Berlin : un camion fonce sur un marché de Noël, au moins 12 morts

La police berlinoise privilégie désormais la piste d’un « probable attentat terroriste ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Berlin : un camion fonce sur un marché de Noël, au moins 12 morts

Publié le 20 décembre 2016
- A +

Par Ed Krayewski
Un article de Reason

Berlin, Breitscheidplatz (lieu de l’attentat) – Crédit auteur : clocktrick (CC BY-NC 2.0)

Un camion a foncé dans la foule dans un marché de Noël à Berlin, causant au moins douze morts et une cinquantaine de blessés. La police a déclaré avoir interpellé le conducteur, alors qu’un « passager » a été retrouvé mort à l’intérieur du camion.

Le camion avait une plaque d’immatriculation polonaise : le propriétaire de l’entreprise qui exploite le camion a déclaré avoir perdu le contact avec le conducteur à 15 heures, heure de Berlin, et considère qu’il pourrait avoir été enlevé.

Ce drame constitue au moins le cinquième attentat terroriste en Allemagne cette année, à la suite d’une attaque à la hache dans un train à Wurtzbourg, d’un massacre à Munich, d’un attentat suicide à Ansbach et d’une attaque au couteau à Hambourg. L’attentat de Berlin est l’attentat terroriste le plus mortel en Allemagne depuis qu’un bombardement néonazi d’une fête d’Oktoberfest à Munich avait causé la mort de 11 personnes, plus l’agresseur, en 1980.

Le mode opératoire de cet attentat rappelle celui du 14 juillet à Nice au cours duquel 85 personnes avaient été tués.

Il n’y a eu pour l’heure aucune revendication pour l’attaque de Berlin. Au moins deux des attentats terroristes précédents, perpétrés cette année en Allemagne, ont été attribués aux islamistes par les autorités.

Au début de l’année, la chancelière fédérale, Angela Merkel, avait lancé une campagne contre les « discours de haines » à l’encontre des migrants musulmans. Un demandeur d’asile pakistanais radicalisé a été l’auteur de l’attaque de Wurtzbourg et un réfugié syrien aurait été derrière l’attentat d’Ansbach en juillet. Merkel, en campagne pour sa réélection l’année prochaine, a proposé une interdiction du voile intégral au début du mois.


Sur le web.

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • L’intégrisme islamique démontre chaque jour son abjection…La solution passe par ne plus s’ingérer dans les questions moyennes-orientales.J’espère que cela ne sera pas le prétexte pour instaurer un véritable état policier comme l’Allemagne l’a déjà vécu dans le passé…

    •  » L’intégrisme islamique démontre chaque jour son abjection…La solution passe par ne plus s’ingérer dans les questions moyennes-orientales.  »

      C’est une solution qui est loin de nous garantir que nous serons à l’abri de tel attentats.

      Ils s’en prennent certes en priorité contre les états membres de la coalition impliqués dans le conflit syrien et irakien; mais le problème pour les islamistes dans leur for intérieur ce n’est pas ce que nous faisons mais c’est ce que nous sommes. C’est à dire des mécréants croisés.

      D.J

    • Du point de vue du passé, les Français ont infiniment plus de raisons d’être inquiets que les Allemands. La plupart des gens n’a pas compris que l’Allemagne d’aujourdhui n’a aucune chance de retomber à court ou moyen terme dans les affres nazis. La culture de tout un peuple à changé depuis 70 ans. Je ne parle pas que d’histoire, mais aussi de fonctionnement politique et économique.

    • Je suis toujours un peu étonné de cette opinion pourtant largement partagée qui consiste à croire qu’en arrêtant de s’en mêler, le problème du terrorisme sera réglé. Elle n’est pas très humaniste (« laissons les arabes se massacrer entre eux, on s’en f… ») ni très adroite stratégiquement (« laissons les russes et les iraniens occuper le terrain… »), et il y a peu de raisons de penser qu’elle sera efficace, parce qu’elle prend comme une raison ce qui n’est qu’un prétexte (« nous venons nous massacrer chez vous parce que vous êtes intervenus chez nous »). Si demain nous ne nous mêlons plus du Moyen-Orient, le prétexte sera les méchantes lois islamophobes (contre le voile ou autres), puis les lois qui empêchent les musulmans européens de vivre d’après la charia, etc.

      • – ou le soutien à Israël (sachant que ne pas faire immédiatement la guerre à Israël revient à le soutenir)

        – ou la vision dégénérée de nos émissions de télé / films / musique qui agressent les vrais croyants

        – ou l’histoire coloniale / les méfaits passés de tel ou tel pays qui justifient une vengeance

        – ou le fait que tel ou tel pays était il y a mille ans une terre sous domination musulmane donc doit y retourner

        – ou des caricatures sur le prophète ou des paroles insultantes…

        Les islamistes n’ont besoin d’aucune excuse mais si le besoin était ils en trouvent à la pelle.

        • 30 milliard d’aide militaires prevus pour maintenir l’appareil militaire au top, plus véto constant au Conseil de sécurité de la part des USA dsl mais si ce n’est du soutien à Israel ou plutôt au gouvernement israélien on se demande ce que c’est 🙂

          Bref Trump est naïf quand il dit que la résolution du conflit doit se résoudre non pas dans le cadre de l’ONU mais sur le plan bilatéral, la diplomatie de contestation y excelle !

    • En quoi l’Allemagne s’est ingérée dans les affaires moyennes orientales ??

      Sa générosité mal placée en a fait une cible facile et c’est la toute la raison pour laquelle elle pleure ses morts ce soir.

      • @Gé:  » en a fait une cible facile  »
        Vous mélangez un peu. L’attentat n’a pas eu lieu au Bundestag mais au marché de Noël.

        • Pertinente observation.

          Et alors ?

          • Je pense qu’amike veut dire que s’agissant de ce type d’attaque il est peu de cible difficiles sauf à interdire tout rassemblement.

            • Et?

              Toujours pas de rapport entre mon commentaire et les réponses qu’il génère.

              Qu’est-ce qui a fait exactement qu’un rassemblement en Allemagne soit devenu une cible, facile ou pas ?

              Ça n’a pas toujours été comme ça, qu’est-ce qui a changé ?

              • Bien sur que ça a toujours été comme cela : un marché de Noel est une cible forte en signifiacation

                Il faut que vous arrivez a admettre que ce sont les terroristes qui choisissent leurs cibles et pas la politique des Etats : il faut arrêter de penser que l’Etat est la solution (ou le problème) à tout !

                Ce n’est pas les americains qui sont responsables du 11 septembre, mais les terroristes et ils ont choisis les twin towers comme ils auraient pu choisir le vatican ou la tour Eiffel : parce que ça correpondait à leur objectif.

                Si ils frappent l’Allemagne, c’est parce qu’ils ont des raisons de le faire : ce n’est pas gratuit ou fantaisiste.

  • Comment pourra-t-on lutter efficacement contre le terrorisme si l’on met une demi-journée, voire plus, à abandonner les précautions de langage du type « La police berlinoise privilégie désormais la piste d’un « probable attentat terroriste ». » ? Le diagnostic immédiat de ce à quoi l’on est confronté est le meilleur atout dans les opérations d’urgence, et les précautions oratoires politiciennes et médiatiques font in fine le jeu du terrorisme.

  • 1. Sans même en rajouter, faire respecter les lois actuelles sur l’immigration, que tout le monde en Allemagne et dans d’autres pays d’Europe semble avoir purement et simplement oubliées, en particulier les pouvoirs publics sensés les appliquer ;

    2. Appliquer les Accords de Dublin, qui imposent le dépôt d’une demande d’asile dans le premier pays sûr rencontré ;

    3. Résilier le permis de résidence, et donc expulser manu militari tout immigrant / requérant d’asile / clandestin à la première condamnation pénale. Si sa vie est menacée libre à lui de se choisir une autre destination dans un pays tiers. Les pays qui refusent de reprendre leurs ressortissants se voient interdits de toute aide financière et de tout visa.

    4. Au nom des fonctions régaliennes de l’État, surveiller les frontières, sachant qu’aucune politique d’immigration constituée n’est applicable en pratique si n’importe qui peut les franchir comme il le souhaite.

    Ça ne corrigera pas tout mais ce serait déjà un début.

    • Quel rapport entre immigration, asile politique et terrorisme ?

      • Aucun, mais ca fait du bien à l’ego de penser que l’on peut « organiser ces sauvages »

      • Pour vous, aucun. Dormez bien.

        • + 100 José Lopez-Martinez mais Stéphane Montabert étant membre de l’UDC j’ai bien peur que le débat soit stérile :).

          Et sinon Stéphane Montabert, un commentaire sur votre compatriote qui a gentiment canardé un lieu de culte à Zurich , du terrorisme non? Même mode opératoire mais lié à l’occultisme je propose donc que les Suisses occultistes et réservistes donc possédant une arme de manière légale soient assignés à résidence par mesure de sécurité :

          Et puis si l’Etat fédéral pouvait faire deux ou trois descentes dans le milieux histoire de montrer l’exemple ! Faut arrêter de dormir et ouvrir les yeux voyons ! L’occultisme menace la cohésion suisse ! Mais non pas du tout vous c’est un citoyen suisse donc il a simplement eu un coup de folie , seul les tueurs basanés agissent par idéologie

    • @ Montabert,

      Concernant vos 4 point vous oubliez un détail. La majorité des attentats qui vont de Charlies Hebdo à celui de Berlin en passant par Mérah étaient des personnes de nationalité française ou Belge né sur le territoire des deux pays respectifs. ( Enfin sauf pour Berlin dont on sait toujours pas qui est le coupable ) Donc ces terroristes pour la plupart n’ont rien à voir avec les requérants d’asiles fraîchement arrivés ou de l’immigration actuelle lié à la guerre en Syrie ou en Irak et encore moins avec Schengen.

      Par contre dans les grandes lignes j’ai rien contre concernant vos 4 points. Le risque que des terroristes se fondent parmi les migrants et les requérants d’asile fraîchement arrivés n’est pas nul du tout et que la vigilance de ce côté-ci doit également s’imposer. Mais vouloir à chaque fois faire une corrélation direct entre la vague migratoire que connait l’Europe actuellement après chaque attentats terroristes et une mauvaise posture qui devient plus une obsession contre l’immigration en général. Et après vous êtes les premiers à nous sortir du  » padamalgam  » par ironie.

      D.J

      • Au fait, combien d’attentats islamistes en Hongrie? En Pologne?

         » Donc ces terroristes pour la plupart n’ont rien à voir avec les requérants d’asiles fraîchement arrivés ou de l’immigration actuelle lié à la guerre en Syrie ou en Irak et encore moins avec Schengen.  »

        Si vous compreniez ce que représente le communautarisme (ce qui ne semble pas être votre cas) vous comprendriez également qu’il donne des ailes à tous les islamistes déjà installés sur le territoire, et auxquels des autorités aveugles et pusillanimes distribuent des passeports aussi allègrement que des bonbons le soir d’Halloween. [. »des personnes de nationalité française ou Belge né sur le territoire des deux pays respectifs » – et vive le droit du sol!]

        Au delà d’un certain seuil la quantité devient une qualité, comme on dit, et on voit ce qu’il en est avec la multiplication des revendications et de l’agressivité des uns et des autres. C’est bien 40% des Tunisiens installés de longue date en France qui ont voté pour des islamistes lors des premières « élections libres » de Tunisie me semble-t-il? Et les sondages livrent régulièrement des chiffres effarants sur les loyautés réelles des uns et des autres, notamment envers la charia…

        Votre aveuglement volontaire ne me rend guère optimiste pour l’avenir de l’Europe.

        •  » Au fait, combien d’attentats islamistes en Hongrie? En Pologne?  »

          A quoi aurait servi de fermer les frontières dans des pays comme la France ou la Belgique puisque les terroristes tel eux de Charlie Hebdo et du bataclan était en majorité des citoyens français ou belges né dans le pays. Et tout les pays qui n’ ont pas fermé leurs frontières aux immigrés n’ont pas été forcement victimes d’attentats. Vous vous faites une fixation sur l’immigration; car l’immigration c’est votre fond de commerce en tant que politicien pour l’accuser de presque tout les maux ou maux supposés. On l’a vu avec votre soutient à l’initiative ECOPOP.

           » et vive le droit du sol!  »

          Sans le droit de sol cela n’aurait rien changer. Ils étaient de toute façon nés et grandit en France.

           » Si vous compreniez ce que représente le communautarisme (ce qui ne semble pas être votre cas)  »

          Ce n’est pas le communautarisme le problème mais les politiques des logements sociaux qui ont créée artificiellement des communautarismes commencé lors de la fin de la guerre d’Algérie pour accueillir tout un pan de la population d’origine algérienne de nationalité française où une grande partie de la population de ces quartiers ont fini par tomber au chômage ( A cause de la politique de l’emploi des gouvernements successifs ) et vivant sous perfusion de l’état en aide de toute sorte; ce qui a favorisé la délinquance d’une jeunesses plus victimes du chômage et de l’exclusion que les autres et les zones de non droit que les autorité ont laissé pourrir la situation. Si c’était le communautarisme le vrai problème à la racine les quartiers asiatiques seraient aussi devenu des zones de non droit ce qui n’est pas le cas car; ces communautés n’ont pas été créées artificiellement par l’état et qui non pas mis ces communautés sous perfusion d’aides sociales. Je ne dit pas qu’il y a zéro problème dans ces quartiers mais cela reste dans la normalité.

           » C’est bien 40% des Tunisiens installés de longue date en France qui ont voté pour des islamistes lors des premières « élections libres » de Tunisie me semble-t-il? Et les sondages livrent régulièrement des chiffres effarants sur les loyautés réelles des uns et des autres, notamment envers la charia…  »

          Sur ces 40% combien sont tombés dans le radicalisme violent? Vous ne la savez pas. Ce n’est pas parce qu’ils ont voté pour des islamistes en Tunisie et qu’un certain pourcentage aimeraient que la charia fasse foi en France que ces personnes ne respectent pas automatiquement les lois de la républiques. Ceux qui votent extrême gauche et aimeraient une France réellement socialiste sans capitalisme, ni marché libre ne sont pas tous et de loin des révolutionnaires violents comme on le voit lord des réunions du G8. La France est bien plus menacée par un socialisme autoritaire que par une islamisation. La gauche a des partis et de syndicats très influents et sont très représentatif au niveau politique et au niveau du pouvoir. Pas les islamistes. C’est pour cela que certains islamistes radicaux se livrent à du terrorisme violent. Ils ne représentent pas grand chose et utilisent l’arme des faibles en perpétrant des meurtres à l’aveugle. Ce n’est pas anodin parce qu’ils tuent des gens innocents à l’aveugle. Mais ça reste des gens faibles peu influant.

           » Votre aveuglement volontaire ne me rend guère optimiste pour l’avenir de l’Europe.  »

          Je n’a jamais affirmé qu’il ne fallait rien faire et ne rien surveiller concernant les vagues migratoires que l’Europe subit ces derniers temps. Mais l’aveuglement c’est aussi pointer systématiquement les mauvaises cibles comme vous le faites trop souvent en parlant d’immigration.

          D.J

        • La Pologne et la Hongrie sont empêtrés avec le voisin Russe et vont pleurer à leur tour quand Trump arrivera à un sommet de l’OTAN pour leur faire un bras d’honneur sur la sécurité de l’Europe sans l’OTAN ces pays ne valent rien ils parlent de souveraineté mais sous-traitent leur défense et refusent une défense de l’UE bref des passagers CLANDESTINS : ces deux pays sont assez nationalistes et fasvistes sans que l’islamisme ait besoin de faire des siennes. Ces deux pays accueillent quasi personnes mais ont on deux gouvernement nationalistes et reactionnaires : on en parle de la réécriture Hongroise de l’Histoire et des statuts bien douteuses qui y fleurissent ? Bref c’est pays oublient un peu d’où ils sortent à savoir du communisme du nazisme du tsarisme et du st Empire Romain germanique : des pays constament dominés qui étaient en guerre civile permanentes quand il ne l’était pas : cf les 3 partages de la polognes dont le dernier se transforme en une épuration ethnique de tous ceux n’étant pas Polonais ou de la culture Sarmate : bref l’histoire moderne de la Pologne c’est des siècles de haine du non Polonais accusé de détruire l’âme de la culture polonais. Sans compter qu’avec l’Italie elle a la palme d’or du souc en histoire politique.

          Bref l’histoire se répète pour ces pays : sentiment de déclin et voici qu une bande de cérébré arrivent pour parachever la destruction du pays, rien de nouveau : voir histoire politique de la Hongrie et Pologne à l’époque moderne 16-18ème.

  • Fou. Vous avez oublié de préciser que le camion était fou. Ils le disent sur BFM, eux. Tous les camions ne sont pas déséquilibrés. On est déjà assez dans la m… vu que ce ne sont pas les conducteurs qui foncent, que les camions se radicalisent, pour encore faire des amalgames entre les véhicules bien dans leur tête et ceux fragiles psychologiquement.

    • Juste une précision, sur les autoroutes, n’avez vous jamais « peur » quand vous doublez un camion « étranger ». Beaucoup d’entre eux doublent leurs « concurrents » sans clignotants. Et gare aux conducteurs français qui ne l’ont pas intégré dans leur cerveau (lent).
      Demain, bientôt, on peut imaginer un « gymkhana » d’un camion fou sur l’autoroute. Et le nombre de 87 victimes (ceux de Nice) pourrait se rallonger, victime de l’arme lourde d’un 44 tonnes « fou ».

    • Il va falloir interdire les camions 🙂

      • Oui, ça réglerait tous les problèmes, semble-t-il. Je pense qu’il faudrait aussi des cellules de soutien psychologique pour les camions qui viendraient à souffrir de discrimination. Pour éviter qu’ils ne se radicalisent en trop grand nombre et qu’ils foncent tout seul dans la foule.

        Sinon Transformers c’est divertissant, mais à ma connaissance aucun véhicule ne peut devenir fou. Mais je continue de creuser la question, vu que tous les intellectuels ong l’air de savoir que c’est possible.

  • Il faut d’abord arrêter de penser que le fait que l’Allemagne soit prise pour cible provient de la politique interieure de l’Etat allemand (ou Français voir même de l’Europe) : les terroristes choisissent ou et quand ils frappent, c’est vraiment d’une arrogance halucinante de penser que ce sont des abrutis sans cervelle qui naissent par génération spontanée des flux migratoires ou par manque d’intelligence et d’esprit critique devant la religion.

    Tout le moyen orient est en ébullition depuis 1914, depuis que la chappe de plomb ottomane qui recouvrait la marmitte a disparue.

    Depuis les années 70, les Etats imposés après la seconde guerre et nourries de subventions occidentales ou soviétiques ne peuvent plus tenir et les factions opposées se sont réveillées.

    Alors tous utilisent leurs armes : le terrorisme internationale en est une. L’Iran a longtemps posé des bombes, idem pour l’arabie … pourquoi leurs opposants et successeurs actuels changeraient ils de stratégie ?

    On n’y peut rien : ils nous frappent dans le.but de gagner du temps à Alep, de bouger leurs pions à Mossoul, au Yemen …

    • Stéphane Boulot hum je veux bien? Mais l’assassinat de l’ambassadeur russe même si aucune preuve n’affirme qu’il serait de près ou de loin lié à une organisation ou groupe montre que cet assassinat est une forme de terrorisme non ou d’attentat, ce qui pose la question du lien entre sécurité intérieure et extérieure d’un État.

      Ne pas oublier que dans tous les cas même les pays hors coalition ou très peu actifs ou pas du tout sont des cibles potentielles tout simplement par leur appartenance à 2 organisations internationales qui pour Daesh ainsi que les autres organisations et groupes représentent le mal absolu : l’ONU et l’OTAN.

      Bref une condamnation, un soutien moral ou politique par un dirigeant qui ne participe pas militairement fait de son pays une cible.

      Certes comme vous ditent ils trient classent et choisissent mais justement le but du renseignement c’est d’opérer une intrusion dans ce processus avant-attentat

      • @Lazarius

        On ne peut rien pour éviter qu’ils nous prennent pour cible, à part disparaître comme sous la cape d’invisibilité d’Harry Potter.

        Oui, le renseignement, les actions ciblées, les frappes, les éliminations etc… tout ce qu’il faut et que nous n’avons pas.

        Comment ce fait-il d’Abaaoud qui paradait sur des vidéos à visage découvert ait pu rentrer en France et préparer tranquillement ses opérations ?

        L’intégralité de la chaine de renseignement, jusqu’au premier ministre aurait du sauter devant une telle incompétence. On en connaît plus en tapant Abaaoud sur Google que sur Justin Bieber. C’est juste invraisemblable.

        Et pendant ce temps là, on tient des conversations de salon sur l’immigration, l’asile politique, la déchéance de nationalité, d’amalgame, les fichés S, le voile, le prix des croissants et les frites à la cantine …

        Franchement, si les mecs de Daesh ont le temps de regarder la presse Française, ils doivent bien se marrer devant autant de bêtise et d’incompétence.

        Il faut arrêter de prétendre que c’est notre politique, notre mode de vie etc… qui est responsable, comme il faut arrêter de penser que ce sont les musulmans, Assad, les kurdes, les israéliens, les russes, les américains et qui sais-je encore … qui sont responsables.

        Les responsables se sont d’abord ceux qui commettent les crimes et ensuite ceux qui sont sensés nous protéger, pour qui nous payons des impôts et qui sont juste nuls et archi nuls, sauf à chercher des excuses, à faire des discours grandiloquents ou à pointer des boucs émissaires.

        Sans compter les machiavels électoralistes, qui préfèrent recruter des profs alors qu’il y en a déjà mille fois trop plutôt que de remplacer les DC3 rebaptisé Transals qui transportent les rares rescapés de la 7° compagnie encore assez inconscients pour aller essayer de faire quelque chose avec leur bandes molletières et leur Lebel ou les autres machiavels qui dès qu’un petard explose jouent des grands airs en parlant d’immigration, de patrie en danger, de laïcité et se donnent des airs de Napoléon d’opérette.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Si la réalité du terrorisme est ancienne, le mot français est un héritage de la Révolution française. La Première République est née dans et par la Terreur.

La monarchie à peine renversée, une première Terreur pousse les révolutionnaires à massacrer dans les prisons de Paris plus de 1000 détenus considérés comme des « ennemis de l’intérieur » prêts à égorger les « patriotes » en septembre 1792. La plupart des victimes étaient de banals détenus de droit commun. Les éléments radicaux ne cessent de faire pression sur les organismes offici... Poursuivre la lecture

Allons-nous vers une Europe fédérale resserrée autour de l’Allemagne ? Dans un article pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung, le chancelier social-démocrate allemand Olaf Scholz vient de décrire sa vision de l’Europe. Il y défend une approche centralisatrice de l’Union européenne et appelle à la fin des veto nationaux afin d’assurer un plus grand poids sur la scène internationale. Mais les politiques écologiques et de défense allemandes passées et présentes montrent que la méfiance doit être de mise.

 

Fin des veto nationaux ... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

To be, or not to be, that is the question : en quelques mots, Shakespeare a fait dire à son prince Hamlet la question existentielle d’être, quitte à souffrir, ou de ne plus être en se rebellant et en risquant la mort. Les Allemands vivent ces jours-ci ce refrain universel du doute : vivre avec le gaz russe ou mourir économiquement sans le gaz russe, telle est la question.

 

Les centrales électriques ne peuvent pas grand-chose

Un vent de panique semble désormais souffler sur l’Allemagne. Alors q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles