Croissance : les directeurs financiers français voient le futur en rose

Effet Macron ou effet conjoncturel, les directeurs financiers français retrouvent le sourire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cadres managers costume cravate (Crédits : Paul Goyette, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Croissance : les directeurs financiers français voient le futur en rose

Publié le 26 mai 2017
- A +

Par Alexis Vintray.

Selon la dernière étude européenne menée par le cabinet d’audit et conseil Deloitte, les directeurs financiers français voient la vie en rose et témoignent d’un plus grand optimisme et d’un appétit renforcé pour le risque1.

Les dirigeants français ont le sourire

En France, les directeurs financiers interrogés sont nettement plus optimistes (37% se disent optimistes ou très optimistes sur la conjoncture économique) qu’il y a six mois (23%) ou même qu’il y a un an (0%).

Effet Macron ? Plutôt un effet de la croissance économique meilleure que prévue selon Jean-Paul Betbèze, Economic Advisor de Deloitte. Mais peu importe le flacon…

Cela s’illustre en particulier par la hausse du chiffre d’affaires attendu par les directeurs financiers : ce chiffre d’affaires serait en croissance ou forte croissance pour 68% des répondants, contre 57% au 3e trimestre 2016. Une bonne nouvelle là aussi, même si cela laisse entendre que 32% des entreprises attendent stagnation ou baisse de leur chiffre d’affaires.

En découle aussi une hausse des perspectives d’investissement sur l’année à venir, puisque 50% des directeurs financiers prévoient d’augmenter leurs investissements, mais aussi leur rythme de recrutement, contre respectivement 36% et 37% il y a six mois.

Le Brexit continue à inquiéter les financiers britanniques

Loin des promesses optimistes d’un Brexit positif pour le Royaume-Uni, la confiance des directeurs financiers britanniques est pour sa part à la traîne comparée au reste de l’Europe.

62% des directeurs financiers britanniques attendent ainsi une augmentation de leurs résultats, contre 68% en moyenne en Europe et 69% en France. Ils sont aussi très nombreux à pointer le poids de l’incertitude politique sur leur activité : 85% des répondants s’en plaignent, contre 61% en moyenne en Europe, 63% en France, mais 85% aussi en Allemagne.

Enfin, si 34% des directeurs financiers français considèrent qu’il est probable que leur entreprise augmente l’effectif employé au cours de l’année à venir, ils ne sont que 12% au Royaume-Uni, lanterne rouge européenne.

Une Europe divisée dans les entreprises aussi

Les divisions sur la construction européenne trouvent un écho aussi chez les directeurs financiers européens : selon Deloitte l’adhésion à une intégration européenne est plus forte en Grèce (80%), en Espagne (68%) et au Portugal (66%) quand l’Europe à plusieurs vitesses est plébiscitée par les directeurs financiers allemands (69%), belges (65%), suisses, hollandais et autrichiens (57%).

  1. Étude réalisée à partir de retours collectés par les 19 entités européennes de Deloitte, auprès de 1 580 directeurs financiers.
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • 1580 directeurs financiers sur l’ Europe interrogés….Les directeurs financiers… des grands groupes ? Qu’en pensent les patrons de PME PMI et les artisans et commerçants de notre pays ? Sont-ils optimistes eux aussi ? La croissance constatée ces dernières années a profité à tous sauf à la France où les entreprises sont noyées sous les normes et réglementations et les contrôles qui s’en suivent et pillées par l’Etat et les collectivités locales pour entretenir leur train de vie et notre système social ruineux… Comment investir et embaucher dans ces conditions ?… Le prélèvement à la source des impôts ne va certainement pas arranger les choses pour nos entreprises…

  • les directeurs financiers français voient la vie en rose

    Et s’ils la voyaient en bleu pour changer … Marre du sexisme …
    Et s’ils la voyaient en gris pour changer … Pensons aux handicapés victimes de l’achromatopsie …

  • Avec la remontée des taux? Je ne vois pas l’avenir en rose comme eux! Macron n’a pas l’intention de réformer la France, juste quelques petits changements pour masquer la décadence. La croissance ne viendra pas toute seule! Tant que les entrepreneurs seront écrasés de mépris, de règlements, de charges et d’impôts elle ne sourira pas.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Alors qu’un comité discute de l’euthanasie en court-circuitant la représentation nationale, il serait intéressant de se demander quels seraient les impacts d’une telle légalisation. L’étude des pays européens l’ayant fait le permet et j’ai pu en faire l’expérience à l'occasion d’un séjour aux Pays-Bas.

Lors de mes études, j’ai eu la chance de bénéficier du programme Erasmus. J’ai donc passé une année à l’Université d’Utrecht en 2009/2010. De façon tout à fait ordinaire, il m’a fallu aller chez le coiffeur de temps à autre. Le salon dan... Poursuivre la lecture

Par Patrick Carroll.

 

Si quelqu'un vous demandait comment vous savez que l'Australie existe, que répondriez-vous ? Si vous n'y êtes pas allé vous-même, il peut être étonnamment difficile de répondre à cette question. Vous pourriez citer le professeur de géographie de votre école primaire qui vous a parlé du pays pour la première fois. Vous pourriez dire : "Je sais que ce pays existe parce que mon professeur me l'a dit". Vous pouvez également mentionner un ami qui a visité le pays et qui peut témoigner de son existence. Enf... Poursuivre la lecture

Par Ronald Bailey.

 

Environ 42 % des Américains évitent désormais sciemment les reportages sur l'actualité, selon le rapport 2022 sur l'actualité numérique de l'institut Reuters.

C'est une augmentation par rapport aux 38 % de 2017. Près de la moitié des Américains qui se détournent des nouvelles disent le faire parce qu'elles ont un effet négatif sur leur humeur. Il se trouve qu'une nouvelle étude publiée dans la revue PLoS One, qui suit les titres de 47 publications populaires aux États-Unis, rapporte qu'ils ont eu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles