L’Italie, prochain sur la liste des pays en difficulté ?

Les banques italiennes ont accumulé près de 20% de prêts douteux. La crise bancaire va-t-elle rattraper l’Italie demain ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Italie, prochain sur la liste des pays en difficulté ?

Publié le 16 juillet 2016
- A +

Par Simone Wapler.

Après la Deutsche Bank, c’est maintenant l’Italie vers laquelle il faut tourner notre regard. Voici quelques chiffres.

Les banques italiennes pèsent environ 2 000 milliards d’euros.

Dans ces 2 000 milliards, elles ont 360 milliards de prêts douteux. Le supposé plan de sauvetage des banques pèse 40 milliards d’euros, neuf fois moins, donc.

Elles détiennent aussi 200 milliards d’euros de dette obligataire du gouvernement italien. Ce sont des actifs financiers supposés très sûrs.

L’Italie est endettée à hauteur de 133% de son PIB. Lorsqu’il a fallu sauver la Grèce, ce ratio était de 143%.

Le populisme monte.

Dette souveraine : ce noir tableau n’échappe plus aux investisseurs étrangers

Ce noir tableau n’échappe plus aux investisseurs étrangers qui sont très sensibles à ce dernier point.

En effet, le populisme, de droite ou de gauche, est une force d’opposition au Deep State dont vous parle souvent Bill Bonner. En Europe, ce Deep State est entre autres incarné par Mario Draghi à la BCE.

Voici l’allure du bilan de la Banque centrale européenne. Bilan est un terme pudique pour désigner la fausse monnaie créée sous forme de crédit par une banque centrale.

Bilan de la BCE (Crédits Publications Agora, tous droits réservés)

Dans ces conditions, les investisseurs étrangers fuient l’euro et vous ne devez pas vous étonner que les bourses européennes baissent plus que les bourses américaines.

Derrière l’Italie, on trouve évidemment la France qui ne tient pas ses promesses budgétaires et dont les dépenses publiques augmentent en continu. Au lieu des économies prévues, les dépenses de l’État sont revues à la hausse de 6,8 milliards d’euros. Ces dernières annonces ont été noyées dans les remous du Brexit.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article disponible en podcast ici.

Plus Christine Lagarde renie Bitcoin, plus elle met en évidence les bénéfices de Bitcoin face à sa gestion monétaire.

Nous verrons donc les trois bénéfices du Bitcoin les plus détestés de Christine Lagarde.

 

Gestion apolitique et neutre

Que vous soyez de gauche comme de droite, femme ou homme, jeune ou vieux, Français, Russe ou Chinois, en guerre ou en paix, le Bitcoin est ouvert à tous sans aucune restriction.

Tout le monde peut utiliser le bitcoin aussi bien comme ... Poursuivre la lecture

En janvier 2022 j’attirais l’attention sur la posture pour le moins surprenante adoptée par quelques sénateurs français vis-à-vis des approches du gouvernement chinois durant la crise que nous avons traversée (traversons). Dans un rapport prospectif ils se montraient ostensiblement admiratifs du solutionnisme technologique chinois.

Dans ce même rapport, ils ne manquaient pas de vanter - sans ambages - tous les mérites des méthodes de l’empire du Milieu, sans omettre de valoriser certaines de ses approches les plus coercitives…

S... Poursuivre la lecture

Les gens ignorent souvent ce qui se passe au jour le jour sur les marchés obligataires qui brassent pourtant des sommes considérables. Ainsi, le marché obligataire en euros pèse 2775 milliards.

L’indicateur clé de ce marché est le taux d’intérêt des emprunts d’État à dix ans considérés comme l’actif financier le plus sûr. Or, les taux d’emprunt des différents pays de l’Union européenne recommencent à diverger comme il y a dix ans. L’écart se creuse depuis que la Banque centrale européenne a indiqué qu’elle allait mettre fin à ses racha... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles