Justin Trudeau ne veut plus de dépendance aux énergies fossiles

S’il est légitime que Justin Trudeau se préoccupe de l’environnement, une dose de réalisme lui ferait le plus grand bien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Justin Trudeau by John McCallum(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Justin Trudeau ne veut plus de dépendance aux énergies fossiles

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 18 juin 2017
- A +

Par Nathalie Elgrably.

Justin Trudeau a montré son côté vert en janvier dernier lorsqu’il a déclaré vouloir «rompre notre dépendance aux énergies fossiles» et a promis «une sortie à terme de l’exploitation des sables bitumineux». Il doit à présent être vert de rage, car les compagnies pétrolières l’ont humilié en annonçant qu’elles hausseront leur production de 32% d’ici 2030.

Utopie de Justin Trudeau

Ce camouflet était prévisible, car l’engagement du Premier ministre relève, au mieux, d’une utopie puérile, et au pire, d’une fraude intellectuelle visant à manipuler l’électorat.

La vérité est que nous ne pourrons nous passer d’énergie fossile avant très longtemps.

Certes, les énergies alternatives existent, et les véhicules électriques se multiplient. Mais ces technologies sont condamnées à rester marginales même à long terme.

D’une part, l’énergie fossile est efficace, disponible, relativement bon marché et son approvisionnement est stable. Avec elle, inutile d’invoquer tous les dieux pour que le soleil brille ou que le vent souffle pour chauffer notre maison et cuisiner notre repas !

D’autre part, le pétrole ne sert pas uniquement de combustible. La pétrochimie fournit des matières intermédiaires indispensables à la fabrication de nombreux objets du quotidien dont nous pourrons difficilement nous passer.

Les dérivés du pétrole se retrouvent dans les vêtements et les chaussures, les meubles, l’emballage des aliments, les jouets, les tuyaux, le bitume, les matériaux d’isolation, les appareils électroniques de tous genres, les appareils ménagers, les engrais, les produits d’hygiène et les cosmétiques, les appareils hospitaliers, et bien d’autres produits encore. La liste est immensément longue. Le pétrole entre même dans la fabrication des médicaments et des vaccins !

Justin Trudeau veut-il une décroissance ?

L’énergie a révolutionné l’humanité. À moins d’accepter de vivre comme au Moyen Âge, nous ne pouvons donc tout simplement pas «rompre notre dépendance aux énergies fossiles». S’il est légitime que Justin Trudeau se préoccupe de l’environnement, une dose de réalisme lui ferait le plus grand bien !

Sur le web

Voir les commentaires (101)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (101)
  • se passer d’énergie fossile admettons donc..se passer d’énergie? sans parler des plastiques en effet?
    Il ne faut pas laisser les écologistes dans la posture mais pousser la question, vous avez des champions pour vous expliquer ce qu’on ne doit pas faire..et des grands amateurs pour expliquer ce qu’on doit faire…

  • la cigale et la fourmi …
    le libéral et l’ecolo…
    rira bien qui …ne rira pas.
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/1972-2012-le-club-de-rome-confirme-114264

    Là on s’en fout, c’est l’été, hein ?! jusqu’ici tout va bien, ne changeons rien….

    • Franchement le club de Rome n’est pas crédible. Toutes leurs prédictions se sont avérés fausses. C’est marrant de voir les prédictions qu’ils ont fait dans le passé. Si les prédictions fait dans les années 70 étaient vraies, il y aurait déjà dû avoir une apocalypse depuis longtemps.
      Ha les malthusiens me font rire: ils n’arrêtent pas de faire des prévisions fausses. Pourtant ils continuent à faire des prévisions alors qu’aucune de leur prédiction n’a jamais été juste. Le malthusianisme est basé sur le sophisme: les ressources naturelles sont limitées donc un jour, elles vont disparaître.

      • @Jacquessvd
        LOL quelles prédictions fausses du club de Rome ?
        Je suis content d’apprendre que nous sommes assis sur un réservoir inépuisable d’énergies fossiles, pétrole en tête.
        il faut juste m’en dire un peu plus pour me convaincre et que je m’endorme enfin tranquille ce soir.

        Je ne sais franchement pas comment intellectuellement vous arrivez à être convaincu que taper dans un stock fini, peut durer indéfiniment.
        C’est malheureusement mathématique, toute ressource non renouvelable connait un pic de Hubert.

        Concernant les prédictions fausses du club de Rome il faudra attendre 2030 environ.
        => population qui décline fortement, en clair des morts nombreux.
        Patience, patience ….

        • Tout à fait, d’ailleurs les hommes préhistoriques ont disparu à cause du peak stone.

          • Ce qui est vrai pour les pierres signifie-t-il que c’est vrai pour tout ?
            Je laisse à votre sagacité.

            • Cela a été vrai pour les pierres, le bois… etc L’amélioration des techniques et connaissances a permis de remplacer ces matières premières par des matériaux et sources d’énergie plus performantes et ce, bien avant l’épuisement des ressources initiales. Il en sera de même pour le pétrole. Pas parce qu’il n’y en aura plus mais parce qu’on aura trouvé mieux. Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui.

              • Je comprends votre raisonnement mais pléthore d’exemples ne suffit pas à établir une règle.
                Il y a des cas particulier comme le pétrole par exemple qui comme vous le reconnaissez n’a pas de remplaçant à ce jour.
                Rien n’est impossible, on peut en théorie utiliser du gaz , du charbon mais regarder les infra structures à mettre en place, les modifications de véhicules à opérer pour poursuivre et pendant combien de temps ?
                car il ne faut pas croire que ces autres énergies ne sont déjà pas utilisées. Elles s’épuiseront encore plus rapidement.

                J’admire votre optimisme , » le pétrole ne sera plus un problème parce qu’on aura trouvé mieux » pile poil au moment où il aurait pu devenir un énorme problème.
                Je nous le souhaite mais je ne peux adhérer, pas assez joueur…ou peut être trop conscient.

                • taxusbaccata: Je comprends

                  Non.


                  -Plus le baril se renchérit à cause de sa rareté, plus les autres énergies deviennent rentables. Nous sommes dans une économie de pétrole uniquement parce que c’est une énergie très peu chère (et pratique).


                  Il y en a bien d’autres, mais elles ne sont pas rentables avec un baril à 38.37 €.

                  parce qu’on aura trouvé mieux » pile poil au moment

                  On a déjà « mieux » dans les cartons et pleins de gens sont prêt à se lancer, mais c’est beaucoup trop cher avec un baril quasi-donné à 38€.

          • @Zer
            Rappelez moi ce que le progrès et le génie humain a trouvé pour remplacer l’arbre, sur l’île de Pâques ?

            Ils ont fait sans, ils ont survécu mais pas certain que leur vie était meilleure qu’avant, lorsqu’il y avait des arbres.

            Il y a parfois de limites à ne pas dépasser.
            Lorsqu’on le fait, on en paye les conséquences.

        • « LOL quelles prédictions fausses du club de Rome ? » le fait que vous posez la question montre que vous êtes un ignorant. Avant de citer une source il faut se renseigner sur sa crédibilité. Manifestement vous ne savez pas ce qu’est l’esprit critique. La question est plutôt quel prédiction était juste ?
          Ce « Rapport au Club de Rome » (1972) annonçait l’épuisement imminent de ressources irremplaçables : plus de cuivre dans 36 ans, plus d’or dans 11 ans, plus de plomb dans 26 ans, plus de mercure dans 13 ans, plus d’étain ni de zinc dans 17 ans et 23 ans. Rien de tout cela n’est arrivé. Et même le pétrole, dont le « Rapport » disait ne plus y avoir que 31 années de réserves, est toujours en production.
          Je peux encore continuer des heures. Ils ont tellement fait de prédictions fausses

          • Votre argumentaire et votre savoir (merci de m’en faire profiter 😉 ) sont donc la preuve que les limites physiques et naturelles n’existent pas et que le club de rome est a balayer d’un revers de main ?
            toujours est il que le sujet ici est le pétrole dont nous sommes hyper dépendants pour absolument tout de notre vie, dont la consommation ne fait que croître, que les nouveaux gisements sont de plus en plus petits, que les ressources sont artificiellement surévalués, expliquez moi comment ça peut durer encore longtemps comme ça ?
            le jeu actuel s’apparente plus à la roulette russe.

            • taxusbaccata: le jeu actuel s’apparente plus à la roulette russe.

              Non pour des tas de raisons économique, technologique, scientifique et sociologique que vous ne comprenez pas, mais j’aimerais que vous m’expliquiez une chose :

              Comme des dizaines de millions de personnes en France vous croyez à cette apocalypse malthusienne et pourtant vous ne changez absolument pas de style de vie… pourquoi ?

    • La pensée malthusienne part toujours du principe qu’il n’existe qu’une quantité limitée de quelque chose (travail, ressources naturelles…) et que, face à une augmentation continue de la population qui consomme cette ressource, une « pénurie inévitable » s’ensuivra. Les tenants de ce credo réclament ensuite des mesures drastiques à prendre au plus vite pour enrayer la trajectoire. Simple, séduisant, et faux.
      L’erreur est dans le postulat de base, l’idée que les ressources soient en quantité limitée. Entre les approvisionnements alternatifs, les progrès technologiques diminuant la consommation, le recyclage ou bien d’autres solutions sorties de l’inventivité humaine, cela ne s’est jamais vérifié, même pour des ressources prétendument rares comme le pétrole. De plus, les êtres humains ne sont pas des robots et face à la rareté, ils adaptent leur comportement en conséquence. le génie humain est infini.

    • Jacquessvd11 juin 16h19
      Les prévisions alarmistes sur la fin des ressources naturelles, dans la lignée de Malthus se sont toujours trompés. Quel crédit apporter à ces prévisions au vu de l’absence totale de fiabilité des prévisions passées ?
      Cécile Philippe de l’Institut économique Molinari en donne de nombreux exemples dans son livre C’est trop tard pour la Terre : elle rappelle que, par exemple, dès 1914, le Bureau des mines aux États-Unis estimait que la production future de pétrole était limitée à 5,7 millions de barils, soit peut-être dix ans de consommation. Elle ajoute également, entre autres exemples, que le Rapport Meadows prévoyait en 1972 pour avant la fin du XXe siècle un épuisement de certaines ressources dont la substitution paraissait impossible. À chaque fois les erreurs n’ont pas été minimes mais énormes, toujours dans un excès d’alarmisme.
      De même, Daniel Yergin, spécialiste américain de l’énergie a montré que, grâce aux réserves et aux progrès de la technologie, « le monde n’est pas près de manquer de pétrole ». Les techniques nouvelles permettent d’extraire davantage de pétrole des nappes et de mettre en valeur de nouveaux gisements, de sables bitumineux par exemple.
      En outre, le recyclage des matières premières est une solution mise en place depuis longtemps avec succès : 50 % du fer utilisé est recyclé, 90 % du platine et 80 % de l’or. Le géochimiste Claude Allègre appelle de ses vœux un développement de ces filières pour toutes les ressources terrestres : « À une économie unidirectionnelle à ressources infinies (on produit – on utilise – on jette) doit se substituer une économie cyclique à ressources finies. ».
      Dans les deux cas, c’est… le marché qui permet le développement de ces solutions, par le mécanisme des prix.
      Les prévisions d’épuisement des ressources sont tout le temps exagérées car elles minimisent la capacité de l’esprit humain à toujours inventer de nouvelles solutions avec le progrès scientifique, à trouver de nouvelles énergies, à toujours découvrir. On en voit un exemple avec l’intensité énergétique des pays développés.
      Comme Karl Popper l’a montré, il faut laisser la place au débat, à un cheminement par tâtonnement, avec des erreurs nécessaires.
      Prenons l’exemple de Nicolas Hulot. Ce dernier entend imposer son idéologie comme une vérité supérieure, refuser toute possibilité de discussion, d’échange, de débat et il ouvrait ainsi son « pacte écologique » par ces mots inquiétants : « le temps de l’information, du débat, des controverses est révolu ». Non seulement il fait l’erreur d’embrigader la science et de faire de ses « vérités » des actes de foi, mais en outre il rend impossible tout progrès de la science, justement. Loin d’être la solution, un contrôle supérieur de l’écologiquement correct ne ferait qu’empirer les choses. Plutôt que ces mesures liberticides, c’est une plus grande liberté qu’il faut pour laisser émerger les idées les plus innovantes et efficaces.
      On peut également souligner que grâce au progrès, l’intensité énergétique des économies développées a fortement décru depuis plusieurs dizaines d’années. La courbe de Kuznets offre également un fondement scientifique à cette perspective.
      Pour faire du papier, il faut abattre des arbres mais on plante d’autres arbres pour avoir les ressources nécessaires à la production de papier plus tard. Et depuis quelques années, on recycle le papier, ce qui permet une croissance de la production de papier sans augmenter la ressource arboricole ou bien permet de réduire la production arboricole pour la même quantité de papier produite.
      Les ressources minières (métaux, gaz, pétrole…) peuvent un jour devenir très rares mais là aussi, les métaux se recyclent et les sources actuelles d’énergies pourront être remplacées par d’autres. La simple application de E=mc² vous donnera une idée du potentiel d’énergie qu’on peut tirer d’un seul gramme de matière. Un jour, l’Homme sera capable de tirer beaucoup plus d’énergie de la matière qu’aujourd’hui et il est vraisemblable qu’il utilisera en premier les déchets.
      Ce qui freine la croissance, ce sont les contraintes étatiques, les conflits, les catastrophes.

      • @Jacquessvd
        « Ce qui freine la croissance, ce sont les contraintes étatiques, les conflits, les catastrophes. »
        Posez vous la question de ce qui a favorisé la croissance et vous aurez des réponses.

        (il n’y en a pas long)

        « Genie humain » je veux bien.
        mais n’oubliez pas les échelles de temps et de dimension pour bâtir de nouvelles infrastructures pour palier la rareté du pétrole à venir.
        Toute la société est bâtie autours d’un pétrole bon marché et omniprésent.
        Croyez vous qu’on peut se retourner en 5mn pour changer ce qui a mis 1 siècle à se bâtir (la civilisation du pétrole)

      • Rapport meadows – club de rome – Si vous voyez une date SVP informez-nous ! Regardez la page 124, C’est beau de parler de ce que l’on n’a pas lu !!!!
        http://www.donellameadows.org/wp-content/userfiles/Limits-to-Growth-digital-scan-version.pdf

        • Vous êtes gentil, il y a de dates à peu près à toutes les pages et votre graph page 124 est déjà invalidé pour pleins de choses.

          C’est beau de parler de ce que l’on n’a pas lu !!!!

          Lire c’est juste le début, comprendre c’est mieux.

          • Tu as raison , comprendre c’est mieux.
            As tu lu les limites à la croissance ?(ça existe en Français)
            Tu y aurais vu qu’aucune prédiction de date précise n’est revendiquée, bien au contraire.
            Ils ont toujours été conscient de la difficulté et de l’ampleur à simuler le fonctionnement du monde.
            Leur but était de mettre en évidence les tendances macroscopiques pour le futur, en fonction des choix de 1970.

            Par exemple, rejeter leur travail en disant que tel pic de matière première ne suit pas exactement ce que le scénario a prévu, est un faux procès.
            Ce qui compte est le résultat macroscopique des scénarios et le scénario « standard run » colle assez bien à la réalité.
            Il y a 12 scénarios envisagés.
            Comme pas hasard c’est le scénario « standard run » que l’humanité a choisi d’emprunter.
            Par conséquent on peut envisager avec un certain degré de « confiance » ou de peur, que les prédictions du scénario « standard run » risquent bien de se produire, c’est a dire un effondrement de la population mondiale courant 21e siècle.
            Voilà la seule prédiction chiffrée qu’ils font: courant 21 e siècle (et si l’on suit « standard run »)
            ce que nous faisons, je te rassure…
            Effondrement de la population veut dire baisse de l’espérance de vie et il y a des raison a cela, ça ne sort pas du chapeau.

            L’objet de cet ouvrage est de comprendre et anticiper car ce qu’ils mettent aussi en évidence est qu’il y a des effets retards entre l’action et la réaction.

            Leur travail a mis en évidence qu’il se produit des basculements inattendus, des phénomènes irréversibles que le sens commun ne peut prédire.
            Donc oui ,aujourd’hui tout va bien, c’est prévu, on ne voit rien venir,c’est prévu et on peut en rigoler , c’est prévu…
            Cet ouvrage n’est pas conçu pour faire peur il est conçu pour prévenir des conséquences de nos actes.
            Une fois informé, libre à soi d’agir.
            Libre a soi de ne pas s’informer également.

    • Pour le pétrole, la tendance actuelle n’est pas à la raréfaction. C’est l’inverse. En fait, on trouve du pétrole partout, et on pense pouvoir demain transformer des « pré-gisements » de kérogènes en pétrole extractibles via des champs de micro ondes. http://www.ozy.com/fast-forward/move-over-fracking-theres-a-new-technology-in-town/71701
      Et là, les réserves atteindraient des sommets

    • Bonjour if commun.

      Article de 2012 où il est écrit: « Le désastre n’est donc plus loin de nous, mais tout proche. 2020 est d’ailleurs considéré par certains experts comme une date plus probable. »

      La fin du monde dans 2 ans 1/2.
      Tremblez braves gens.

      • répondu plus haut ,
        Ajoutez 10 ans +/- tolérance.
        voir courbe de la population sur le lien agoravox.
        (Peut importe où se trouve l’information tant qu’elle est juste)

        • Vous connaissez la fable d’Esope ‘Le garçon qui criait au loup’ , on est typiquement dans cette logique là.
          Bien sûr un jour il n’y aura plus de pétrole, mais les prophètes de l’apocalypse de votre style on de beau jour devant vous.
          Je vous méprise pour votre propension à distiller de la peur plutôt que insuffler de l’espoir. Vous êtes comme le FN, un parti de la peur, peur des musulmans pour l’un, peur de son ombre pour vous.
          Vous êtes un enfant de la technologie, bénéficiaire de celle-ci, et vous en avez peur.

          • A cours d’arguments, ça dérive…
            Non, simplement un messager réaliste. Brûlez moi sur le bûcher si ça vous fait plaisir, ça ne retire rien a la réalité.
            Informez vous précisément et objectivement, soyez vraiment curieux et pugnace.
            Il est temps qu’une majorité soit consciente des véritables enjeux pour AGIR plutôt que perpétuer de fausses vérités et bâtir sa vie dessus.
            Le réveil sera douloureux…
            Ma motivation est purement égoïste, pas envie de vous voir venir, vous et vos comparses, toquer à ma porte lorsque la bise sera venue.
            préparez vous aussi à l’après pétrole, c’est tout ce que je vous demande.

            • C’est bien vous restez dans votre mantra, oui un jour il n’y aura plus de pétrole et on sera dans la panade, et je ne compte pas sur vous pour trouver une solution.
              Actuellement la cigale, c’est plutôt vous avec votre club de Rome qui reste dans l’erreur.
              En 2020 on est tous mort, rendez-vous en 2020.

              • ????????????? lol
                Il se fait tard sans doute ?
                Vous allez dire que je pinaille mais c’est en 2030 +/- tolérance, que le spectacle commence…(et il ne fait que commencer donc on va dire qu’on a encore le temps, alors soyons optimistes d’ici là et faisons comme si de rien n’était, comme le politique, comme le quidam, comme le saoudien, c’est tellement plus paisible pour l’esprit, ne perturbons pas cette douce sérénité… )
                Je vous l’accorde, si la tolérance est de 10 ans, vous avez bon pour 2020 😉
                Vous avez encore un peu de temps pour y réfléchir et vous préparer, moi c’est fait.
                Sincèrement, bon courage.

                • Je cite votre article qui parle de désastre dans 2 ans 1/2.
                  C’est VOTRE référence.
                  Ne le niez pas.
                  Vous fonctionnez sur la peur, comme tout bon populiste.
                  Et je ne compte pas sur vous si un pb survient.

                  • Que voyez vous sur la courbe ?Un commentaire dans une grosse pastille, pour 2030 ?
                    Pour aller dans le sens de Robeton, il n’y a pas franchement de date dans le rapport du club de Rome vu qu’il y a de multiples scenarii. Milieu du 21e siècle serait plus juste.

                    Continuez à mettre les gens dans des cases et à les insulter, pour sûr, ça fera avancer la vérité !

                    Vous pouvez compter sur moi en cas de pb sauf si vous êtes des millions, ou des milliers ou des centaines ou des dizaines.

                    Je suis content de voir que vous cernez les problématiques de notre temps et vous prenez en main, je n’avais pas d’autre objectifs.
                    Cordialement

                    • On verra bien quand il n’y aura plus de pétrole (aluminium, eau, lithium..).
                      Ce n’est pas de adepte du club de Rome qui vont nous sauver, il vont plutôt nous rendre esclave de leur délires.
                      Je ne compte pas sur vous et votre volonté de puissance.
                      Foutez la paix aux français.
                      Regler le pb d’aujourd’hui, la dette, le chômage, l’insécurité.. et la bonne solution c’est de faire confiance à l’homme, à sa capacité d’adaptation grace à la collaboration volontaire que propose le marché libre.

                    • Vous vous trompez de cible le problème n’est pas le thermomètre (moi et d’autres , en l’occurrence) mais la maladie qui provoque la fièvre.
                      ce n’est pas quand les problèmes seront quasi insolubles qu’il faudra envisager des alternatives.

                      Tous les problèmes que citez et considérez comme essentiels ne sont que des conséquence de contractions sur des ressources naturelles.
                      et détrompez vous, je vous aime ! <3

                    • taxusbaccata: Vous vous trompez de cible le problème n’est pas le thermomètre (moi et d’autres

                      Oh que si, chaque fois que les bobo-écolos l’ouvrent ça aboutis a une catastrophe écologique et économique.

                      L’Allemagne « transitionnée énergétique » émet trois fois plus de Co2 que la France pour deux fois le prix de l’énergie, les cultures d’huile de palme vont être remplacés par d’autres qui bouffent de trois à cinq fois plus de forêts et votre dernière trouvaille délirante: envoyer 100 milliards d’euros par année à des dirigeants corrompu de pays pauvres pour que leur pays restent dans leur sous-développement et n’effectuent surtout pas leur transition démographique.

    • tchh chut ! pas bien de mettre sur Contrepoints dont je soupçonne de plus en plus sa dépendance financière de l’industrie du pétrole…

      • La société humaine tel que nous la connaissons est entièrement dépendante du pétrole. Faisons de la politique fiction : les pétrole cesse brusquement d’être diponible demain. a votre avis combien de jours s’écoule avant que ce soit le chaos totale avec des millions de morts à la clef?
        J’ai fait une assez longue carrière dans l’industrie chimique et je peux vous dire qu’il n’existe pas UN secteur d’activité qui ne soit pas dépendant du pétrole et qui ne s’effondrerait pas immédiatement en cas de pénurie. le pétrole c’est l’équivalent de l’oxygène pour notre société et il faudra beaucoup de temps et d’effort avant de pouvoir s’en passer.

      • la dépendance financière? moi j’achète de l’essence et des trucs en plastique donc je finance ceux qui financent contrepoint?
        quand on accuse il faut être clair…sinon quoi. et toi tu évites d’utiliser des produits petroliers…ou tu causes?

      • Manœuvre classique quand on a plus d’argument: mettre en doute l’intégrité de son interlocuteur. Cela permet d’éviter d’aborder le fond du problème: l’absence d’alternatives fiables, peu coûteuses et facilement disponibles aux énergies fossiles.

        • dsl mais j’ai déjà remarqué un article Contrepoint qui critiquait les énergies renouvelables…la source renvoyait à un autre article dont sa source renvoyait à une étude menée par une entreprise de l’industrie pétrolière…

          • Oui et alors ? Que croyez-vous ?
            Quand des études/recherches sont financées par l’industrie pétrolière, c’est forcément faux et quand cela vient du GIEC, Greenpeace ou autres associations vertes, c’est forcément vrai. Un peu simpliste, non ? Mais pratique pour (tenter de) couper court au débat.

            Pour les thuriféraires de Gaia, il est impératif de couper court à tout débat car un débat critique est dangereux ! Vouloir promouvoir une idéologie en s’appuyant sur la science peut être très efficace… à condition qu’il n’y ait aucune invalidation ou remise en cause (phénomène pourtant classique dans l’évolution des connaissances) des hypothèses scientifiques choisies. Sinon cela peut aboutir à la disparition des fondements de cette idéologie et le château de carte s’écroule. Insupportable ! Pas étonnant que les représentants du GIEC évitent tout débat frontal avec leurs contradicteurs.

            Donc pas de débat, pas d’échanges construits, avec un axiome simple : 1/ l’industrie pétrolière est le Mal absolu forcement à l’origine des « mauvaises » recherches, 2/ les associations vertes et l’industrie des énergies (dites) vertes sont le Bien et sont (bien sûr) désintéressées sauf à sauver l’Humanité d’elle-même. Facile et compréhensible par tous, le tout saupoudré d’un peu de théorie du complot contre Gaia, et cela passe encore mieux. On sait donc quels sont les bons articles scientifiques et les mauvais… La boucle est bouclée.

            Beaucoup d’études et de recherches, même dans des instituts publiques, se font grâce à des financements extérieurs (labos pharmaceutiques, organismes ou associations internationaux, industries électroniques, pétrolières ou autres…) que ce soit en France ou ailleurs. Et c’est heureux car les ressources du Public sont souvent insuffisantes. Quel que soit le domaine de recherche, il y a donc un organisme financeur derrière (publique, privé ou associatif…) qui a ses intérêts propres et dont la neutralité peut toujours être mise en cause.
            La réalité est donc complexe… ce qui la rend intéressante et offre une pluralité de perspectives.

    • Ahhh le Club de Rome, et sa population mondiales à 9 milliards (en 2000), le peak oil dès 1990, les famines généralisées etc etc.
      Remarquez, je vous confirme, un jour ou l’autre il n’y aura plus de pétrole ni de gaz ni de charbon (mais encore du soleil, ouiiii)/
      Ce genre de prévision est aussi réaliste que celles faites par les modèles « scientifiques  » (lol) du GIEC sur la climat.
      Enfin, pas grave, on attend la 3° mouture de leur rapport (en 2052 ?)

      • Remarquez, je vous confirme, un jour ou l’autre il n’y aura plus de pétrole ni de gaz ni de charbon

        Pour être précis, aux échelles de temps géologique ça n’arrivera jamais.

        Un baril a 200$ rend possible (viable) d’autres sources d’énergie, à 400$ les alternatives se bousculent et c’est déjà la cohue à 1000$.

        Plus le baril de pétrole (ou le quintal de charbon) renchérit, moins il y a d’intérêt à l’utiliser. Ils ne s’épuiseront jamais et il y a fort à parier qu’il en restera même des quantités phénoménales (éventuellement difficiles d’accès).

        Actuellement, tous les continents sauf l’Afrique ont effectué leur transition démographique.

  • En effet, ce qu’il faut retenir, n’en déplaisent aux malthusiens, c’est que les réserves d’énergie sont proportionnelles aux réserves de savoir…Ce que les découvertes de gisements en Gaz et en pétrole repoussent d’année en année. Donc acte ! C’est pour ça que le club de Rome n’a jamais eu raison. Petit régal : Les malthusiens ne disaient-ils pas que si l’on faisait passer des trains à grande vitesse dans une gare (250 km à l’heure à l’époque) les gens deviendraient aveugle en les regardant… Ces gens là n’existent que par opposition en exposant leur bêtise !
    Einstein disait « Il y a deux choses illimitées dans le monde, l’univers et le bêtise humaine. Concernant l’univers je n’en ai pas encore acquis la certitude »

    • Bravo, grâce a votre argumentaire et votre clairvoyance, nous voilà avec des ressources en pétrole, inépuisables et dont nous ne sommes absolument pas hyper dépendant.
      Le génie humain va en 2 coups les gros, trouver une solution de remplacement.
      Mentalité de joueur de casino, là je perds mais si, si je vais me refaire!
      ça peut, quelles sont les chances????

      Dommage qu’ Einstein ne soit plus là pour vous éclairer, vous l’auriez peut être écouté, lui.

      « Est-ce que ce monde est sérieux ? »

      • Vous rendez-vous compte que vous tenez grosso modo le même raisonnement que ceux qui s’inquiétaient au XVIIIè siècle (Maltus et al), de l’impossibilité de loger et chauffer tout les monde si la population continuait de s’accroître car le bois viendrait à manquer…

        • encore une fois comparaison n’est pas raison…
          Les limites physiques existent, ce n’est pas parce que certains se sont trompés sur les limites qu’elles n’existent pas.
          Vous attendez un miracle…peut être adviendra-t-il ?
          Encore une fois, vous êtes bien joueur…

          • « …encore une fois comparaison n’est pas raison… »
            Tout à fait. Mais la comparaison est indispensable dans le processus de prise de décision. Sinon faire des projections en ne tenant compte que de ce qui va dans votre sens, vous conduit directement dans le mur.
            Depuis 60 ans, la date du peak oil est repoussée sans cesse au fur et à mesure des avancées techniques permettant la découverte de nouvelles ressources ou d’augmenter les ressources déjà connues en améliorant les capacités d’extraction. Et je ne tiens pas compte des autres énergies fossiles (charbon, gaz et schiste) car là on presque 200 ans de réserve même en tenant compte d’une augmentation de la consommation. Ce sont les faits et rien dans l’évolution ne laisse penser à une pénurie avant longtemps.
            Vous estimez à l’inverse que la pénurie est proche. Pourquoi pas ? Mais quand on soutient une hypothèse à contrario des faits, c’est aux tenants de cette thèse de la justifier ! Et là cela devient plus compliqué. Agiter le fait qu’il s’agit de réserves « finies », est insuffisant puisque les réserves connues augmentent d’années en années et ce d’autant plus qu’une hausse du prix rendra accessible des sites pour l’instant trop coûteux à exploiter. Comme votre thèse (la pénurie est à notre porte) est improuvable, vous vous adressez à l’émotionnel de votre auditoire avec un peu de catastrophisme. Faire du catastrophisme avec des prévisions de pénuries proches et inéluctables, c’est facile, cela fait peur, frappe les esprits et évitent de s’attarder sur les « détails ». On n’est plus dans un discours scientifique mais dans le prosélytisme d’une doctrine maltusienne. Il est vrai qu’un discours du type « la pénurie est pour dans 200 ans » est moins porteur pour « forcer » l’engagement vers des ENR coûteuses et non viables hors subventionnement publique.
            Dernier point : traiter in fine les autres de « joueur » en guise de toute conclusion, n’est pas un argument. Il me semble que c’est surtout vous qui avez envie de « jouer » avec l’argent des autres.

            • Vous avez raison, ne traitons pas les autres, et ne leur prêtons pas des intentions qu’ils n’ont pas, ça n’apporte rien au débat, restons courtois 😉
              Par contre tout votre construction ne tient que sur le fait que les réserves prouvées de pétrole augmentent…
              c’est un mensonge véhiculé par les compagnies pétrolières. Exposé plus haut:
              « Parce que vous croyez les pays producteurs qui annoncent chaque année un stock strictement réévalué de ce qu’ils ont vendu, simplement pour avoir le droit de vendre autant l’année suivante.
              Ajouter a cela les nouvelles découvertes de part le monde et les stocks mondiaux augmentent d’année en année, malgré une consommation mondiale sans cesse croissante, elle n’est pas belle la vie ?lol
              Jusqu’ici tout va bien…Il y en a qui vont tomber de haut… « 

              • Personne n’a jamais dit que les réserves d’énergie fossile sont inépuisables. Il est évident que ces réserves sont finies. Mais leur quantité réelle est inconnue. D’année en année, l’évolution des techniques permet d’augmenter les sites connus de production à coût identique. La hausse des prix permettra de rendre accessible des gisements actuellement trop coûteux à exploiter et rendra rentable certaines techniques d’économie ou d’optimisation de l’énergie diminuant d’autant la consommation. Malgré tout cela, oui, un jour, vous avez raison il n’y aura plus d’énergie fossile accessible. Tous les lecteurs de ce site le savent.
                Ce jour est néanmoins encore lointain (80, 100 ans ou plus) malgré l’augmentation de la consommation par les PVD.
                Votre acharnement à essayer de nous prouver que la « catastrophe » est pour demain est typique d’un zélote du maltusianisme. Je viens de découvrir que vous avez même réussi à orienter la conversation sur ce terrain dans les commentaires d’un article de CT qui n’a vraiment rien à voir avec cela: https://www.contrepoints.org/2017/06/20/292557-organisations-exponentielles-obsoletiser-entreprises-classiques
                Bel exemple de prosélytisme. Vous tournez en dérision (poliment, je vous l’accorde) les avis des uns et des autres et toutes les sources qui vous déplaisent sont (forcément) des mensonges. Quand bien même, pourquoi pas? Mais vous n’ avancez toujours aucun argument construit. Vous êtes dans l’affirmation (la foi?).
                Peut-être cherchez-vous à convaincre du bienfait des ENRevouvellables? Là encore, pourquoi pas. Dans ce cadre, il est clair que ce « catastrophisme » de la pénurie peut marcher… ailleurs. Sur ce site, essayez de trouver de meilleurs arguments.
                Bonne soirée.

                • « vous avez même réussi à orienter la conversation sur ce terrain dans les commentaires d’un article de CT qui n’a vraiment rien à voir avec cela. »

                  Feignez vous de ne pas voir le lien ou ne le voyez vous réellement pas ?
                  rep: Exponentielle dans un monde fini + toute technologie réclame de l’énergie, voilà le lien. (gain de productivité et innovation(*) comprises, qui ne font que retarder et non dissiper l’échéance)
                  Les problèmes, pris indépendamment les uns des autres, par petit bouts + mensonges sur l’état réel des stocks de pétrole = pas étonnant que personne ne voit la grosse claque énergétique qui se profile à l’horizon.

                  (*) sauf une innovation majeure dans le domaine de l’énergie, c’est a dire une source vraiment très très conséquente, inattendue et aussi pratique que le pétrole changerait la donne et me rendrait mon optimisme et je ne viendrais plus apporter la contradiction sur contrepoints. 🙂
                  (« troller », c’est ça qu’on dit ? 🙂 )
                  Pour l’instant on ne l’a pas cette source, alors si l’on raisonne avec ce que l’on a disposition et a relative profusion (soleil + nucléaire) mais pas pratique pour les transports dont nous sommes hyper dépendants, il faut gérer intelligemment la situation et pas confier notre sort aux marchés incapable d’anticipation intelligente (court termisme).
                  Enfin si son se fout de créer des situations critiques et douloureuses (morts, disettes etc…) pour une part importante de la population mondiale, on peut confier son sort aux marchés, c’est un choix.
                  Je suis optimiste, quoi qu’il se passe, il y aura des survivants et on s’adaptera, grâce à la technologie. Voyez que j’ai confiance en l’homme mais il y aura des pertes et des conflit avant cette nouvelle période de stabilité théoriquement durable.

                  « Mais vous n’ avancez toujours aucun argument construit. Vous êtes dans l’affirmation (la foi?). »
                  Vous pensez sincèrement qu’en quelques lignes je vais faire passer ce qui m’a demandé des années cerner ?
                  En très succinct, l’argument construit est juste au dessus, la rep au « lien que vous ne voyez pas ».
                  Le mieux est que vous vous intéressiez sérieusement au sujet, par vous même,
                  en laissant de coté vos réflexes et a priori: « malthusien, écolo, gauchistes, peur, etc… » qui vous bloquent pour voir la réalité.

                  cordialement.

              • Et toi tu oublies que le pétrole produit actuellement 3.6 millions de joules pour seulement 24$ et qu’à ce prix il est quasi imbattable, c’est pour cela que presque aucune alternative n’est rentable.

                Chaque renchérissement débloque des tas d’alternatives au pétrole. À 45$, c’est le schiste qui devient rentable, mais à 100$, 500$ où voir 1000$ c’est la fête.

                • On te parle EROI et toi tu parles argent…….
                  On peut faire des bulles financières tant qu’on veut, ça n’amène pas pour autant de véritables richesses ou de véritables ressources.

                  • MODÉRATION CONTREPOINTS >>

                    @taxusbaccata et Ilmryn :

                    Les insultes entre commentateurs ne sont pas autorisées. Premier avertissement avant bannissement.

      • Ce n’est pas être joueur de casino seulement être réaliste. Il suffit juste de regarder l’histoire et surtout de voir que l’on est dans une période de formidable progrès technologique que l’on a jamais connu auparavant. Il suffit de se renseigner sur les futures technologies de demain.
        Ce que je constate c’est que les gens votre genre ont systématiquement tort. C’est avoir un esprit critique: quand quelqu’un fait des prédictions et qu’il se trompe toujours. Difficile d’accorder de la crédibilité à ses futurs prévisions.
        Le facteur technologique est quelque chose que vous semblez incapable de comprendre.

        • « Le facteur technologique est quelque chose que vous semblez incapable de comprendre. »
          « semble », en effet.
          je le comprend très bien au contraire, juste que vous n’avez pas les notions des échelles, les gains de productivité et innovations n’empêchent pas la consommation de pétrole de croître, bien au contraire, de plus en plus de gens sur terre veulent s’équiper et consommer.
          toute technologie quelle quelle soit réclame de l’énergie.
          de moins en moins, certes, mais de plus en plus de technologie.
          qui va gagner ? pour l’instant c’est la consommation énergétique mondiale qui croit sans cesse et quand ça semble se calmer c’est juste les contraintes sur les approvisionnements et pas les gains de productivités ou innovations qui calment le jeu.
          Renseignez vous sérieusement et pas de façon partiale svp.

          • gains de productivité et innovations n’empêchent pas la consommation de pétrole de croître

            Avec une population mondiale qui a doublé et a aussi doublé sa richesse en seulement 50 ans c’est effectivement super bizarre !?

            … Ou pas hein.

            de plus en plus de gens sur terre veulent s’équiper et consommer.

            Et le club de Rome a établi dans le rapport Meadow une relation quasi linéaire entre natalité et richesse par habitant. Le seul continent qui fait que la population mondiale augmente encore, c’est aussi le plus pauvre: l’Afrique.

            ET les écolos entendent bien empêcher les Africains de s’enrichir parce qu’ils ne comprennent jamais rien.

    • De quelle réserve parlez vous ? Votre chiffre correspond à la somme de ce qui a été découvert depuis que l’homme utilise le pétrole, donc augmente, il faudrait donc diminuer ce qui a été consommé depuis pour savoir ce qui reste. Page 54 les 2 courbes
      https://aspofrance.files.wordpress.com/2016/11/jl_nice2016longfr.pdf

    • De quelle réserve parlez vous ? Votre chiffre correspond à la somme de ce qui a été découvert depuis 1849, donc augmente, il faudrait donc diminuer ce qui a été consommé depuis pour savoir ce qui reste. page 11 les deux courbes
      https://aspofrance.files.wordpress.com/2016/10/jl_reservesus_sa_-ru_uk_2016.pdf

  • Trudeau est un démagogue. Il excelle dans la communication. C’est un très beau parleur et un excellent communicant. Il y a une très grande différence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Il dit tout et n’importe quoi pour plaire aux gens. Pour moi, cette volonté de supprimer les énergies fossiles n’est juste qu’un discours démagogue pour plaire en réalité il ne fera rien
    Justin Trudeau a décidé d’augmenter la production des sables bitumineux de 53 % : http://www.konbini.com/fr/tendances-2/justin-trudeau-retourne-veste-decide-daugmenter-production-sables-bitumineux-de-53/?variante=2&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_expid=.xpRCXwEGQiqQS9OB8MU5Tg.1&utm_referrer=https%3A%2F%2Ft.co%2FBxey1V0pse#link_time=1497548046
    (Ce qui est une violation de l’accord de Paris que Trudeau défends tant).

  • Autre chose qui me dit que ce n’est qu’un discours mais qu’en réalité, il n’en fera rien. Le canada invite les investisseurs étrangers à financer ses champs de shale
    http://dailycaller.com/2017/06/09/canada-shows-commitment-to-fighting-global-warming-by-asking-china-to-invest-in-its-oil-industry/

  • Trudeau représente tout ce qu’il y a de plus méprisable : un démagogue qui mène une politique court termiste (sa politique est désastreuse à long terme), c’est un excellent communicant. C’est même un génie de la communication, il est très sympathique mais c’est un incompétent total. Il serait incapable de gérer une PME. Le pire c’est que sa politique ressemble à bien des égards à celle menée par son père (et qui a conduit le canada vers le désastre).
    Ce qui est intéressant (et ce qui fait peur) dans le phénomène Trudeau c’est de voir que les gens et les médias attachent plus d’importance à la forme qu’au fond. Ils sont séduits par Trudeau car c’est un beau gosse faisant de beaux discours et qui a une excellente communication mais ils ne s’intéressent pas à ce qu’il dit sur le fond (il dit des conneries) et à ce qu’il fait (ses actes). Il a été élu en grande partie grâce au fait qu’il y avait une lassitude vis à vis des conservateurs. Personne ne peut sérieusement me dire qu’il soutient Trudeau pour sa compétence. C’est marrant de voir les médias critiquer (à juste titre) la démagogie de Trump et de partis comme le Front national et dans le même temps d’encenser Trudeau qui est tout aussi démagogue. Trudeau est un opportuniste qui n’hésitera pas à changer de politique juste pour plaire et obtenir plus de voix

  • Il me semble qu’il parle de réduire l’exploitation des sables bitumineux qui d’un point de vue environemental est à peu près ce qui se fait de pire. On parle de raser des forets entieres et de retirer tout le substrat sur lequel les arbres poussent. Bien pire que les cultures de palmiers. Alors qu’avec le prix actuel du baril, ces reserves non conventionnelles ont un interet economique bien moindre que les reserves conventionnelles de petrole & gas naturel qui de plus sont infiniment moins destructrices de l’environnement.

    • Cessez de répéter n’importe quelle stupidité inventée par les écologistes et renseignez vous avant de les rapporter ici. Raser les forêts et retirer le substrat pour extraire le pétrole? Vous ne réfléchissez jamais? Comment on extrait le pétrole?

    • Bien pire que les cultures de palmiers.

      Il y bien pire: les écolos.

      La production d’huile de palme est une des plus efficaces à l’hectare qui soit. Après les campagnes des écolos elle va donc être remplacée par des cultures qui occupent de deux à cinq fois plus de superficies comme le colza ou le soja.

      A chaque fois que les bobo-écolos font des campagnes de peur hystérique, ça aboutit à des catastrophes écologiques.

  • Un autre exemple (il en existe pleins d’autres) de décalage entre le discours de Trudeau et ses actes.. Il fait de beaux discours critiquant l’Arabie saoudite ce qui ne l’empêche pas dans le même temps de vendre pour 15 milliards $ d’armes à l’Arabie Saoudite. Ce mec est profondément hypocrite

  • beau rappel sur l’importance dupétrole dans notre quotidien…et par là meme notre dépendance totale au pétrole (et sachant qu’il y a des réserves se trouvant dans des lieux délicats à exploiter au regard de la destruction de l’écosystème ou plus grave encore). Quand il y en aura plus, vaut mieux avoir assuré ses arrières…pcq tout notre mode de vie est permis par le pétrole…

  • « d’une fraude intellectuelle visant à manipuler l’électorat »
    ça n’est pas le principe même de la politique?

  • Oui mais il est tellement beau, notre Justin.

  • Le petit futé préfère la dépendance aux caprices de la météo? Et faire payer 3 fois plus cher l’énergie à ses concitoyens?

  • @jacquessvd, vous prenez vos désirs pour des réalités. En ce qui concerne le pétrole, puisque c’est de cela qu’il s’agit, le baril de pétrole contient
    -du brut » conventionnel » et des condensats ( tirés du gaz et non du pétrole)( C+C)
    -des light tight oils , pétrole de schistes et de réservoirs
    compacts ( LTO)
    – des huiles extralourdes ( Venezuela) et des bitumes (Canada) ( XH)
    – des liquides d’usines de gaz naturel (LGUN), en gros du GPL, tirés du gaz
    -des biofuels, du gas-to-liquid ( GTL) et du coal-to-liquid ( CTL), qui n’ont rien à voir avec le pétrole
    -des gains de raffinerie, qui sont un artefact de comptabilité.
    La catégorie C+C représente les 3/4 du total, 80 % des produits naturels contenus dans le baril et 83 % en contenu énergétique. Les quantités de C+C produites sont en déclin depuis 2005 , et cela avait été parfaitement prévu dans un article de Campbell et Laherrère de 1998 dans Scientific American que je vous laisse le soin de retrouver.
    Ce déclin a jusqu’ici été tant bien que mal compensé par le développement du pétrole de schistes américain des huiles extralourdes vénézueliennes et des bitumes canadiens. Mais ils représentent peu de choses, environ 10 % de l’approvisionnement mondial au total. D’autre part le pétrole de schistes US a du plomb dans l’aile et les huiles extralourdes et les bitumes demandent des installations très lourdes et ne peuvent pas se développer à grande vitesse.
    Notons aussi que les réserves 2 P de pétrole , qui représentent à peu près les réserves ultimes récupérables, sont en déclin depuis 1980. Les découvertes sont certes encore nombreuses, mais de taille moyenne de plus en plus petite, et les progrès technologiques ont été insuffisants pour compenser, même avec les prix très élevés du pétrole que nous venons de connaître.
    Gaz et charbon rencontrent des problèmes similaires, avec un décalage d’environ une dizaine d’années.
    Il y a donc une forte probabilité que la quantité totale d’énergie fournie par les combustibles fossiles commence à décroître d’ici une dizaine d’années environ , et par habitant, on y est déjà. Etant donné qu’ils fournissent actuellement 80 % de l’énergie primaire mondiale, et la proximité des échéances, il y a là un gros problème.
    Quelques remarques par ailleurs: pour produire du pétrole à partir de schistes bitumineux à l’aide de micro ondes, comme vous l’avez dit quelque part, il faudrait des énergies fantastiques, supérieures à celles récupérables dans le pétrole produit.
    Quant au recyclage des matières premières, cela nécessite obligatoirement de l’énergie. la disponibilité d’énergie est donc le problème central.
    Qui a dit: « celui qui croit que qu’un développement exponentiel puisse avoir lieu indéfiniment est soit un fou, soit un économiste » ?

    • C’est marrant aucun libéral ne dit que les arbres montent jusqu’au ciel.
      On est juste pour la liberté et contre les ‘solutions’ que nous proposent les états qui ne reglent rien et au contraire aggrave la situation.
      Laissons le marché s’auto réguler.

      • LOL, Le marché n’a qu’une vision de profit à court terme.
        Les mots anticipation et long-terme ne font pas partie de son vocabulaire, ni même bien être de la société.
        Vous abandonnez votre avenir à une machine à calculer froide et insensible.
        good luck ! mais je vous comprends, c’est plus reposant pour l’esprit.

        • Une partie du marché a une vision a court terme… comme tout le monde. Si vous gérez une entreprise qu’avec une vision à court terme, vous coulez inéluctablement.
          Les seules personnes faisant montre d’une vision à court terme dans leur presque totalité, ce sont nos politiciens.

        • « LOL, Le marché n’a qu’une vision de profit à court terme. »

          Slogan no2… tout aussi débile que le no1.

          Le « marché » mon petit monsieur, c’est tout le monde. C’est la masse (et donc les choix) des clients qui font les profits.

          Vous abandonnez votre avenir à une machine à calculer froide et insensible.

          L’économie est organique mon petit.

          Depuis le temps que tu es là, c’est un tour de force de n’avoir rien appris ni compris à ce point.
          Tu dois avoir une sorte de pare-feu anti savoir… un mur de slogans qui te dispensent de réfléchir.

          • L’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge.
            Le cancer aussi est organique …pov tache

            • Il faut être complètement inculte pour ne pas voir que ces grands fleuves économiques que tu décris comme des « machines aveugle » ne sont que l’agrégat des rivières et ru que chacun de nous émet et reçoit.

              Ces fleuves sont fait des millions de choix et volontés, dont la tienne et celle de tes dizaines de millions de collègues de « dépression-kaboom » : les bobo-écolos qui ont tous un sacré coup de fourchette question « ressources-oh-mon dieu-on-va-tous-mourir ».

              pov tache

              C’est très reposant de parler avec toi 🙂
              Il faut beaucoup plus de quinoa d’énergie renouvelable et de recherches pour démonter les mythes d’un type cultivé.

              • Tiens, un pervers narcissique …Va jouer tout seul.

                Même pas la peine d’argumenter face à quelqu’un qui me parle d’une poubelle, je ne descendrai pas à ton niveau. tchao !

                • taxusbaccata: Même pas la peine d’argumenter

                  Tu en es bien incapable c’est pour cela que tu te réfugies dans l’insulte : tes arguments ont explosé en vol et il n’y a pas de petits slogans tout faits ni aucune démonstration au monde qui pourra changer le fait que l’économie est organique.

                  Ce sont nos petits achats, nos choix qui font les grands fleuves d’argent, un type avec un minimum d’intelligence l’aurait compris.

                  • Pas la peine d’insister je t’ai dis, je t’ai cerné, tu es un pervers narcissique qui s’amuse avec un contradicteur en ne le respectant pas puis en faisant mine de discuter sérieusement pour le raccrocher et donner un image d’homme respectable vis a vis des autres.
                    Le pervers narcissique est cultivé et intelligent mais tes ficelles sont un peu trop grosses pour moi.
                    Ton passage sur l’exponentielle est des plus hilarant. En plus d’être irrespectueux , limite insultant à mon égard, il est pitoyable d’ignorance cette fois ci.
                    Tes références récurrentes à la « scolarité » montrent que tu n’en est pas sorti de ce système ou que tu es un traumatisée de l’éducation nationale. Tu dois donc être prof ou quelque chose comme ça, je dirais une cinquantaine d’année en presque fin de carrière, qui ne se prend pas pour une m… (narcissique à souhait) vu le pseudo où tu te prends pour pas moins qu’ un Dieu majeur, le GARDIEN DU VRAI POUVOIR, LE GENITEUR DU POUVOIR
                    http://arcaniarenaissance.free.fr/ilmryn.htm
                    ça veut tout dire….

                    Globalement du utilises des connaissances justes mais leur utilisation est biaisée par ton esprit déviant.

                    Bref je suis étonné qu’avec ton irrespect continuel face a la contradiction, on te laisse vomir ici, car tu ne donnes absolument pas une bonne image du libéralisme.
                    Libéralisme qui se veut théoriquement tolérant et respectueux envers les opinions d’autrui.
                    Je ne vois pas pourquoi je te répondrais sur le fond des sujets, je sais que tu va les déformer, les dénaturer à dessein pour les utiliser contre moi et tenter de me déstabiliser, par pure mauvaise foi, ton seul plaisir dans la vie.
                    je ne peux strictement rien pour ton plaisir déviant va falloir te débrouiller en solitaire mon gars.

                    • Et encore une couche d’ad hominem médiocre pour tenter de masquer ton naufrage sur les faits 🙂


                      Non, l’économie n’est pas « une machine aveugle » et aucun organisme biologique ne peut avoir une croissance exponentielle. C’est de la science pure et ce n’est pas enseigné dans ton manuel du bobo-écolo dépressif.


                      Ça se traduit pour notre espèce par une stagnation au mieux ou une décroissance démographique sur tous les continents sauf l’Afrique pauvre qui pourrait passer de 1,2 à 6 milliards d’individus parce qu’elle n’a pas encore effectué sa transition démographique.
                      http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-demographie-6-milliards-d-africains-en-2100-36658.php


                      En voulant leur interdire de s’enrichir avec les fossiles, vous allez les maintenir dans une pauvreté et donc une croissance démographique mortelle. La Guinée équatoriale émet autant de CO2 que l’Allemagne, mais eux, c’est parce qu’ils arrachent leurs forêts et ont un taux de natalité effrayant alors qu’au contraire, la population de l’Allemagne pourrait être divisée par deux d’ici 2100.


                      Des insultes et des slogans indigents de ton côté, de la science et des faits de l’autre 🙂

                    • Les faits sont : C’est toi qui insulte et humilie gratuitement le premier, je te répond sèchement et tu veux faire croire que c’est moi l’offenseur ! gros LOL !
                      Ensuite tu rebascule dans l’argumentation  » normale » pour que je raccroche à la discussion pour paraître respectable vis a vis des autres et pouvoir poursuivre ton petit jeu.
                      => Ilmryn est un PERVERS NARCISSIQUE, point barre.
                      Mais comme tous ces gens, tu ne te poseras jamais la question à ce sujet et ne te remettra jamais en cause.
                      « Échanger » avec toi est totalement inutile.
                      d’ailleurs là je n’échange pas avec toi , je préviens les autres.
                      Pour tes arguments sur le « fond »: ils sont vite démontables (faits réels , pas toujours, et surtout dévoyés de leur sens premier par une utilisation orientée) mais ça tu t’en fout , pas vrai ?! ce qui compte est le jeu.
                      Je sais que tu ne pourra résister à insister a nouveau…alors A+ 🙂

                    • taxusbaccata: Pour tes arguments sur le « fond »: ils sont vite démontables

                      Non, d’ailleurs tu n’essaies même pas. Looser.

                    • Tu vois, tu as toujours besoin d’abaisser,humilier, insulter les gens, tu commences tous tes propos ainsi….
                      CQFD.
                      Une personne normale se serait excusée … et un échange aurait pu s’instaurer.
                      Aller A+ mon chou.

                    • tu as toujours besoin d’abaisser,humilier, insulter les gens

                      Après t’être répandu en long en large et en travers sur ma « maladie mentale » au lieu d’argumenter, ça ne manque pas de sel 🙂 Tu n’es pas non plus livré avec l’autocritique.
                      http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/autocritique/

    • Que certaines réserves de brut conventionnel soient en déclin, personne ne le nie. Remarquons néanmoins qu’apparaissent de nouvelles techniques d’extraction qui permettent de récupérer une partie jusqu’ici inaccessible de ces gisements. Mais soit.
      Ce type de pétrole est celui qui a été le plus recherché et exploité. Ce n’est pas le cas des autres.
      Vous passez vite sur les schistes bitumineux. Les réserves de schistes sont énormes. Le coût d’extraction est certes plus élevé mais a beaucoup baissé car l’exploitation des gisements canadiens lancée au moment du pics des prix du pétrole il y a qq années, a permis de nombreux progrès.
      Donc oui, le pétrole « facile » classique risque de voir sa production inéluctablement diminuer (tout comme l’a vu celle du pétrole spontanément affleurant, seule source disponible avant le XIXès). Mais il y a les autres pétroles. Sans parler du charbon pour lequel des techniques sont à l’étude pour exploiter certains gisements charbonneux difficiles en le craquant directement sous terre…
      L’histoire des énergies fossiles n’est pas encore terminée.

      • @Cyde, vous confondez schistes bitumineux et sables bitumineux, comme beaucoup. Les schistes bitumineux sont des roches riches en « kérogène » à partir desquelles on peut produire de l’huile de schistes par pyrolyse à environ 500 ° c, les sables bitumineux ( Alberta au Canada), sont des gisements de pétrole de forte viscosité parce qu’altéré en surface;
        Non, je n’oublie rien de tout çà. Le problème, très superficiellement compris par les non-spécialistes est d’une part celui des quantités réellement extractibles et d’autre part des vitesses possibles de leur mise en production. Nous sommes actuellement engagés dans une course de vitesse entre le déclin des  » anciens »pétroles et le développement des  » nouveaux » pétroles. Les modélisations indiquent que le déclin va très probablement prochainement prendre le dessus, mais bien sûr, ce n’est pas encore complètement joué. Le gaz prend le même chemin avec 10 ans de retard. Quant au charbon, contrairement à ce qui est couramment affirmé, son avenir ne semble guère meilleur. Déjà la production du principal producteur, la Chine, est en déclin . Quant aux méthodes dont vous parlez, la gazéification souterraine, c’est un serpent de mer. De nombreux pilotes ont essayé après les chocs pétroliers, y compris en France. Beaucoup trop cher, et conséquences sur l’environnement trop incertaines.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'affirmation souvent entendue, même dans la bouche de journalistes et de hauts responsables politiques, « la meilleure énergie est celle qui n'a pas été produite ou consommée » se trompe d'objectif.

Ce n’est pas l’énergie source de bienfaits et de confort qu’il faut réduire, mais ses éventuelles nuisances marginales.

Ce slogan simpliste, trop souvent repris à tort et à travers, distille de manière insidieuse une idée négative : l’énergie serait mauvaise en elle-même, et celle qui ne serait pas produite, ou consommée, serait un ... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimor, depuis les États-Unis

En mai, le Wall Street Journal a rapporté que les opérateurs de réseaux d'énergie à travers les États-Unis se préparaient à des coupures d'électricité à l'approche de l'été.

En faisant remarquer que les sources d'énergie verte peinaient à produire suffisamment d'électricité pour répondre à la demande croissante, John Bear, PDG de MISO, a déclaré au journal :

"Cela m'inquiète. À mesure que nous avançons, nous devons admettre que lorsque vous installez un panneau solaire ou une éolien... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles