Changement climatique : ouf, Ségolène Royal est sur le pont !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Réchauffement climatique (Crédits : The meanMRmustard, licence CC-NY-NC-SA 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Changement climatique : ouf, Ségolène Royal est sur le pont !

Publié le 29 avril 2015
- A +

Oui, bien sûr, certes, il y a effectivement des terroristes qui rôdent parmi nous et qui vont tout faire péter, ou tuer des innocents par douzaines. Certes. Mais ce danger n’est rien, finalement, comparé à celui qui plane au-dessus de nos têtes, toujours plus proche : quand le terroriste de base emporte une poignée de caricaturistes avec lui, le refroid réchau changement climatique, lui, peut faire des millions de morts. Et puisqu’on fait déjà beaucoup pour la lutte contre le terrorisme, il paraît indispensable de faire encore plus contre ce changement climatique catastrophique !

D’ailleurs, ce n’est pas le premier venu qui répète à l’envi ce message limpide, mais nul autre que le président américain Obama, qui, comme chacun le sait, est au réchauffement climatique ce que le prix Nobel de la Paix est au déploiement de drones et aux bombardements humanitaires. Dans la bouche de Barack, cela donne même ceci :

« il n’y a pas de plus grande menace pour notre planète que le changement climatique. (…) Le changement climatique ne peut plus être nié. On ne peut plus le cacher. »

Non, on ne peut plus, on ne doit plus le cacher comme tentèrent de le faire certains petits malins avec l’échec des modèles climatiques numériques utilisés par le GIEC. Et ce, d’autant plus que tous ces petits changements (dans un sens, dans l’autre, un peu plus, un peu moins, sachons vivre), ça finirait par coûter une blinde.

Pour la Banque Mondiale, le changement climatique serait même une menace pour le développement, ce qui se traduit assez clairement en manque à gagner, en pertes, en économie amoindrie, en consommateurs flapis et en entreprises déprimées. Rassurez-vous, la Banque mondiale a une solution toute prête : pour éviter d’avoir à dépenser de l’argent à cause de ces problèmes, dépensons de l’argent !

« Cette année, la communauté internationale peut et doit trouver les moyens de financer des politiques contre le changement climatique »

C’est probablement devant l’urgence absolue de la situation que la France s’est fendue de l’organisation d’un prochain sommet, en fin d’année, consacré au thème cher (si cher) aux écolos. Et peu importe que le pays soit exsangue, que la dette flirte langoureusement avec les 100% de PIB et que le déficit fasse du trampoline bien au dessus des 3% devenus proverbiaux : on va organiser un raout géant, vous allez voir, ça va roxxer.

Et en attendant ce sommet, il faut absolument préparer le terrain, il faut absolument rappeler que, d’une part, le climat se refroidit ah non pardon il se réchauffe pardon non bien sûr il se détraque grandement, que d’autre part, c’est par la faute de l’activité humaine, et qu’enfin, il existe bien un chemin pour se prémunir de la catastrophe à venir.

Et ce chemin, Ségolène Royal l’a emprunté. Il sent la noisette et, dans le fond, la graisse qu’on met sur les chaînes à vélo, ces vélos qu’on enfourche en soufflant sifflotant joyeusement pour aller à son travail, même quand il pleut ou qu’il gèle à pierre fendre, youkaïdi, youlkaïda. Plus subtilement encore, il sent l’odeur plus âcre de l’acide qu’on met dans les batteries de voitures électriques, celles que l’État ou l’une ou l’autre administration quelconque et superfétatoire achètent parfois à grand coup d’argent des autres, justifiant une belle communication tonitruante sur les bienfaits des renouvelables.

Et cette belle tendance à introduire des voitures électriques un peu partout, et notamment en milieu urbain, ne risque pas de s’arrêter. Ségolène a été très claire à ce sujet :

« Dans 5 ans, tous les transports dans les villes doivent être électriques »

tesla mia victoire franceQue voilà une nouvelle roborative ! Pas de doute, l’avenir est tout tracé et je vois déjà les routes françaises décorées de moult Teslas glissant élégamment sur l’asphalte, ou, alternativement, plein de petites Mia, cette voiturette de golf améliorée, que la même Ségolène avait tout fait pour propulser en Poitou-Charente, avec leur fabricant Heuliez qui, une fois touché par la grâce royale, avait calanché dans un petit couic triste.

Bref, c’est décidé, en ville, en 2020, tout le monde roule électrique. Au passage, cela veut donc dire qu’il va falloir s’assurer que la production d’électricité française suivra bien l’augmentation notable de la demande. Eh oui, tous ces transports électriques, ça bouffe du courant, mine de rien !

Là encore, rassurez-vous, tout est prévu : l’objectif de réduire la part de nucléaire en France de 75% (actuellement) à 50% sera bel et bien inscrit dans la prochaine loi, ce qui veut mécaniquement dire que les autres énergies (pétrole, gaz de schiste, hydro-électrique, éolien, photovoltaïque, petits hamsters qui courent dans leur roue) devront augmenter leur part et leur production dans des proportions très importantes, le tout, en tenant compte de cet affreux refroid réchauf changement climatique qui élimine d’emblée quelques sources efficaces mais par trop cradingues.

Et à l’évidence, le pays s’y prépare déjà, et Ségolène n’a rien laissé au hasard (vous savez, celui qui permet de choper des terroristes qui, comme le gouvernement, se tirent des balles dans le pied) : elle a d’ores et déjà annoncé une bonne grosse revalorisation du tarif photovoltaïque, vous savez, ce petit truc fiscalo-rigolo qui permet à des consommateurs qui n’ont pas de panneaux solaires de payer pour ceux qui en ont et qui produisent une électricité dont personne ne se sert puisqu’elle est produite au moment où on en a déjà trop.

royal : la crisitude

Décidément, tout ceci sent la préparation finement calculée et la communication habilement cadencée, pour assurer une exposition maximale à la patronne du Ministère des Petits Oiseaux, du Développement Régressif et de l’Énergie Câline. C’est que ce changement climatique, c’est du violent, qu’on vous dit. Et même si les températures ne montent plus depuis 17 ans, même si les modèles numériques sont tous faux, même si l’Arctique et les ours polaires n’ont disparu ni l’un ni les autres (au contraire !), même si absolument aucune preuve n’a jamais été fournie liant le taux de CO2 et l’activité humaine, même si tout ça, eh bien … le changement climatique est en marche, il faut faire quelque chose, et ça tombe bien, il y aura un grand sommet à Paris en décembre, signez ici.

Ah, y’a pas à dire ! Payer avec l’argent qu’on n’a pas pour une manifestation inutile sur un problème bidon qui permet à une ministre idiote de mettre en exergue des solutions catastrophiques qui vont aggraver la situation économique du pays, ça donne tout son sel au mot « contribuable français ».

Bon. C’est pas tout ça, mais je vous laisse. Je dois retourner travailler à mon projet sur le thème de l’abeille.

project B
—-
Sur le web

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • « Le changement climatique ne peut plus être nié. On ne peut plus le cacher. »

    Son bureau, à Obama, n’est-il plus assez grand ❓
    Il me rappelle Bush Junior :mrgreen:

  • Fou rire total.
    (J’vais acheter un hamster pour parer au refroichauffement, tiens, hop.)

  • on va avoir l’air fin , nous autres sceptiques , si au lieu de mourir de froid grâce a m’dame Royal on meurt de chaud a Paris plage . bah on gravera sur ma tombe : il c’est trompé toute sa vie mais qu’est ce qu’il c’est bien marré avec leurs conneries

  • si le changement climatique vient du soleil comme je l’ai lu , ils vont rester cons les térriens qui préconisent tout une série de loies et de réformes pour enrayer les colères de dame nature ; parce que le soleil il s’en fout de nous ;

  • « Payer avec l’argent qu’on n’a pas »

    C’est compter sans le progrès de la socialie moderne : d’abord on a payé avec l’argent des autres, ensuite en empruntant sur la solvabilité des autres et maintenant en sur-endettant les pauvres en truquant les chiffres.

  • +1

    ça bouffe du courrant pas de problème …. Amazing french tech va surgir et grâce à sa main bionique et ses semelles connectées va tout arranger …. http://www.gouvernement.fr/amazing-french-tech … les socialistes dans toute leur splendeur ils ne reculent devant rien …

    Je pense que bientôt on va avoir droit à jouets made in .gov

  • Pas de doute, la dernière photo m’a beaucoup réchauffé…

  • Rien n’a fondamentalement changé depuis les années 30, quand Georges
    Bernanos « crivait « Français, si vous saviez… »
    Les chiens de l’époque n’ont pas engendré des chats.

  • Le grand Barnum est indispensable, évidemment!
    D’abord, c’est le souci principal de F. Hollande!

    Contrairement à ces mesquins petits Français (et Européens contaminés), les « Grands de ce Monde » se retrouveront une nouvelle fois à Paris (où il sera évidemment, et pour tous, de bon ton de se montrer « très sensibles au bien-être de l’humanité et à son avenir »: – le « patron » du GIEC, c’est bien l’O.N.U.! -), après « Charlie », avec leur joyeux et souriant copain François: c’est tout ce qu’il adore: se sentir Grand, parmi les Grands, tous, bien propres sur eux, aimables, pas contrariants, bien polis, et qui ne demandent qu’à être invités à dîner plutôt qu’à se taper des conférences insupportables.

    Très bon pour son prestige, ça! Et pour sa cote! Puis Paris, centre du monde pour 2-3 jours, ça regonfle un peu la fierté nationale et ça fait du bien au petit fond de chauvinisme Français. Autrement plus distrayant qu’un conseil des ministres!

    On verra sûrement S. Royal jouer les N. Sarkozy en essayant de se glisser à la table: peut-être pas mauvais, ça (pour la paix du climat familial), si le président prévoit déjà le moment où il sera « rendu à la vie civile »? (Elle aura été ministre de l’inutile aura approché quelques grandes dames!).

    On sait maintenant, que les problèmes de la France, ça l’ennuie énormément: Ah!, l’Afrique, jouer avec ses petits soldats, voyager, tout ça! C’est bien pour connaitre ça, qu’il voulait être président (et la retraite!), non? Après? Comme Nicolas, c’est pas mal: aller donner des conférences hors de prix, être président d’honneur de bonnes oeuvres incontestables, de préférence internationales, être d’autant plus aimé par le citoyen qu’on n’a plus rien à décider (comme J. Chirac), devenir un « Sage » de la cour constitutionnelle! Le Pied!

    Alors, l’écologie: bof! C’est peut-être un « créneau »?

    • On attend de nos élus qu’ils s’occupent de la France pour la sortir de son marasme, conséquence de plus de 30 ans de gestion cataclysmique de nos gouvernements successifs. C’est valable pour notre Président, mais sa priorité c’est de se faire réélire en espérant que le COP21 redorera son blason bien écorné. Donc les problèmes de la France, ceux qui sont actuels, bien réels et non fantasmés comme ce ridicule dogme du RCA, il les met aux oubliettes, en privilégiant son intérêt personnel au détriment de l’intérêt des citoyens et des entreprises. On ne l’a pas élu pour cela, et nous nous en souviendrons le moment venu….

      • Que l’ironie de mon propos ne vous cache pas le fond: je trouve la politique gouvernementale française simplement effarante!

        Rien n’avance!

        Les lames des armes (« celles qui devraient trancher dans le lard ») qui auraient dû réformer les choses se retrouvent complètement émoussées et inefficaces, une fois votées, à force de reculs, d’amendements et d’un manque de « gnaque », de manque d’une volonté de résultat: les Français doivent être désespérés ou, en tout cas, désabusés!

        De plus, le discours de F. Hollande n’aborde jamais le détail concret mais se perd en considérations générales ce qui conduit à une interprétation hypothétique avant de voir tomber la « mesure » qui, une fois connue, va encore donner lieu à des réactions énergiques (en « blanc et noir », comme d’habitude) et se voir imposer ce fameux « toilettage ».

        Il n’y aura plus longtemps à attendre avant que les autorités européennes donnent leurs conclusions et je me suis déjà demandé, sur ce site, si ce n’est pas cet acte d’autorité européen que le président et son gouvernement attendent pour retrouver le scénario habituel: « la méchante Europe nous oblige, nous devons appliquer mais nous ne sommes pas les responsables (« c’est pas moi, c’est eux! »): la couardise, l’hypocrisie et le mensonge alors que la France n’a pas tenu ses propres engagements signés et répétés, depuis 1997.

        Évidemment que c’est invraisemblable et pourtant, « it is »! (Je ne suis pas touché – je ne suis pas Français – je prends donc des gants: l’ironie évite les propos humiliants, d’autant plus que la moyenne politicienne, un peu partout en Europe, ne vole pas très haut! Vous n’êtes pas les seuls dans le cas!)

        Autre exemple: dans la presse, on ne voit rien de ce que font les militaires français sur les 2 fronts africains récents (on sait que l’armée française est un peu partout, en France-Afrique) jusqu’à ce que « Patatras »! Maintenant on en entend parler à cause d’abus sexuels sur enfant! Ça tombe mal! (On attendait quoi de la « Légion Étrangère », dont on connait l’entrainement à vivre « sur le terrain », mais qui est toujours envoyée dans les trucs « casse-gueule »?): c’est affligeant (et, bien sûr, dégueulasse, si c’est prouvé: présomption d’innocence pour tous)!

  • D’ailleurs pour parler d’une jolie expérience écolo à Paris : Autolib. La plupart des modèles près de chez moi sont dans un état lamentable (sales, cabossés). Un exemple de la tragédie des biens communs.

  • J’en étais resté à l’abeille symbolique de l’activité industrieuse du peuple français et de sa vertu. Passer à l’incarnation du dysfonctionnement et des menaces liés(*) au dérèglement climatique, c’est un sacré changement d’origine pithécanthropique !

    (*) Adèle, vous êtes là ?

  • Assez cool la photo de conclusion.

    (Naaahhhh!!!!! Electrizzante en réalité)

    Comme ça on suit bien.
    A renouveler

  • Ne pas oublier qe si l’Europe se plante économiquement à force de faire n’importe quoi sur ce sujet, cela fera les affaires des Américains. Et si les PVD stagnent, cela fait aussi leur affaire.

  • Il n’y a pas que la Ségolène qui raconte des âneries. La quasi totalité des leaders d’opinion fait de même ( élus,médias,directeurs de grosses institutions, grandes écoles etc…) .C’est ce qui est le plus inquiétant car l’élite intellectuelle qui est sensée pouvoir enrichir le débat et mettre un peu de bon sens ne fait que cautionner les mensonges du GIEC-ONU.
    Quant à Obama il n’est pas si bête que cela ( mais il est malhonnête): il ne lèche déjà les babines de voir que les Européens foncent bêtement dans le piège et qu’ils mettront 50 ans à récupérer.Tous les moyens sont bons pour assurer la domination des USA sur le monde.

    • Il est clair que le TIPP n’est pas prévu pour booster l’Union Européenne et devrait faire l’objet d’une discussion dont les points générant l’hésitation devraient (au moins) trouver une approbation franche des citoyens de tous les états ou leurs représentants « représentatifs ».

      En particulier, ce qui me choque (entre bien d’autres choses!), c’est que le domaine de la justice se voit exclu des litiges commerciaux, confiés à une administration: où va-t-on?

      Sans même penser au « Bilderberg » ou à d’autres « complotistes », la simple présence de ces anciens de Goldman Sachs à haut niveau, en Europe, suffit pour me montrer très méfiant!

  • Faudrait calculer la rentabilité? Faut-il elever les hamsters soi-même ou acheter des champions sélectionnés par le ministere de l’environnement?
    L’ITH: Institut Technique du Hamster nous indique que Kilowatt, geniteur sélectionné pour ses capacités extraodinaires a passer plus de 12h, par jour dans la roue, fournirrait une progeniture aux normes NF, certifiée par EDF (Eleveur D’hamsters Francais).
    Les choix futurs seront durent…

  • Les politiques versent dans l’escroquerie pure et simple. Le réchauffement climatique c’est faire croire qu’il y a plus important que le chômage et la pauvreté et de surcharger à mort les subsides, taxes et autres rapines.

  • Ce qui catastrophique, c’est l’incompétence de notre gouvernement et de nos politiques de tout bord, dès qu’il s’agit du climat et de l’énergie (entre autres…). Ils nous amènent droit dans le mur avec leurs absurdes politiques climat-énergie qui sont aussi onéreuses qu’inutiles…

    Voir, pour le climat: http://dropcanvas.com/#f4915J5BMuS64O

    Et pour l’énergie: http://dropcanvas.com/#SAn7p952RfNrCE

    • Ce qui n’est plus crédible, chez les politiciens, c’est qu’ils soient compétents « en tout » (« bon pour tout, propre à rien » dit-on, par ici! et donc, interchangeables!

      C’est simplement absurde!

      Déjà, (et je ne dois pas me sentir seul dans le cas), malgré un parcours « académique » plutôt long (sans aucune forfanterie) et une longue carrière, je ne pourrais décider dans « mon » domaine, sans les résultats d’un tas de rapports fiables et rédigés sans « conflit d’intérêt ».

      Mais un gugusse, qui n’a pas suivi le même parcours, et qui s’occupait de tout autre chose, hier, est devenu compétent, aujourd’hui, pour prendre toutes les décisions: ça n’a AUCUN sens!

  • La douce Ségo est sur le pont, mais c’est nous qui ramons dans la galère…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre Allemand.

On ne compte plus les annonces triomphales proclamant que la nouvelle batterie XZZ Plus (ou autre) va enfin résoudre le problème de la capacité et de la recharge rapide qui va rendre la voiture électrique aussi performante que le véhicule thermique classique avec un temps de recharge de moins de 5 minutes et une capacité kilométrique égale ou supérieure aux 800 km d’autonomie de la plupart des véhicules diesel d’aujourd’hui.

Et nos journalistes spécialistes de la question, voyant que les voitures électriques... Poursuivre la lecture

Ci-dessous les diagrammes de production de l’Allemagne (Institut Fraunhofer, Energy charts) et de la France (RTE, eCO2mix)

Les besoins à la pointe sont de l’ordre de 70 GW pour les deux pays, soit 140 GW en tout. C’est faible pour des journées d’hiver. Le froid n’est pas intense, et l’activité économique n’est pas florissante.

 

On a connu deux jours sans aucun vent les 2 et 3 mars. (En bleu clair sur les diagrammes). L’Allemagne a été sauvée par le gaz, le charbon et le lignite et ne parle plus guère d’arrêt... Poursuivre la lecture

« À l’occasion », le président des États-Unis doit informer le Congrès de l’état de l’Union. Mais comme trop de choses chez l’Oncle Sam, c’est devenu un discours hyper partisan où se succèdent les exagérations et les mensonges. Le discours de Joe Biden ne fait pas exception, et l’on peut ajouter opportunisme à la liste.

En effet, le port du masque est devenu optionnel juste à temps pour cet exercice partisan. Les démocrates plaideront que la science® a évolué. Mais la seule science qui a évolué est la science… sociale.

E... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles