« Pourquoi je soutiens encore François Fillon »

L’affaire Fillon ne décourage pas certains électeurs qui continuent à voir en lui l’homme qui pourra sortir la France de sa situation actuelle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Fillon by UMP Photos(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Pourquoi je soutiens encore François Fillon »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 février 2017
- A +

Par Patrick Aulnas.

François Fillon
François Fillon by UMP Photos(CC BY-NC-ND 2.0)

Les journalistes français font un sacré boulot depuis quelques semaines. On peut être admiratif. Les questions fondamentales pour le pays ont été longuement exposées. Par exemple, Penelope Fillon a-t-elle travaillé un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout comme assistante parlementaire de son mari ?

La justice a été saisie — ou plutôt s’est autosaisie. Elle devra se pencher avec toute la minutie qui la caractérise sur cet épineux problème, car l’affaire est d’importance puisque la presse ne parle que de cela. Mais la justice étant lente, les commentaires et les supputations médiatiques auront toujours le champ libre.

Degré de fictivité des emplois ?

Chacun sait que des centaines de parlementaires (députés ou sénateurs) ont, depuis des décennies, employé des membres de leur famille comme collaborateurs. S’il fallait enquêter sur le degré de réalité ou de fictivité de ces emplois, les effectifs du parquet national financier (PNF) devraient être considérablement étoffés. La morale publique est très coûteuse pour le contribuable si elle veut être vraiment objective.

Fort heureusement pour nous, le PNF ne s’autosaisit qu’à la suite d’une enquête préalable de journaux satiriques. Nous échappons ainsi à la suspicion généralisée. Ce sont les journalistes qui décident qui soupçonner.

François Fillon, le candidat qui veut bien faire

La presse ne s’intéresse donc qu’à François Fillon. À tout seigneur tout honneur. Candidat de droite à l’élection présidentielle, largement adoubé lors de la primaire, il ne manquerait plus qu’il ne soit pas la cible favorite des médias. Nous ne serions plus au 21e siècle.

Il faut ajouter que l’homme est expérimenté, dispose d’un programme solide et argumenté, et semble avoir la stature d’un Président de la République. Il propose même de restaurer peu à peu l’équilibre des finances publiques, problème majeur du pays, que les autres candidats traitent par le mépris.

La tentation Le Pen : suicidaire

Pourtant, les sondages placent actuellement François Fillon en troisième position, derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Il était auparavant second avec une confortable avance sur Macron, mais comme on ne sait pas si Penelope a beaucoup travaillé pour lui ou très peu, son score sondagier en a pâti.

La question absolument cruciale du Penelope Gate taraude la conscience morale de certains électeurs de droite. Candides ? Mal informés ? Nul ne sait, mais des transferts de voix vers Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont bien eu lieu.

Curieux phénomène. Comment peut-on abandonner un programme de redressement pour un programme entraînant le naufrage du pays, comme celui du Front national ? Sortir de la zone euro, c’est autre chose qu’un Brexit. La dette du pays explose, l’épargne des Français fond comme neige au soleil, des mesures protectionnistes autoritaires deviennent incontournables : tout le monde souffrira et en premier lieu les moins bien lotis. Voter Le Pen, c’est se tirer une balle dans le pied en pensant marcher beaucoup mieux ensuite.

Macron, le séducteur opportuniste

Et comment quitter un candidat solide et expérimenté pour le jeune premier Emmanuel Macron ? Il n’a jamais été élu et fait sa première campagne électorale. Président, il pourrait devenir le jouet du machiavélisme du milieu politique. Il ne dispose pour l’instant que de quelques propositions ne constituant en rien des axes programmatiques. Voter Macron, c’est porter au pouvoir un aventurier de la politique dont on ignore tout et qui ignore tout des subtilités de l’exercice du pouvoir.

Seul François Fillon disposera d’une majorité parlementaire

Mais l’étonnement se transforme en effarement lorsqu’on sait que Fillon dispose d’une majorité parlementaire, puisqu’un parti puissant le soutient, alors que les deux autres n’en ont aucune. Marine Le Pen devrait trouver des alliés car il est totalement inenvisageable avec le scrutin uninominal à deux tours qu’elle puisse obtenir une majorité Front national à l’Assemblée nationale. Qui seraient ses alliés ? Aucune réponse n’existe actuellement, à deux mois du scrutin présidentiel. Le pays irait vers l’inconnu.

Quant à Macron, chacun sait qu’il est soutenu par une cohorte de naïfs s’imaginant qu’on peut refaire le monde avec un homme providentiel. Il ne dispose d’aucun parti implanté électoralement et ses soutiens n’ont, sauf exception, aucune expérience politique. Il devrait donc courtiser les partis existants et se soumettre à leurs desideratas. Il gouvernerait avec une majorité composite, socialiste et centriste, extrêmement fragile. Cette majorité s’effritera aux premières difficultés et le pays retrouvera ses vieux démons : l’instabilité gouvernementale des Troisième et Quatrième Républiques. Macron, c’est l’impuissance politique assurée.

Les Français doivent regarder la réalité

La France est au bord du gouffre. Et les deux candidats placés en tête par les sondages vont l’y faire tomber. Les Français doivent faire face à la réalité. Certains regardent la fille de Jean-Marie Le Pen comme une nouvelle Jeanne d’Arc, d’autres s’amourachent d’un apprenti politicien opportuniste auquel il reste tout à apprendre. Qu’ils se réveillent, qu’ils reviennent aux réalités. Il leur reste deux mois et c’est suffisant.


L’auteur de cette tribune s’exprime à titre personnel. Contrepoints, journal indépendant, ne soutient aucun parti politique.

Voir les commentaires (51)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (51)
  • Un « parti puissant » qui est aussi coupable que le PS d’avoir mis notre pays par terre

    • L’auteur est certes indulgent envers Fillon et LR, mais il faut bien reconnaître qu’il s’agit du moins pire des choix qui nous sont proposés (si tant est qu’on puisse encore parler de choix !).
      Si je ne me fais pas d’illusions sur le penchant à la malhonnêteté de nombre des hommes politiques de quelque bord qu’ils soient, je reste convaincu qu’ils n’ont pas tous le même pouvoir de nuisance.

      • Le choix du moins pire est précisément ce qui met notre pays par terre depuis des décennies

      • Je me demande quel sera son programme économique ,des emplois fictifs pour tous ? Non payés ceux là ( pour nous ) au contraire de sa famille ,bien sûr . Au moins il met en pratique l’adage charité bien ordonnée comme par soi même ,et finit aussi par lui même . Nous pensons élire des individus pour servir l’état ,non pas pour se servir de l’état en tant que délinquants en col blanc !

  • les politiques aussi doivent regarder la réalité ; celles des français dont il faut reconnaitre que pour beaucoup d’entre eux , ladite réalité quotidienne est loin d’être jouissive; nous on a les pieds sur terre , les politiques sont sur leur petit nuage ;

  • Et une énième resucée du classique « He’s a bastard, but he’s our bastard« .

  • Article partisan sans aucun esprit d’analyse et sans aucune prise de recul sur la situation.

  • « Macron, c’est l’impuissance politique assurée. »

    Un argument en faveur du vote Macron.

    • Je ne serais de loin pas aussi catégorique.

      Le pouvoir est entièrement dans les mains des corporations d’états composées de hauts fonctionnaires, politiques, syndicats, faiseurs d’opinions qui vivent de, ou utilisent l’état à leur profit et ils sont appuyés et soutenus par les petites mains de l’état et leurs clients politiques. Un président fort, réformateur est un véritable danger pour eux.

      Un président faible, consensuel, lié politiquement ou/et attaché à la « paix sociale », qui laisse tranquilles les corporations toujours prêtes à manifester avec l’aide des médias, est un candidat de choix pour que le flot d’argent continue et que le pouvoir reste là ou il leur procure le plus grand bénéfice.

      En bref, un « exécutif impuissant » c’est l’assurance de laisser l’appareil d’état corporatiste faire la pluie et surtout le beau temps pour lui sans renverser la table. Cette « impuissance politique » n’est absolument pas législative ni fiscale il ne faut pas rêver, les obscures parlementaires, comités Théodule et autres continueront de pondre des lois au même rythme pour boucher les fuites de l’actualité et pour s’octroyer privilèges, clientèle et votes.

      C’est pour cela qu’il n’y a aucune chance en France que l’appareil mediato-politique laisse émerger un présidentiable fort ou/et qui va contre ses propres intérêts. (Sauf accident de casting)

  • Bien sûr, que je suis complètement d’accord que juste fillon est capable de gouverner le pays et lui seul.Et même s’il devenait président quelle purge y’aurait à faire chez certains médias ?.

    • « …s’il devenait président quelle purge y’aurait à faire chez certains médias… »

      Ah… !? C’est ça Filloff : un espoir de censure des médias ?

    • Je vous cite : « Quelle purge y’aurait à faire » … comme en 1938 Outre-Rhin ? Quelle honte d’entendre de tels propos en France.

    • aucune purge à faire, la liberté de la presse et la liberté d’opinion doivent être respectées.
      en revanche, il faudra cesser toute subvention et laisser mourir ceux qui doivent mourir. les journaux sans lecteur disparaîtront et on ne parlera plus à la radio des articles des journaux sans lecteur. non, vraiment, aucune purge n’est nécessaire, il n’y a qu’à respecter la propriété des gens qui ne veulent pas lire ces journaux et leur laisser leur argent.

  • Je puis être d ‘accord sur un point avec FF, si la suppression de 500000 emplois correspond à des emplois comme ceux de sa femme et de ses enfants. Vu le nombre d’élus français (européens, nationaux et locaux) il suffit que 160000 d’entre eux le fasse pour rendre ce chiffre possible.

    • La gauche argumente toujours avec les fonctionnaires indispensables comme les infirmières, profs, policiers, gendarmes, armées.
      On peut même être totalement d’accord avec ce périmètre élargi du régalien et constater que la réalité de l’activité salariale étatisée est absolument dramatique :

      Effectifs et coûts
      ———————-
      1’183’000 – fonction hospitalière (94 milliards)
      1’052’700 – Enseignement (70 milliards)
      246’000 – Police et Gendarmerie (30 milliards)
      77’951 – Justice (7 milliards)
      263’350 – Armée (50 milliards)

      Total: 2,8 millions d’agents publics pour 251 milliards d’euros.

      Or, il y a 7 millions de salariés d’état, soit 4,2 millions de plus et le budget de l’état est de 1200 milliards !
      http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/fonctionnaires-les-chiffres-qui-tuent-18-11-2014-1881987_2428.php

      On peut rajouter la culture, les infrastructures, les transports on se retrouve quand même avec plusieurs millions de gens payés avec de l’argent pris de force aux autres sans qu’ils leur rendent le moindre service tangible et sans qu’ils aient le droit de donner leur avis sur ce qui est fait avec leur argent.

      Phildenfer Vu le nombre d’élus français (européens, nationaux et locaux) il suffit que 160000 d’entre eux le fasse pour rendre ce chiffre possible

      On peut même en virer 300’000, la France compte 100 élus par habitant, la Suisse qui pète la santé 46, soit deux fois moins. L’avantage serait double parce que les élus sont de véritables pompes-à-fric-des-autres.
      http://www.observatoiredesgaspillages.com/2009/05/associations-les-subventions-les-plus-delirantes/

  • La réalité… mais cher auteur, nous y sommes! Et que constaton nous ? Que ceux là mêmes qui prétendent être la seule alternative pour redresser la France, sont ceux qui nous meprisent, sont ceux qui chaque jour insultent notre inteligence, sont ceux qui nous volent le fruit de notre travail… quel toupet !

    L’expérience (de la filouterie -?-) n’excuse pas tout et il y a là non pas un problème d’expérience mais un problème de mentalité que pour ma part, je refuse de cautionner.

    M. Fillon n’aura pas mon vote.

  • Fillon le moins pire candidat…bon ben alors je vote pour lui alors…la droite se contente de bien peu et avec fillon montre encore un visage de calculateur, d’égoïsme, de tout pour ma pomme …si on regarde juste le comportement humain et non le programme..que voit on?
    Un homme opportuniste, qui gravit les échelons du pouvoir, tout en se constituant un joli patrimoine en favorisant non pas le talent ou en choisissant les meilleurs, mais en choisissant sa famille, ses amis, une fois au sommet via les primaires, devant les nuages, plutôt que de vite laisser la place pour donner toutes les chances à « sa droite », il s’obstine, il donne une image de profiteur, à l’image de ce que sera son gouvernement.
    Et ceux qui le soutiennent encore espèrent à leur tour manger les miettes dans la gamelle.
    Les chirac, sarko, n’ont pas fait mieux, à gauche c’est pire et que dire du FN des gens qui gèrent sur la base d’émotions négatives
    Non la il va falloir démolir ce mur de la honte, qui nous révèle les comportements humains les plus indignes, en tout cas indignes pour gouverner un pays

  • Ce n’est pas avec cet article qu’ils vont remonter la popularité de Fillon…
    A titre personnel, je sais que je voterai pour Fillon, car je pense que c’est le mieux placé pour redresser la France, mais franchement… Son « mea culpa  » sur le PenelopeGate c’était juste une blague. Les politiciens vivent vraiment sur une autre planète!
    Et dans cet article faire passer le message que le PenelopeGate n’est pas important!!! Il faut se réveiller les mecs! Il y a des gens qui triment tous les mois les mois pour pouvoir se faire une belle vie ou une vie moyenne et là il paye sa femme et ses gamins à rien faire ou presque mais c’est pas grave. Pas d’accord il faut l’assumer et arrêter de prendre les français pour des cons!

  • Fillon, ses emplois fictifs présumés grassement rémunérés aux frais de l’Etat (il faut dire … le train de vie – château et courses automobiles – est coûteux) et son programme de retour au 19e siècle social pour les Français … quel exemple, quelle honte et quelle décrédibilisation pour la France.

    • JBournel: et son programme de retour au 19e siècle social

      Le salaire d’une caissière débutante est de 4200 euros en Suisse chez Aldi et de 1203 euros en France (toujours chez Aldi). Le chômage des jeunes est de 3.8% en Suisse et 25% en France. Le salaire moyen en Suisse est de 6000 euros et de 2400 en France.

      Le « 19eme siècle » c’est ça, une économie réprimée, bureaucratisée, contrôlée qui plonge les gens dans la pauvreté et la dépendance.

      La France a une économie moins libre que celles du Rwanda et du Kazakhstan.
      Indice liberté économique – Classement des pays

      Une république corrompue:
      Indice de la corruption – Classement des pays

      Des médias qui sont moins libres que ceux du Botswana:
      Indice liberté de la presse – Classement des pays

      Sur 148 pays la France est classée:
      -130ème place pour le poids global des réglementations
      -134ème pour les prélèvements obligatoires.
      -137ème pour les réglementations liées au fait d’entreprendre.
      -117ème pour la flexibilité.
      -144ème pour les règles trop strictes encadrant les licenciements.
      -137ème pour la fiscalité défavorable à l’investissement privé,
      -135ème pour la dette publique,
      -134ème pour le taux d’imposition en pourcentage des profits,
      -135ème pour les relations conflictuelles entre entrepreneurs et salariés

      Et pour finir, Fillon est la pointe de l’Iceberg au niveau du pillage de l’argent public il serait temps de vous réveiller:

      Philippe Pascot élu socialiste parle des Pillages d’États:

  • Ministre de Balladur, ministre de Chirac, Premier ministre de Sarkozy pendant 5 ans, entre temps chaque fois député… Nous connaissons suffisamment le personnage, il n’a rien fait de bon pour ce pays.

    Maintenant, je comprend que l’on puisse l’appréhender comme un moindre mal étant donne les autres candidats. Et il en faut bien un qui soit élu. Elle est belle notre démocratie, en être a sélectionner ses représentants par défaut ou par sombre élimination. On se croirait dans une télé-réalité de mauvais gout.

  • Quel message d’espoir ! Voter pour le moins pire des candidats…on rêve…aussi ridicule que voter pour les autres candidats. Désolé Contrepoint mais voilà l’article le plus partisan que j’ai jamais lu sur votre blog !

  • Je suis d’accord, sous réserve qu’il soit élu.
    Ses casseroles lui feront perdre un grand nombre de voix. S’il n’est pas élu, une majorité d’électeurs sera persuadée qu’en changeant de candidats, la perte de voix aurait été moindre qu’en le laissant maintenir sa candidature.
    Ce serait ou sera alors un désastre et pour lui une terrible responsabilité

  • Ce ne sont pas des casseroles, c’est la vérité sur le personnage.

    On savait que le programme Fillon piquait. On sait que la moralité qu’il affichait (compassion, rigueur, honnêteté publique) pour compenser, et rassurer le bon peuple est factice.

    Ce n’est pas forcément un problème insurmontable, sauf que la classe moyenne et les salariés se rendent compte qu’ils passeront après les entreprises.
    Les grosses.

  • C’est simple. Si on souhaite sortir de presque 40 ans de socialisme et tenter de redresser le pays, il faut voter Fillon. Dans le cas contraire, n’importe lequel des autres candidats fera l’affaire.

  • Quelle hypocrisie.

    Ca donne envie de vomir cette horde de socialistes picouzés à l’argent public, magouillant tous plus les uns que les autres pour obtenir petits privilèges et petites subventions … se drapant dans des habits de vertus pour dénoncer l’abominable et rivalisant de morale pour lui accrocher l’étoile jaune des parias.

    Qu’a fait Fillon ? Pris de l’argent gratuit ? (c’est l’Etat qui paie) Fait travaillé sa femme ? (Parité homme femme) Payé sa femme à ne rien faire ? (revenu universel) Fait comme tout le monde (président normal)

    Ce pays est foutu.

    • Une fois encore les médias (sans vouloir les censurer, mais si pour certains le fait qu’ils nous manipulent d’une façon aussi grossière ne pose pas de soucis) auront bien réussit à saboter cette campagne électorale. E t voir ce déchainement sur FILLION par rapport à ce qui se passe depuis des décennies, démontre à quel point les Français sont devenus malléables à souhait. Voter pour le moins pire? Quels sont aujourd’hui les programmes de nos hommes politiques. Quelle est aujourd’hui l’état de la France? Nous savons tous que nous devons réformer, évoluer, changer, s’adapter, et que se passe t il dans cette campagne? PENELOPEGATE!! quelle farce. Prenez de la hauteur, analyser les programmes de vos candidats et n’oubliez pas dans quel état se trouve votre Pays, si tant est qu’on puisse encore appeler ça un Pays. Outrepasser les partis politiques et voter pour celui qui aura le plus de capacités à nous sortir de ce merdier, sinon, ne venez pas pleurer sur ce qui va nous tomber dessus. Et de grâce cessons de crédité tous ceux qui nous font miroiter monts et merveilles à coup de subventions, de revenus universel et autres démagogies. Tout se mérite et l’argent facile doit toujours se payer d’une manière ou d’une autre. Pour ma part je suis pour travailler, je suis pour le retour à des valeurs basiques de bon sens paysans, sans pour autant être de droite ou d’extrême droite. Du bon sens, du respect, des valeurs humaines et de la responsabilisation avec un retour à une liberté pour le peuple Français.

      • C’est pas non plus comme si Fillon n’avait pas eu le temps de faire ses preuves pendant 5 ans, hein…
        Avec le plus que médiocre résultat que tout le monde connaît.
        Ils nous font bien marrer, les groupies à Filloff – qui se gaussent du ton christique employé par Macron – à nous le présenter comme le Sauveur de la France en péril…

  • Ce qui m’agace prodigieusement dans cette histoire c’est qu’encore une fois la France loupe le train. En se concentrant sur le bonhomme Fillon on ne parle surtout pas du système qui lui a permis, à lui comme à d’autres, de *légalement* détourner de l’argent public et on perd une belle occasion de réformer le pays en profondeur. Pas un seul de tous les Père La Vertu qui s’offusquent des indélicatesses de Fillon ne remet en cause ce système, pas un. Or c’est bien ça qui pose problème, et pas qu’au niveau des parlementaires. Pour avoir travaillé au service financier d’un petit bouzin de province, je peux affirmer que le problème d’appropriation *légale* d’argent public est partout et généralisé et que d’avoir la peau de Fillon ou de n’importe qui d’autre ne résoudra rien. Quant à monsieur Fillon, je comprends qu’on puisse encore le soutenir comme l’option la moins pire mais le fait est qu’il se défend mal et que ce qu’il montre de sa personnalité face à cette curée n’est pas très convaincant et ne donne pas envie de voter pour lui.

    • Plutôt d’accord avec vous, mais peut-on raisonnablement espérer changer le système d’ici aux élections, et ne pas se retrouver avec un système pire encore ?

    • accessoirement les règles ont changé en 2012 et fillon a cessé ses embauches familiales.

      d’un autre coté tout le monde manipule les lois à son avantage, car sinon plus rien ne marche ni ne rapporte…

      Avez vous déjà essayé de faure un business sans optimiser fiscalement… ben c’est juste pas rentable.
      Même avec le CE, les stylos du patron, la voiture de fonction, les chèques déjeuners, toute le monde négocie avec la loi… innocemment…

      d’un autre coté Macron apporte des idées libérales, des vraies, pas de l’ordo-réactionalisme, mais comme c’est dit il embarque plein de truc pour plaire aux lobbies qui coulent le pays, les verts en tête…

      je déprime. j’hésite, entre quelle manière d’abandonner tout espoir de progrès.

  • Bravo ! Superbe article. L’essentiel est dit…Merci

  • J’étais convaincu que François Fillon fût l’homme de la situation. Mais depuis l’affaire, j’ai changé d’avis. Ceux qui invoquent le principe de réalité et de nécessité pour défendre Fillon s’égarent. Je ne voterai pas pour lui parce qu’il s’est révélé malhonnête, parce que cette malhonnêteté conduit à l’impossibilité d’appliquer un programme fondé sur des efforts demandés aux Français, sans parler d’une image de la France ternie à l’étranger. En revanche je pense qu’il est encore possible de choisir un autre candidat, un candidat plus propre, à condition que Monsieur Fillon prenne conscience qu’il prend son camp en otage et accepte de prendre la seule décision honorable qui lui reste, retirer sa candidature.

    • ca se défend, mais comme dit ici, Macron apporte la cohorte des nuisibles qui vont détruire ses quelques idées/approches décisives…

      La France n’a ni besoin de relance, ni de cure d’amaigrissement, elle a besoin de repartir… si le moteur repart, le progrès technologique, l’entrepreneuriat , la démerde, le budget se rééquilibrera et les fonctionnaires vont se sauver de leur prison dorée.
      C’est pas Fillon qui va y arriver…
      Mais pas certain que Macron sache le faire avec sa cohorte de Malthusiens hystériques… Qui sait si c’est un manipulateur dans le bon sens du terme, mais ce serait une nouveauté, un politicien qui roule ses copains et pas le pays.

  • J’ai juste un commentaire par rapport à votre actuel Président. Son coiffeur coute 10’000 euros par mois, de plus il est chauve partiellement. Donc 120’000 euros annuel à multiplier par 5 ans nous arrivons à 600’000 euros! Pas mal qu’en pensez-vous? Il me semble que Madame Valérie ………. était largement rétribuée et elle a causé des gros dégâts en quittant Elysée !!!!!! Vous faites confiance à un journal satirique le « Canard  » en Russie il serait déjà laqué!!! Fillon a employé sa famille, il voulait être en famille pour travailler, un moyen de rester proche.
    Il faut mettre aussi dans le « Canard » les députés et sénateurs employeurs et employant la famille. Il faut des noms, les socialistes aussi sans exception. Ouvrez les yeux avant qu’il ne soit trop tard les Français !

  • il est totalement inenvisageable avec le scrutin uninominal à deux tours qu’elle puisse obtenir une majorité Front national à l’Assemblée nationale.

    Voilà une hypothèse à haut risque. Les électeurs en ont ras-le-bol des cliques qui se succèdent au pouvoir pour un résultat lamentable. La tentation du FN va être forte, très forte.

    Je soutiens Fillon malgré ses faiblesses car c’est le seul dont le programme a une petite chance de redresser le pays. Les autres ne feront que l’enfoncer un peu plus dans le pillage.

    • C’est précisément parce que « Les électeurs en ont ras-le-bol des cliques qui se succèdent au pouvoir pour un résultat lamentable » que la candidature Fillon et son parfum de népotisme ne sont plus acceptés et que le maintien de sa candidature risque d’alimenter le vote FN. Moi aussi je soutiens le programme Fillon mais avec un autre candidat pour le porter. Je crois même que cela pourrait créer un véritable appel d’air. Imaginez la libération de tous les sympathisants de droite quand ils seront débarrassés de ce scandale qui nous rend inaudibles et qu’ils pourront franchement s’engager derrière un candidat qui pourra se faire entendre.

      • Oui, mais qui d’autre à la place de M.Fillon ? Il n’a pas gagné pour rien, c’est nous les électeurs qui l’avons choisi. J’ai la tendance de lui pardonner pour cett fois( et condamner les médias ), tout le monde peut faire une faute. Il n’a fait que ce que les autres pratiquent ( et d’ailleurs le seul principe d’avoir confiance à sa famille n’est pas encore condamnable) et il a arrêté, c’est déjà pas mal. Justement, je pense que c’est pour cela qu’il sera capable de modifier ces dispositifs. Et je me rappelle très bien avant les élections de 2012 comme même sur ces pages on exprimait l’avis « il vaut mieux se désister, voire voter Hollande pourvu que Sakozy ne gagne pas pour que le système casse complètement » et j’ai été très étonné de cet appel. Bien sûr, même si on sentait que Sarko ce n’était pas idéal non plus, on voit bien ce que cela a donné. Quelle gaspillage pendant 5 ans, des forces, des finances, moyens, des idées, des départs des gens compétents de la France… je puis en parler, mes deux enfants sont partis à l’autre bout de monde depuis et ils n’attendent que l’évolution pour envisager éventuellement le retour. Pour ma part, je vais les suivre – après 35 ans en France où je suis arrivé d’un pays de l’Est- si 2°tour Marine et Hammon. Je pense donc que Fillon est le candidat correct pour la France et il est tout de même assez proche des idées libérales et des réformes nécessaires (même s’il pouvait aller plus loin, mais qui proposait mieux ? Peut être même que les autres adversaires de la primaires seront appelés dans le cas de la victoire de Fillon (d’ailleurs il me semble que c’était son idée de présenter son gouvernement avant les élections, ça me plairait bien), je pense par exemple à Bruno Le Maire. Si cela n’est pas évident et on éparpille les voix vers n’importe qui juste à cause d’une affaire ridicule instruite justement par les gens qui ne veulent pas changer le système ( de la Droite même) et de la presse qui essaie de nous éduquer selon le camp du Bien et influencer, alors allons-y, on va se moquer des Français encore dans le monde entier.

  • Aujourd hui on voit que votre favori enclenche la mache arriere: plus de reforme de la secu mais au contraire encore plus de rasage gratis : lunettes, sonotones seront remboursés a 100% ! Bon je sais que le gros de l electorat de Fillon ce sont des vieux, et qu il est pas tres porteur de leur promettre de devoir payer plus cher pour leurs soins medicaux, mais quel credit peut on avoir aux propos d un homme qui ment sans arret ?

    Fillon president, c est pas De Gaulle, c est Chirac ! le roi faineant ne fera rien a part etouffer ses affaires judiciaires (et surement celles de ses copains)

  • Je crois qu on peu rassurre l auteur sur un point: Macron n aura aucun mal a avoir une majorite de deputé s il est elu. Nos brillant policiens vont s empresser de se rallier a lui pour garder leur siege. Ca va pas manquer de LR ou PS pour se trouver tout a coup macronien…
    Pour Marine ca sera plus dur, mais Fillon aide bien avec ses emplois fictifs. Le coup de balai risque d etre viloent et pas mal de deputes LR voudront pas partir avec l eau du bain …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Marie Meeringen.

On oublie parfois que le Parquet national financier (ou PNF), créé en 2013 en réponse à l’affaire Cahuzac n’a guère que sept années d’existence. Sept années qui semblent avoir été vécues comme une éternité par la classe politique.

Il est vrai que sur les centaines de procédures traitées par le PNF quelques-unes ont traumatisé le monde politique, habitué par le passé à une justice plus compréhensive à leur égard.

Ainsi, les peines d’emprisonnement prononcées contre les époux Balkany et François ... Poursuivre la lecture

LR Les Républicains
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Alors qu’avec Macron, l’économie, la sécurité et la santé des Français prennent l’eau de toutes parts, l’un des ténors de LR (Les Républicains) propose de s’allier avec lui pour 2022 ! Christian Estrosi n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir l’héritier de Hollande. Que se passe-t-il donc qui justifie de telles postures ?

Donner les clés à un rival politique est un acte de bravoure lorsque ce rival vous est supérieurement efficace pour servir votre pays. A l’inverse, abdiquer devant un homme politique en situa... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Le rebondissement de plusieurs affaires multiplie les soupçons à l’encontre du Parquet National Financier. Le PNF serait-il une officine au service du pouvoir, aux antipodes même des exigences d’un État de droit ? Analyse.

Pourquoi un PNF ?

Selon le site web du PNF on apprend :

« Le procureur de la République financier (PRF) a été créé par la loi du 6 décembre 2013 relative à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière […] Sa compétence est nationale et limitée à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles