Comparaison expresse des programmes Juppé/Fillon

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comparaison expresse des programmes Juppé/Fillon

Publié le 27 novembre 2016
- A +

Par Alain Mathieu.
Un article d’Emploi 2017

alain-juppe-et-francois-fillon-by-ump-photoscc-by-nc-nd-2-0
Alain Juppé et François Fillon en 2012 by UMP photos(CC BY-NC-ND 2.0)

emploi2017

(1) : Interview aux Echos le 10/5/2016 : « Il y aura un projet de loi au cours de l’été 2017. Concrètement, l’âge serait remonté de quatre mois par an à partir de début 2018 » (donc 63 ans en 2021, 64 ans en 2024, 65 ans en 2027). « …. C’est la génération née en 1964 qui serait la première à partir à 65 ans » (donc 65 ans en 2029).

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Merci beaucoup pour cet article très utile pour quiconque

    Mais quoiqu’il en soit les promesses et programmes n’engagent que ceux qui y croient

    Ce qui devrait importer avant tout aux électeurs et pour le pays en triste état, c’est la richesse (au sens morale évidemment) de la personnalité de l’élu final. Et là, malheureusement, dans le cas de la droite, (comme de la gauche), il y a photo. Surtout que parmi les qualités très souhaitables pour un meneur, sinon un chef, il y a l’art très difficile d’animer une équipe avec, de préférence, la pleine sincère adhésion de son « collaborateur » de Matignon.

    Hélas, pour le citoyen de base non égocentrique, conscient de la vanité de la vie politicienne et de la médiocrité en général du microcosme politique, avec quelques rares exceptiobn qui ne le reste pas toujours, s’il veut s’offrir, en effet collatéral un vrai plaisir en essayant de faire un peu de bien autour de lui, sauf à être lui-même fortuné, il lui faut de l’argent public qui fait de plus en plus grandement défaut dans un pays surendetté.

    Quoiqu’il y ait aussi possibilité de faire appel aux prêts participatifs

  • ainsi, pour juppé, il faut 65 ans environ pour aligner le régime de retraite du public sur celui du privé ? il est sérieux ?

  • Planifier un truc quelconque à l’horizon de 2080 tient de l’abus de substances psychotropes !
    C’est plus que le temps qu’il a fallu pour passer du téléphone alanogique passant par des opératrices à un Internet mondialisé et aux smartphones.
    Plus que le temps qu’il a fallu pour passer le la TV noir et blanc aux images médiocres et déformées à des TV plates et géantes, aux centaines de chaînes diffusées par des satellites, des antennes, des câbles même pas rêvés à l’époque.
    À ce niveau, ce n’est même pas de la prospective mais de la politique fiction.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Bernard Kron.

Certains médecins, en vous tâtant le pouls, ont une façon de vous prendre par la main qui semble tout de suite vous guider vers un monde meilleur. Paul Masson.

Les révolutions chirurgicales s’accélèrent depuis les greffes d’organes, les sutures automatiques à la fin des années 1960 et la chirurgie télévisée sans bistouri à la fin des années 1980. L’IA et le robot chirurgical annoncent peut-être des temps nouveaux. Pourtant le robot n’est en fait que le prolongement de la main du chirurgien. Il permet d’augmente... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

On ne sait pas encore sous quelle forme exacte sera désigné le candidat des Républicains (LR) en vue de l’élection présidentielle de l’an prochain, mais une chose est d’ores et déjà certaine : que ce soit dans ou hors primaire, les candidatures s’accumulent follement – à tel point que l’on se demande si dans bien des cas, il ne s’agirait pas plutôt de marchander plus ou moins habilement un futur poste ministériel, y compris auprès des deux candidats de tête Macron et Le Pen. Après tout, il y a le précédent Le Mai... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Interrogé au journal télévisé de TF1, Xavier Bertrand a répété qu’il serait candidat à l’élection présidentielle et pas à la primaire envisagée par certains ténors de la droite. Ce serait pourtant un excellent moyen de transformer une querelle de personnes en débat d’idées, avec à la clef la possibilité de réintroduire le libéralisme dans l’offre politique à droite.

Le traditionalisme gaulliste de Xavier Bertrand

Xavier Bertrand a insisté sur la « cohérence » de sa candidature, qu’il relie à « sa conception » d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles