Pourquoi Elon Musk courtise la Chine

Elon Musk au volant de la Tesla by kqedquest(CC BY-NC 2.0)

Elon Musk tente de se rapprocher des Chinois : en cause, la production de batteries dont il a besoin pour les Tesla.

Par Jacques Henry.

Alors que la méga-usine d’Elon Musk en plein milieu du désert du Nevada (mais pas trop près des anciens sites d’essais nucléaires de l’armée américaine) de production de batteries pour ses voitures électriques Tesla, n’est toujours pas opérationnelle à 100%, la Chine a d’ores et déjà pris les devants dans la course mondiale aux batteries au lithium.

Elon Musk

La production actuelle de batteries chinoises est trois fois plus importante qu’aux USA et 12 autres usines sont en cours de construction. Malgré son projet pharaonique d’usine de production de batteries, Elon Musk, qui prévoit de produire dans ses usines jusqu’à un demi-million de Tesla Modèle 3 dès la fin de l’année 2018, sera tout simplement à court de batteries et il devra faire appel à la Chine pour assurer cette production.

Elon Musk

Le souci pour Tesla est que la Chine a d’autres objectifs que de fabriquer des batteries pour l’export : les dirigeants de ce pays ont décidé de construire à terme de véritables entrepôts de stockage d’énergie pour pallier l’intermittence des sources d’énergie électrique renouvelable. Ce projet risque de créer un véritable goulot d’étranglement qui pourrait donc paralyser la firme Tesla.

C’est l’une des raisons qui ont poussé Elon Musk à courtiser les dirigeants chinois et à projeter une usine de construction de modèles 3S dans la banlieue de Shanghai.

Horreur et damnation : le Président Trump voudrait au contraire que les entreprises américaines qui ont « délocalisé » leur production rapatrient cette production sur le sol américain.

La situation se complique donc pour Elon Musk alors que toutes ses entreprises perdent de l’argent depuis leur création avec grand tapage médiatique, ça commence à sentir mauvais pour lui.

Sur le web