Contre le changement climatique, empêcher les femmes d’avoir des enfants ?

Selon certaines féministes, c’est parce qu’on forcerait les femmes à avoir des enfants qu’il y a du changement climatique.

Par Eric Worrall.

L’icône féministe Gloria Steinem pense que contraindre les femmes à avoir des enfants non désirés est une cause fondamentale du changement climatique.

Certains avancent l’argument que le changement climatique et d’autres problèmes sont aussi des questions féministes. Que perdons-nous à élargir le sens de ce terme ?

Vous plaisantez ? Écoutez, ce qui cause la privation climatique, c’est la population. Si on n’avait pas systématiquement contraint les femmes à avoir des enfants non désirés, ou pour lesquels elles n’ont pas de sentiments, durant 500 ans de patriarcat, nous n’aurions pas à subir les problèmes de climat. C’est la cause fondamentale du changement climatique. Même si le Vatican ne nous le dit pas. En plus de cela, comme les femmes font le gros du travail agricole dans le monde, et sont aussi celles qui portent l’eau et nourrissent leurs familles, et ainsi de suite, c’est un fardeau disproportionné.

Pour en savoir plus, c’est à lire ici.

Les avocats du climat sont souvent, quoique pas toujours, aussi avocats du contrôle de la population. Les enfants pas encore nés sont des cibles faciles pour de telles personnes car ils ne peuvent pas se défendre.

Traduction Contrepoints.

À lire aussi : Le mythe de la surpopulation