Transition énergétique : une catastrophe financière en Allemagne

Le géant allemand de l’électricité E.on prévoit 12,4 milliards d’euros de pertes, et peut être davantage, et son concurrent RWE, 5,7 milliards. 1000 emplois sont menacés

Par Pierre Josselin.
Un article de No Tricks Zone

La transition énergétique risque de mener à un effondrement complet du secteur de la production d’électricité en Allemagne.

Le géant de l’électricité  perd plus de 12 milliards

La dernière nouvelle est que le géant allemand de l’électricité E.on s’attend à afficher une perte massive de 12,4 milliards d’euros pour l’année 2016, écrit le site NTV News ici. Prenant garde à ne pas relier cette perte à la politique allemande en situation d’échec sur les renouvelables, NTV pointe du doigt la filiale de E.on, Uniper et ses sorties de bilan pour sa « séparation du secteur des centrales nucléaires » et les « prix de gros qui ont fortement chuté ».

L’action E.on a chuté de 7,57 euros en début de semaine à 6,98 euros jeudi en début de matinée, avant de regravir la pente jusqu’à 7,15 euros lors de la séance du vendredi.

Le chiffre des pertes n’est qu’une estimation préalable, le vrai résultat sera connu le 15 mars. Mais Handelsblatt écrit que les pertes pourraient être encore plus lourdes. « Ce sera encore pire » disent des sources à l’intérieur de la compagnie.

Handelsblatt rapporte aussi qu’au moins 1000 pertes d’emplois sont planifiées par E.on, dans un effort pour ramener sous contrôle la situation des coûts.

Traumatisme financier massif

Il y a juste quelques jours, NTZ écrivait qu’un autre des producteurs majeurs d’électricité en Allemagne, RWE, a aussi affiché des pertes stupéfiantes de 5,7 milliards d’euros.

Les pertes de E.on viennent à la suite d’un déficit de 7 milliards d’euros subi par le géant allemand en 2015.

Autrefois solidement profitables et fournisseurs d’emplois stables et bien payés de techniciens et d’ingénieurs, l’industrie traditionnelle allemande de la production d’électricité a beaucoup souffert depuis que la transition énergétique a vraiment pris effet. Des emplois ont été perdus par milliers.

Le réseau allemand de distribution d’électricité était autrefois considéré comme un des plus stables au monde, fournissant aux consommateurs une électricité bon marché et fiable, mais il s’est depuis détérioré du fait des conditions de marché distordues et des énormes fluctuations de la production éolienne et solaire qu’on lui impose d’absorber.

Sur le web