Brexit : la phobie de l’immigré fait une victime

Publié Par Thierry Godefridi, le dans Europe

Par Thierry Godefridi.

Brexit : la phobie de l'immigré fait une victime

Nigel Farage By: Euro Realist NewsletterCC BY 2.0

N’en déplaise au Président du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, Nigel Farage, « Monsieur serpillière humide », suivant l’insulte qu’il lança dans l’hémicycle du Parlement européen à l’ancien Président du Conseil européen, le Financial Times du weekend a consacré un brillant éditorial au décès tragique de la députée travailliste pro-européenne Jo Cox dont l’assaillant aurait perpétré son acte en vociférant « Britain first ».

Le courage de Jo Cox

« Jo Cox était une jeune et courageuse parlementaire du parti travailliste. Son meurtre a consterné des millions de personnes en Grande-Bretagne et par-delà ses frontières. Cette femme mariée, âgée  de 41 ans et mère de deux jeunes enfants, a été la victime d’un acte insensé de haine », écrit le grand  quotidien financier britannique. Avant d’entrer au parlement, la parlementaire avait œuvré dans des organisations de bienfaisance et visité des endroits dangereux, y compris l’Afghanistan.

Elle menait une campagne infatigable en faveur des réfugiés syriens, une cause négligée par le reste de la classe politique en Grande-Bretagne. Même si le Financial Times estime prudemment qu’il est trop tôt pour se prononcer définitivement, comment pourrait-on ne pas faire le lien entre l’assassinat de la parlementaire et les arguments développés par les partisans d’un retrait de l’Union européenne sur le thème dominant de l’immigration ?

« Le meurtre de Madame Cox devrait constituer un rappel que la démocratie est une chose fragile, conclut le journal britannique. Le chemin de la civilisation à la barbarie est beaucoup plus court que beaucoup en Occident ne l’imagine. Dans son discours inaugural lors de son accession au parlement l’an dernier, la députée assassinée déclara que ‘nous sommes beaucoup plus unis et avons beaucoup plus en commun les uns avec les autres que de choses qui nous divisent’. S’il n’y avait qu’une seule chose à laquelle sa mort pouvait servir, ce serait que le public britannique tienne maintenant compte de ces paroles. »

N’y a-t-il pas là aussi une leçon pour tous ceux dont une stratégie de haine et de division tient lieu de programme politique ou social et dont le discours de réduction identitaire et de repli sur soi exploite le sentiment d’insécurité et d’autres instincts les plus primaires de leurs électeurs et cache en vérité le manque de vision et de courage, et l’absence de projet porteur d’avenir ?

  1. La haine se combat par le respect. S’indigner, dénoncer et déclarer méprisable son adversaire, c’est appeler à la haine, quel que soit le camp politique de cet adversaire. C’est céder à la facilité de l’argument émotionnel et laisser suspecter que c’est d’abord parce qu’on ne respecte pas assez ses électeurs pour faire appel à leur raison, ou parce que l’on manque d’arguments rationnels.
    Tuer pour des idées est, vous le dites bien, le fait d’un insensé. Donner un sens aux actes d’un insensé serait justifier l’injustifiable.

    1. un bon petit soldat pro-émigration , pro-UE … pro-servitude , dommage de la sacrifier

    2. Cela ne change rien sur le meurtre en lui-même, cela dit.

      1. non c’est sur, mais c’est pas non plus la peine d’accuser 50% des anglais pour les actes d’un facho malade mental:

        « comment pourrait-on ne pas faire le lien entre l’assassinat de la parlementaire et les arguments développés par les partisans d’un retrait de l’Union européenne sur le thème dominant de l’immigration ? »

        etre pour le controle de l’immigration ne veut pas dire cautionner la violence, ni etre raciste, ni meme etre contre l’accueil de refugies…

        1. Règne de l’amalgame… N’avez-vous pas remarqué que deux qui en accusent les autres sont les premiers à le pratiquer’

  2. C’est ce moquer du monde, si on est pas pour l’UE on est un gros un haineux, un barbare et un imbécile, très simple non.

    En fait c’est comme dans toute idéologie totalitaire, en URSS les gens qui n’était pas pour l’URSS était même carrément envoyé en asile psychiatrique .

    On s’approche, on s’approche!

    1. Aucune crainte à avoir : il n’y a pas de crédits pour agrandir les asiles psychiatriques.

      1. Ha ha ha! à la longue ce serait bien que le parlement de Bruxelles déclare Asile tout ce qui est hors de son enceinte, l’UE nous laisserait enfin vivre.

  3. Ce qui me cidère c’est que sur un journal censé être libéral je n’ai pas lu un seul article il me semble que soit favorable au Brexit.

    1. Normal, ils sont ouvertement pro Remain, comme « the economist » et tant de médias mainstream….

  4. Quand non pas un déséquilibré mais des centaine de partisan pro UE ont le 2 mai 2014 brûlés vif près d’une centaine de personnes à Odessa parce qu’il était contre l’UE là on n’a pas eu cette indignation bizarre.

    1. Propagande russe, quand tu nous tiens… Ce sont les milices pro-russe qui ont déclenché les hostilité et mit le feu… Globalement en Ukraine le lien social entre les gens est assez fort, c’est une société ou il n’y a pas de clivage fort, ces gens ne se battent pas entre eux. Il n’y a que quelques groupuscules terroristes russes qui sèment le chaos, la plupart composé de russes.

      1. Pour faire court si je ne suis pas censuré cette fois, ils ont été brûles dans leurs bâtiments entourer par des Pro UE.

        Et quand seul 40% des habitants d’un pays vote quand il affirme être en guerre c’es que les gens ne sont pas uni, ou tout cas pas derrière le gouvernement.

        Et si on est à contre l’UE à l’Est on est un pro-Russe, en Suisse, Norvège Liechtenstein, Andorre ex… un égoïste et dans l’UE un xénophobe admirateur d’Hitler et je caricature à peine.

        Comme j’ai dit pour faire le plus court possible, car moi, pauvre anti UE de ma condition sait que je ne peux m’étaler comme les supérieurs que son les pro-UE, les européistes partagent au moins une vision avec les pro-soviétique c’est le « il y un sens inéluctable à l’histoire et nous l’accomplissons si vous êtes contre nous alors vous êtes un ennemi de l’humanité et affilié avec tout ceux que nous n’aimons pas l’histoire.

        1. @ Tea-Party France,

          Il y a des gens intolérants et ces gens là on peut les retrouver dans les deux camps anti-UE ou pro. Mois je ne suis pas anti-UE sans pour autant être un pro inconditionnel. Pour moi l’UE côté négatif dans son ensemble c’est que ce n’est pas un model libéral. Elle a ses défauts, ses dérives qu’il n’est pas inutile de dénoncer;

          Mais ce n’est pas non plus un enfer sur terre. Il y a beaucoup plus pire ailleurs. Je pense que ceux qui souhaitent son éclatement ne se rendent pas compte des conséquences surtout économiques que cela pourrait y avoir avec le risque que chacun revienne dans son coin frontières fermées aux échanges commerciaux des services et des personnes. Mais c’est aussi de la responsabilité des élites européennes de trouver des terrains d’ententes et d’accepter certaines concessions que demandent certains pays membres. Cela évitera des tentations de référendum dans certains pays demandant de quitter l’UE. Il est aussi important d’écouter les anti-UE. Ils n’ont pas tort sur tout. Ils ont des craintes légitimes même si elle ne sont pas toutes fondées. Aux responsables de l’UE d’essayer de les rassurer honnêtement avec des arguments et des idées qui pourrait temporiser cet anti-européisme.

          Je n’accepte pas non que l’on dépeint l’UE comme étant une une dictature ou une seconde URSS dont cette dernière était une vrai abomination. Dans l’UE il n’y a pas de rafles, de procès politiques expéditifs de milliers de citoyens accusés le plus souvent à tort et gratuitement avec la mort comme sentence, ni de massacre de masse, ni des camps de travail bourré de prisonniers politiques mourant de faim, de soif ou de froid ou des famines organisées pour éliminer tout les propriétaires terriens agricoles et ni des politiques de grande terreur comme sous Staline. C’était ça l’esprit soviétique. Pas un seul sur Contrepoint qui a critiqué l’UE a disparu sans laissé aucune nouvelle après une visite chez eux une police politique venu les arrêter.

          Encore aujourd’hui lu sur la site de la Tribune de Genève Marine Le Pen qui veut un brexit pour que la GB quitte c’est état totalitaire qu’est l’UE. Elle ne se rend même pas compte que si l’UE était totalitaire son parti aurait été le premier à être interdit et sa chef Marine Le Pen arrêtée arbitrairement et enfermé dans un camps de rééducation sans forme de procès.

          D.J

          1.  » Pour moi l’UE côté négatif dans son ensemble c’est que ce n’est pas un model libéral.  »

            Pour éviter toute confusion, Si je dit que l’UE n’est pas un model libéral je ne veut pas dire que le libéralisme y est totalement absent. Il est même plus présent qu’en France. Mais que l’UE pourrait être beaucoup plus libérale.

            D.J

          2. Il ne s’agit pas d’administration identique mais d’ostracisation des opposants, la démocratie n’est pas un freins si l’opignion in fine adhère à l’idée que les gens contre l’UE son tous des pourris. C’est une porte ouverte justement à la barbarie, comme on l’a vue à Odessa.

            La différance est que quand une personne tue une personne parce qu’elle est pro UE les anti UE globalement condamne, quand des pro UE brûle 100 personnes pour leurs idées je ne me souviens pas d’indignation ou d’appelle à calmer le débat.

            1. « quand des pro UE brûle 100 personnes pour leurs idées je ne me souviens pas d’indignation ou d’appelle à calmer le débat. »

              Ce n’est pas arrivé…

              1. Ha bon ok, tant mieux me voilà rassuré! Voilà une bonne réponse pour les pro UE, le meurtre de la député ce n’est pas arrivé et voilà.

                La majorité des Ukrainiens qui ne votent plus depuis le Maidan sont des fantômes, circulez il n’y a rien a voir tout le monde est contant.
                C’est comme les syndicats, vous ne compter que si vous voter dans le bon sens. .

                1. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de feu, je dis que selon toutes vraisemblances c’est un délinquant pro-russe qui l’a provoqué, sûrement involontairement, même si des choses restent à éclaircir.

                  « La majorité des Ukrainiens qui ne votent plus depuis le Maidan sont des fantômes »

                  Source ?

        2. « Comme j’ai dit pour faire le plus court possible, car moi, pauvre anti UE de ma condition sait que je ne peux m’étaler comme les supérieurs que son les pro-UE, les européistes partagent au moins une vision avec les pro-soviétique c’est le « il y un sens inéluctable à l’histoire et nous l’accomplissons si vous êtes contre nous alors vous êtes un ennemi de l’humanité et affilié avec tout ceux que nous n’aimons pas l’histoire. »

          Je ne défend pas l’UE ici, mais le droit de l’Ukr d’être une nation indépendante et libre de son destin.

          Ce qui est drôle c’est que j’admire vos interventions sur le moyen orient, où vous voyez très bien l’opération de subversion russe. Sauf que voilà, véritable fléau de notre temps, vous vous sentez obligé d’être « balanced », ne comprenant pas qu’en général les mêmes individus reproduisent les mêmes comportements. Donc vous avez décidé de sacrifier l’Ukr pour vous sentir bien, car « la Russie ne peut quand même pas tout faire de travers » et « l’Ukr de l’est fait partie de la Russie ». En fait vous prenez la position inverse des gens, qui eux, préfèrent sacrifier les syriens sous l’autel de la bien-pensance car « la Russie est un pays impérialiste en Europe, mais qui lutte quand même contre l’islamisme ».

          Moi je suis cohérent, je m’oppose à l’oppression où qu’elle soit.

          1. Il faut pas se moquer du monde, Yanoukovitch est le seul qui avait essayé d’ouvrir sont pays à la Chine par exemple pour justement que l’Ukraine sorte d’un axe binaire, mais il a refusé de signer un accord à l’origine qui prévoyait 15 milliard qui ont été supprimé juste avant alors il n’était pas pour l’indépendance de son pays, l’indépendance et la souveraineté c’est signé pour 20.000 normes sans aucune aide?

            Je prend les cas de façon impartiale, en Turquie par exemple il y a bien eu une agression Russe, en Ukraine, j’en doute et je ne vais pas développer dans se message parce qu’on ne me laisse pas publier de longs messages.

            Pour faire court, l’Ukraine a toujours en gros eu 65% d’électeurs pro Région, 35 pro UE, y comprit au législative sous Ioutchenko qui était pro UE, depuis que le Maidan à sévit en gros il y 40% d’électeurs plus ou moins dont près de 20% de pro-régions.

            C’était mathématique les revoltes pas besoin de revolte, quand le Maidan était à Kiev il n’étaient pas dans les ville d l’Est, c’est bien que les gens de l’Est n’était pas pour le Maidan, ils étaient pourquoi? D’ailleurs avant toute volonté de restauré Novorussia les gens de l’Est demandé le retour du gouvernement.

            Je ne suis pas dogmatique pour vous dire, je reconnais le droit du Haut Karabah et aussi celui de Chypre du Nord, parce que justement je ne réfléchit pas par bloc.

            Et ne pas voir qu’en Ukraine il y au moins aussi une emprise de l’UE et que beaucoup de ses « amis de l’Ukraine » ne voit se pays que comme une proie à ajouter à Bruxelles, c’est ce cacher la vérité.

            1. Je vous ait répondu, c’est pas passé.

      2. On ne peut pas dire cela non plus, les circonstances du début de l’incendie sont troubles et non établies, ce qui est sûr toutefois c’est que les pro-russes qui tentaient d’échapper à l’incendie ont été battus par les pro-ukrainiens.

        1. Un saccageur pro-russe a lâché un cocktail Molotov ce qui a mit le feu au bâtiment. Ce qui n’est pas clair c’est si c’est volontaire ou pas. Ces gens étant des délinquants, il est normal que les ukrainiens aient tenté de les appréhender plutôt que de les laisser repartir librement, encore plus après avoir mit le feu à un bâtiment publique.

          Si demain des zadistes mettent le feu à une préfecture (au hasard) après être venu la saccager, vous voulez qu’on les laisse repartir comme ça ? Je m’oppose à l’état d’urgence et à toutes les autres mesures liberticides visant à mettre en place un état policier. Mais quand on a un flagrant délit comme cela, avec les coupables prit sur le fait, il serait inacceptable de les laisser s’échapper.

          1. Et hop encore un message qui n’est pas passé. Vive la liberté!

  5. C’est pas vrai mon message est pas passé j’en est assez.

    1. Moi aussi, il manque un morceau de ma réponse. Globalement les mots clés que l’on utilise en parlant de l’est de l’Europe sont filtrés.

      1. Bonjour

        Personnellement je n’ai jamais été censuré, malgré des posts parfois critiques.
        Juste une attente de validation de la modération de CP pour certains posts qui des fois est un peu longue, ce sont des bénévoles donc si vous voulez une réponse plus rapide faite un don 😉

        1. Bonjour, je connais le bandeau vert ‘en attende de validation’. Certains commentaires, il me semble au dessus d’une certaine taille disparaissent tout simplement. Cela semble assez aléatoire mais j’ai l’impression que certains mots y sont pour quelque-chose. Je ne pense pas que c’est de la censure mais un bug dans le programme qui s’occupe de mettre les commentaires en attente pour certains mots clés. Ils sont toutefois en base car quand l’on tente de les reposter on voit s’afficher « détection d’un doublon ». Parfois ils réapparaissent plusieurs jours plus tard. Je fais des dons régulièrement.

          1. Moi 9 fois sur dix si je fais plus de d’une certaine taille très limité mon message ne pas, c’est pas le bandeau vert, je n’ai rien, j’aimerais que la rédaction me donne une explication, suis je le seul dans ce cas?

  6. Pourquoi contrepoints fait ça?

  7. Excellent article. Mais je constate avec effroi que des gens , ci-dessous, approuvent ce meurtre ! J’ai déjà connu cette haine xénophobe dans les années 90, quand des amis algériens , fuyant les islamistes du GIA, se voyaient refuser un visa pour la France, alors qu’ils étaient les victimes des islamistes !!
    Les syriens qui fuient Daesh ne sont évidemment pas des islamistes ! D’ailleurs, les partisans du Brexit s’opposent aussi à l’arrivée des immigrants… polonais ! C’est de la pure xénophobie.

    1. C’est exactement ce qu’on critique! vous avez vue qu’on approuve le meurtre? Où? Qui a approuvé? C’est vraiment n’importe quoi.

      Si je disais que vous avez approuvé qu’on brule les anti-Maidan vif parce que vous êtes un partisans de l’UE comme ceux qui l’ont fait je serais un menteur alors je ne le ferrais pas.

      Je n’ai pas un bloc à étendre à coup de boule puante à la Staline moi.

  8. Je vois beaucoup de partisans du Brexit ci-dessous, qui reprennent souvent le vocabulaire et les arguments… du FN (le s «médias mainstream», Il faut se rapprocher de la gentille Russie, il faut lutter contre le libéralisme…).
    Moi, je suis opposé au Brexit , et voici mes arguments :
    – économiquement, ce serait un désastre pour la Grande-Bretagne (la plupart des économistes pensent de même)
    – cela affaiblirait l’Union européenne, alors même qu’elle est menacée par Daesh et par la Russie
    – au contraire, je suis partisan d’une Europe fédérale, des «États-Unis d’Europe», comme le proposait déjà … Victor Hugo.
    Je rappelle simplement que nous ne sommes plus sous la reine Victoria, et que le Royaume-uni ne représente plus que 0,8% de l’humanité et 2% du pib mondial. «l’union fait la force», et détruire l’union européenne ne ferait qu’d’affaiblir chacun de ces pays. Il faut reformer l’union, c’est évident, mais la détruire ne nous ramènerait pas en 1960, mais plutôt… en 1914…

    1. Je ne pense pas que cela affaiblirait le Royaume Uni, le pays n’est plus dans l’industrie depuis longtemps, dans le service, surtout banquaire être hors UE tout en étant géographiquement si proche sera un immense avantage.

      Daesh peut façilement se régler si on arrête de soutenir Bachar (qui prend en swaditch les Syrien avec Daesh et qu’on aide les tributs Irakienne à en leurs garantisant la fin de l’occupation Iranienne en oeuvre chez eux depuis 12 ans.

      Pour la Russie regardez les meilleurs alliés, ce n’est presque jamais ses voisins, c’est surtout le Venezuela, le Nicaragua, la Syrie, ensuite seulement la Biélorussie et l’Arménie, pour le reste … ce pays n’a pas une bonne influence sur le monde, mais il n’est pas dans une logique de bloc extensible comme l’était l’URSS mais plus de nébuleuse, l’UE dit l’inverse parce que la peur d’un méchant bloc voisin justifie mieux l’extension d’un bloc.

      Le Liechtenstein, est combien de % du PIB mondial? Est ce un enfer? La Chine ou l’Inde sont ils plus souhaitable comme pays?

Les commentaires sont fermés.