Paquet neutre : 100 millions partis en fumée

100 millions d’euros partis en fumée, au sens littéral du terme, parce que Marisol Touraine a refusé tout net que pendant deux ou trois semaines ne cohabitent des paquets neutres et des paquets labellisés.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cigarettes By: Luciano Belviso - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Paquet neutre : 100 millions partis en fumée

Publié le 13 mai 2017
- A +

Par Jean-François Nimsgern, responsable international du Parti libertarien français.

Le lamentable quinquennat d’Hollande a beau être sur le point de s’achever, son équipe de bras cassés continue à s’illustrer dans la gabegie des deniers publics.

La championne du jour n’est autre que l’ineffable Marisol Touraine, ministre de la Santé, et à ce titre nounou en chef de l’État maternant. Maman Marisol a donc la charge de gronder et de remettre dans le droit chemin 16 millions d’adolescents turbulents coupables d’un acte grave : fumer.

Le paquet neutre

La dernière lubie de Marisol Touraine est donc le paquet de cigarettes dit neutre. Une riche idée, dont l’effet le plus visible est de compliquer la charge de travail des buralistes, contraints de redoubler d’attention pour ranger des paquets qui se ressemblent tous, et qui n’existe, mis à part en France, qu’en Australie.

L’efficacité de la mesure reste discutable : l’Australie a certes constaté une baisse légère (3%) du nombre de fumeurs, mais ayant en même temps que le paquet neutre procédé à des hausses de prix importantes et à une vaste campagne de sensibilisation, donc sans aucun moyen de déterminer la part de mérite revenant effectivement à ce paquet neutre, ce qui est confirmé par la seule étude sur le sujet, pourtant issue de la recherche subventionnée, autrement dit la recherche payée pour trouver ce qu’on a envie de chercher…

La France pionnière dans la lutte contre le tabagisme

Malgré cela, Marisol Touraine n’en démord pas, la France sera pionnière, comme souvent lorsqu’il s’agit de mesures qui ne servent qu’à flatter l’ego du politicien qui les porte.

Après tout, pourrait-on objecter, cela ne coûte rien, il appartient aux industriels du tabac de modifier leurs emballages, et si même quelques personnes arrêtent ou ne commencent pas à fumer grâce à cela, pourquoi pas.

Certes, mais il reste cependant un problème : les stocks. En effet, on conçoit que le stock existant de paquets labellisés ne va pas disparaître du jour au lendemain, et que le remplacement peut s’étaler sur quelques semaines, suivant l’état des stocks et la vitesse des rotations, variable selon les marques. Qu’à cela ne tienne, Marisol Touraine n’en démord pas : au 1er janvier 2017 plus un seul paquet labellisé ne pourra être vendu, les paquets restant en stock seront remboursés aux buralistes par l’État, et les paquets détruits.

Une mesure à 100 millions d’euros

Le coût final de la mesure vient juste d’être connu : un peu plus de 100 millions d’euros. Rien que cela. Même si l’État a bien tenté de rétropédaler, il n’a guère le choix, la promesse devra être honorée.

100 millions d’euros partis en fumée, au sens littéral du terme, parce que Marisol Touraine a refusé tout net que pendant deux ou trois semaines (100 millions d’euros représentent environ 2,5 semaines de ventes HT) ne cohabitent des paquets neutres et des paquets labellisés.

Dans le mépris absolu de l’argent du contribuable, par idéologie, et dans la plus totale irresponsabilité, Marisol Touraine met la barre très haut.

Savoir que d’ici peu qu’elle rejoindra les poubelles de l’histoire n’est même pas une consolation.

 

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Bah , elle a offert 100 millions aux importateurs , avant des élections c’est toujours bon à prendre.

  • la bétise et l’incompétence de ces gens là pèsent fortement sur notre porte monnaie ; et la touraine n’est qu’un échantillon de cette incompétence ; vivement que l’on soit débarassé de ces imposteurs ;

    • Un imposteur est quelqu’un se faisant passer pour ce qu’il n’est pas….elle n’a jamais trompé sur son incompétence !

  • Les buralistes sont-ils obligés d’obtempérer aux délires et extravagances de cette ex-ministre?

    • Les buralistes sont obligés de respecter la loi et les différents décrets s’ils veulent vendre en France. Donc oui, ils sont obligés d’obtempérer, dans la mesure où elle n’est pas encore ex-ministre (elle le sera demain, si je ne m’abuse), et où elle ne l’était pas quand les décrets sont sortis.

      • @ Anagrys

        Ne suffisait-il pas d’exporter ces stocks ou de les envoyer dans les DOM (où on fume sans doute de la contrebande)?

  • C’est assez effrayant en effet mais très représentatif du mode de pensée du politicien moyen, non impacté par ses décisions.
    Il faudrait imposer que les politiciens, députés et ministre, passant une nouvelle loi ou réglementation en subisse l’impact maximum possible pendant au minimum 10 ans. Ils montent le taux marginal de tel impôt, ils le payent. Ils interdisent tel truc qui coûte tant, ils payent… Et il suffit qu’un citoyen ou une entreprise montre que suite à tel ou tel étron législatif ils ont subit un certain montant de pertes pour que les 577 députés qui auraient du être présents lors du vote aient à subir 10 ans durant la même chose.
    Sûr qu’ils se calmeraient un peu et feraient plus attention aux études d’impact…

  • C’est évident, « l’élite » est au pouvoir :mrgreen:

  • Votre gouvernement aura tel qu’il avait caché l’être.
    Jusqu’au dernier moment. …. nul mais constant..

  • Faut reconnaitre que dans le domaine de l’incompétance y a du savoir faire

  • Et n’oublions pas que sur ce fameux paquet elle a « oublié » une information capitale qui avait une grande importance pour les fumeurs « lucides » (dont je fais partie !) : l’indication sur chaque paquet de la teneur en goudron, en nicotine, etc… Car c’est avec ce type de renseignements que je fume aujourd’hui des cigarettes « moins nocives », tout en sachant que l’idéal est de… ne plus fumer !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Quiconque pense que l’État doit intervenir massivement dans l’économie d’un pays sera certainement enchanté d’apprendre que la France jouit du privilège ambigu d’avoir reçu l’une des plus mauvaises notes du récent rapport Fraser 2021 sur la liberté économique au regard du critère « taille de l’État ». Avec un petit score de 5/10, elle occupe le 155ème rang sur 165 pays étudiés, en proche compagnie de véritables titans de la prospérité et de la liberté comme le Venezuela ou la Libye.

Car bien sûr, toute per... Poursuivre la lecture

législatives Macron
1
Sauvegarder cet article

Par Eddie Willers.

Depuis son arrivée au gouvernement sous François Hollande, la presse n’a eu de cesse de présenter Emmanuel Macron comme un libéral. Forte de son inculture en la matière, elle pensait qu’il suffisait d’être passé par une banque d’affaires et d’avoir fait voter une loi de libéralisation de l’exploitation des autocars pour en être.

Néanmoins, les dernières semaines nous montrent que notre président fait tout pour se départir de cette étiquette. Une déclaration m’a notamment marqué ces dernières semaines, celle cr... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Dans sa note de conjoncture du 6 octobre dernier, l’INSEE prévoyait que le taux de chômage baisserait fortement au troisième trimestre 2021, pour atteindre 7,6 % de la population active en France entière hors Mayotte après les 8 % du second trimestre. Une perspective plaisante qui fleurait bon la possibilité du plein emploi bientôt retrouvé et qui poussa immédiatement le ministre de l’Économie Bruno Le Maire à mettre en avant l’action absolument novatrice de la majorité LREM dans la renaissance économique vécue a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles