répète mais sain et durable ne devrait même pas être négociable, l’inverse est complètement suicidaire, pour soi et pour ses enfants.
              Un peu de discrimination positive sur les recherches dans ces domaines devrait être une priorité.
              En cadrant le marché, il se fera une joie de trouver des solutions économiques à tous ces nouveaux besoins.
              Ne pas faire sain et durable est ce que j’appelle faire n’importe quoi.
              Tout le monde, sincère et de bonne foi, préfère vivre dans un monde sain et durable même contre un petit surcoût.(petit !)

              • « De toute façon nous n’avons pas le choix les fossiles portent bien leur nom ». Justement non, c’est de la rhétorique d’ado. On peut tout aussi bien en produire, certainement pas plus complexe que l’hydrogène. Garder confiance en l’homme signifie le laisser trouver les chemins de son bonheur et non lui imposer le votre. Votre monde sain et durable n’est que votre choix, pas celui des autres. C’est quand même incroyable, si vous aviez la moindre molécule de confiance en l’homme vous ne chercheriez pas à diriger l’économie ou la recherche. L’écologie est vraiment le recyclage des vieilles lunes criminelles socialoïdes.

                •  » c’est de la rhétorique d’ado »
                  Évitez ce genre de réflexion qui pourrait tout aussi bien se retourner contre vos propos et si vous souhaitez continuer à échanger.
                  .
                  « On peut tout aussi bien en produire, certainement pas plus complexe que l’hydrogène.  »
                  En faisant preuve d’ouverture, pourquoi pas, ça deviendrait un carburant renouvelable et par conséquent sain et durable mais ce n’est plus un carburant fossile au sens stricte du terme.
                  Si vous ne faites pas intervenir une source d’énergie dans cette synthèse de carburant, cette synthèse a un bilan énergétique négatif .
                  Il faut soit faire intervenir le soleil ou le nucléaire, pour synthétiser votre carburant pseudo fossile, en fait vrai renouvelable, si la source d’énergie est le soleil.
                  .
                  « Garder confiance en l’homme signifie le laisser trouver les chemins de son bonheur et non lui imposer le votre.
                  Votre monde sain et durable n’est que votre choix, pas celui des autres.  »
                  Surpris d’apprendre que vous souhaitez un monde non-sain et non durable.
                  Souhaitez vous vivre ? Souhaitez vous que vos enfants vivent correctement ?
                  Je pense que oui alors pourquoi dites vous cela ?
                  Je pense que vous raccrochez aux mots sains et durables toute la rancœur que vous avez envers les écologistes, ce qui est un tout autre débat.
                  (« L’écologie est vraiment le recyclage des vieilles lunes criminelles socialoïdes. »)
                  .
                  Le sain et durable n’est pas réservé à une caste vous y avez droit, c’est même le droit naturel de vie !
                  .
                  « C’est quand même incroyable, si vous aviez la moindre molécule de confiance en l’homme vous ne chercheriez pas à diriger l’économie ou la recherche.  »
                  Oui j’ai confiance dans les aspirations profondes enfouies en chaque être humain, j’ai confiance dans l’énergie que chacun peut consacrer à réaliser ses aspirations.
                  Par contre je suis lucide, beaucoup restent dans la crainte, guidés que par la survie à court terme, de part leurs revenus, ce qui occulte toute autre perspective et ce qui occulte leurs véritables aspirations profondes.
                  Cela passe pour un luxe alors que ce devrait être un préalable à toute vie.

                  • Modération : les commentaires insultants ne sont pas autorisés sur Contrepoints. Le commentateur est banni pour l’ensemble de son oeuvre.

                    • vous ne sourcez rien.
                      Attendez ma réponse en modération ça vous permettra d’actualiser votre ignorance.
                      Vous n’intégrez rien de ce que je vous dis, vous ne connaissez pas grand chose, et par conséquent n’avez aucune vision des possibles.
                      mais comme tous les prétentieux vous la ramenez et vous permettez de faire la leçon.
                      Vous abaissez bien le niveau tout de même.

  • Ce calcul est instructif, mais malheureusement faux, en ce sens que l’intermittence de l’éolien est prise en compte statistiquement ou, si vous voulez, en moyenne par le facteur de charge de 0,2.

    Il ne serait juste (à considérer que la demande serait constante toute l’année) que si, en tout temps, il y aurait 20 % des éoliennes délivrant leur puissance nominale, ou suffisamment d’éoliennes en activité pour produire la puissance totale correspondante.

    Comme signalé par d’autres commentateurs, il y a des périodes sans vent sur une large partie, voire l’ensemble du terriroire. Solution : énorme backup thermique… ou blackout.

    • C’est pour ça qu’il convient d’aligner le développement des ENR sur le développement du véhicule électrique, puisque c’est lui qui va permettre l’augmentation de leur rendement.

      • C’est pour ça qu’il convient d’aligner le développement des ENR sur le développement du véhicule électrique, puisque c’est lui qui va permettre l’augmentation de leur rendement.

        Plus on tire sur un robinet qui ne marche pas, plus il va marcher ?
        Concept intéressant.

  • Il est urgent de virer ce triste clown-et pourtant il a été désigné par un Président extrêmement brillant (?), non, un Enarque- quant au Premier Ministre, au fait c’est qui ?????

  • L’avenir de la France n’a pas d’importance comparée au soutien d’une partie de l’opinion publique qu’apporte le représentant en savons, shampooings et idées stupides.

  • Ce monsieur est non seulement incompétent, mais dangereux- Inutile d’argumenter- Plus il a été désigné par certains par un personnage particulièrement brillant, intelligent- non- un Enarque, dont la pensée est complexe…..

  • Encore une fois, lorsque j’aurais fait autant d’avion, de bateau, d’hélico que ce « monsieur », je serais moi aussi écolo……………….

    • C’est ce chemin de vie qui’ la rendu écolo. Mieux vaut tard que jamais.

      Je ne vois pas en quoi vouloir un monde durable et sain, pour soi et les générations futures serait une tare.
      pourquoi tant de haine ?

      • Ben oui, regardez le chemin de vie de Paul de Tarse qui a commencé sa carrière comme persécuteurs des chrétiens.
        Le Hulot il finira saint de la Nouvelle église de l’écologie universelle et obligatoire (selon mon modèle de prévision inspiré des modèles climatiques du GIEC).

      • Nous voulons tous un monde durable et sain, le nucléaire a rendu un service immense, avec des nuisances sans rapport avec le confort énergétique qu’il a apporté pendant déjà 3 générations. La sagesse voudrait qu’on ne lâchât pas cette branche avant d’en avoir trouvé une autre aussi solide.

        • @Pierre W et Christial
          « Nous voulons tous un monde durable et sain »
          Ca parait évident à vous (Pierre W) et à moi mais pas à Christial, puisqu’il perçoit cette évidence comme un dogme écolo imposé: »la Nouvelle église de l’écologie universelle et obligatoire  »
          A mon sens la durabilité devrait être le fil conducteur de l’action économique, en plus de satisfaire les besoins élémentaires.
          « La sagesse voudrait qu’on ne lâchât pas cette branche avant d’en avoir trouvé une autre aussi solide. »
          Il faut quand même lâcher un petit peu si on veut attraper l’autre branche.
          Je comprends de ne pas tout lâcher, ça serait suicidaire mais si rien ne change, rien ne change, les ENR peuvent aller se brosser jusqu’à ce que la branche sur laquelle nous sommes ne cède.
          C’est fou la couardise et le manque d’anticipation dont l’humanité fait preuve: même scénario sur les énergies fossiles carbonées, on attend que ça pète.

          • Oh non, ce que veulent les hommes c’est un monde qui leur apporte le maximum de bien être individuel et aujourd’hui le monde proposé par les écolos diminue de fait le bien être en orientant une forte partie de nos productions vers des énergies hors de prix au détriment d’éléments de confort et de vie aussi essentiels que la santé.

            • Ne généralisons donc pas. Vous Wakrap, que voulez vous au plus profond de vous ?
              Ne pensez vous pas que vivre dans un monde sain et durable , participe à votre bien être individuel ?
              .
              Je comprend votre raisonnement sur le racket des ENR sur la facture EDF par exemple.
              Argent qui ne va en rien à la recherche sur les ENR mais dans la poche de profiteurs de niches.
              Nous sommes à une époque de faible croissance où les fonds pour la recherche et la prise de risque sont difficile à trouver.
              Je proposerais un racket (on n’est plus a ça près !) sur les énergie fossiles carbonées, pour financer la recherche sur des énergies saines et durables, créer un marché.
              Juste retour des choses pour des énergies bien utiles mais non-saines et surtout non-durables.
              C’est un choix politique, le faisons nous ?

              • Réponse à votre première question: la liberté. A la deuxième: pour le plus grand malheur des hommes et des plus faibles d’entre eux, cette contrainte politique progresse.

                • Pour être libre il faut déjà être vivant. Cela suppose un biotope sain et durable.
                  Ca fonctionne aussi dans un biotope non-sain mais il faut voir le reultat et pas longtemps dans un biotope non- durable.
                  La Palice n’aurait pas dit mieux.
                  .
                  « pour le plus grand malheur des hommes et des plus faibles d’entre eux, cette contrainte politique progresse. »
                  On retrouve votre rancœur envers les écolos, ce qui rend votre raisonnement malheureusement irrationnel.
                  Ce sont les plus faibles qui vivent dans un environnement non-sain et non-durable. Les plus riches s’en extraient.
                  Beaucoup de bruit autours du diktat ecolo mais dans les faits, mondialement c’est quand même le marché qui domine depuis des lustres.
                  Ne vous occupez de Pierre ou Paulecolo.
                  Suivez votre voie et vos aspirations profondes.
                  Il suffit de faire abstraction de l’argent pour les connaitre.
                  Restez positif et entreprenant, vers ce que vous pensez le meilleur !
                  Cordialement.

                  • Il suffit de faire abstraction de l’argent pour les connaitre.

                    Ah ?
                    Pourtant 38 millions d’électeurs très écolos consomment au moins cher et pas du tout au plus propre, comme vous même.

                    • J’ai la réponse, vous êtes très C.., cela signifie malhonnête, mal intentionné, pas la peine de poursuivre avec vous.
                      je vous renvoie au bruit de fond parasite dont vous n’auriez pas du sortir.
                      Bon amusement !

  • Très bon article dans Le Point du 13 Juillet. Bravo à Etienne Gernelle.

    • Fermer 17 réacteurs nucléaires…. très drôle le gaucho… mais qu’en pensent les gros bras socialo- marxistes de la CGT énergie ? ! Si au moins la gauche écolo -bobo-libertaire à la Hulot et la gauche archéo marxiste de la CGT pouvaient s’entre détruire, ça nous ferait des vacances ! (Mieux vaut en rire sous cet angle là qu’en pleurer!)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce 8 juin 2022, le Parlement européen a voté en faveur de la proposition de la Commission européenne d’interdire en 2035 au plus tard la vente de véhicules thermiques y compris pour les camionnettes et les hybrides. L’Italie est parvenue à obtenir une dérogation pour les voitures de luxe et de sport (Maserati, Ferrari). Le Conseil de l’UE doit à présent adopter la proposition. La volonté de se passer de pétrole et surtout du diesel russe favorise cette décision malgré la dépendance chinoise qui pointe sur les batteries et les matériaux qui le... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles