Nouveau gouvernement Macron : 3 exemples de ministres étonnamment compétents

Après le très médiocre quinquennat Hollande, le quinquennat blingbling de Sarkozy et l’immobilisme du chiraquisme, le retour de la compétence en politique via le gouvernement Macron étonne un peu.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jean-Michel Blanquer by Institut des Amériques(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouveau gouvernement Macron : 3 exemples de ministres étonnamment compétents

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 juin 2017
- A +

Par Frédéric Mas.

Emmanuel Macron n’a pas encore initié de réformes ambitieuses, mais reconnaissons-lui une qualité : il cherche à réintroduire plus de compétence au sommet de l’État, là où ses prédécesseurs ont eu tendance à privilégier les arrangements politico-politique partisans et médiatiques, et cela à des postes clefs.

En effet, en matière d’éducation, de justice ou encore de diplomatie, les ministres semblent étonnamment convenir à leur poste.

Bien entendu, les plus critiques, et ils auront raison, pourront toujours remarquer la place disproportionnée donnée à Nicolas Hulot et son ministère de l’Écologie, ou encore à certains entrepreneurs politiques de seconde catégorie comme Marlène Schiappa, mais rappelons que :

Un expert à l’éducation

Jean-Michel Blanquer est reconnu non seulement comme un universitaire de talent, qui fut longtemps considéré comme l’un des meilleurs spécialistes du droit administratif de France, mais aussi comme l’un des meilleurs connaisseurs du système éducatif français.

Il ne s’est pas contenté d’enseigner, il a aussi dirigé plusieurs établissements de renom, est ancien recteur d’Académie (dont celle de Créteil, qui n’a pas pour réputation d’être très facile) et s’est retrouvé directeur général de l’enseignement scolaire en 2009.

Rappelons pour mémoire que ses prédécesseurs immédiats furent Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon et Vincent Peillon, soit deux carriéristes politiques sans compétences particulières et un idéologue hors sol.

Une juriste à la justice

Le nouveau ministre de la Justice, Madame Nicole Belloubet, est vraiment juriste. Plus exactement, elle est docteur et agrégée en droit public, matière qu’elle a enseignée avant de devenir rectrice d’Académie de Limoges et de Toulouse.

Elle fait partie du conseil constitutionnel depuis 2013. Certes, on compte parmi ses prédécesseurs des juristes (Urvoas, Mercier, mais pas Taubira), mais il faut remonter assez loin pour trouver quelqu’un arrivé à ce stade du cursus honorum.

Un ministre qui a fait ses preuves au Quai d’Orsay

La nomination de Jean-Yves Le Drian en lieu et place de Laurent Fabius au Quai d’Orsay récompense l’expérience acquise, et largement reconnue par les militaires eux-mêmes, par le ministre lors de son passage au ministère des Armées.

Alors que Laurent Fabius voyait son poste essentiellement comme un tremplin pour une carrière internationale, embrassant la rhétorique humanitaire la plus creuse, les choix stratégiques les plus hasardeux au Proche-Orient et les sommets écologistes inutiles (la Cop21), Le Drian s’est attelé dans l’ombre à encourager l’endiguement de la progression islamiste au Mali et au Sahel avec un certain succès. Tout laisse croire qu’au sein du gouvernement Macron, il sera au centre du dispositif de défense, et cela avant même la nouvelle ministre Madame Florence Parly.

Bien entendu, la compétence ne suffit pas, et il faudra bien plus pour engager les réformes nécessaires à l’amélioration de la situation politique et économique du pays. Seulement, il est bon de rappeler que la compétence devrait être la jauge minimum de tout gouvernement, à droite comme à gauche.

L’histoire récente est pleine de ces ministres de l’Éducation ou de la Culture illettrés, de ces ministres des Affaires étrangères ne connaissant même pas l’anglais, ou encore de ces gardes des Sceaux oscillant entre gestion à court terme et idéologie.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Avant de dire qui est compétent ou pas il faut définir le rôle d’un ministre. Être expert en un domaine ne veut pas dire que l’on sera capable de prendre une décision impartiale, c’est même le contraire..surtout pour des vieux ancrés dans leurs certitudes.

  • Ce billet de M.Mas tranche avec le dénigrement systématique et/ou alarmiste de certains chroniqueurs de Contrepoints : reconnaissons la compétence et laissons les travailler, sous surveillance attentive.

    • Moi je veux bien, mais il faudra très bien surveiller!
      Parce qu’il il n’y en a que trois compétents (analysés dans cet article)
      Ensuite parce que compétent dans un cadre ne signifie pas ministre compétent (sauf aux armées dit il…)
      Et puis ils n’ont encore rien fait, même pas annoncé quelles réformes ils veulent entreprendre!
      Pour le moment, la réactivité est pas leur point fort!

  • « Bien entendu, les plus critiques, et ils auront raison, pourront toujours remarquer la place disproportionnée donnée à Nicolas Hulot et son ministère de l’Écologie »

    Totalement décrédibilisant, même si Hulot ne devrait aps fa,

    • « Bien entendu, les plus critiques, et ils auront raison, pourront toujours remarquer la place disproportionnée donnée à Nicolas Hulot et son ministère de l’Écologie »

      Totalement décrédibilisant, même si Hulot ne devrait pas faire long feu face aux obstacles « Fessenheim » et « NDL » et Flamanville qui ne peuvent être avalables par un responsable bien contradictoirement informé courageux.

    • Je ne serais pas étonné que Macron ait mis en place Hulot pour flinguer, non l’homme, mais l’écologie dogmatique en montrant ouvertement les contradictions qui ne vont pas tarder à être mises en application au grand jour, ce qu’on appelle la preuve par l’absurde : on raisonne comme si ça pouvait marcher, on fait donc comme si ça marchait et on prouve ainsi que ça foire.
      Ca vaut mieux que de longs discours.

      • Vous êtes bien optimiste! Macron est un écolo-socialiste, il suffit de lire son livre pour s’en rendre compte. Et comme tous ces gens là, un idéologue!

        • Je vous ai remis un +1 juste pour effacer cette appréciation négative et déplacée d’un commentateur…

          Vu que si on n’est pas écolo (neutre), on est vite présenté comme anti-écolo, voire mangeur de bébés communistes, je ne suis pas étonné qu’il ait pris cette ligne, c’est politiquement correct…

          Ouais je suis optimiste 😀

  • Néenmoins la présence de Mr.Nicolas Hulot au gvt est, pour un scientifique, absolument rédhibitoire.

  • La seule compétence est d’avoir les bonnes idées et de faire un bon mandat. Ça n’a pas de sens de déclarer « a priori » ces gens compétents.
    Ils ont des idées non libérales, et ils n’ont pas encore fait leur mandat…

    Les personnages ne comptent pas. Seules les idées et les actions qui en découlent comptent.

    Par exemple, un ignare en médecine qui fait sauter la sécu sera plus compétent qu’un ponte de médecine qui étatise encore plus le système médicale.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai découvert Mme Braun-Pivet, ou du moins j’ai fait le lien entre le nom et la personne, lors de la soirée électorale du second tour des élections législatives. Le moins que j’en puisse dire, c’est que l’épisode en question (vidéo, à partir de 3 h 41′ 50″) ne fait honneur ni aux femmes en politique ni à la politique elle-même. Attention, mesdames et messieurs, la petite scène que je m’apprête à vous rapporter est absolument insoutenable… de médiocrité :

Nous sommes au soir du 19 juin 2022, sur le plateau spécial de BFM TV pour les él... Poursuivre la lecture

« Le port du masque est fortement recommandé ». La période électorale terminée, la vie hexagonale reprend son cours, et en particulier s’agissant des restrictions liées au covid.

En témoignent les messages reçus depuis quelques jours par de nombreux Français, dans leurs transports, leur travail ou leur supermarché.

Ce mardi, ce sont les Niçois qui ont été rappelés à la réalité. Chez nos confrères de CNews, le maire de Nice Christian Estrosi a déclaré envisager le rétablissement de l’obligation du port du masque dans les transpor... Poursuivre la lecture

Victorieuse à la présidentielle mais fortement contestée après les élections législatives, la Macronie va devoir transiger, négocier et réinvestir le champ parlementaire. Et ce n’est pas vraiment dans ses habitudes.

Le triomphe d’Emmanuel Macron en 2017 est aussi le triomphe de l’hyperprésidentialisation du régime. Porté en triomphe par les médias et bénéficiant d’une confortable majorité à l’Assemblée, le nouveau président peut s’imaginer Jupiter. Il s’entoure de technocrates chargés d’appliquer à la lettre ses consignes et exige l’ob... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles